L'actualité en continu du pays de Brive


Les Bisons fiers de présenter leurs Griffon

Le régiment briviste a déployé ce matin les grands moyens à la caserne Laporte pour présenter officiellement ses Griffon. Ce véhicule de transport de troupes nouvelle génération, un petit bijou de technologie, remplace avantageusement le rustique VAB au sein de l’armée de terre française. Une vingtaine d’engins équipe actuellement le régiment qui poursuit sa modernisation et soigne son « esprit guerrier ».

Sept mètres de haut, 24 tonnes de blindage et d’équipements dernier cri: le nouveau blindé est impressionnant. Il remplace avantageusement son prédécesseur, le VAB (Véhicule de l’avant blindé) dont la première mise en service remonte à 44 ans. De l’extérieur, le Griffon affiche d’ailleurs une supériorité notable montée sur ses six roues: sa caisse en forme de V. Elle lui permet d’atténuer le souffle de l’explosion d’une mine artisanale, en la dispersant sur l’extérieur, là où le fond plat du VAB prenait tout le choc. Il dispose aussi d’un blindage plus performant, d’une tourelle télé-opérée et de capteurs de dernière génération, le tout assurant une meilleur protection des combattants engagés.

Le Griffon qui a commencé a débarqué chez les Bisons en mai dernier (lire ici), fait partie intégrante de ce qu’on appelle « la bulle Scorpion », le nom du système de partage de données en temps réel entre tous les acteurs engagés sur le terrain. Actuellement, le régiment compte une vingtaine de ces engins. La première phase de livraison qui en compte 25, devrait s’achever en janvier 2022 et le parc continuera à être renouvelé jusqu’à courant 2023. Les compagnies se forment progressivement à ce nouvel outil.

« C’est futuriste », témoigne un des Bisons tout juste rentrés de manœuvres et qui a participé ce matin avec ses camarades à une simulation de combat grandeur nature. L’opération réaliste a fortement impressionné les officiels, changeant la donne du combat. « C’est la modernisation la plus importante depuis la seconde guerre mondiale« , estime le colonel François Ferraton qui qualifie le Griffon de « matériel iconique du 21e siècle », notamment dans « un contexte stratégique qui devient de plus en plus incertain ».

Le Griffon et sa bulle Scorpion, offrent ainsi un sérieux « avantage technique et technologique ». Le chef de corps a d’ailleurs insisté sur la nécessité de « se préparer à un engagement durci » dans un contexte où « le retour à un conflit majeur est une hypothèse crédible », a rappelé son chef d’opération.

La préparation des Bisons passe donc par des simulations de situations au plus proche du réel », en poussant les entraînements jusqu’au mode dégradé les plus divers, afin d’acquérir les bons réflexes. Car aussi performantes que soient ces nouvelles technologies qui équipent désormais les engins comme les hommes, elles ne supplantent pas au final « l’esprit guerrier » du fantassin et son savoir-faire sur le terrain.

Sur ce sujet, vous pouvez consulter notre précédent article:

 

 

 

 

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Mot clé

2 commentaires

Laisser un commentaire

quatre × quatre =