L'actualité en continu du pays de Brive


La Halle Gaillarde est ouverte depuis ce matin

Ça y est, la halle Gaillarde est ouverte depuis ce matin. Les premiers clients se sont pressés dans les allées, aussi impatients que curieux de découvrir le nouvel équipement et les étals des commerçants.

Ce matin, la place de Lattre de Tassigny était pour beaucoup the place to be. “C’est très beau”, s’extasie Michel qui habite du côté de la cité universitaire. Le retraité est venu dès l’ouverture pour prendre un petit café et faire ses courses. “Surtout c’est ouvert dès 7h30, c’est un horaire pratique et on peut stationner facilement.” Ses premières impressions fleurissent de superlatifs: “C’est très accueillant, on sent une belle cohésion entre les commerçants. Il y a le choix, avec beaucoup de produits et de qualité. Ça donne vraiment envie.”

Il y a avait beaucoup de curieux qui se sont vite transformés en clients. “Les gens étaient très impatients. Déjà hier, ils se collaient aux vitres des portes pour voir les commerçants s’installaient”, commente Jean-Luc Souquières, conseiller municipal en charge des affaires agricoles, foires et marchés. “Elle est magnifique. Nous sommes restés spécialement à Brive cette nuit pour faire l’ouverture”, explique Marianne, une Creusoise de passage, les déjà bras bien chargés de ses achats: un panier de cèpes, du pain croustillant et du poisson. Dans le lot des chalands, il y avait aussi évidemment les habitants alentour, venus découvrir ce nouvel équipement dont les travaux ont rythmé pendant un an la vie du  quartier.

La Halle Gaillarde va désormais fonctionner sauf lundi tous les matins jusqu’à 14h y compris le dimanche et toute la journée du samedi. Nous vous avons présenté les jours précédents les 14 commerçants qui l’animent. Rendez-vous désormais sur place pour faire plus ample connaissance avec eux et leurs produits. Et vous pouvez également consommer sur place grâce à des mange-debout.

“Les gens ont besoin de trouver avec certitude au même endroit du pain, du poisson, de la viande, des fruits, des légumes…”, assure Jean-Luc Souquières, conseiller municipal en charge des affaires agricoles, foires et marchés. C’est le principe qui a présidé à la création de cet équipement municipal, dont les stands ont été loués aux commerçants qui les ont eux-même agencés. “Il y avait besoin de ce nouvel équipement pour redynamiser le centre-ville. Les études montrent clairement, notamment celle financée par la Caisse des dépôts et consignations, que l’offre alimentaire en centre-ville était insuffisante pour lui donner l’attractivité nécessaire.”

Sous la Halle Gaillarde, 14 commerçants et artisans. “On peut imaginer la Halle gaillarde comme une nouvelle rue, avec des commerçants venus de divers horizons. Certains avaient déjà une activité en ville qu’ils se sont engagés à conserver. D’autres se sont sédentarisés tout en continuant à fréquenter nos marchés, d’autres encore se sont implantés avec des choses qui n’existaient pas à Brive. Pour tous, nous avons eu une exigence de qualité, dans la provenance des produits frais ou transformés. Nous avons veillé à proposer un choix de produits diversifiés, sans doublon, et pour toutes les bourses.”

En plus des douze commerçants ou artisans de l’alimentaire, il y a également une marchand de journaux, celle qui était installée dans le kiosque place Winston-Churchill, et une fleuriste. Ces deux commerces bénéficient d’un accès indépendant avec des horaires d’ouverture plus étendus. L’équipement dispose aussi d’un espace réservé aux animations et programmations ponctuelles que va proposer l’association des commerçants, des points de recharge pour les téléphones, un coin pour langer et un espace enfants.

Deux agents municipaux se relaient pour assurer l’ouverture et la fermeture. Ils veillent également au respect du règlement et au bon fonctionnement de l’équipement. À noter aussi que le marché qui avait été déplacé pendant les travaux autour du monument de la Victoire, va réintégrer dès ce samedi 9 novembre la place de Lattre de Tassigny, en bénéficiant  de nouveaux boîtiers électriques. Les étals seront disposés devant la halle et sur les deux côtés, en laissant libre l’allée conduisant à l’entrée principale côté boulevard.

Les horaires

  • du mardi au vendredi de 7h30 à 14h, samedi de 7h30 à 20h (avec une nocturne une fois par mois jusqu’à 22h) et dimanche de 9h à 14h pour les métiers de bouche
  • du mardi au vendredi de 7h30 à 19h, samedi de 7h30 à 20h et dimanche de 9h à 14h pour le marchand de journaux et le fleuriste.

 

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Mot clé

Laisser un commentaire