L'actualité en continu du pays de Brive


Le Grand Prix Mallarmé de poésie revient à Béatrice de Jurquet

L’Académie Mallarmé a attribué son Grand Prix 2018 à Béatrice de Jurquet pour son recueil Si quelqu’un écoute paru aux éditions La rumeur libre. Son prix lui sera remis pendant la Foire du livre de Brive, le dimanche 11 novembre.

Béatrice de Jurquet est poète et traductrice, elle vit à Lyon où elle a été psychanalyste. Elle est également membre du jury du Prix Roger-Kowalski (prix de poésie de la ville de Lyon), du groupe littéraire l’Oulipo et participe à des revues de psychanalyse et de poésie.

Paru en janvier 2018, le recueil a déjà été auréolé en début d’année du Prix Max Jacob. Le voici couronné également du Grand Prix Mallarmé, l’une des plus anciennes et des plus prestigieuses distinctions poétiques. À travers ce prix, le jury présidé par Sylvestre Clancier et constitué de l’ensemble des membres de l’Académie (ils sont trente), récompense un poète d’expression française pour un recueil de poèmes ou pour l’ensemble de son œuvre. Il est généreusement doté par la Ville de Brive qui offre également au lauréat une résidence poétique d’un mois.

“Il y a dans sa poésie quelque chose d’irrémédiablement perdu, que les mots cherchent à faire revivre, avant que cette saisie fragile ne s’efface à nouveau”, écrit Gérard Chaliand en préface de ce recueil épais de vers denses. “Il y a, chez Béatrice de Jurquet, une façon de dire, ténue et voilée, comme reprise dès qu’exprimée, qui n’est qu’à elle”, saisit l’homme de lettres. “Des vers inoubliables“, conclut-il.

Suis-je d’ici, suffisamment ?
Autrefois, à coup sûr je pensais partir un jour,
quitter mon pays,
toucher la main des autres,
amis, enfants
sous un auvent de feuilles.
Et maintenant ces fenêtres, je ne peux plus
les quitter.

Infos sur foiredulivredebrive.net.

Sur ce sujet, vous pouvez consulter nos précédents articles:

 

 

 

 

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire