L'actualité en continu du pays de Brive


Vos sorties du week-end

VENDREDI 14 JANVIER

  • Vidéo libreVidéo libre à 18h30 et 20h30 au centre culturel de Brive, av. Jean Jaurès. Jour de fête à Xiahé (Tibet oriental). Ce film de Marc Laurens propose la découverte de la ville de Xiahé abritant le plus grand monastère bouddhiste tibétain après Lhassa. Chaque année, des milliers de Tibétains nomades s’y rassemblent pour la grande fête de Monlam. Durée : 75 min. Entrée libre.
  • Théâtre. La nuit juste avant les forêts à 20h30 au théâtre de la Grange à Brive. koltes photoUne pièce de Bernard-Marie Koltès présentée par le Théâtre de l’Etoile grise et mise en scène par Yves Gay. C’est la nuit. Il pleut. Un homme s’adresse à un inconnu (à nous tous ?), et il raconte, se raconte, nous raconte. Un plateau sans décor ou presque, sans technique ou presque et Julien Defaye qui prête ses traits, sa silhouette à cet homme errant qui n’a rien à perdre, qui semble vouloir gagner, parce que gagner pour lui, c’est aussi gagner pour l’autre, pour tous les autres. Le texte de Bernard-Marie Koltès, écrit en 1977, parle d’aujourd’hui dans une langue magnifique. Une pièce présentée lors de la précédente saison. Durée 70 minutes. Tarifs: 10 et 6 euros. Egalement samedi 15 janvier, même horaire. Infos et résa au 05.55.86.97.99.
  • Baby, le patron, devant le MarylandChansons colorées avec Sam et Nick à 20h30 au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. En étant membre de cette association, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78. Egalement le samedi 15 janvier.

**************

SAMEDI 15 JANVIER

  • Théâtre. La nuit juste avant les forêts à 20h30 au théâtre de la Grange à Brive. Une pièce de Bernard-Marie Koltès présentée par le Théâtre de l’Etoile grise et mise en scène par Yves Gay. C’est la nuit. Il pleut. Un homme s’adresse à un inconnu (à nous tous ?), et il raconte, se raconte, nous raconte. Un plateau sans décor ou presque, sans technique ou presque et Julien Defaye qui prête ses traits, sa silhouette à cet homme errant qui n’a rien à perdre, qui semble vouloir gagner, parce que gagner pour lui, c’est aussi gagner pour l’autre, pour tous les autres. Le texte de Bernard-Marie Koltès, écrit en 1977, parle d’aujourd’hui dans une langue magnifique. Une pièce présentée lors de la précédente saison. Durée 70 minutes. Tarifs: 10 et 6 euros. Infos et résa au 05.55.86.97.99.
  • Chansons colorées avec Sam et Nick à 20h30 au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. En étant membre de cette association, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78.
  • Godefroy Théâtre. La vision de Bariontus ou les tribulations célestes d’un moine brennou au VIIe siècle à 21h au théâtre de La Chélidoine à Lestrade sur la commune de Saint-Angel. D’après un texte anonyme “trahi du latin”, adapté et mis en scène par Stéphane Godefroy. “Le seigneur berrichon Barontius, après une vie décousue entre au monastère bénédictin St Pierre de Longoret.. Ayant dévotement chanté matines à Dieu, Barontius est soudain saisi par la fièvre. S’ensuit un grand délire fait de cris et de supplications qui le laisse inanimé. Tandis que ses frères le croyant mort, veillent au repos de son âme, Barontius est transporté dans l’au-delà pendant tout un jour, avant de retrouver son enveloppe corporelle. Devant les moines ébahis, Barontius, littéralement revenu à lui, raconte ce qu’il a vu… Matière théâtrale féconde que ce récit mérovingien qui résonne d’une étrange modernité : moeurs dissolues, axe du mal, détournements de fonds et féroce intégrisme bataillent ferme. Vices et vertus paraissent bien interchangeables.” Une production Baltring’ & Cie. Tarifs: 14 euros, tarif réduit et Kélidouan’pass à 10 euros. Infos sur le site de la Chélidoine.

**************

DIMANCHE 16 JANVIER

**************

LES EXPOS À VOIR

  • AborigènesPeintures aborigènes du désert central australien à la chapelle Saint-Libéral à Brive. Derniers jours pour cette exposition qui propose, à travers les œuvres de 19 artistes, de découvrir la richesse de l’art aborigène. Cet art s’inscrit dans une longue tradition où le rêve et les signes sont à fleur de peinture. Ces peintres sont de grands initiés. Leurs œuvres synthétisent connaissances tribales et spatiales. Mais ils sont aussi artistes contemporains puisque dans leurs motifs traditionnels, art contemporain aborigeneils mêlent leur imaginaire au sein d’un langage visuel novateur. Entrée libre. Jusqu’au 18 janvier. Ouvert du mardi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h30 et le dimanche de 15h à 18h30. Infos : 05.55.74.41.29. A noter, la prochaine expo “Convergences”, débutera le 26 janvier et présentera jusqu’au 20 février les œuvres de quatre artistes: deux sculpteurs brivistes Louis Tamain et Pierre Mouzat et les peintres Pierre Noailhac (Feytiat) et RogerThalamy (Lot).
  • Photo Mathilde FrayssePortraits d’allaitement à la maternité de l’hôpital de Brive. Démarche originale dans ce lieu dédiée à la naissance. L’expo photo a débuté ce 10 janvier. À travers ces photographies qui donnent à voir des femmes qui allaitent, l’artiste Mathilde Fraysse espère habituer le regard à ce simple geste. Interroger notre regard sans juger ces femmes. “Mon travail n’est pas représentatif de la société. Mais, par le biais de la photographie, c’est pour moi un moyen de parler de la société, de la représentation du sein, de la femme aujourd’hui, d’interroger notre regard face à ce geste, d’y confronter nos idées reçues”, explique la photographe. Jusqu’au 31 janvier.
  • Le massacre du Pont Lasveyras au musée Edmond Michelet à Brive, 4 rue Champanatier. Moulin du pont LasveyrasLe 16 février 1944, au petit matin, un détachement allemand venant de Limoges fait route vers un refuge où se trouvent cantonnés de jeunes réfractaires au STO: le moulin du pont Lasveyras, situé sur les bords de l’Auvezère à Beyssenac. Les Allemands surprennent 41 maquisards âgés de 19 à 25 ans. 34 hommes sont exécutés sur place et 12 hommes faits prisonniers puis déportés en Allemagne, 5 d’entre eux n’en reviendront pas. La tragédie du Pont Lasveyras endeuilla une vaste région aux confins de la Dordogne, de la Corrèze et de la Haute-Vienne où chaque année une cérémonie commémorative rassemble des centaines de personnes. Cette exposition, complétée par des objets ayant appartenu aux résistants, a été réalisée par le Syndicat inter-communautaire du Moulin de la Résistance et de la Mémoire du Pont Lasveyras. Son but est non seulement de rendre hommage aux victimes du massacre, mais aussi de mieux faire connaître aux jeunes générations le sacrifice de ces hommes qui avaient choisi de lutter pour l’espérance et la libération de notre pays. Jusqu’au 5 février. Entrée libre. Ouvert du lundi au samedi inclus de 10h à 12h et 14h à 18h. Infos au 05.55.74.06.08.
  • BibliocircusBibliocircus à la médiathèque de Brive. Derniers jours également pour cette exposition qui se tient dans le grand hall de la médiathèque. Les jeunes lecteurs trouveront dans ce manège haut en couleurs et en surprises beaucoup de livres liés à l’univers du cirque. De drôles de silhouettes figurant des jocondes acrobates, des ours cyclistes et des diseuses de bonne-aventure peuplent aussi ce drôle de cirque… Un espace de lecture et de jeux réalisé par le centre de Création pour l’enfance de Pinqueux. Tout public. Entrée libre. Jusqu’au 15 janvier. Infos au 05.55.18.17.50.

Expo musée Labenche

  • Ce que les réserves vous réservent : archéologiquement vôtre au musée Labenche. pointes de flèches Journet NéolithiqueL’exposition qui vient d’ouvrir ce 10 septembre pour quatre mois propose une sélection de vestiges conservés dans ses réserves depuis 120 ans, afin de sensibiliser le public au patrimoine archéologique conservé à Brive. Des objets archéologiques des plus muséographiques ont été choisis afin de surprendre les visiteurs par la diversité et la richesse des collections de toutes provenances. La présentation comprend des pièces aussi mystérieuses que diverses telles que des microlithes datant du mésolithique, des haches polies, des casse-têtes d’origine mexicaine, des lamelles à dos denticulé ou encore des polissoirs à aiguilles … des outils en cristal de roche ou en obsidienne qui ne cessent de nous étonner. Cette exposition constitue un préambule à une présentation future des dernières découvertes provenant des fouilles récentes de la grotte préhistorique Bouyssonie à Brive. Mais d’autres vestiges présentés peuvent tout autant vous surprendre pour des périodes plus récentes, comme des statuettes en terre cuite, des étoffes coptes d’Antinoë, des poteries de la collection Caranda… Il propose également des ateliers pour le public scolaire sur demande des enseignants intéressés au 05.55.18.17.70. Jusqu’au 24 janvier 2011. Entrée libre. Infos au 05.55.18.17.70.
  • Oeuvre de Daniel FaureL’écriture au-delà du geste à la galerie Et tant d’arts, 5 bd Lachaud à Brive. La galerie présente les peintures et encres de Daniel Faure jusqu’au 31 décembre. A découvrir également “Nouvelles œuvres” d’Odile Alliet, peintre illustratrice, mêlant suites de visages, paysages, fleurs et fruits sans oublier les chats. ODILE ALLIET Peintre - illustratriceUne dizaine d’autres artistes sont également exposés. Ouverte du mardi au samedi de 13h30 à 18h30, le mercredi sur rendez-vous. Vous pouvez consulter le site de l’artiste en cliquant ici. Infos au 05.55.92.23.53 et sur le site ett19.
Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire