L'actualité en continu du pays de Brive


Le Rex rouvre aujourd’hui à 14h !

Des sorties ciné un lundi ? Ce n’est pas banal. Mais à circonstances exceptionnelles, agenda exceptionnel. Dans un précédent article, Romain Grosjean, le directeur du cinéma art et essai, listait les conditions d’accès des usagers imposées par le protocole sanitaire. Aujourd’hui, il revêt sa casquette de programmateur et nous parle des films à l’affiche.

Au Rex, les spectateurs vont pouvoir retrouver des films dont l’exploitation avait été interrompue par la crise. “C’est important car un film, un film d’auteur tout particulièrement, s’installe dans la durée”, souligne Romain Grosjean qui ne cache pas son envie de tous les défendre, a fortiori en ce moment.

Il commence par deux films très populaires à l’affiche à la mi-mars. De Gaulle, un biopic de Gabriel Le Bomin avec Lambert Wilson et Isabelle Carré. “Personne ne s’était encore attaqué dans un long métrage à cette figure, ou alors de manière périphérique. Il ne réinvente pas le récit mais il éclaire De Gaulle d’une lumière nouvelle et montre une vérité au moment précédant l’appel du 18 juin. C’est un film très bien joué, filmé et éclairé qui va plaire et intéresser”, gage Romain Grosjean.
De la même façon que, dans un autre registre La Bonne épouse, comédie sociale de Martin Provost avec un casting de rêve: Juliette Binoche, Yolande Moreau, Edouard Baer, François Berléand… “C’est un film qui propose une réflexion critique et amusée sur l’amour et la féminité.”

Le programmateur parle aussi de Benni de Nora Fingscheidt. Un portrait à fleur de peau d’une petite fille de 9 ans qui connait tous les affres d’une vie d’enfant placé avec des parents défaillants. “C’est un drame très fin dans lequel les personnages ont beaucoup de relief.” Il veut encore citer le film franco-brésilien Trois Étés, le film historique L’Ombre de Staline et Un Fils, film franco-tunisien libanais, quatarien. “Il raconte l’histoire d’un couple, plutôt issu de la bourgeoisie, qui quitte la France pour rentrer en Tunisie et il questionne le retour de l’immigré en même temps qu’il trace le portrait de la Tunisie d’aujourd’hui dans une réalisation classique et efficace.”

Puis il y a aussi ces pépites cinématographiques. Il y a d’un côté Brooklyn Secret, un film autobiographique d’Isabel Sandoval dans lequel elle joue aussi. “C’est un très joli film sur les personnes transsexuelles et les déclassés de Brooklyn qui questionne le corps, le genre et l’amour mais aussi la lutte des classes en filmant la générosité des petits personnages qui ne prennent pas de place mais qui ont un cœur immense.” De l’autre, Romain Grosjean raconte Mosquito, le premier film complètement incroyable de Joao Nuno Pinto. Un jeune homme portugais s’enrôle dans l’armée durant la première guerre mondiale. Il est envoyé au front en Afrique où le hasard fait qu’il perd son unité et se retrouve dans la brousse du Mozambique à devoir affronter des épreuves humaines et métaphysiques. “Le réalisateur, sorti exsangue de ce tournage de 5 ans dans la brousse, livre ici un bijou de tension et de réflexion autour de personnages puissants et d’une vraie esthétique qui prend aux tripes.”

Et parce qu’il lui est difficile de s’arrêter, il cite encore Les Parfums, comédie de Grégory Magne avec Emmanuelle Devos et Gustave Kervern, Si C’était de l’amour, un documentaire esthétique et étonnant sur des danseurs qui parle d’art, de corps et de parole. Puis il y a enfin les ciné-goûters qui vont reprendre pour les enfants, dès 3 ans, avec Les Aventures de Rita et Machin les samedi 4 et mercredi 8 juillet à 16h et Le Petit monde de Léo les 18 et 22 juillet à 16h. “En raison des protocoles sanitaires, ces séances seront aménagées et proposeront les animations, qui sont d’ordinaire réalisées au Rex, dans un kit à emporter à la maison.” Romain Grosjean promet aussi d’autres événements à venir, notamment au mois d’août qui mettra à l’honneur le festival du cinéma de Brive du 28 au 30 et, avant cela, comme en préambule, des projections plein air dont il promet de reparler très bientôt…

Infos: cinema-rex-brive.fr

Sur la réouverture du Rex, vous pouvez aussi consulter notre précédent article:

A quoi vont ressembler les séances d’après ?

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

Laisser un commentaire