L'actualité en continu du pays de Brive


Un nouveau conteneur est parti pour Sikasso

L’association Brive-Sikasso achemine un nouveau conteneur pour le Mali avec du matériel essentiellement médical. Deux ambulances sont également en route. La solidarité a encore une fois fonctionné pour répondre aux besoins recensés sur place dans la ville jumelle. Le conteneur devrait parvenir à destination le 25 janvier.

Photos Fatima Kaabouch

Pour l’association qui gère le jumelage depuis bientôt 40 ans, l’envoi d’un conteneur est toujours un événement d’ampleur qui nécessite une lourde organisation bien en amont. Plus d’une trentaine de bénévoles se sont mobilisés pour collecter et préparer ce sixième convoi. “Le dernier remonte à trois ans, en 2018”, date le président Michel Blancher.

Ce matin, sur la marché de gros de Cana, ils étaient nombreux à braver un froid piquant pour vider le hangar mis à disposition par la mairie et remplir le conteneur. “Nous avons la matinée pour tout charger. Il y a 6 tonnes et demie de matériel ce qui représente 76m3. À 70%, il s’agit d’équipement médical.” Dans la liste effectivement très exhaustive de la cargaison: une table d’opération, quatre d’accouchement, 15 d’examen, 3 brancards, un échographe, des cardiographes, négatoscopes, stérilisateurs, 7 lits médicalisés, mais aussi des fauteuils roulants, déambulateurs, cannes et du petit matériel chirurgical comme des stéthoscopes, tensiomètres, thermomètres… Du matériel pour l’hôpital régional de Sikasso, le Centre de santé de référence Csref) et les 11 CESCOM communautaires.

Le conteneur emporte également 21 machines à coudre pour soutenir la création de petites structures économiques, notamment de femmes, du matériel de bureau, quelque 35 cartons de livres – 800 ouvrages au total – destinés à une dizaine d’établissements scolaires allant du jardin d’enfants au lycée… Sans oublier 1,6 tonne de vêtements. Le moindre espace est rentabilisé.

Au total, 555 divers colisages à destination de 28 organismes bénéficiaires à Sikasso, médicaux, scolaires, un orphelinat, des institution caritatives… Un équipement qui répond aux besoins exprimés sur le terrain. “Nous avons comme d’habitude identifié et recensé les besoins lors des missions sur place et en concertation avec la municipalité et l’association Teriya qui est notre pendant à Sikasso”, précise Michel Blancher.

Bien rempli, le conteneur est parti en direction du terminal de Bassens en Gironde d’où il sera expédié ce vendredi pour arriver à Abidjan le 8 janvier 2022 puis acheminer par route à Sikasso le 25. La remise des matériels se fait toujours en mains propres aux bénéficiaires sous supervision des deux associations, une solide garantie. “Nous espérions pouvoir, comme d’habitude, le réceptionner en allant sur place, mais vu le contexte géopolitique, aucun membre de l’association ne se rendra cette fois au mali et la répartition sera suivie par la mairie de Sikasso.”

Alors que le conteneur était en cours de chargement, deux ambulances sont également parties ce matin de Brive pour le Havre. L’une est donnée par l’hôpital de Brive à son homologue malien, l’autre par une société de Gramat pour le Centre de santé de référence. “Le Csref n’en a pour l’instant qu’une. Cet apportlui sera très utile et va permettre de diminuer la mortalité infantile, néonatale et maternelle“, indique le docteur William Assaf.

La situation sanitaire et surtout géopolitique très insécuritaire sur place empêchent certes la venue de Brivistes à Sikasso, la dernière délégation remonte à janvier 2020. “Le contact direct reste irremplaçable, reconnait le président, mais nous maintenons des liens privilégiés qui sont la force de notre histoire et les efforts ne se sont pas relâchés. De nouvelles formations sont être mises en place courant 2022. La coopération entre les deux hôpitaux, déjà très active depuis de nombreuses années, s’est également renforcée grâce à une convention sous l’égide de la Fédération hospitalière de France (lire notre précédent article ici). Les liens entre les deux villes jumelles ne sont pas prêts de se tarir, notamment en cette année 2022 où le jumelage fêtera ses 40 ans.  Un long chemin parcouru qui s’est construit pas à pas, main dans la main, sous le signe d’une belle fraternité.

Plus d’infos sur les actions de ce jumelage et comment le soutenir sur brive-sikasso.com.

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire

deux × 5 =