L'actualité en continu du pays de Brive


Vos sorties de la semaine

LUNDI 14 MAI 2018

  • Conférence débat. Alimentation et méditation de pleine conscience à 14h à Brive, salle du Pont du Buy. Un thème qui devrait intéresser un très large public, même si cette conférence est proposée par le CCAS de la Ville dans le cadre de sa politique en faveur des aînés et en partenariat avec la mutuelle Eovimcd. Par son approche bienveillante, respectueuse et douce, la pleine conscience appliquée à l’alimentation, n’est pas régime de plus, mais peut permettre de réguler nos comportements, de démêler les habitudes qui nous poussent à manger et finalement de nous alimenter plus sainement. Une véritable autothérapie. La conférence sera animée par Régis Cornerie, sophrologue praticien et Anne-Marie David Lermiterie, médecin à orientation nutrition et micro nutrition. Ouverte à tous. Entrée libre. Pré-inscription conseillée auprès du CCAS au 05.55.17.71.82 et à laure.barde@eovi-mcd.fr.
  • Semaines du théâtre à 20h30 à Brive, à l’auditorium Francis Poulenc. Du 14 au 30 mai, le Conservatoire de Brive vous propose une quinzaine théâtrale. Les élèves comédiens des classes théâtre présenteront 6 spectacles. L’occasion pour ces 79 comédiens, âgés de 8 à 70 ans, réunis autour des 6 ateliers de pratique théâtrale, de mettre en lumière leur travail de l’année. Ces semaines permettront de valoriser et de concrétiser des projets menés tout au long de l’année autour d’atelier de création, de mise en espace, de dynamique de groupe, et de formation du comédien. Pour cette édition 2018, des passerelles ont été mises en place avec les élèves musiciens du conservatoire qui interviendront dans plusieurs spectacles, et en particulier à l’occasion du dernier mercredi 30 mai à l’Espace Chadourne, Arsène et Coquelicot, où les 30 musiciens de l’orchestre Allegretto seront réunis sous la direction de Jan Picarda. Ce lundi: Le corbeau et le renard et compagnie de Pascale Petite, par les ateliers du collège Rollinat. Entrée libre. Infos au 05.55.18.17.80 et sur conservatoire.brive.fr.
  • Jeune public. Théâtre d’objets. Géologie d’une fable à 18h30 à Tulle au Théâtre des Sept collines. Dès 8 ans. Naître, sortir de terre, prendre forme. Le collectif Libanais Kahraba sculpte l’argile sous nos yeux et remonte à l’origine des grands mythes fondateurs. Car c’est ici une exploration des fables à laquelle nous convient les deux géologues Éric Deniaud et Aurélien Zouki, de l’antique Perse jusqu’à l’Inde en passant par Ésope ou La Fontaine. Ces récits voyageurs qui se nourrissent les uns des autres… Une boule de terre est pétrie, et naissent sous nos yeux un âne, une tortue, une vache, un éléphant, un homme sur une pirogue… Figures humaines et animales, les paysages de nos mythologies s’incarnent, se mettent en mouvement. Les objets manipulés par les deux interprètes, le geste de la matière qui se transforme, le son, tout concourt à la beauté de cette traversée onirique et sensuelle.. Durée: 40 min. Tarifs: de 21 à 5 euros. Infos au 05.55.26.99.10 et sur septcollines.com.

************

MARDI 15 MAI 2018

  • Atelier de langue occitane à 17h30 à Brive, aux archives municipales, 15 rue du docteur Massénat. Un atelier de pratique de la langue proposé chaque mardi par l’Institut d’études occitanes du Limousin en partenariat avec les archives municipales. Durée: 1 heure 30. Entrée libre et gratuite. Infos au 05.55.18.18.50 et sur archives.brive.fr. Également les 22 et 29 mai.
  • DanSe en mai. Expressions citoyennes à 19h à Brive sur le parvis du Théâtre municipal. Une avant-scène du spectacle Immerstadje Dans le cadre du festival DanSe en mai proposé jusqu’au 30 mai par Les Treize Arches. Pendant plusieurs mois, les jeunes des centres socioculturels municipaux Raoul Dautry et de Rivet ont collaboré pour vous offrir ce spectacle qu’ils sont fiers de vous présenter. Expériences vécues ou simples témoignages de scènes dérangeantes, 30 jeunes, filles et garçons de 8 à 17ans, vous livrent leurs messages  de respect, de tolérance, d’égalité, de vivre ensemble, de mixité… à travers un spectacle pluridisciplinaire. Durée: 45 min. Gratuit. Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.com.

  • DanSe en mai. Immerstadje à 20h30 à Brive au Théâtre municipal. Une création de la Cie Hors-série en coproduction avec Les Treize Arches. Dans le cadre du festival DanSe en mai. Pièce chorégraphique pour 5 danseurs hip-hop. Immerstadje est un nom né de l’imaginaire d’Hamid Ben Mahi, comme un lieu de l’enfance. À partir d’une écriture basée sur le rêve, le jeu et les expérimentations collectives, le chorégraphe cherche à retrouver la fougue, la folie, la légèreté de la jeunesse. Désirs d’ailleurs, de liberté, d’univers fantastiques et oniriques, il s’agit de ressusciter le plaisir du jeu et de s’émanciper des sujets graves pour retrouver l’impulsion des rêves de jeunesse. La parole sera donnée aux enfants par le biais de courts témoignages filmés comme autant de parenthèses. À la frontière du documentaire-dansé, la recherche d’Hamid Ben Mahi vise à concilier les notions de liberté, de plaisir, de dépassement de soi, propres au hip hop, avec une écriture scénique exigeante où il s’attache à définir et à repousser les limites techniques de cette danse et de ses possibilités chorégraphiques. Durée: 1 heure 05. Tarifs: de 21 à 5 euros. Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.com.
  • Théâtre et objets. Géologie d’une fable à 19h à Terrasson, au centre culturel. Avec le collectif Kahraba. À voir en famille à partir de 8 ans. Et si la première fable était née de l’argile… Aurélien Zouki et Éric Deniaud en géologues de la parole remontent le fil de notre mémoire collective. Ils modèlent, sculptent, animent devant nous. D’une boule de terre glaise qu’ils pétrissent sous nos yeux, naissent un âne, une tortue, une vache, un arbre « qui se croyait plus fort que tous », une grenouille, un éléphant, un homme sur une pirogue… À partir de cette matière première, ils remontent la généalogie de nos fables à la recherche de leur origine, retraçant les sillons de nos histoires dans une succession de paysages minéraux. Tandis qu’ils malaxent et continuent de créer, les deux sculpteurs-interprètes nous guident, de territoires en territoires, à travers les temps et les espaces, pour une superbe expédition géologique dans les strates de la parole. Un spectacle modelé à vue qui nous emmène dans une Babel des contes, un superbe carnaval des animaux. Durée: 40 min. Rencontre avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation. Tarifs: de 10 à 4 euros. Infos au 05.53.50.13.60 et sur centre-culturel-terrasson.fr.

************

MERCREDI 16 MAI

  • Concerts à 16h et 19h à Brive dans les nouveaux locaux de Grive la Braillarde, 30 avenue Jean-Jaurès. À 16h, un concert de Guyom Touseul (chanson impliquée) pour les enfants et à 19h un apéro-concert. Gratuit. Infos au 07.82.10.46.03 et mauddlc@grivelabraillarde.fr.
  • Semaines du théâtre à 20h30 à Brive, à l’auditorium Francis Poulenc. Le Conservatoire de Brive vous propose une quinzaine théâtrale jusqu’au 30 mai au cours de laquelle les élèves présentent le travail de l’année. Ce mercredi: L’atelier volant de Valère Novarina, par l’atelier Prosvenium. Entrée libre. Infos au 05.55.18.17.80 et sur conservatoire.brive.fr.
  • Conférence. Les Cathares du mythe à l’histoire à 18h30 à Brive au musée Labenche. Une conférence proposée par l’Alliance française avec Jordi Passera. Durée : 1h30. Entrée : 5 euros, gratuit pour les scolaires et étudiants. Infos au 05.55.24.46.53.

************

JEUDI 17 MAI

  • Saisir le mouvement à Brive au musée Labenche, salles d’exposition temporaire. Réalisée pour la Nuit des musées, cette exposition sur le thème du mouvement est le fruit d’un projet mené en amont entre le service pédagogique du musée Labenche et 5 classes de la ville de Brive. A partir des collections du musée Labenche et d’une projection en salle de conférence d’œuvres contemporaines sur ce thème, chaque classe a réalisé ses créations, explorant un médium spécifique: peinture, encre liquide, encre épaisse, argile ou photographie. Ont participé à cette exposition les CP de l’école Jules Vallès, les CE2 de l’Henri Gérard et Louis Pons, les CE2-CM1 de Jules Romain et les Seconde option Arts plastiques du lycée d’Arsonval. Entrée libre. Ouverte du lundi au samedi de 12h à 18h, dimanche de 15h à 18h, fermée le mardi. Infos au 05.55.18.17.70 et sur museelabenche.brive.fr. Jusqu’au 3 juin 2018.
  • Jeune public DanSe en mai. Cargo l’Archipel d’Ether à 19h à Brive au Théâtre municipal. À partir de 6 ans. Une pièce chorégraphique du collectif AAO à l’adresse du jeune public alliant la danse, les arts visuels et le cinéma d’animation. Deux voyageurs – Sol et Persil – arrivés par une brèche atterrissent à leur grande surprise dans une contrée inconnue. Personne à l’horizon. Juste la sensation qu’une tempête est passée par là. En quête de rencontres, ces deux personnages s’enfoncent alors dans cet étrange paysage peuplé d’étonnantes lumières et de curieuses sonorités. Mais les rencontres les plus mystérieuses et les plus étranges ne se cachent-elles pas dans les plis et les recoins du sommeil ? – là où, peut-être, la raison endormie produit des monstres. Dans le cadre du festival DanSe en mai proposé par Les Treize Arches jusqu’au 30 mai. Durée: 35 min. Tarif unique à 8 euros. Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.com.
  • Théâtre. Trois ruptures à 20h30 à Brive au Théâtre de la Grange, 12 rue René Glangeaud. De Rémi De Vos avec la Cie L’Agit, compagnie invitée. A partir de 12 ans. Un repas en amoureux, une révélation à faire, un enfant difficile… Trois situations familières mais qui prennent soudain des proportions explosives. Le couple dérape dans un duel acharné, tous les excès sont permis et le verbe fait mouche. Le rythme du dialogue se resserre, s’accélère puis se précipite vers le point de “ rupture ”, et l’absurde jaillit dans un rire libérateur : De Vos a encore frappé. Dans le conflit à la De Vos se pose tout de suite la question de la limite. Il n’y en a pas. Ou plutôt, il n’y en a qu’une, et c’est l’absurde. Révélateur sans appel de nos logiques sentimentales. Dénonciation d’une société dont la froide radicalité résonne au cœur du couple, révélant une forme de “gestion” de l’amour. Ici, l’amour n’est pas passionnel, c’est la rupture qui l’est. Un déplacement des valeurs qui génère une distorsion, une dysharmonie de l’intime. Rémi De Vos imprime dans ses pièces, à partir de situations presque banales, une accélération, une torsion du réel jusqu’à la crise, la dispute jusqu’à l’absurde, qui ramène les êtres qu’il observe à leur solitude existentielle. Tarifs de 11 à 7 euros. Infos au 05.55.86.97.99 et sur tdgbrive.wixsite.com.
  • Soirée Cotton club standards du jazz à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • Conférence débat. Sexualité et cancer à 18h30 à Malemort salle Jean Ferrat. Une conférence organisée par la Ligue contre le cancer de la Corrèze avec la participation de plusieurs spécialistes (généraliste, urologue, gynécologue, oncologue, sexologue, sexologue…). Les participants pourront poser leurs questions directement aux intervenants ou anonymement en les déposant sur papier libre dans une urne mise à disposition à l’entrée de la salle. Entrée gratuite. Accueil à partir de 18h30 et cocktail dînatoire à l’issue. La conférence sera également diffusée en live sur la page Facebook du CMC Les Cèdres et partagée sur la page Facebook du Comité de la Corrèze. Les questions posées via Facebook seront transmises aux intervenants en direct.
  • Comédie. Chéri, faut qu’on parle ! à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Une comédie moderne et entrainante de Guillaume Renoult. Patrick et Sandrine sont très amoureux l’un de l’autre. Sandrine rêve d’un enfant. Pourtant, elle en a déjà un à la maison. La différence de maturité entre hommes et femmes a toujours existé et il est prouvé qu’elle grandit au fil de l’évolution de notre société, donnant au néologisme « adulescence » tout son sens, entre âge adulte et adolescence. C’est par le biais de l’humour que Guillaume Renoult a décidé de traiter cette « adulescence » dans son texte, en la plaçant dans le cadre d’un couple au sein duquel on ne cherche pas pendant 1h15 à savoir ni à comprendre qui a raison ou tort. On préfère rire de cet enchaînement de situations quotidiennes. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également vendredi 18 et samedi 19 mai ainsi que la semaine suivante jeudi 24, vendredi 25 et samedi 26 mai.

************

VENDREDI 18 MAI

  • ronde_petits_ecranLectures et comptines. La ronde des tout-petits à 10h à Brive à la médiathèque municipale. Pour les enfants de 1 à 3 ans. Une fois par mois (le deuxième vendredi), les bibliothécaires proposent des lectures de petites histoires, comptines et jeux de doigts, pour accompagner les tout-petits dans leur découverte du livre. “Parce que les livres relient, et parce que les livres, c’est bon pour les petits.” Places limitées à 10 enfants, durée 30 minutes. Inscriptions auprès du secteur jeunesse de la médiathèque. Durée: 30 minutes. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr.
  • Conférence. La haute couture française du 18e siècle à nos jours à 15h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Koenig. Une conférence proposée par l’association Utatel et présentée par Micheline Marchadier, professeur agrégée d’histoire en retraite. Née de la vie de cour, la haute couture a été dominée pendant plus de 250 ans par la France et plus particulièrement Paris. Les couturiers vont tirer profit de l’éclat culturel de Paris pour s’imposer dans un monde alors dominé par l’Europe. De multiples maisons sont créées, l’apogée se situe entre les années 1900 et 1950. La mode parisienne fortement liée à la vie culturelle française est présente dans le théâtre le cinéma et la rue comme dans les grands salons mondains. Univers portant au rêve elle est au croisement d’enjeux artisanaux industriels, commerciaux et culturels. A partir des années soixante-dix malgré quelques créateurs emblématiques la Haute couture pour survivre doit se lier à des entreprises capitalistes, la société qui la soutenait n’existe plus, les créateurs sont à la merci de commanditaires financiers et de redoutables rivaux sont apparus en Italie et aux États Unis. La haute couture accompagne la grandeur et l’affaiblissement de la France elle peut en apparaître comme un symbole. Durée: 2 heures. Tarif : 5 euros, entrée libre pour les adhérents. Infos au 05.55.17.84.76 et sur utatel.com.
  • Semaines du théâtre à 20h30 à Brive, à l’auditorium Francis Poulenc. Le Conservatoire de Brive vous propose une quinzaine théâtrale jusqu’au 30 mai au cours de laquelle les élèves présentent le travail de l’année. Ce vendredi: Jeux de massacre d’Eugène Ionesco, par les ateliers du collège Rollinat. Entrée libre. Infos au 05.55.18.17.80 et sur conservatoire.brive.fr.
  • Concert blues à 20h30 à Brive au Stadium café bowling, 6 avenue Léo Lagrange. Un concert organisé par Grive la Braillarde. Avec de Slim Paul et Free Beer and Chicken (blues). Tarif: 12 euros. Infos au 07.82.10.46.03 et mauddlc@grivelabraillarde.fr.
  • Soirée session acoustique irlandaise à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • Conférence. Sexualité et cancer à 18h30 à Malemort à la salle Jean-Ferrat. Une conférence qui lève enfin le voile sur un tabou. Elle est organisée par la Ligue contre le cancer de la Corrèze avec la participation de nombreux spécialistes, urologue, gynécologue, psychologue, arthérapeute, sexologue, sophrologue, esthéticienne… “La maladie et les effets secondaires des traitements ont un impact sur la vie intime. Lors des traitements d’un cancer, chirurgie, chimiothérapie, radiothérapie, la priorité est à la survie. Dès la rémission lorsque la vie sexuelle reprend,  des problèmes sur l’intimité et la sexualité apparaissent fréquemment, problèmes liés aux effets secondaires des traitements. Et comme souvent le sujet est tabou, les problèmes au sein du couple et pour la personne ont tendance à perdurer après l’arrêt des soins : selon une étude de l’Institut national du cancer de 2014, 54 % des anciens malades présentent des difficultés dans leur vie intime et sexuelle, deux ans après le diagnostic. Pour les cancers gynécologiques, on peut atteindre les 97 %.” Les participants pourront poser leurs questions directement aux intervenants ou anonymement en les déposant sur papier libre dans une urne mise à disposition à l’entrée de la salle. La conférence sera diffusée en live sur la page Facebook du CMC Les Cèdres et partagée sur la page Facebook du Comité de la Corrèze: les questions posées via Facebook seront transmises aux intervenants en direct. Entrée libre. Infos au 05.55.23.03 42 et 09.67.22.03.42.
  • Comédie. Chéri, faut qu’on parle ! à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Une comédie moderne et entrainante de Guillaume Renoult. Patrick et Sandrine sont très amoureux l’un de l’autre. Sandrine rêve d’un enfant. Pourtant, elle en a déjà un à la maison. La différence de maturité entre hommes et femmes a toujours existé et il est prouvé qu’elle grandit au fil de l’évolution de notre société, donnant au néologisme « adulescence » tout son sens, entre âge adulte et adolescence. C’est par le biais de l’humour que Guillaume Renoult a décidé de traiter cette « adulescence » dans son texte, en la plaçant dans le cadre d’un couple au sein duquel on ne cherche pas pendant 1h15 à savoir ni à comprendre qui a raison ou tort. On préfère rire de cet enchaînement de situations quotidiennes. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également samedi 19 mai ainsi que la semaine suivante jeudi 24, vendredi 25 et samedi 26 mai.
************

SAMEDI 19 MAI

  • DanSe en mai. Scènes ouvertes à 10h à Brive place du Civoire et place de la Halle (en cas de pluie repli à l’auditorium Francis Poulenc du conservatoire et dans la grande salle du Théâtre). Dans le cadre du festival DanSe en mai proposé jusqu’au 30 mai par Les Treize Arches. En partenariat avec la direction de la culture de la Ville de Brive. Comme tous les ans, les scènes ouvertes feront la part belle aux pratiques amateurs avec différents styles de danse (country, tango, hip-hop, danse du monde, danse moderne, contemporaine, classique, jazz, reggaeton, oriental, dancehall…). Les participants: Club de danse de Cosnac, Association TUCSS, Solid’air, Li’us Dance, 5e art, A corps danse, Association Dansité, Association Tango Brive, Métissé des îles, Danse et loisirs Ussac, Le Trait bleu, Cie Trajectoires D., Tap’s in St Pant, Centres socioculturels municipaux de Raoul Dautry et Rivet, Association Béafrika – danse, Espace danse, New danse studio, Conservatoire de Brive, Les Sept voiles, Lycée d’Arsonval, Viens danser avec nous. Gratuit. Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.com.
  • 600x300-livre_jeunesse4La Ronde des histoires à 10h30 à Brive à la médiathèque municipale, secteur jeunesse. Public de 3 à 8 ans. Chaque deuxième samedi du mois, les bibliothécaires convient les enfants à une séance de lecture. Thème de celle-ci: Fais ce qu’il te plait. Durée: 45 min. Entrée libre. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr.
  • Café tricot à 14h à Brive au centre culturel, 31 avenue Jean-Jaurès. Un moment convivial et l’occasion de faire de nouvelles rencontres autour du tricot et de la couture, c’est tendance et ça a lieu chaque 3e samedi du mois. Un ouvrage, un café, un échange… il n’y a pas d’âge pour venir monter les mailles à l’endroit à l’envers. L’idée, favoriser les échanges entre les générations et cultiver du lien social. Chacune apporte l’ouvrage qui lui plaît, ou n’apporte rien, passe simplement boire un café, échanger… Jusqu’à 18h. Infos au 05.55.74.20.51.
  • Course d’obstacles. Frappajeune à partir de 14h au lac du Causse, à la base nautique de la Ville de Brive. Sur le même principe que son aînée la Frappadingue qui aura lieu le lendemain pour les plus grands, les organisateurs de l’événement proposent un parcours encadré et adapté aux 7 à 12 ans. Engagement: 5 euros. Vous pouvez consulter notre article La Frappadingue débarque sur le lac du Causse.

  • Nuit européenne des musées à partir de 19h et jusqu’à minuit à Brive au musée Labenche et au musée Edmond Michelet. Une 14e édition de cette Nuit européenne à nulle autre pareille, avec une découverte libre des collections permanentes ainsi qu’une programmation spécifique. Le musée d’art et d’histoire Labenche vous invite à déambuler librement à travers ses collections, résoudre les énigmes d’un jeu de piste autour d’un mystérieux tableau déchiré, admirer les créations de plusieurs classes, pendant que deux drôles de personnages, baptisés Juliette et Otto, s’amuseront à pimenter votre visite. Le Festival Danse en mai se mêle à la fête avec un court spectacle Nœuds (à 20h et 22h15, voir plus bas) interprété si la météo le permet en extérieur avec une projection en lumière de la façade Renaissance. La compagnie La Tempête fera résonner son Cosy Shakespeare musical (à 19h30, 20h30, 21h30 et 22h30, voir plus bas). Le musée Edmond Michelet se mettra à sa façon au diapason avec Le cabaret du poilu (à 21h), un spectacle donné dans ses jardins qui chantera avec humour et émotion la Grande guerre. Gratuit. Infos au musée Labenche au 05.55.18.17.70 et au musée Michelet au 05.55.74.06.08.
  • Spectacle musical. Cosy Shakespeare à 19h30, 20h45, 21h30 et 22h45 à Brive au musée Labenche, 26 bd Jules-Ferry. Dans le cadre de la 14e Nuit européenne des musées. Un spectacle vocal et instrumental de la compagnie La Tempête. Pénétrez en musique dans l’univers théâtral et poétique de William Shakespeare. Chanteurs et instrumentistes revisitent les répertoires populaires et savants qui jadis accompagnaient l’Angleterre baroque. Les programmes proposés (The Tempest : de Locke à Dowland, et Shakespeare songs de Schubert à Chausson) s’inspirent directement du théâtre de Shakespeare et de ses personnages. La proposition de la compagnie est centrée sur l’immersion sensorielle du spectateur, la recherche d’un moment propre à chaque rencontre entre un lieu, des artistes et un public et trouvant sa source dans l’écriture et l’esprit des œuvres qu’elle interprète. La Tempête questionne ainsi sans cesse la forme du concert, offrant des performances spatialisées ou mises en scène, en collaborant avec d’autres disciplines ou en interprétant des œuvres ou des programmes par cœur. Durée: 30 min (à 19h30 en salle Saint-Sernin, 20h30 salle Debussy, 21h30 salle Saint-Sernin et 22h30 salle Debussy). Gratuit. Infos au 05.55.18.17.70.
  • Soirée découverte des métiers à partir de 19h et jusqu’à minuit à Brive au musée du compagnonnage, 17 bis avenue Firmin Marbeau. Dans le cadre de la 14e Nuit européenne des musées. Venez découvrir les travaux d’aspirants et de compagnons sur une cinquantaine de métiers, du bâtiment aux métiers de bouche en passant par les charrons et les prothésistes dentaires. Les visites sont libres et guidées. Le documentaire Les chemins de l’excellence qui retrace l’histoire des 3 sociétés compagnonniques de France sera diffusé à 20h, 21h30 et 23h. Entrée gratuite. Infos au 06.84.49.76.28.
  • Spectacle. Le cabaret du poilu à 21h à Brive au musée Michelet, dans les jardins. Dans le cadre de la 14e Nuit européenne des musées. Un spectacle de la Compagnie Sans Lézard. La Grande Guerre chantée avec humour et émotion. Mêlant le répertoire du café-concert du début du siècle à celui des tranchées et de la chanson française, ce cabaret retrace avec humour et émotion le déroulement de cette « Grande Guerre », de l’attentat de Sarajevo à la victoire. Il évoque en chansons la vie sur le front et à l’arrière, ainsi que le destin singulier de personnages caractéristiques de l’époque. Durée: 1 heure 20. Gratuit. Infos au 05.55.74.06.08.
  • DanSe en mai. Nœuds à 20h et 22h15 à Brive au musée Labenche. Dans le cadre de la Nuit des musées et du festival DanSe en mai proposé par Les Treize Arches. Avec la Cie Adéquate. Un imbroglio drolatique et touchant Lucie Augeai et David Gernez, de nombreuses fois primés pour ce duo, chorégraphient la perpétuelle recherche de l’autre, parfois complexe, parfois tordue. Un duo homme femme matérialisant devant nous l’enlacement, la tension, la relation à l’autre et l’écoute dans un riche travail de mains et d’expressions. Une allégorie de l’amour aux accents baroques, à l’énergie tour à tour légère ou mordante… Deux interprètes se dévoilent dans un mouvement à la fois fluide et violent, où l’humour et le mime convoquent la danse sur des musiques baroques. Durée: 30 min. Gratuit. Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.com.

  • Théâtre. Io cammino in fila indiana à 20h30 à Brive au Théâtre de la Grange, 12 rue René Glangeaud. Une pièce en italien surtitré, création de la Cie Il Teatrino, en résidence à la Grange. “Io cammino in fila indiana, cioè non è corretto dire “io” perché essendo una fila indiana siamo molti. Siamo una fila.” Je marche en file indienne. Enfin, bon, je ne devrais pas dire “je”, parce que vu qu’il s’agit d’une file indienne nous sommes nombreux. Nous sommes une file. A travers ses histoires, Ascanio Celestini sort de la file et nous emmène dans ses chemins de traverse.. Tarifs de 9 à 5 euros. Infos au 05.55.86.97.99 et sur tdgbrive.wixsite.com. Également le lendemain dimanche 20 mai à 18h.
  • Soirée country blues. Doc Lou à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • Comédie. Chéri, faut qu’on parle ! à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Une comédie moderne et entrainante de Guillaume Renoult. Patrick et Sandrine sont très amoureux l’un de l’autre. Sandrine rêve d’un enfant. Pourtant, elle en a déjà un à la maison. La différence de maturité entre hommes et femmes a toujours existé et il est prouvé qu’elle grandit au fil de l’évolution de notre société, donnant au néologisme « adulescence » tout son sens, entre âge adulte et adolescence. C’est par le biais de l’humour que Guillaume Renoult a décidé de traiter cette « adulescence » dans son texte, en la plaçant dans le cadre d’un couple au sein duquel on ne cherche pas pendant 1h15 à savoir ni à comprendre qui a raison ou tort. On préfère rire de cet enchaînement de situations quotidiennes. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également la semaine suivante jeudi 24, vendredi 25 et samedi 26 mai.

************

DIMANCHE 20 MAI

  • Course d’obstacles. Frappadingue à partir de 9h30 au lac du Causse, à la base nautique de la Ville de Brive. C’est une première. La Frappadingue passe cette année par Brive (l’édition 2018 compte 10 dates à travers la France). Il s’agit d’une course de dingues sur un parcours de 12km semé d’embuches en tous genres: passages d’échelles, ponts de singe, filets à grimper ou à ramper, tunnels à franchir, pentes “patinoires”, cochons pendus et autres joyeusetés qui sollicitent l’entraide et la solidarité. De l’eau, les participants en verront de toutes les couleurs, transparente, légèrement marron ou franchement opaque. En tout, une quarantaine d’obstacles vont mettre à rude épreuve sportifs aguerris comme ceux d’un jour. À chacun selon son rythme. Convivialité et déguisements fortement encouragés. À partir de 9h30 avec des départs par vague de 150 toutes les 10 minutes. Les organisateurs attendent au moins 2.500 participant(e)s. Tarifs: 56 euros et 60 sur place. Infos sur frappadingue.net. Vous pouvez consulter notre article La Frappadingue débarque sur le lac du Causse.
  • Théâtre. Io cammino in fila indiana à 18h à Brive au Théâtre de la Grange, 12 rue René Glangeaud. Une pièce en italien surtitré, création de la Cie Il Teatrino, en résidence à la Grange. “Io cammino in fila indiana, cioè non è corretto dire “io” perché essendo una fila indiana siamo molti. Siamo una fila.” Je marche en file indienne. Enfin, bon, je ne devrais pas dire “je”, parce que vu qu’il s’agit d’une file indienne nous sommes nombreux. Nous sommes une file. A travers ses histoires, Ascanio Celestini sort de la file et nous emmène dans ses chemins de traverse.. Tarifs de 9 à 5 euros. Infos au 05.55.86.97.99 et sur tdgbrive.wixsite.com.

************

LES EXPOS A VOIR

  • Saisir le mouvement à Brive au musée Labenche, salles d’exposition temporaire. Réalisée pour la Nuit des musées, cette exposition sur le thème du mouvement est le fruit d’un projet mené en amont entre le service pédagogique du musée Labenche et 5 classes de la ville de Brive. A partir des collections du musée Labenche et d’une projection en salle de conférence d’œuvres contemporaines sur ce thème, chaque classe a réalisé ses créations, explorant un médium spécifique: peinture, encre liquide, encre épaisse, argile ou photographie. Ont participé à cette exposition les CP de l’école Jules Vallès, les CE2 de l’Henri Gérard et Louis Pons, les CE2-CM1 de Jules Romain et les Seconde option Arts plastiques du lycée d’Arsonval. Entrée libre. Ouverte du lundi au samedi de 12h à 18h, dimanche de 15h à 18h, fermée le mardi. Infos au 05.55.18.17.70 et sur museelabenche.brive.fr. Jusqu’au 3 juin 2018.
  • Vanités à Brive au musée Labenche. Des vanités réalisées par les élèves de CM2 de l’école Roger Gouffault dans le cadre du dispositif La classe l’œuvre et présentées à l’occasion de la nuit pour la Nuit des musées. Les élèves ont travaillé durant six séances au musée Labenche sur le thème de la céramique. Ils se sont inspirés des poteries du musée préalablement étudiées (une datant du Néolithique, plusieurs sigillées gallo-romaines…) pour en proposer à leur tour une interprétation. La céramiste Solenn Jos est intervenue pour guider les élèves lors des séances d’ateliers de création plastique et leur présenter la technique d’engobage de l’objet avec de la terre liquide colorée. Un dernier temps du projet portait sur le thème des vanités. Vous retrouverez donc les petits crânes créés par les élèves, en écho à de nombreux objets conservés au musée. Entrée libre et gratuite de 19h à minuit. Infos au 05.55.18.17.70 et sur museelabenche.brive.fr.
  • Imaginaires collectifs à Brive à la chapelle Saint-Libéral. À partir du 17 mai. Une exposition organisée conjointement par la Ville de Brive et le FRAC-Arthothèque du Limousin et présentant des œuvres contemporaines issues des collections de cette structure. Cette exposition est le fruit d’un partenariat annuel avec la classe de 1re Histoire des arts du lycée d’Arsonval, lancé en 2001. Les œuvres sélectionnées cette année ont été créées par des collectifs d’artistes, d’hier et d’aujourd’hui. Entrée libre. Ouvert du mardi au vendredi de 12h à 18h, samedi de 10h à 13h et de 14h à 18h, dimanche de 15h à 18h. Infos au 05.55.74.41.29 et sur museelabenche.brive.fr. Jusqu’au 17 juin 2018.
  • Il était une fois la percussion à Brive à la médiathèque du centre, celle des Chapélies et à la ludothèque. L’association Musiques en liberté présente cette exposition itinérante sur ces 3 lieux, pour les grands et les petits, qui emmène le visiteur à travers les 5 continents pour découvrir la richesse et la diversité du monde des percussions. Un fabuleux trésor de 400 percussions du monde entier qui révèle leurs secrets, dévoile la richesse de leurs sons, de leurs couleurs, de leurs formes, leurs mystères et leur histoire. Dans une présentation visuelle et sonore composée de 5 décors évoquant chaque continent, donnant à voir et entendre des percussions de toutes les tailles, de toutes les formes, en bois, en métal ou en peau, que l’homme entrechoque, secoue, ou frotte, depuis l’aube des temps et dans toutes les civilisations. Des panneaux didactiques complètent et approfondissent ce parcours. Entrée libre. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr. Jusqu’au 23 juin 2018.
  • Entre deux mondes à Brive au centre culturel, 31 avenue Jean-Jaurès. Gwnenaëlle Disclyn expose ses peintures où le travail des couleurs privilégie toujours la recherche des émotions. Née à Paris où elle a fait ses études dans le domaine des arts puis de l’architecture, Gwnenaëlle Disclyn rejoint en 2008 Brive où elle s’installe. Le travail des couleurs, issues tantôt d’une gamme froide tantôt d’une gamme chaude, privilégie toujours la recherche des émotions. L’accord des volumes et les effets lumineux donnent à ses peintures une dynamique intrinsèque. “Je laisse mon inconscient me guider, il vient jusqu’aux bout de mes doigts et je tente alors de rendre visible mon imaginaire. Mes peintures se construisent un peu comme des partitions musicales, elles s’inspirent de tonalités majeures ou mineures je compose en travaillant les nuances, le rythme et l’harmonie. Je souhaite procurer de l’émotion et offrir de vrais moments d’évasion.” Entrée gratuite. Ouvert en semaine de 9h à 12h et de 14h à 19h, samedi de 10h à 12h et 14h à 19h. Entrée libre. Infos au 05.55.74.20.51. Jusqu’au 31 mai 2018.
  • Parcours des Harkis et de leurs familles à Brive au centre Edmond Michelet, 4 rue Champanatier. Harkis: depuis la fin de la guerre d’Algérie, le mot se décline en une infinité de sens. Loyalistes et légalistes pour les uns, traîtres et collaborateurs pour les autres, les Harkis font toujours – un demi-siècle après la guerre – l’objet d’un enjeu entre la France et l’Algérie. En parler revient presque toujours à rouvrir des plaies plus ou moins cicatrisées et, dans la plupart des cas, à susciter incompréhension et malaise que masquent difficilement une indifférence ou une méconnaissance. Après 1962, le mot Harki s’impose comme terme générique pour désigner l’ensemble des Français qui ont servi dans l’armée française en tant que supplétifs. Cette exposition veut avant tout montrer, donner à voir et susciter l’intérêt en s’appuyant sur de nombreux documents d’archives et une masse iconographique considérable et organisée. Elle offre aux visiteurs des clefs pour les amener à réfléchir, à mieux comprendre cet épisode marquant de l’Histoire de France. Réalisée par l’ONACVG (Office national des anciens combattants et victimes de guerre), elle retrace l’histoire de ces familles, au travers de photographies et de cartes, depuis le début de la présence française en Algérie (1830, jusqu’à nos jours). Mêlant récit commun et parcours individuels, elle permet de revenir sur différents aspects de cette histoire complexe. Entrée libre et gratuite. Horaires d’ouverture: du lundi au samedi de 11h à 18h et le samedi de 13h à 18h. Infos au 05.55.74.06.08 et sur museemichelet.brive.fr. Jusqu’au 16 septembre 2018.
  • Lunettes de stars de Pierre Marly à Brive chez Visini artisan lunetier, 6 rue de l’Hôtel de Ville. L’exposition présente une collection unique des lunettes de stars de Pierre Marly. Ce célèbre opticien-créateur des années 50 a révolutionné la lunetterie en la mêlant au monde de la mode et des people. Cette collection est composée de 14 paires ayant appartenu à des stars illustres telles qu’Audrey Hepburn, Jackie Kennedy, Elton John, Michel Polnareff, Serge Gainsbourg, Johnny Hallyday, Brigitte Bardot…
 Ce sont ces modèles originaux aux formes et aux couleurs audacieuses qui ont séduit ces personnalités, certains sont même devenus des incontournables de la mode. Des montures absolument hors du commun, chacune étant gravée du nom de la star l’ayant portée. Pierre Marly a touché à tous les matériaux : l’écaille, le métal mais c’est sur l’acétate découpé qu’il donnera toute sa mesure. L’opticien créateur a également constitué au fil du temps une collection de plus de  4.000 lunettes anciennes. Toutes ces lunettes ont été acquises lors d’une vente aux enchères par Opticlibre, centrale d’achat et de facturation pour opticiens indépendants. Jusqu’au 19 mai 2018.
  • Instantanés de la Grande guerre à Tulle au Musée des armes. Il y a 100 ans, nos poilus s’engageaient dans les derniers mois de celle que l’on pensait être la “Der des Ders”. Si les contemporains ont qualifié ce conflit de “Grande guerre”, c’est parce qu’ils ont eu conscience d’assister et de participer à un guerre hors normes, une guerre totale où toutes les forces nationales étaient mobilisées dans un seul but, la victoire. Cette exposition de 36 photographies, provient d’une donation privée de plaques de verre stéréoscopiques éditées après la Première Guerre mondial. Elle met en lumière les conditions de vie des soldats allemands, français et de leurs alliés au cours du conflit, de la mobilisation le 2 août 1914 au défilé de la Victoire du 14 juillet 1919. Les scènes de la vie quotidienne des soldats dans les tranchées, la promiscuité dans la boue, l’attente avant les offensives, l’évolution de l’armement ou les conséquences du conflits dans l’arrière front sont présentés au public au travers de photographies rares et originales. Entrée libre. Ouvert du mardi au vendredi de 14h à 17h30. Infos au 05.55.26.22.15. Jusqu’au 7 janvier 2019.
  • Variations portugaises à Meymac au Centre d’art contemporain, abbaye Saint-André. L’exposition est présentée dans le cadre du festival Les Printemps de Haute-Corrèze, dédié cette année à la mise en valeur du Portugal. A l’origine de ce choix la présence en Haute-Corrèze d’une communauté d’origine portugaise importante. Elle proposera un panorama de la scène dynamique portugaise en rassemblant une centaine d’œuvres d’artistes aux modes d’expression foisonnants et décomplexés. Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 13h et de 14h à 19h (à partir du 23 septembre de 14h à 18h et le matin sur rendez-vous). Entrée: 5 et 4 euros, gratuit pour les moins de 12 ans. Infos au 05.55.95.23.30 et sur cacmeymac.fr. Jusqu’au 17 juin 2018.
Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire