L'actualité en continu du pays de Brive


Tout doit disparaitre

Le photographe Hervé Baudat expose jusqu’au 23 juin les clichés argentiques de son album Tout doit disparaitre au Cri de la Salade, rue Lestang, et à la Baignoire d’Archimède, rue Farro. Le vernissage a lieu ce soir à partir de 18h en sa présence. Vous pourrez aussi le rencontrer ce vendredi 25  mai à 18h30 à la librairie.

“Je ne prépare rien et vais où le vent me mène”, explique le photographe rêveur qui travaille à la chambre et au moyen format. Il arpente aussi bien son petit village de Corse natale, le pavé parisien ou les services de longs séjours, promenant sa quincaillerie 6/7 et 4/5, complétée récemment par un Rolleiflex. “Je préfère amener un appareil pour rien. C’est comme pour un parapluie, si je ne l’ai pas, j’aurais besoin de m’en servir.

Qu’il saisisse ainsi des inconnus dans la rue, les cafés, le métro, dresse le portrait d’artistes comme d’écrivains ou celui d’habitants d’un lointain village au fond de la Turquie, Hervé Baudat capte là où le vent le mène la poésie de l’instant avec une infinie douceur, une sorte de bienveillance qui ne concède rien à la réalité. Il laissera ainsi flâner son regard demain à Emmaüs pendant l’après-midi vente. “Je n’enjolive pas. J’aime montrer des gens que l’on ne montre pas souvent”, confie ce pur autodidacte qui a intégré la rédaction de la revue Digraphe à 19 ans, travaillé pour l’agence Opale spécialisée dans les portraits d’écrivains, collaboré à l’ouvrage collectif La France vue d’ici (La Martinière), expose régulièrement dans les galeries parisiennes et parmi elles Agathe Gaillard.

Vous pouvez feuilleter le site d’Hervé Baudat en cliquant ici.

Vernissage à partir de 18h d’abord à la librairie puis rue de Lestang. L’exposition sera visible à la Baignoire d’Archimède lundi de 14h à 19h, du mardi au samedi de 10h à 19h; au Cri de la Salade les mercredi, jeudi, vendredi, samedi après-midi de 14h30 à 18h et les autres jours sur rendez-vous.

Infos au 07.83.20.72.42.

Sur ce sujet, vous pouvez aussi consulter notre article sur la nouvelle galerie Le Cri de la Salade.

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Sylvain MARCHOU

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Sylvain MARCHOU

Laisser un commentaire