L'actualité en continu du pays de Brive


Tout schuss sur Danse en mai en septembre

Le festival Danse en mai reporté s’invite en ville jusqu’au 12 septembre avec des rendez-vous pour la plupart gratuits, pour beaucoup en extérieur et à dominante arts de la piste. Des rencontres singulières, comme avec ce drôle de skieur acrobate à 12h30 sous la halle Brassens.

L’Ouest loin, c’est le nom du spectacle. Il était prévu dans les jardins de la Guierle, mais le ciel incertain l’a “confiné”, c’est dans l’air du temps, sous la halle. Dommage, car la verdure aurait davantage rimé avec cet exercice d’équilibriste servi sur escabeau par Olivier Debelhoir. D’emblée, le public a compris qu’avec lui, il allait glisser dans un jouissif absurde. Un look de trappeur, parachuté dont ne sait quelle solitude, en short et chaussures de ski rouges. Les spatules ne trainent pas loin.

Assis sur une poutre, accordéon en main, l’artiste entame une reprise de Creep de Radiohead, accent bien français en dérision. Il s’attaque ensuite à Tous les cris les SOS de Balavoine, d’une voix fluette qui pousse l’ironie du sort. “Si vous avez quelque chose à dire, il vaut mieux le dire maintenant”, s’interpelle-t-il. “Se taire c’est bien aussi.” Heureusement, ce n’est pas l’option qu’il choisit en chaussant ses skis. Il file tel un descendeur dans un soliloque acrobatique qui slalomant entre les mots et les équilibres.

Skis aux pieds, il grimpe sur la poutre, une pelle, une échelle. Et dans cette ascension, ce clown poète entraîne le public à glisser avec lui, jonglant avec les références qui mêlent Baudelaire et Beckett à Thierry Roland ou Marcel Dessailly. À peine le temps de savourer la finesse des pensées que l’on retient son souffle de peur de le voir tomber. Dernière descente tout schuss. Le public exulte. 30 minutes d’un spectacle lettré, intime, tout en suspens, vers un univers d’émotions, un “Ouest” finalement pas si loin. Une réelle performance.

Rendez-vous est déjà pris vendredi prochain, même lieu, même heure, pour un numéro tout aussi bouleversant avec le groupe Bekkerell et son spectacle Marcelle & Claude.

Sur ce sujet, vous pouvez consulter nos précédents articles:

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire