L'actualité en continu du pays de Brive


Un vœu unanime pour le 126 au conseil municipal

Conseil municipal

Ce fut le premier point abordé hier soir au conseil municipal. Frédéric Soulier a ouvert la séance en demandant un vote sur un vœu concernant le maintien du 126e régiment d’infanterie dans la cité gaillarde. Après quelques discussions et un amendement, celui-ci a été adopté à l’unanimité.

C’est de manière consensuelle qu’a débuté le conseil municipal. Conseil municipalFrédéric Soulier a en effet souhaité soumettre aux élus un vœu formulé au nom de la Ville de Brive pour le maintien du 126e régiment d’infanterie et pour la pérennisation de ses moyens. Selon le maire, le régiment est un “acteur économique majeur du département“. Il faut donc, selon lui, garantir son maintien dans la cité mais aussi assurer ses engagements financiers pour lui permettre de finir son déménagement de la caserne Brune à la caserne Laporte.

Caserne laporte

Des travaux importants ont été planifiés en 2014-2015. Construction d’un bâtiment de stockage des équipements de combat, réhabilitation de 4 bâtiments d’hébergement, construction d’un centre médical neuf et d’un bâtiment d’infrastructure, construction d’un nouveau poste de sécurité, le tout pour un budget prévisionnel de 28 millions d’euros. Or, en avril dernier, il a été annoncé que ces travaux étaient repoussés en raison de la restructuration des bases de défense. L’impact est très important puisque cet ajournement retarde d’autant la réalisation des aménagements prévus par la mairie sur le site de la caserne Brune.

Ce gel est une mauvaise nouvelle pour le maire caserne brunequi a donc demandé une entrevue au président de la République pour lui faire part de l’importance de ce dossier majeur pour le bassin d’emploi. “Il convient” selon lui, “de rassurer les militaires, leurs familles, les personnels civils et les emplois qui en dépendent. Une sollicitation demeurée sans réponse pour le moment” a-t-il précisé. Et l’intervention du chef de l’Etat, le 25 mai dernier, affirmant que le 126e ne serait pas impacté par la loi de programmation militaire n’est pas totalement rassurante si, dans le même temps, rien n’est dit sur les moyens qui seront attribués à ce régiment dans l’avenir.

126En ce sens, Frédéric Soulier a souhaité renouveler sa demande de pérennisation du 126e à Brive en demandant solennellement au Président de la République de préciser les moyens financiers dévolus au régiment pour cette année et l’année prochaine. Un vœu voté à l’unanimité du conseil municipal après le rajout d’un amendement souhaité par Philippe Nauche, à savoir de préciser, dans ce texte, que le 126 n’est pas qu’un enjeu majeur pour la ville, “mais que son existence en Limousin est la condition du maintien du lien armée-nation“.

 

Sur ce thème, vous pouvez également lire nos précédents articles:

Patrick MENEYROL

Patrick MENEYROL

Laisser un commentaire