L'actualité en continu du pays de Brive


Les Bisons en footing de Noël dans Brive

Leur passage scandé a réveillé ce matin toute la rue Toulzac. Pour commémorer les 210 ans de la bataille de la Bérézina, les militaires du 126e RI, chef de corps en tête, ont effectué un footing de Noël depuis la caserne Laporte en passant par le cœur de Brive. Toujours aussi impressionnant.

En juin dernier, juste avant l’inauguration de la sculpture monumentale dans le nouveau quartier Brune, ils avaient déjà fait le buzz sur la toile en déferlant à 800 pour un footing régimentaire en l’honneur des blessés (vous pouvez consulter notre article Une démonstration de force pour la bonne cause). Cette fois, ils étaient certes moins nombreux, mais on les a encore entendu arriver de loin à 8h20. Rangers au pied, pantalon treillis, scandant leur avancée sur toute la rue Toulzac. Et même s’il ne faisait pas un temps de Bérézina, la fraicheur et l’humidité de ce 14 décembre, imposaient davantage que le simple tee-shirt à la couleur de leur compagnie respective. Pour tous même sweet régimentaire bleu nuit.

Les militaires brivistes ont ainsi célébré les 210 ans de cette bataille napoléonienne, une bataille dans laquelle le 126 s’est brillamment illustré en 1812, en se sacrifiant pour permettre au reste de la Grande Armée de traverser le fleuve. Il n’y eut que quelques survivants, au point que le régiment d’infanterie de ligne fut dissout en 1813 avant d’être recréé en 1870.

Suite aux commémorations parisiennes il y a deux semaines où le régiment a participé au ravivage de la flamme sous l’Arc de Triomphe en présence de plusieurs officiers généraux, le chef de corps a ainsi souhaité marquer les esprits en organisant des commémorations à Brive avec une matinée de cohésion. Depuis près de vingt ans, la Bérézina est d’ailleurs célébrée annuellement au régiment avec une course en treillis et rangers. Une façon aussi de faire corps avant les permissions de fin d’année.

Cette matinée a évidement débuté par une cérémonie des couleurs à laquelle ont été conviés les élèves des classes de défense, les sapeurs pompiers et les joueurs de rugby du CAB. Certains ont d’ailleurs accompagné les militaires dans leur réveil musculaire à travers la ville.

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Fatima Kaabouch

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Fatima Kaabouch

Laisser un commentaire

deux × un =