L'actualité en continu du pays de Brive


Des permanences accessibles à SOS violences conjugales

SOS Violences conjugales a ouvert une permanence à la Maison municipale du bénévolat, bâtiment accessible aux personnes à mobilité réduite, avec places de parking adaptées. Elle se tient le 2e mercredi matin du mois de 9h à 12h et le 4e lundi après midi de 13h à 17h. Donc aujourd’hui.

Le handicap comme facteur aggravant des violences envers les femmes est une réalité : 4 femmes porteuses de handicap sur 5 sont victimes de violences selon un rapport de l’ONU et du Haut conseil à l’égalité. “Parce qu’avoir un membre de sa famille handicapé suscite une immense compassion doublée d’agressivité. Et lorsqu’on ne la supporte plus, on est tenté de lui faire subir toutes formes de violences, à la fois physiques et psychologiques”, expliquait la psychanalyste aujourd’hui disparue Maudy Piot, lors de sa venue à Brive en juin dernier (vous pouvez consulter notre article Violences interdites et vulnérabilité).

C’est pourquoi SOS Violences conjugales a ouvert une permanence à la Maison municipale du bénévolat, bâtiment accessible aux personnes à mobilité réduite, avec places de parking adaptées. Idéalement située à proximité des services hospitaliers comme du CCAS de la rue Berlioz, cette permanence accueille aussi des victimes “valides”, qui, pour de multiples raisons, ne se rendent pas au sein des locaux de l’association situés 11, rue Normandie Niémen. Les victimes y sont accueillies par une travailleuse sociale ou une intervenante écoute de l’association.

Ces permanences ont lieu

  • le 2e mercredi matin du mois de 9h à 12h,
  • le 4e lundi après midi de 13h à 17h.

Infos au 05.55.25.61.52.

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Laisser un commentaire