L'actualité en continu du pays de Brive


Des poètes Mallarmé en résidence à Brive

Jean Le Boël

Lauréat du Prix Mallarmé en 2020, Jean Le Boël va entamer sa résidence d’écriture à Brive qui se déroulera en deux temps, quinze jours en février à partir du 7 puis une semaine en avril.Entre, la maison accueillera le lauréat 2021 Christian Viguié. À noter qu’une rencontre est d’ores et déjà prévue avec le premier samedi 12 février à la médiathèque.

Le grand prix de poésie de l’Académie Mallarmé lui a été décerné en 2020, récompensant l’ensemble de son œuvre au moment où paraissait son douzième recueil Jusqu’au jour (éditions Henry).
 C’est cette attribution qui a ouvert à Jean Le Boël les portes de la résidence briviste. Le poète, également romancier, essayiste et éditeur, est né en 1948 à Boulogne-sur-Mer. Fils d’un Picard et d’une Limousine, Jean Le Boël a suivi des études de lettres classiques durant lesquelles il a exercé plusieurs métiers et notamment celui de moniteur de voile.

Christian Viguié

Indéniablement amoureux des mots, il a pendant longtemps cultivé la parole des autres, au théâtre ou comme enseignant, puis s’est lancé dans l’écriture au milieu des années 1990. Depuis lors, il a écrit de nombreux textes, romans et nouvelles, mais aussi participé à de nombreux ouvrages collectifs, écrit dans des revues et pour la jeunesse. Le poète a désormais intégré la prestigieuse académie qui l’a honoré. Il est fier d’avoir contribué à élire son successeur Christian Viguié, prix 2021 qui lui succèdera d’ailleurs dans la maison de la résidence briviste du 7 au 25 mars.

Jean Le Boël y séjournera quant à lui du 7 au 18 février et y reviendra du 11 au 15 avril. Il travaille actuellement au tome trois des Fragments d’une autobiographie fictive (éditions Henry) dans lequel il se retourne vers « les deux rives de son existence » : picarde d’un côté, limousine de l’autre. Depuis Brive, il replongera ainsi dans les rivières de son enfance et terminera l’écriture d’un texte dans lequel il questionne ce que c’est que d’habiter un territoire.

Cette résidence sera aussi pour Jean Le Boël l’occasion d’aller à la rencontre des habitants et des lecteurs. Une rencontre est programmée samedi 12 février à 15h à la médiathèque du centre. Cet échange, ponctué de lectures, se terminera par une séance de dédicaces.

 

Sur ce sujet, vous pouvez consulter nos précédents articles:

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire

quatre × 1 =