L'actualité en continu du pays de Brive


Vos sorties de la semaine

MARDI 9 MAI 2017

  • Atelier de langue occitane à 17h30 à Brive, aux archives municipales, 15 rue du docteur Massénat. Un atelier de pratique de la langue proposé par l’Institut d’études occitanes du Limousin en partenariat avec les archives municipales. Durée: 1 heure 30. Entrée libre et gratuite. Infos au 05.55.18.18.50 et sur archives.brive.fr. Également les 16 et 23 mai ainsi que le 6 juin.

************

MERCREDI 10 MAI

  • Conférence. Blues noir, rock blanc, histoires d’émancipation à 18h15 à Brive à la médiathèque municipale, place Charles de Gaulle, dans le grand hall. Cyril Bouysse propose de revisiter un siècle de musiques populaires nées aux Etats-Unis, et qui ont irrigué quasiment toutes nos sociétés. En rassemblant ses expériences de guitariste, d’enseignant, ses séjours aux racines de ces musiques et un long travail de socio-histoire avec le CNRS, il propose une parole différente de celle habituellement entendue en France, pour ne pas laisser la place à un discours simpliste et normalisant. Et pour être juste avec ces musiques qui par leur vitalité se sont opposées aux institutions, le ton est quelquefois décalé, mais riche et généreux pour rendre ces rencontres passionnantes et vivantes. Extraits sonores, témoignages vidéo, écrits, jeu live et participation du public alternent pour souligner les expériences de vie sensibles des musiciens qui ont porté ces mouvements, et pour remettre du sens dans ces musiques désormais banalisées. Entrée libre. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr.
  • Concert de clarinettes à 18h30 à Brive à l’auditorium Francis oulenc. Un concert donné par les élèves des classes de clarinette des conservatoires de Brive et de Tulle. Entreé libre. Infos au 05.55.18.17.80 et sur conservatoire.brive.fr.
  • Rencontre Andoche Praudel à 19h à Brive à la librairie La Baignoire d’Archimède, 21 rue Farro. Une rencontre dédicace autour du dernier ouvrage Gloire de la Corrèze. L’auteur Andoche Praudel est aussi céramiste photographe et plasticien, corrézien affirmé. Dans le sillage de Ber­nard de Ven­ta­dour à Mar­celle Del­pastre, du Moyen Age à nos jours. Qu’est-ce que la Corrèze ? S’en faire une idée est une quête, une quête littéraire. Si vous dites, à qui vous le demande, que vous venez du Limousin et plus précisément de Corrèze, cela lui dit quelque chose… Des noms lui reviennent, des personnages. L’auteur constate que tous les personnages célèbres qui de la Corrèze augmentent l’image, le firent à Paris, la capitale. Entre histoire et fiction, la région, par ses écarts, exerce une force centrifuge formidable. On n’y revient que pour mieux la fuir. Constamment sous pression, ce département longtemps n’a pu nourrir tous ses enfants. C’est ainsi. Or, la Corrèze fait pourtant toujours figure de terre d’accueil. Est-ce parce qu’on habite moins un pays qu’il nous habite? Infos au 05.55.23.93.67 et sur labaignoiredarchimede.com.

************

JEUDI 11 MAI

  • Concert sur le pouce. Bertrade ou quand tout s’emmêle de 12h30 à 13h15 à Brive, salle d’honneur de l’hôtel de ville. Quand théâtre et violoncelle se mêlent. “Un carré qui cherche sa forme et sa place. Des fils qui se tirent, se tendent, s’emmêlent, se tissent ou s’abandonnent..” Un moment très poétique présenté par l’auteure Sylvaine Zaborowski, mis en scène par Marie-Pierre Bésanger et joué par la comédienne Isabelle Machado et la violoncelliste Ariane Louys. Ces concerts sont proposés par la Ville de Brive avec l’Ensemble instrumental de Brive dans le cadre de la Politique des temps. Ils offrent ainsi une pause musicale décontractée lors de la pause déjeuner, vous pouvez même apporter votre sandwich. Entrée libre et gratuite. Infos au 05.55.18.15.25. Prochain concert sur le pouce jeudi 18 mai avec Jazz années 50.
  • Cinéma. Soirée débat. Le chanteur de Gaza à 18h30 à Brive au cinéma Le Rex, bd. Kœnig. En présence de l’association Les Amis de Jayyous. Un film réalisé par Hany Abu-Assad. Le Chanteur de Gaza est tiré de l’histoire vraie de Mohamed Assaf, un habitant de Gaza ayant remporté l’émission de télé Arab Idol, devenant la fierté de la ville meurtrie palestinienne. C’est le premier film tourné dans la bande de Gaza depuis plus de 20 ans. Hany Abu-Assad était limité à deux jours de tournage par les autorités israéliennes. Les extérieurs sont donc principalement tournés à Gaza tandis que les intérieurs ont été filmés à Jenin, en Cisjordanie, pour plus de facilité. Durée du film: 1 heure 35. Tarifs: 3,50 à 7 euros. Infos au 05.55.22.41.69 et sur cinemarex.org.

  • Conférence lecture à 19h à Brive à la librairie La Baignoire d’Archimède, 21 rue Farro. Une conférence lecture animée par Jean-Paul Gademer sur Yves Bonnefoy, poète critique d’art et traducteur, plusieurs fois pressenti pour le prix Nobel de littérature. Cet immense écrivain décédé en juillet 2016, était un homme multiple. Malgré la diversité de ses activités, une même intuition semblait toujours guider sa démarche qu’il appelait “la vérité de parole”, ou le souci de saisir “ce que la vie a d’immédiat”. Infos au 05.55.23.93.67 et sur labaignoiredarchimede.com.

  • Danse en mai. Nombrer les étoiles à 20h30 à Brive au Théâtre municipal. C’est l’ouverture de Danse en mai avec une pièce au joli nom, pour 5 danseurs et 3 musiciennes chanteuses. Alban Richard/ Centre chorégraphique national de Caen avec l’ensemble Alla francesca. Alban Richard est un des chorégraphes les plus singuliers de sa génération. Il crée des pièces où le mouvement dialogue avec la musique, l’écriture, les arts plastiques, selon des partitions extrêmement rigoureuses. Dans Nombrer les étoiles, la danse et la musique sont intrinsèquement liées, les corps des danseurs deviennent l’émanation des humeurs, des couleurs et des affects de la musique. La pièce imagine des mondes lointains et secrets, rêve un havre de paix, fait de la beauté un leitmotiv. Durée: 1 heure 10.Tarifs: de 20 à 5 euros. Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.com.
  • Questions actuelles. À la croisée des mondes à 20h30 à Brive à Bossuet, Espace Père Ceyrac. Une soirée réflexion débat organisée par l’Ensemble Scolaire Edmond Michelet et la Communauté franciscaine de Saint Antoine dans le cadre de la Semaine de l’entreprise. Quel dialogue possible entre l’école et l’entreprise ? Une réflexion animée par Thierry Blandinières, directeur général du Groupe In Vivo, premier groupe coopératif agricole français et ancien élève de Bossuet. Le monde de l’entreprise est en mutation permanente. Télétravail, start-up, scop, digitalisation, financement participatif… autant de termes nouveaux que l’on ne connaissait pas il y a encore très peu de temps! L’entreprise n’a de cesse d’être recréée, voire réinventée, et les jeunes d’aujourd’hui en seront les acteurs et créateurs de demain. Trouver le premier emploi ou créer son entreprise n’est pas toujours aisé et le lien parfois ténu entre l’école et le « monde du travail » contribue au décalage entre les acquis de la formation initiale et les attentes, les besoins des entreprises. Instaurer un dialogue entre l’école et l’entreprise permettrait-il de faciliter la transition des études vers la vie professionnelle? Entrée libre. Infos au 05.55.86.74.00 et sur www.edmichelet-brive.fr.
  • Danse en mai. Gestes de rêves à 22h à Brive sur le parvis et la façade du Théâtre municipal (à l’intérieur en cas de pluie). Comment un geste peut nous faire rêver, comment par le mouvement se relier à l’essentiel… Une projection du film réalisé par Muriel Corbel et Miguel Araujo avec les commerçants de Brive. Puis une performance dansée de et avec Muriel Corbel et des danseurs amateurs. Gratuit. Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.com.
  • Théâtre. J’écris comme on se venge à 20h30 à Terrasson, au centre culturel. Avec la compagnie Les Arts Oseurs. En 2004 et 2007, Magyd Cherfi (chanteur et parolier du groupe Zebda) fait paraître deux livres Livret de famille et La Trempe. Dans une suite de récits, souvenirs, textes d’humeur ou d’opinion, Magyd Cherfi livre l’histoire de sa vie et bien au-delà, celle d’une génération. La compagnie est tombée sous le charme de cette parole contemporaine, urbaine et politique et s’est emparée de ce texte autobiographique. Le petit garçon né dans les cités toulousaines a grandi. Il est devenu un homme, sorti du quartier aux forceps mais toujours hanté par les siens, par leurs baisers et leurs claques, leurs bleus de travail et leur manque de mot, leur amour immense… Avec rugosité et poésie, il nous livre une autre histoire de la République. Sur un espace réduit, entourés de matières brutes, le peintre et la comédienne passent tour à tour d’une incarnation de la famille Cherfi, au plus près de ses couleurs et de ses coups de gueules, à de vrais moments de performances mêlant textes et peinture. Durée: 50 min. Tout public. Tarifs: de 10 à 4 euros. Infos au 05.53.50.13.60 et sur centre-culturel-terrasson.fr.
  • Comédie. Passe-moi l’ciel à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Garder les portes du paradis, quel enfer ! Avec tous les clients que Nestor (La mort) lui envoie, St Pierre a hâte de finir ses longues journées et d’aller faire un billard avec Satan et les autres. Mais voilà que le Big Boss (Dieu en personne) veut qu’ils fassent des heures supplémentaires afin de mettre en place une nouvelle stratégie commerciale visant à retrouver des fidèles et donc des parts de marché. Quoi? En plus, il va falloir bosser avec Jésus, le fils du patron ? Nom de nom de… Lui ! Une comédie d’après la BD de Stuf et Janry du Petit Spirou. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également vendredi 12 et samedi 13 mai ainsi que la semaine suivante jeudi 18, vendredi 19 et samedi 20 mai.
************

VENDREDI 12 MAI

  • ronde_petits_ecranLectures et comptines. La ronde des tout-petits à 10h à Brive à la médiathèque municipale. Pour les enfants de 1 à 3 ans. Une fois par mois (le deuxième vendredi), les bibliothécaires proposent des lectures de petites histoires, comptines et jeux de doigts, pour accompagner les tout-petits dans leur découverte du livre. “Parce que les livres relient, et parce que les livres, c’est bon pour les petits.” Places limitées à 10 enfants, durée 30 minutes. Inscriptions auprès du secteur jeunesse de la médiathèque. Durée: 30 minutes. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr.
  • Dédicace. Max Heratz de 10h à 18h à Brive à Cultura Centre, 9 avenue de Paris. L’auteur dédicacera son livre Je t’aime moi non plus. Infos au 05.55.92.17.53.
  • Ciné-club. Cuisines et dépendances à 15h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Koenig. Une projection proposée par l’association Utatel dans le le cadre de son cycle annuel “La cuisine au cinéma”. L’occasion de revoir le film de Philippe Muyl, sorti en 1992, avec Agnès Jaoui, Zabou Breitman, Jean-Pierre Bacri, Jean-Pierre Darroussin… L’histoire: Martine et Jacques, un couple de bourgeois ordinaires, invitent à dîner un ami perdu de vue  depuis dix ans et devenu depuis une vedette des médias… Durée : 2 heures. Tarif : 5 euros, entrée libre pour les adhérents. Infos au 05.55.17.84.76 et sur utatel.com.

  • Concert de musiques actuelles à 18h30 à Brive à l’auditorium Francis oulenc. Un concert donné par les élèves des ateliers de musiques actuelles du conservatoire de Brive. Entreé libre. Infos au 05.55.18.17.80 et sur conservatoire.brive.fr.
  • Jam sessions. Aristofan à 20h30 à Brive au Stadium jazz café. Atistofan est une formation créée à Brive en 1982. Une soirée avec des spécilaistes du style “Jazz New Orleans”. Tarif: 15 euros, consommation comprise. Infos au 06.85.67.72.81 et sur le Facebook du Stadium jazz café.
  • Soirée blues avec Rolf Lott à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr. Également le lendemain samedi 13 mai.
  • Théâtre. L’ogre et l’enfant à 20h30 à Tulle au Théâtre des Sept collines. Avec Théâtre Pôle Nord. Contrairement aux apparences, il ne s’agit pas d’un conte pour enfants. Une fable oui sans doute, une fable pour adultes qui nous parlerait de notre aujourd’hui, racontée sans aucun mot, mais par un théâtre corporel magistral. Portés par un remarquable travail d’ombres et de lumières, les trois protagonistes évoluent dans un univers soutenu d’ambiances sonores familières. Tout se reconnaît et rien n’est identique, à commencer par le temps, étiré, littéralement à contretemps, traversé parfois comme un exorcisme par la musique de Nina Simone. Tout est réel et tout est fantastique. Le théâtre Pôle Nord met en lumière la violence sociale qui régit notre société. Du théâtre social fantastique. Puissant, engagé. Un spectacle rare, troublant, une expérience à vivre.. Durée: 1 heure 25. Tarifs: de 21 à 5 euros. Infos au 05.55.26.99.10 et sur septcollines.com. Également le lendemain samedi 13 mai à 19h.
  • Comédie. Passe-moi l’ciel à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Garder les portes du paradis, quel enfer ! Avec tous les clients que Nestor (La mort) lui envoie, St Pierre a hâte de finir ses longues journées et d’aller faire un billard avec Satan et les autres. Mais voilà que le Big Boss (Dieu en personne) veut qu’ils fassent des heures supplémentaires afin de mettre en place une nouvelle stratégie commerciale visant à retrouver des fidèles et donc des parts de marché. Quoi? En plus, il va falloir bosser avec Jésus, le fils du patron ? Nom de nom de… Lui ! Une comédie d’après la BD de Stuf et Janry du Petit Spirou. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également samedi 13 mai ainsi que la semaine suivante jeudi 18, vendredi 19 et samedi 20 mai.
  • Concert. Tété à 20h30 à Chanteix à la Boîte à zinc. Guitariste passionné depuis l’adolescence, Tété sort son premier album, L’air de rien, en 2001. Deux ans plus tard, c’est la consécration avec À la Faveur de l’Automne. Depuis, il ne s’est jamais arrêté ni de tourner, ni de composer, pour lui ou pour les autres (de Gaël Faure à Fréro Delavega). “Le bonheur est à portée de main si on veut bien le voir”, confie-t-il. Et à portée de guitare, celle dont il s’est intimement rapproché ces derniers mois afin de confectionner son nouvel album, témoignage d’un retour aux sources de l’enfant prodige. Avec ses mélodies ourlées de fil d’argent, Les Chroniques de Pierrot Lunaire brillent de l’amour de Tété pour le blues et le folk ancestraux, grâce auxquels il retrouve toute l’ampleur de sa voix, limpide et profonde… Tarifs : 28 et 25 euros (hors commission). Infos au et sur tuberculture.fr.

************

SAMEDI 13 MAI

  • Foire aux plants de 9h à 17h à Brive, 1 rue de Broglie. Une manifestation organisée par le Secours populaire français comité de Brive. Un bric à brac ouvert à tous avec conseils, ateliers animés par des professionnels. Infos au 05.55.87.73.80.
  • Dédicace. Frank Klarczyk de 10h à 18h à Brive à Cultura Centre, 9 avenue de Paris. L’auteur dédicacera son livre Mort point final. Infos au 05.55.92.17.53.
  • 600x300-livre_jeunesse4La Ronde des histoires à 10h30 à Brive à la médiathèque municipale, secteur jeunesse. Public de 3 à 8 ans. Chaque deuxième samedi du mois, les bibliothécaires convient les enfants à une séance de lecture. Thème de la séance: “À ta santé la terre”. Durée: 45 min. Entrée libre. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr.

  • Danse en mai. Jean, solo pour un monument aux morts à 11h à Brive, place du Civoire. Avec la compagnie P2BYM. Ce solo dansé – sur un très beau texte en voix off – est un bel hommage à un père (celui du danseur Patrice de Bénédetti) et à tous ces « morts pour la France », ces Jean, de Jaurès aux plus anonymes… Quarante minutes et juste le temps d’être bouleversés. Entre souvenirs personnels et mémoire collective, ce spectacle dit les luttes paternelles, les ouvriers devenus soldats, la défense de la patrie et de la liberté, l’assassinat d’un partisan de la paix, les espoirs et les détresses humaines, le monde du xxe siècle… Le corps désarticulé et tordu, porté par des béquilles, Patrice de Bénédetti danse la mort et la vie, avec l’élégance et la force empruntées au butô (danse née au Japon pour exprimer les traumatismes de la seconde guerre mondiale). Gratuit. Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.com.

  • Défis Gaillards de 14h à 18h à Brive au parc de la Guierle. Un après-midi organisé par Brive Tourisme mêlant convivialité et loisirs avec des activités gratuites et accessibles à partir de 14 ans: défi “pagaie” avec le Club des sports nautiques de Brive, pour un slalom en canoë, défi “guidon” avec la Fédération départementale de cyclotourisme, pour un slalom en VTT, défi “cul-par-terre” avec le Parc nature évasion pour un bubble foot géant, défi “qui-tient-qu’à-un-fil”, avec Accroches Alex, pour une descente en rappel du phare de Brive, défi “yeux-entre-les-trous” avec Oxygène sport nature pour une séance de tir à l’Arc. Pour participer aux défis, vous devez constituer une équipe de 3 à 5 personnes maximum (dont une gaillarde, sous peine de pénalité surprise)
 et vous inscrire en ligne sur journeedesdefisgaillards@gmail.com. Vous n’avez pas envie de défier les concurrents ? Pas de soucis. Vous trouverez sur place des stands découverte d’activités accessibles à tous: rameur, escal’arbre, bazooka ball… Infos sur le site la journée des défis gaillards.
  • Dédicace de Camille G. Taillefert à 14h30 à Brive à Cultura Centre, 9 avenue de Paris. Une rencontre à l’occasion de la sortie de son roman d’anticipation Sylkis. Dans un avenir proche: Trois éminents scientifiques s’évaporent dans la nature à l’aube d’une nouvelle crise mondiale. Une course contre la montre commence : l’ONU, qui se fissure, va-t-elle découvrir avant ses opposants quelle menace se cache derrière cette disparition? Entrée libre. Infos au 05.55.92.17.53.
  • Conférence. Colbert/Fouquet, duel aux finances à 16h à Brive au musée Labenche. Une conférnce sur le combat féroce qui opposa Colbert à Fouquet. L’occasion d’évoquer l’épisode du mystérieux masque de fer. Une rencontre proposée par Jacqueline Puteaux, passionnée d’histoire,  pour l’association Arts et Liens. Durée: 2 heures. Entrée libre. Infos au 06.27.83.95.69 et lesartsetliens.free.fr.
  • Conférence. Il n’y a pas de vie minuscule à 16h30 à Brive, salle de conférence du Théâtre municipal. Dans le cadre de l’action de sensibilisation au handicap, la Ville de Brive propose cette conférence animée par le professeur Charles Gardou et traduite en langue des signes. Sur quels fondements une société pour tous, que l’on pourrait qualifier d’inclusive, peut-elle se bâtir ? En référence à quels principes et exigences? Plus globalement, quelle toile de fond pour penser autrement la question du handicap ? Quelle évolution sous-tendue de nos valeurs et de nos pratiques ? Quelle autre manière de considérer cette expression de la fragilité humaine qu’est le handicap? Charles Gardou est anthropologue, professeur à l’Université Lumière Lyon 2 et dispense aussi des enseignements à l’Institut de Sciences Politiques de Paris. A partir d’un itinéraire qui l’a confronté à la diversité humaine dans différents lieux du monde, il consacre ses travaux à la diversité, à la vulnérabilité et à leurs multiples expressions. Il a créé et dirige la Collection Connaissances de la diversité aux éditions ères, où il est l’auteur de 20 ouvrages. Entrée gratuite.
  • Conte. Désiré à 18h à Brive à la médiathèque municipale, dans le grand hall. Tout public à partir de 12 ans. Un conte de Victor Cova Correa. dans le cadre de l’opération Coquelicontes.  Savez-vous pourquoi le lait de chaque noix de coco vénézuélienne contient une pincée de sel ? Voudriez-vous vous soigner avec des piqures de guêpe, comme le font les amants cachés ?… Avez-vous déjà vu Kahuna, cet endroit d’où nous venons tous, d’après les Makiritare habitant les rives de l’Orénoque ? Kahuna où il n’existe ni mal, ni faim et où la douleur est inconnue… Voilà tout ce que vous apprendrez à connaitre dans cette histoire à l’arôme d’amours impossibles, autour d’une maison familiale, sur fond de guerre, en période coloniale, au regard blanc, à l’âme noire et à l’esprit amazonien. Entrée libre. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr.
  • Danse en mai. Invisibles rêveurs à 18h à Brive, place du Civoire. Manifestation dansée. Une proposition de la Compagnie Grégoire-Muriel Corbel, artiste associée aux Treize Arches. Rêves de gosse, rêves d’ados, rêves partagés… Il y a un rêveur en chacun de nous.Certains de ces rêves sont rendus invisibles de par le quotidien et ses charges, le monde qui devient fou, les peurs, le repliement sur soi qui enferme et repousse nos désirs profonds. Pourtant la nature et ses merveilles sont encore bien là. Aussi en colère soit-elle, la nature est là, ainsi que l’univers monumental qui nous entoure et bien au delà de notre savoir. Il est question de nous relier….avec un arbre, une planète, une photo, un tableau, un air qui nous berce ou tout simplement un geste de rêve comme une mémoire de l’essentiel à faire rejaillir pour avancer encore et encore ensemble.” Gratuit. Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.com.
  • Opéra. Le Chevalier à la rose à 18h30 à Brive au cinéma Le Rex, bd Kœnig. En direct du Metropolitan opera de New-York et en haute définition. Un opéra de Richard Strauss. Octavian, l’amant de la Maréchale, est chargé de porter à Sophie une rose en argent pour sceller l’union entre elle et le baron Ochs, comme le veut la tradition. Il n’avait pas prévu de tomber amoureux de Sophie… Après une carrière fulgurante, la diva américaine Renée Fleming fait ses adieux à la scène dans cette nouvelle production de la comédie de Strauss signée par le canadien Robert Carsen. Elle y chantera son rôle fétiche de la Maréchale tandis que l’orchestre sera sous les commandes du chef Sebastian Weigle. Durée: 4 heures 467 Tarifs: 27 et 19 euros. Cocktail, boisson chaude et petits gâteaux sont offerts à l’entracte. Infos au 05.55.22.41.69 et sur cinemarex.org.
  • Soirée blues avec Rolf Lott à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • Soirée Afro à 21h à Brive à l’Espace Chadourne, route de Lissac. Une 2e édition pour cette soirée Afro. Au programme de cette Mix party, du dancehall, coupé décalé et percussion avec Pompis en showcase et Mamadou Séné (percussion). Présence de 2 DJ’S Alain Togo et DJ Koolface. Restauration rapide sur place. Entrée: 15 euros en prévente à l’office de tourisme et 20 euros sur place. Infos et réservation au 07.53.90.18.92 et 06.50.55.29.94.

  • Théâtre. L’ogre et l’enfant à 19h à Tulle au Théâtre des Sept collines. Avec Théâtre Pôle Nord. Contrairement aux apparences, il ne s’agit pas d’un conte pour enfants. Une fable oui sans doute, une fable pour adultes qui nous parlerait de notre aujourd’hui, racontée sans aucun mot, mais par un théâtre corporel magistral. Portés par un remarquable travail d’ombres et de lumières, les trois protagonistes évoluent dans un univers soutenu d’ambiances sonores familières. Tout se reconnaît et rien n’est identique, à commencer par le temps, étiré, littéralement à contretemps, traversé parfois comme un exorcisme par la musique de Nina Simone. Tout est réel et tout est fantastique. Le théâtre Pôle Nord met en lumière la violence sociale qui régit notre société. Du théâtre social fantastique. Puissant, engagé. Un spectacle rare, troublant, une expérience à vivre.. Durée: 1 heure 25. Tarifs: de 21 à 5 euros. Infos au 05.55.26.99.10 et sur septcollines.com.
  • Comédie. Passe-moi l’ciel à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Garder les portes du paradis, quel enfer ! Avec tous les clients que Nestor (La mort) lui envoie, St Pierre a hâte de finir ses longues journées et d’aller faire un billard avec Satan et les autres. Mais voilà que le Big Boss (Dieu en personne) veut qu’ils fassent des heures supplémentaires afin de mettre en place une nouvelle stratégie commerciale visant à retrouver des fidèles et donc des parts de marché. Quoi? En plus, il va falloir bosser avec Jésus, le fils du patron ? Nom de nom de… Lui ! Une comédie d’après la BD de Stuf et Janry du Petit Spirou. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également la semaine suivante jeudi 18, vendredi 19 et samedi 20 mai.
************

DIMANCHE 14 MAI

  • Vélo route. La Gaillarde de Carvalho à partir de 8h45 de Brive. On ne change pas une formule qui roule. La traditionnel cyclosportive organisée par l’ASPTT vélo Brive Agglo, entame sa deuxième décennie en annonçant de nouveaux circuits, de quoi aiguiser la curiosité des participants (500 tout de même l’an dernier). A chacun sa distance selon ses prétentions et surtout ses mollets. Les plus motivés ont le choix entre deux cyclosportives chronométrées : le grand parcours Alain De Carvalho aux 139 km (2100 m de dénivelés positif comme négatif) ou le petit parcours Jubilé Luc Leblanc de 119 km (1600 m de dénivelés). Vous pouvez également rouler plus détendu avec le Souvenir Gérard Magimel de 99 km (1187 m de dénivelés) et la Rando Annie Rebière de 49 km (514 m de dénivelés). Pour tous, lee départ se donné à 8 h 45 de l’Espace Derichebourg, avenue Léo-Lagrange, lieu également d’arrivée. Infos au 06.37.84.02.36 et sur lagaillardedecarvalho.com.

************

LES EXPOS A VOIR

  • L’homme qui danse/Danse masculine à Brive à l’Espace Alain Gazeau, dans le magasin Cultura centre-ville. À partir du 11 mai. Dans le cadre de Mouvement [capturé], biennale de la photographie de danse organisée par la compagnie Pedro Pauwels. Chaque biennale est dédiée à l’œuvre d’un photographe de danse reconnu au niveau international. Cette année ce sont Olivier Houeix et Nathalie Sternalski qui présentent une exposition autour de la masculinité en danse. Pour Olivier Houeix la photographie est une passion depuis l’enfance. Depuis ses premiers clichés en tant que simple amateur jusqu’à aujourd’hui, il a toujours fait de la rencontre le fil rouge de son travail. Photographier pour aller vers l’autre, pour le connaître, le comprendre. Son travail photographique prend la forme de séries, mais la question du corps reste ancrée au cœur de l’image, corps segmenté, corps matière, ou approche abstraite et sensible du corps en vibration. Pour lui, le regard photographique est avant tout une façon instinctive de capter les choses, de fixer une sensation visuelle et d’interroger la réalité de la perception. Nathalie Sternalski a découvert la danse et la photographie en même temps, au début des années 90, en tant qu’assistante de photographe sur une répétition à la Maison de la Danse à Lyon.  Depuis, elle couvre de nombreux festivals (Avignon, Marseille, Montpellier Danse, festival de danse de Cannes …) et la programmation de lieux culturels de la région PACA.  Ses photographies illustrent régulièrement des articles de la presse écrite et le travail des compagnies. Ouvert du lundi au samedi de 9h30 à 19h30. Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.com. Jusqu’au 28 mai 2017.
  • La danse en vitrine à Brive en centre-ville. À partir du 11 mai. Dans le cadre de Mouvement [capturé], biennale de la photographie de danse organisée par la compagnie Pedro Pauwels. La Biennale a souhaité présenter le travail d’Olivier Soulié sous la forme d’une exposition itinérante dans les vitrines du centre ville. Cette exposition a été réalisée par Les Treize Arches dont il est le photographe attitré en collaboration avec  les commerçants de la Ville de Brive qui exposeront dans leurs vitrines un ou plusieurs clichés. Les photographies ont été choisies parmi les nombreuses captations qu’il a faites des spectacles de danse programmés par Les Treize Arches depuis la naissance de DanSe En Mai en 2010. C’est autour de ces photographies que seront proposées performances et improvisations où le corps prolongera l’espace du cadre photographique le samedi 27 mai à 15h et 17h. Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.com. Jusqu’au 28 mai 2017.
  • La danse autour de moi à Brive au musée Labenche. À partir du 11 mai. Dans le cadre de Mouvement [capturé], biennale de la photographie de danse organisée par la compagnie Pedro Pauwels. Une exposition de photos d’habitants. Suite à appel à participation, autant d’occasions pour saisir la danse et les multiples façons dont elle marque la vie. Une trentaine de clichés sélectionnés par la Biennale pour une exposition-surprise à découvrir dans les collections du musée, suite à une proposition faite aux habitants de la région de photographier la danse dans leur quotidien : cours de danse, fêtes, bals, boîtes de nuit, mariages, street dance… Il est prévu que ces photos donnent lieu à une publication par la Biennale dans laquelle chaque photo serait mise en  mots par un ou une chorégraphe, créant ainsi un dialogue sur le mouvement et la danse à travers la photo. Ouverte tous les jours sauf mardi de 12h à 12h30 et de 13h30 à 18h et pendant la Nuit des musées. Infos au 05.55.18.17.70 et sur museelabenche.brive.fr. Jusqu’au 28 mai 2017.

  • Les arts du feu à Brive au musée Labenche, salles d’exposition temporaire. Cette exposition met en lumière le travail réalisé par le Service des publics du musée auprès de certaines classes de Brive en présentant les réalisations de ces élèves. Le projet mené cette année avec les classes s’attache à établir un lien avec les arts du feu, thème particulièrement riche au sein des collections permanentes du musée Labenche, tout en faisant écho à des pratiques plastiques originales. Les élèves ont donc travaillé sur ce thème à travers les collections du musée. Les classes se sont attardées sur une poterie datant du néolithique ainsi qu’un ensemble de poteries gallo-romaines, notamment sigillées. Un émail champlevé du 13e siècle et des porcelaines de Sèvres ont également été étudiées. Chacune des cinq classes a expérimenté une création propre, bien spécifique. Ont participé les CM1 de l’école Jeanne d’Arc accompagnés d’une artiste plasticienne émailleuse à Limoges, les CE2 de l’école Thérèse Simonet, la classe ULIS de l’école Henri Gérard, les CP-CE1 de l’école Jules Romain et les CE2 de l’école Paul de Salvandy. Entrée libre. Ouverte du lundi au samedi de 12h à 18h, dimanche de 15h à 18h, fermée le mardi. Infos au 05.55.18.17.70 et sur museelabenche.brive.fr. Jusqu’au 29 mai 2017.
  • Peintures des résidents de la Maison heureuse à Brive à la médiathèque municipale, place Charles de Gaulle. À partir du 13 mai. Une sélection d’œuvres réalisées par les résidents de La maison heureuse. Cette exposition s’inscrit dans une démarche de sensibilisation et de prise en compte du handicap. Elle accompagne la journée de sensibilisation au déplacement des personnes à mobilité réduite dans l’espace public, organisée samedi 13 mai. L’Association des parents et amis de la Maison heureuse du Pays de Brive (APAMHPB) est née en 1981 de la volonté de parents d’enfants en situation de handicaps, de pouvoir leur offrir un lieu de vie sécurisé, adapté à leurs besoins, tout au long de leur vie. Elle gère les activités du foyer de vie La Maison Heureuse, composé d’un internat, d’un accueil de jour et d’une place d’hébergement temporaire et/ou d’urgence. Forte d’une expérience de 35 ans, elle entend réaffirmer sa volonté de poursuivre et de développer les réponses en direction des Personnes Handicapées. Entrée libre. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr. Jusqu’au 20 mai 2017.
  • Humour interdit à Brive au centre Edmond Michelet, 4 rue Champanatier. L’exposition présente des dessins de la Seconde Guerre mondiale, d’inconnus ou d’artistes célèbres, qui ont choisi le crayon pour s’exprimer en fixant leur quotidien dans la France des années noires. Des dessins drôles, touchants, émouvants. Tous nous parlent de notre histoire, et peut-être aussi de notre temps. L’exposition a été réalisée par le Musée départemental de la résistance et de la déportation de Toulouse à partir de ses riches collections iconographiques. Entrée libre et gratuite. Horaires d’ouverture: jusqu’au 30 septembre, du lundi au samedi de 11h à 18h et le samedi de 13h à 18h. Infos au 05.55.74.06.08 et sur museemichelet.brive.fr. Jusqu’au 17 septembre 2017.

  • Calligraphie et enluminure de l’arbre au labyrinthe à Brive au centre culturel, 31 avenue Jean-Jaurès. Flora Aubrun travaille l’art de la calligraphie et de l’enluminure dans son atelier Gryfonne à Brive depuis une dizaine d’années. Passionnée par le dessin des lettres, cette artiste nous fait découvrir ou redécouvrir l’art de la belle écriture. Cette exposition est une invitation au voyage à travers le temps. Les pleins et les déliés d’antan laissent la place à l’imaginaire, ces œuvres nous transportent du Moyen-âge à la Renaissance en passant par l’art nouveau. Son travail, alliant précision du geste, élégance des courbes, énergie des couleurs s’exprime sur papiers, parchemins, toiles et autres supports. L’artiste exploite différentes matières : encre de chine, aquarelle, acrylique, pigment, feuille d’or… créant des jeux de textures qui transportent le regard du visiteur. Un univers composé de mille facettes à la découverte d’un travail à la fois dual, classique et contemporain. Formée à Tours et à Toulouse en calligraphie latine, Flora Aubrun a reçu le Prix Régional des métiers de la tradition avec son œuvre Prière de l’Artisan en 2008. Entrée gratuite. Ouvert en semaine de 9h à 12h et de 14h à 19h, samedi de 10h à 12h et 14h à 19h. Entrée libre. Infos au 05.55.74.20.51. Jusqu’au 31 mai 2017.

  • Le paysage par BABA à Brive à la bibliothèque du campus universitaire. BABA pour Brive Amateur Beaux-Arts. L’association vous invite à voyager tout le mois de mai sur le thème du paysage traité de plusieurs manières. Onze peintres et quatre sculpteurs ont parcouru les différentes saisons. avec une variété des techniques, des touches, des inspirations et des sentiments. Ces œuvres ont été réalisées, soit dans le cadre du CMAP (Centre municipal d’arts plastiques), soit de manière personnelle. Les peintres: Annick Bary, Anne Marie Brayda Bruno, Guy Dutilleul, Gabrielle Evin Buxeda, Geneviève Guyon, Andrée Lissac, Joelle Marouseau, Hèlène Mermoz, Jean Marie Museux, Nicole Raturas et Solange Vayne. Les sculpteurs : Dominique Mazaleyras, Jean François Faure, Jean-Louis Kammacher, Bernard Latour. Entrée libre. Accessible du lundi au samedi, aux heures d’ouverture de la bibliothèque. Infos au 05.55.26.06.48. Jusqu’au 31 mai 2017.
  • La nature au féminin Merian-Villepreux à Brive à la chapelle de la Providence, 11 bd Jules Ferry. Anna Maria Sybilla Merian (artiste et naturaliste 1647-1717) et Jeanne Villepreux Power (naturaliste artiste 1794-1871), deux époques, deux femmes qui ont œuvré pour le plaisir du regard, l’enrichissement de nos connaissances et l’éternel bonheur de la culture. L’artiste Anne Lan leur rend hommage dans le cadre de la nouvelle biennale d’Arts et Sciences en Limousin qui présente aussi des œuvres de plusieurs artistes, peintures, sculptures et bandes dessinées. Entrée libre. Tous les jours de 14h à 19h. Jusqu’au 27 mai 2017.
  • Peintures de Yannick Cournil à la Métairie des arts à Saint-Pantaléon de Larche. À partir du 11 mai avec vernissage à 18h30 avec le groupe d’atmospheric post métal Ingrina. “Yannick Cournil reprend à son compte la formule de Jean-Luc Godard: “Ce n’est pas une image juste, c’est juste une image.” Cependant, il inverse cette proposition et part, en archéologue, à la conquête de “l’image juste”. Son geste plastique est proche de celui du sculpteur qui opère par ajout et retrait de matière. Il organise lentement le chaos de chaque toile, poursuivant sa recherche jusqu’à ce que “l’image juste” soit enfin dévoilée.” Cédric Vilatte. Entrée libre. Jusqu’au 26 mai 2017.
  • La guerre d’Indochine à Tulle au Musée des armes. Partez à la découverte de l’épopée française en Indochine qui divisa les consciences et déchira la communauté nationale. Un hommage aux combattants d’Indochine, qui ont gardé après leur retour la nostalgie d’une terre envoûtante, aux cultures ancestrales, et le souvenir des hommes et des femmes pour lesquels ils se sont battus. Cette exposition est dédiée à ces hommes, militaires français, légionnaires, Africains et Nord-Africains, soldats vietnamiens, cambodgiens et laotiens qui ont servi en Indochine et à tous ceux qui ne sont pas revenus. Une exposition réalisée par l’ONACVG. Entrée libre. Ouvert du mardi au samedi de 14h à 18h. Infos au 05.55.26.22.15. Jusqu’au 3 juin 2017.
  • Gaston Vuiller chez les magiciens et sorciers de la Corrèze au musée du cloître de Tulle. Le musée du Cloître conserve un fonds important lié à Gaston Vuiller, artiste peintre, dessinateur et voyageur, dont l’oeuvre et le nom restent intimement mêlés à la Corrèze et au village de Gimel-les-Cascades. Ce fonds est aujourd’hui constitué de trente-sept dessins, trois gravures, un autoportrait (peinture à l’huile sur bois), deux grands tableaux de paysages (dépôts du Centre National des Arts Plastiques) et cinq livres illustrés. En 1900, la ville de Tulle acquiert un premier ensemble de dessins parus en 1899 dans trois épisodes de la revue Le Tour du Monde dans un article intitulé « Chez les magiciens et les sorciers de la Corrèze ». Restaurés en 2012, ces œuvres sur papier restent néanmoins fragiles et particulièrement sensibles à la lumière, et pour cette raison ne peuvent être exposées de manière permanente. Ce nouvel accrochage est l’occasion de les découvrir une nouvelle fois et de partir à la rencontre des figures que Gaston Vuillier appelle les magiciens et sorciers de la Corrèze… Entrée gratuite. Ouvert tous les jours sauf dimanche et lundi de 14h à 18h. Infos au 05.55.26.24.22. Jusqu’au 6 janvier 2018.
  • Marie-Dominique Guibal. Feuilles de figuier à Tulle au musée du cloître, place Berteaud. Porcelaine, dessin, volumes, photographie. Après sa résidence d’artiste à Tulle, Marie-Dominique Guibal a poursuivi son travail sur le trait et la couleur, adhérant à “Esprit Porcelaine, créateurs à Limoges” avec qui elle a réalisé des séries limitées d’assiettes. Ses créations s’articulent avec un travail de dessin et de photographie. Ouvert de 14h à 18h du mardi au samedi. Entrée libre. Infos au 05.55.26.91.05 et sur le site du musée du cloitre. Jusqu’au 29 mai 2017.
  • Une Résidence en Résidence, Les Arques à Meymac et Le sport est un art à Meymac au Centre d’art contemporain, abbaye Saint-André. Le CAC propose deux expositions. La première présente les œuvres de plusieurs plasticiens en résidence en 2015 et 2016 aux Ateliers des Arques dans le Lot. La seconde met en avant les relations entre l’art et le sport à travers une trentaine d’œuvres, dans le cadre du festival Les Printemps de Haute-Corrèze. Ouvert du mardi au dimanche de 14h à 18h et le matin sur rendez-vous. Entrée: 5 et 4 euros, gratuit pour les moins de 12 ans. Infos au 05.55.95.23.30 et sur cacmeymac.fr. Jusqu’au 25 juin 2017.
Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

1 commentaire

Laisser un commentaire