L'actualité en continu du pays de Brive


Cérémonie inédite pour huit nouveaux engagés militaires

Huit jeunes corréziens viennent de signer leur contrat d’engagement de façon très officielle en salle d’honneur de la mairie, en présence d’un général de corps d’armée. Une cérémonie qui vient clore le processus de recrutement effectué par le Cirfa Brive, dont les nouveaux locaux, dans le quartier Brune, ont été inaugurés en fin de matinée.

L’armée de terre recrute pour un seul métier: soldat, mais qui se décline dans plus de 100 spécialités. Les huit jeunes recrues d’aujourd’hui en sont une belle illustration. Elles et ils ont de 17 ans et demi à bientôt 28 ans, vont devenir officier, sous officier ou homme du rang, dans le secrétariat, la restauration, la maintenance frigoriste ou l’unité de combat, chez les chasseurs alpins, les artilleurs, dans le génie et même dans l’infanterie à Brive. Un a signé pour un an, les autres pour deux, cinq ou neuf ans. Un monde s’ouvre à eux.

“Dans cette période anxiogène, vous avez pris votre destin en main. Vous entrez dans la grande famille de l’armée de terre, vous allez rejoindre un collectif, une communauté de frères d’armes qui vous attend, va vous préparer, vous former. Dans quelques mois, vous serez opérationnel. Vous allez trouver votre voie, grandir, avoir des responsabilités”, les a encouragé le général de corps d’armée Frédéric Hingray, directeur des ressources humaines de l’armée de terre, venu inaugurer ce matin le nouveau Cirfa (Centre d’information et de recrutement des forces armées) de Brive (lire notre article ici). “C’est un engagement qui a du sens au service de votre pays, de nos valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité que nous portons à travers le monde. C’est un métier exigeant, gratifiant, qui vous offrira de multiples opportunités.”

Océane, 21 ans, a vu son contrat signer de la main même du général et ne cache pas son enthousiasme. Sapeur-pompier volontaire depuis ses 12 ans, engagée dans la réserve citoyenne auprès du 126, elle a déjà une perception de ce qui l’attend. “C’est un monde de cohésion, riche en valeurs.” Après un Bac pro à Bahuet, la jeune briviste a d’abord tenté les soins infirmiers avant de bifurquer dans la vie active et d’être à nouveau titillée par le goût d’ailleurs et du dépassement. Elle vient de signer pour deux ans et rejoint l’école nationale de sous-officier en spécialité secrétariat ressources humaines.

Léo, 17 ans et demi, fait preuve, malgré son jeune âge, d’une même détermination, attiré par “l’aventure, le sport, la discipline, le mouvement... À 8 ans, j’ai vu une pub sur l’armée de terre et je n’ai pas arrêté ensuite d’y penser”, explique-t-il tout en soulignant le rôle important qu’a joué son recruteur. “Il m’a été d’un grand soutien, notamment pour la période des tests qui a été stressante pour moi. C’est un militaire d’expérience qui m’a expliqué la réalité et m’a donné des conseils. Il m’a bien accompagné, je vais rester en contact et le tenir au courant de la suite.” Le 1er juin, Léo va rejoindre le 13e RG de Valdahon, près de la frontière suisse, pour devenir combattant du génie.

Si chaque mois donne lieu, pour l’armée de terre, à une cérémonie de signatures d’engagement, c’est seulement la deuxième fois qu’elle se déroulait au sein de la mairie, en salle d’honneur. “Brive est une ville de garnison qui aime ses militaires”, n’a pas manqué de souligner le maire Frédéric Soulier.

Photos MCM

Sur ce thème, vous pouvez également consulter notre précédent article:

 

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Laisser un commentaire