L'actualité en continu du pays de Brive


Des calligrammes et haïkus pour la paix

Connaissez-vous la collection “Mes cahiers d’atelier”? Il s’agit de livrets rassemblant le travail effectué par certaines classes lors d’ateliers en amont de la Foire du livre de Brive. Cette année, les élèves ont réfléchi sur la paix, sous forme de calligrammes ou de haïkus, qui ont été exposés au théâtre pendant tout le week-end. Pour la première fois, ces auteurs en herbe ont eu droit a une remise officielle de leurs cahiers. Et ils en étaient très fiers.

La tête haute, le geste un peu intimidé, ils sont venus avec leurs parents recevoir le fruit de leur engagement, pour les uns leur livret d’haïkus, pour les autres celui de calligrammes. Tous déclinés sur la paix, fil rouge cette année de la programmation jeunesse de la Foire du livre. Les calligrammes ont été réalisés par 29 collégiens en 6eC du collège Rollinat lors de 3 séances d’écriture avec Aurélie Lequeux, plasticienne, illustratrice, graphiste et animatrice (vous pouvez consulter notre article Dessine moi un calligramme pour la Foire du livre).

Le calligramme, c’est cette forme originale de poésie où lettres et mots forment un dessin en rapport avec le texte. “Une synthèse des arts” pour Guillaume Apollinaire qui inventa le mot en contractant calligraphie et idéogramme. Une référence évidente avec le Centenaire 14-18, tout comme avec les haïkus, ces courts poèmes que des poilus écrivaient aussi dans les tranchées. Ceux-là ont été réalisés par les élèves de deux écoles primaires, Jules Vallès et Paul de Salvandy, lors d’autres ateliers d’écriture à la pause méridienne, avec l’auteur jeunesse Frédérique Elbaz. Félicitations à tous.

Infos sur foiredulivredebrive.net.

Sur ce sujet, vous pouvez consulter nos précédents articles:

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Laisser un commentaire