L'actualité en continu du pays de Brive


La Halle Gaillarde inaugurée

La Halle Gaillarde a vécu sa « première nocturne », très officielle, pour son inauguration vendredi dernier. « Une petite cathédrale de la gastronomie » l’a qualifiée le maire Frédéric Soulier en s’inspirant de l’architecture de ce « nouveau lieu de vie ».

Les 14 commerçants et artisans qui font vivre cette halle, avaient fait montre de leurs meilleurs produits pour célébrer l’événement et deux d’entre eux avaient été symboliquement choisis pour tenir le ruban tricolore inaugural. À un bout, leur doyen, Robert Bach, bientôt 92 ans, fondateur et toujours très actif dans la boucherie du même nom reprise par ses deux jumelles de petites filles. À l’autre, la benjamine, Lucie Freyssinet, 21 ans, 5e génération de primeurs, bien décidée à perpétuer l’affaire et à la diversifier. Les deux âges se répondaient fortuitement dans leur tenue: lui en costume noir rappelant la livrée familiale, juste rehaussé d’une cravate sanguine, elle arborant un flamboyant manteau sur robe noire. Heureuse harmonie dans la diversité, à l’image que donne cette Halle Gaillarde. Le nouvel équipement municipal ouvert le 6 novembre dernier, mêle en effet avec bonheur les trajectoires de ses acteurs. Qu’ils soient d’ici ou viennent d’ailleurs, qu’ils aient déjà pignon sur rue ou décident de se lancer, tous forment déjà une belle famille pour « faire vivre un nouveau lieu de vie ».

« C’est un gage de confiance dans le commerce traditionnel« , déclarait Frédéric Soullier. Un commerce « bousculé et pourtant le mieux placé pour répondre aux besoins des consommateurs de mieux manger », insistait-il qui a détaillé les atouts du bâtiment « élaboré et construit avec des entreprises locales, bio climatisé, offrant une acoustique douce et agréable »… Sa signature architecturale lui inspirant même le qualificatif de « petite cathédrale de la gastronomie ».

« La Halle Gaillarde se veut une locomotive pour l’attractivité du cœur de ville et un soutien pour son commerce. Il s’agit de générer davantage de flux qui sera profitable à tous les commerces du centre ville. » Les débuts sont prometteurs avec une fréquentation régulière sur ces deux premières semaines et une belle affluence les deux week-ends. Le public a déjà plaisir à s’y retrouver. Prenez date pour la prochaine nocturne, la première, la vraie, ouverte à tous, ce samedi 23 novembre de 19h à 22h, à l’occasion du Beaujolais nouveau.

Rappel des horaires:

  • du mardi au vendredi de 7h30 à 14h, samedi de 7h30 à 20h (avec une nocturne une fois par mois jusqu’à 22h) et dimanche de 9h à 14h pour les métiers de bouche
  • du mardi au vendredi de 7h30 à 19h, samedi de 7h30 à 20h et dimanche de 9h à 14h pour le marchand de journaux et le fleuriste.

Sur cet sujet, vous pouvez également consulter notre précédent article:

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Mot clé

Laisser un commentaire

dix-huit − 12 =