L'actualité en continu du pays de Brive


Une première foire grasse samedi 21 novembre

Marche-chefs-photo diarmid courreges

La saison des foires grasses débute cette année dès le samedi 21 novembre, avec un premier rendez-vous très gastronmique: les chefs gaillards vous apprendront à tirer le meilleur parti d’une bête achetée entière. De quoi être au top pour les fêtes.

La saison va se décliner en 5 grandes dates:

  • samedi 21 novembre, foire grasse avec participation des chefs des Tables gaillardes (de 9h à 11h30),
  • 5 décembre, foirée primée oies et canards (foies et bêtes entières),
  • 12 décembre, foire primée aux chapons,
  • 9 janvier, foire des rois avec mise en boîte gratuite des foies achetés sur le marché (réception des foies de 8h à 10h30, dans la limite de 2kg par personne) et foire primée à la truffe,
  • 6 février, foire primée oies et canards (foies et bêtes entières).

Foire-grasse archives C’est à la demande des producteurs (mais les consommateurs y trouveront eux aussi leur compte) que la saison des foires grasses a donc été avancée de quinze jours et démarre non pas le premier samedi de décembre mais dès le troisième de novembre. “Nous avons soigné le lancement de la saison avec les chefs des Tables gaillardes“, explique le conseiller municipal Jean-Luc Souquières, en charge des marchés et des affaires agricoles.

“L’idée, c’est d’inciter à acheter la bête entière, c’est plus économique. Cela revient entre 20 et 25% moins cher qu’en morceaux.” Encore faut-il savoir s’en dépatouiller. D’où la participation des chefs. “Ils feront des démonstrations dans un espace dédié, salle Brassens, avec cuisine aménagée. Ils montreront comment découper, bien lever le foie, le dénerver sans l’abîmer, comment utiliser toutes les parties… et ils proposeront des recettes pour chaque morceau.” Evidemment, tous ces mets savemment cuisinés seront livrés à la dégustation.

jean-luc souquieresPour le reste, la saison va suivre son cours en quatre autres grands rendez-vous. La plus prisée est sans conteste la foire des rois en janvier. Son succès repose sur la mise en boîte gratuite (pas moins de 2400 boîtes l’an dernier) et la dégustation de galettes cuites par quatre pâtissiers brivistes, “quatre nouveaux, chaque année, ça tourne”.

Le savoir-faire ne suffisant pas toujours, la Ville mise aussi sur le faire-savoir. Un bulletin de jeu permettra ce jour-là de gagner des grands torchons fabriqués par la célèbre maison basque Jean Vier à l’effigie du visuel. On peut promouvoir un produit traditionnel tout en jouant la modernité, avec une page Facebook et un QR code. “Nous montons aussi un club des ambassadeurs des foires et marchés de Brive.”

Sans oublier la truffe, éternelle complice, désormais réglementée par un marché contrôlé. “Les trufficulteurs qui s’y soumettent seront regroupés sous deux chalets bien identifiés, dans la salle Brassens.” Autant de gages d’une qualité revendiquée.

Infos sur la page Facebook Foires et Marchés Ville de Brive.

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Mot clé

Laisser un commentaire