L'actualité en continu du pays de Brive


Les Gazelles brivistes de retour du désert marocain

Anne-Sophie Fraysse et Perrine Ronchi, les deux Brivistes engagées dans le 30e Rallye des Gazelles, sont rentrées de leur périple ensablé, très fières de l’avoir terminé. Avec surtout “des souvenirs de moments forts et d’émotions intenses gravés dans nos têtes et nos cœurs”. Et elles nous ont rapporté des photos pour rêver.

Elles sont rentrées en France voilà un peu moins d’une semaine. “Cette édition des 30 ans du Rallye Aicha des Gazelles fût intense, sportivement, mentalement et émotionnellement”, reconnaissent-elles pudiquement. “Les conditions étaient plus compliquées que celles imaginées.” La chaleur d’abord, avec laquelle il leur a fallu très vite composer. “Pendant les huit jours d’étapes, nous avons eu des ressentis de températures entre 47 et 53 degrés, ce qui n’a pas rendu la tâche facile.”

D’autant que les choses se sont d’emblée corsées pour elles: “Durant la 1ère étape, nous avons pris nos marques mais en cherchant une balise en fin de journée, nous n’avons pas réussi à rejoindre à temps le bivouac. Cette première nuit dans le désert, seules, nous a mis en retard sur l’étape du lendemain.”

Mais elles ne se sont pas découragées: “Malgré les plus de 500 points de pénalités pris sur cette deuxième étape, lors du passage des dunes, nous avons tout donné pour remonter au classement.” Elles finissent 67e sur 141 équipages au classement général et, au classement des 1ères participations, 40e sur 96 équipages.

“En plein milieu du désert, il nous ait arrivé d’avoir des doutes, mais ceux-ci se sont rapidement dissipés. On s’est surpassé, on a galéré et on a surtout pris du plaisir à concourir. Nous revenons avec des souvenirs de moments forts et d’émotions intenses gravés dans nos têtes et nos cœurs.” Et notamment un tout dernier: “Ce rallye s’est clôturé par le défilé des véhicules sur la plage d’Essaouira et le passage de la patrouille royale de La Marche Verte venue rendre hommage à toutes les Gazelles”. Des souvenirs qui vont les porter pendant très longtemps.

Sur ce sujet, vous pouvez consulter nos précédents articles:

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire