L'actualité en continu du pays de Brive


” Brive aime le livre “

La 38e édition de la Foire du livre vient de tourner sa première page en s’achevant par la traditionnelle inauguration déambulatoire suivie de la remise du Prix de la langue française à Louis-Philippe Dalembert. Les deux autres restent à écrire ce week-end. Phrases saisies.

“Brive aime le livre”, a assuré le maire Frédéric Soulier. Incontestablement, c’est même le salon en France où l’on vend le plus de livres. “Chaque année, la formule se régénère, affirmant un peu plus “la particularité culturelle” de la manifestation. Une manifestation qui “se réinvente chaque année” dans le choix de sa présidence, “une foire de rencontres”, “forte d’un heureux méli-mélo de ses publics”, “d’un tohubohu de talents”… ce qui en fait “une particularité culturelle”, une “foire quasi initiatique”… “À Brive, nous aimons autant la littérature que la nourriture“, a-t-il fini par comparer.

Le président de cette édition, Eric Fottorino, a voulu que “l’émotion, la passion et la sensibilité” soient au cœur de la manifestation pour “créer une électricité”. “Il n’y a rien de plus formidable que cette expérience où l’on ne sait pas ce qu’on vient chercher mais on le trouve. J’ai toujours été impressionné par tous ces gens qui attendent, qui attendent longtemps”, a-t-il confié. “Ce moment de Brive est très émouvant pour un auteur. Écrire est un stock de solitude incroyable. En venant à Brive, vous vous rendez compte que vous n’écrivez pas pour rien, mais pour ceux qui viennent vous voir. Je suis toujours très ému lorsque des gens arrivent avec des livres qui les accompagnés pendant longtemps, un peu corné. C’est quelque chose de très fort.”

 

Infos sur foiredulivredebrive.net.

Sur la Foire du livre, vous pouvez consulter nos précédents articles:

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Laisser un commentaire