L'actualité en continu du pays de Brive


Les auteurs BD ne vont pas coincer la bulle

Une quarantaine d’auteurs de bandes dessinées seront présents ce week-end à la Foire du livre de Brive. Florilège présenté par Emmanuel Deve dont la librairie Bulles de papier chapeaute depuis plus de 10 ans la partie BD sur la manifestation.

C’est un des passages “incontournables” de la Foire du livre de Brive, qu’il faut pourtant patiemment “contourner ” tant la zone draine ses longues files d’attentes très organisées, aux rangs serrés d’amateurs et d’admirateurs venus quérir une précieuse dédicace en forme de dessin, toujours savamment et longuement travaillé par les illustrateurs.

Cette 37e édition ne va pas déroger à la règle. “Difficile de choisir parmi un plateau de près de 40 auteurs, mais puisqu’il le faut… Akileos“, lâche le libraire. L’éditeur viendra en effet en force cette année pour fêter à Brive ses 15 ans d’existence avec la présence de 8 auteurs: Ronan Toulhoat, Vincent Brugeas, Didier Cromwell, Edouard Cour, Anne Catherine Ott, Gabriel Amalric et Tristan Josse. Un colloque est d’ailleurs prévu avec les éditeurs et certains de leurs auteurs dimanche à 14h15 au Forum des lecteurs. Une exposition d’originaux se mettra également en place le 7 novembre à la galerie Le cri de la salade, 14 rue de Lestang et se tiendra jusqu’au 1er décembre (du mercredi au samedi de 14h à 18h).

À noter également, centenaire 14-18 oblige, la présence de Régis Hautière et Damien Cuvillier qui signent chez Casterman le tome 6 de la belle série La Guerre des Lulus. La perspective Luigi. Le scénariste et l’illustrateur de cette odyssée de 4 orphelins à travers la guerre, participeront à une rencontre sur cette “der des ders” samedi à 18h au Forum des lecteurs, aux côtés d’Andrés Becker (pour le roman Gueules aux Éditions D’En-Bas) et Michel Kiener (Nous étions des hommes malgré la guerre 1914-1919 chez La Geste Éditions).

Autre album dans cette veine commémorative marquée le 11 novembre par l’anniversaire de l’armistice: Les Oubliés de Prémontré de Jean Denis Pendanx: “Un auteur magnifique qui nous transporte dans chacune de ses histoires. Pilier du prestigieux catalogue Futuropolis, il nous régale de ses albums somptueux qui nous amènent à découvrir des personnages, historiques ou de fiction, marqués par une destinée souvent tragique. Son dernier titre ne déroge pas à la règle et accompagne la thématique sur la grande guerre”. L’album revisite en effet une histoire véridique, celle des aliénés et de leurs soignants dans un asile du côté de Soissons, un petit miracle de survie au milieu de la fureur de la guerre.

À ne pas manquer non plus, Philippe Percovici, une star de la BD franco-belge: “Le célèbre dessinateur des Femmes en blanc aux éditions Dupuis vient pour la première fois à la Foire du livre pour nous présenter son nouvel album publié par les Arènes: L’histoire de la médecine. Un excellent titre présenté avec beaucoup d’humour pour tout savoir sur le sujet”, commente Emmanuel Deve.

Autre franco-belge: Pierre Henri Gomont, “surement une des révélations de ces dernières années”. Il dédicacera son Malaterre qui vient de paraître aux éditions Dargaud et figure parmi les meilleures sorties de la rentrée. L’auteur est décidément voyageur. Après Kirkenes qui se situait en Norvège, Rouge Karma en Inde et Pereira prétend au Portugal – “un album à découvrir absolument qui évoque la dictature de Salazar” -, le voilà qui s’installe quelque part en Afrique équatoriale, dans les pas d’un personnages attachant quelquefois, imbuvable le plus souvent, mais indéniablement étonnant et mémorable. Malaterre, il y a dans ce titre toute la malédiction qui s’annonce.

Coup de cœur du libraire pour Didier Kassaï et son Tempête sur Bangui dont 2 tomes sont déjà parus. “Nous aurons l’honneur de recevoir cet auteur qui arrive directement de Bangui en République centrafricaine. Sa bande dessinée évoque la guerre civile et l’intervention du 126e régiment de Brive qui figure dans le second tome.” La trame: le conflit le plus violent et le plus meurtrier de cette dernière décennie, celui des rebelles de la Seleka contre le président Bozizé, en 2013. Dans ce paysage chaotique, avant l’intervention des forces françaises, Didier Kassaï, artiste centrafricain, survit jour après jour; il zigzague entre les grenades, les tirs de kalachnikov et les coups de machettes. Mais avec une farouche opiniâtreté, il poursuit son activité artistique comme un acte de résistance discret, et nous livre ici les chroniques de Bangui pris dans la tempête. “Une BD 100% made in Africa qui apporte une vision unique sur la réalité du conflit.” L’ouvrage coédité avec Amnesty international, est publié par la Boite à Bulles, mais si vous connaissez, c’est cette sympathique maison d’édition engagée créée en 2003 à Paris par un Briviste, Vincent Henry.

Les spécialistes de la librairie de la rue Farro n’ont pas oublié non plus les fans de manga, avec la présence de 2 mangakas français, Reno et Romain Lemaire… Chez les Lemaire, le genre est une histoire de famille. Reno réalise la série à succès Dreamland (18 tomes parus) et son cousin Romain Lemaire signe une nouvelle série Everdark. Toutes deux sont publiées chez Pika.

 

Infos sur foiredulivredebrive.net.

Sur ce sujet, vous pouvez consulter nos précédents articles:

 

 

 

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Laisser un commentaire