L'actualité en continu du pays de Brive


“La beauté de la nature est accessible à tous”

Qu’est-ce qui peut bien nous fasciner autant dans la beauté d’un paysage, la vision d’une montagne enneigée, l’horizon de la mer ou les couleurs automnales? “La question posée est simple, mais elle est aussi abyssale” résume Alexandre Lacroix qui signe Devant la beauté de la nature (Allary).

L’écrivain, directeur de la rédaction de Philosophie Magazine, s’engouffre dans une brèche peu traitée qui touche à l’esthétisme et non l’écologie pour expliquer cette sensibilité particulière que nous entretenons avec la nature. “S’émouvoir de la beauté de la nature est accessible à tous et n’est pas réservé à ceux qui voyagent dans les lieux les plus éloignés et magnifiques de notre planète. On peut s’émouvoir partout. Y compris en ville, il y a toujours un peu de vent dans les feuillages. Les pluies, les ciels lourds, sont des expériences quotidiennes.”

La façon d’aimer n’est pas forcement la même selon les cultures, et même complètement différentes. “Les Japonais qui s’émerveillent de l’accidentel d’une branche cassée. Nous, occidentaux avons de enchantements pour des choses plus immuables.” Il n’empêche qu’il y a des constantes, comme le coucher de soleil. “Serait-ce parce que nous sommes entourés de représentations de la nature que nous sommes recherchons à retrouver dans la nature cette beauté? La culture nous ferait-elle aimer la nature?”, interroge Alexandre Lacroix. Pour éclairer son propos, l’auteur convoque les philosophes, Hegel, Nietzsche et Wittgenstein, conjugue pluralité et singulier, file d’un débit rapide, il a tant à dire en si peu de temps imparti. Et s’interrompt d’un coup: “Je suis clair, vous me comprenez bien?”, s’inquiète-t-il. Face à l’affirmative, il rebondit aussitôt, parle de ses “éclairs de contemplation” et “au risque de passer pour un illuminé” aborde le concept du mystique “qui ne se démontre pas et qui se montre”… Comme l’expérience d’un intime qui s’impose. Puissant!

 

Infos sur foiredulivredebrive.net.

Sur ce sujet, vous pouvez consulter nos précédents articles:

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Laisser un commentaire