L'actualité en continu du pays de Brive


Foire du livre : le train mais aussi l’avion

Une avion du livre transportera des auteurs depuis Paris samedi 10 novembre et les ramènera le soir. Un moyen complémentaire au célèbre train qui emmène déjà le vendredi la majorité des gens de plume.

C’est l’annonce du jour, dévoilée tout à l’heure en conférence de presse par le maire Frédéric Soulier, le nouveau commissaire de la Foire du livre François David et le président du Syndicat mixte de l’aéroport Jean-Louis Nesti. La délibération est d’ailleurs au menu chargé du conseil municipal de ce soir. Il y a déjà le train du livre – une institution – qui depuis des années transporte le vendredi les auteurs de Paris jusqu’à la manifestation littéraire briviste. Cette 37e édition voit apparaitre un avion spécialement mis en place le samedi de la Foire du livre de Brive qui se tiendra les 9, 10 et 11 novembre prochain.

“Cet avion est né d’une faiblesse de nos amis du rail”, explique Frédéric Soulier. L’initiative en revient au nouveau commissaire de la manifestation, François David. “Le rapport au temps a changé: 4 heures et demie de train pour venir à Brive, c’est long, particulièrement pour des écrivains connus qui ont un emploi du temps serré.” Et notamment les lauréats des Prix que les medias s’arracheront… comme le futur Goncourt qui sera attribué le mercredi précédent.

L’idée d’un transport aérien germait depuis un moment et les travaux programmés au moment de la Foire sur la ligne ferroviaire Paris-Toulouse, gelant samedi la circulation des trains, ont accéléré la décision. “Bien sûr, on verra et on évaluera”. Il s’agira d’un ATR 72 qui partira d’Orly le samedi 10 novembre à 8h et redécollera le soir à 19h. Jean-Louis Nesti a pris contact avec Hop et la compagnie qui assure déjà les allers-retours Brive-Paris “a joué le jeu du partenariat”, d’autant plus consciente de l’enjeu après les incidents rencontrés ces derniers mois. Le trajet durera une heure et s’il n’est pas question de rivaliser avec le repas gastronomique servi dans le train, il y aura à bord “un petit service quand même”, sourit le maire.

Cet avion ne remet pas en cause le train “mais le complète”. “L’an dernier, 80 auteurs avaient voyagé par l’avion par leurs propres moyens”, éclaire Jacques Veyssière, conseiller municipal délégué à la politique du livre.”C’est aussi un moyen de communiquer sur l’existence de la ligne. Beaucoup de Parisiens ne savaient pas que Brive était desservi par avion”, s’étonne Jean-Louis Nesti. Un coup de promotion espéré par tous. “Je ne suis pas inquiet sur la rentabilité de l’opération”, conclut Frédéric Soulier.

Le train du livre partira quant à lui le vendredi 9 novembre de Paris, gare de Lyon, à 8h51 pour une arrivée à 13h52, déversant dans la cité gaillarde son flot d’auteurs. Quant à la première liste d’auteurs confirmés sur la Foire du livre, elle devrait être communiquée début de semaine prochaine sur le site foiredulivredebrive.net.

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Sylvain MARCHOU

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Sylvain MARCHOU

Laisser un commentaire