L'actualité en continu du pays de Brive


Louis-Philippe Dalembert : “C’est la langue française qui fait racine en moi”

Louis-Philippe Dalembert a reçu le Prix de la langue française à l’issue de la cérémonie d’inauguration. L’écrivain haïtien a été chaleureusement applaudi.

“Vous avez un prénom de roi et vous portait le nom d’un encyclopédiste”, s’est amusé Éric Neuhoff, président du jury. “Vous êtes quelqu’un de singulier. La langue française est votre cour de récréation. Les mots s’y adonnent à des jeux qui n’existent qu’à eux.”

“C’est la langue que j’habite vraiment”, répond celui qui a enseigné et vécu partout, Nancy, Paris, Rome, Berlin, Jérusalem, Milwaukee… Un vagabondage dont on retrouve traces dans son œuvre où dialoguent les cultures. La langue française, il l’aura apprise sous le regard d’une grand-mère très attentive à son éducation, entre Bible et Fables de la Fontaine, dans le français châtié d’un autre temps. “Il a fallu que je vienne faire mes études en France pour découvrir le mot serpillère”, plaisante-t-il. Une langue française qu’il porte au cœur. “C’est la langue qui fait racine en moi et lorsque je me mets au travail, j’ai l’impression partout où je me trouve que je suis chez moi.”

 

Infos sur foiredulivredebrive.net.

Sur la Foire du livre, vous pouvez consulter nos précédents articles:

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Laisser un commentaire