L'actualité en continu du pays de Brive


Les honneurs funèbres rendus au caporal-chef Heiarii Moana

intro ceremonie

Une cérémonie d’hommage funèbre a été rendue en fin de matinée à la caserne Laporte au caporal-chef Heiarii Moana, décédé mercredi dernier d’une forme aigüe de paludisme contractée lors d’une mission en Centrafrique (voir notre précédent article en cliquant ici). Le jeune militaire du 126e RI, encensé par le général Christophe De Gouttes, commandant la zone Sud-Ouest, pour “sa droiture et son dévouement exemplaires, sa gentillesse et son humanité hors du commun”, a reçu à titre posthume la Croix de la valeur militaire et la médaille de la Défense nationale or.

decoration

Un ciel grave. Une émotion palpable. Le cercueil du caporal-chef, recouvert du drapeau tricolore et porté par les Griffons de sa 4e compagnie, est arrivé lentement au coeur de la place. L’orchestre du 9e BIMA de Poitiers s’est tu. “Notre frère d’armes“, a entamé le général Christophe De Gouttes, commandant la zone Sud-Ouest qui participait à la cérémonie avec le général Hervé Gomart, commandant la 3e Brigade légère blindée.

Le jeune homme d’origine tahitienne avait intégré il y a cinq ans le 126e RI de Brive. Récemment promu, très apprécié de ses collègues et de sa hiérarchie, il était parti en septembre dernier avec son régiment en Centrafrique dans le cadre de la mission EUFOR. Atteint d’une forme très grave de paludisme, il avait été rapatrié mardi en France et pris en charge dans un hôpital militaire de Begin près de Paris où il est malheureusement décédé le mercredi soir.

Employant le tutoiement de reconnaissance, l’officier a souligné dans son éloge funèbre les qualités du jeune militaire de 26 ans : “ton sens exacerbé du service, ta retenue naturelle, la plus grande rigueur et la maîtrise de ta spécialité, une discipline irréprochable”. Puis illustrant ses propos de quelques faits d’armes du caporal-chef : “Ton courage, ta vigilance, ta rusticité y ont été à chaque fois remarqués”.

1Figés autour de la place d’armes en deuil : toutes les compagnies du régiment, les portes drapeaux, familles, officiels militaires et civils. Le chef de corps étant en mission en République centrafricaine (près de 200 Bisons de Brive sont actuellement en mission à Bangui, la 4e compagnie de combat et un Etat-major que le lieutenant-colonel Ponchin commande lui-même sur place), c’est son second, le lieutenant-colonel François Legendre, qui dirigeait la cérémonie. “Cette mort en opération montre que le don de soi et le courage ne sont pas des valeurs éthérées”, a rappelé le général. Le caporal-chef Heiarii Moana a reçu à titre posthume la Croix de la valeur militaire étoile de bronze remise par son général de brigade et la médaille de la Défense nationale or par le commandant de la zone.

Forte émotion encore lorsque le cercueil quittant la place, les éléments restant de la 4e compagnie ont entonné “J’avais un camarade”. Le chant militaire repris par tout le régiment a accompagné le départ du caporal-chef dont la dépouille doit être rapatriée en Polynésie pour reposer dans sa terre natale à Anaa.

autorités

Sur ce thème, vous pouvez également lire nos précédents articles:

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire