L'actualité en continu du pays de Brive


Quand Brive se fait muse, avec Louis-Olivier Vitté (4/9)

Louis-Olivier Vitté, l'auteurImaginez un peu une histoire à la Roméo et Juliette transposée dans le monde médiéval. C’est le pari fait par Louis-Olivier Vitté, écrivain et animateur sur France Bleu Limousin, dans son roman Guinotte et le chevalier qui prend pour décor les Tours de Merle. Fasciné par l’environnement corrézien qu’il habite depuis ses 24 ans, l’auteur fait revivre un lieu, un passé, entre création et inspiration.

“Qui pouvait bien vivre là, accroché à la pente, cerné par la rivière, dans ce bout de vallée hors du temps, baigné de lumière seulement quelques heures par jour ?”, s’interroge Foulques, un chevalier mystérieux et inquiétant dont on suit l’arrivée, dès les premières pages du roman, dans cette étrange et historique forteresse de Merle et dont le rôle va s’avérer déterminant sur le destin de chaque personnage.

Guinotte et le chevalier, le romanAu centre du roman, il y a Guinotte, la jeune bergère au teint mat et aux boucles brunes et Aymeric de Pesteil, enfant de la noblesse locale. Les deux enfants qui n’ont que faire des convenances sociales aiment à patauger ensemble dans la Maronne, au grand air, le cœur léger. Mais les deux jeunes grandissant, la noblesse locale commence à voir d’un bien mauvais œil cette dangereuse amitié qui pourrait venir compliquer une situation qu’ils ont établie à l’avance: Aymeric doit se marier avec Hélis de Merle, jeune fille au teint diaphane mais à la santé vacillante avec qui il n’a aucune affinité. Autour de cette trame, des intrigues s’imbriquent, les mystères se multiplient et au rythme des révélations parcellaires de certains personnages, le lecteur apprend qu’un lourd secret entoure la jeune bergère, aussi brune et mate de peau que sa mère est blonde.

Pourquoi la jeune Guinotte semble si différente de tous les habitants du village et même de sa propre mère ? Quel est son lien avec Blanche de Merle qui est à la tête de la forteresse et qui semble porter la jeune bergère dont elle fait sa servante dans son cœur ? Comment Guinotte va-t-elle réagir au départ d’Aymeric qui est envoyé dans le Béarn pour devenir chevalier et que va-t-il advenir de cette amitié de jeunesse ? Le retour du chevalier Foulques, dont l’identité va peu à peu se préciser, cette fois-ci accompagnée d’une femme aux larges boucles brunes, va chambouler le cours des choses et apporter les réponses aux questions qui enrichissent de bout en bout le roman.

Le livre de Louis-Olivier Vitté a le souci de mettre à l’honneur la forteresse de Merle du XIIe siècle et de rendre compte du quotidien au Moyen-âge avec ses règles, “ses vies rythmées par les saisons et les travaux ponctués d’instants de foire”, ses métiers, etc. La fascination de l’auteur pour ce lieu, cette époque, affleure au fil des pages qui se tournent et se retournent dans l’espoir de connaître enfin le lourd secret habilement distillé.

Guinotte et le chevalier, de Louis-Olivier Vitté, paru cette année aux Presses de la Cité. 245 pages. 18,50 euros.

Sur ce même sujet:

Quand Brive se fait muse, avec Jean-Paul Malaval (3/9)

Quand Brive se fait muse, avec Claude Michelet, (2/9)

Quand Brive se fait muse avec Jean-Paul Malaval (1/9)

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

Laisser un commentaire