L'actualité en continu du pays de Brive


Le Paradoxe de retour du Maroc

Les comédiens du Théâtre du Paradoxe, l’une des compagnies en résidence à la Grange de Rivet, sont rentrés du Maroc avec les valises pleines de sourires et de projets. La troupe a ainsi donné 6 représentations de l’autre côté de la Méditerranée avec son spectacle Bunker café. Elle a aussi animé des stages et interventions notamment au lycée français de Casablanca.

« La volonté de la compagnie était de dépasser l’idée d’une simple tournée de diffusion mais au contraire de créer des liens, des échanges artistiques et des partenariats avec des établissements scolaires mais aussi des théâtres et même avec des structures qui en sont assez éloignées comme l’association Casamémoire qui œuvre pour la protection du patrimoine architectural du Maroc », explique Cédric Laroche, directeur artistique et metteur en scène. « Ces rencontres vont permettre de relancer régulièrement des projets artistiques mais aussi des projets de formations et d’interventions avec des écoles et des entreprises. »

La compagnie qui fête ses 20 ans, doit présenter les 20 et 21 mars prochain une nouvelle création intitulée Nous n’irons pas cueillir des Narcisses sur la mer d’Aral, une pièce sur l’écologie  écrite et mis en scène par Cédric Laroche. qui mêle concert slam, danse et théâtre.

Photos: Théâtre du Paradoxe.

Sur ce sujet, vous pouvez consulter notre précédent article:

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire

7 + dix-sept =