L'actualité en continu du pays de Brive


Vos sorties de la semaine

MARDI 11 AVRIL 2017

  • Atelier de langue occitane à 17h30 à Brive, aux archives municipales, 15 rue du docteur Massénat. Un atelier de pratique de la langue proposé par l’Institut d’études occitanes du Limousin en partenariat avec les archives municipales. Les suivants auront lieu les 14, 21 et 28 mars. Durée: 1 heure 30. Entrée libre et gratuite. Infos auprès des archives au 05.55.18.18.50 et sur archives.brive.fr.

  • Spectacle. Le Pas Grand-chose à 20h30 à Brive au Théâtre municipal, dans la grande salle. Une création de Cirque ici en coproduction avec Les Treize Arches. Johann Le Guillerm livre son cirque mental ou comment recréer le monde à partir du point minimal. L’affirmation que le monde peut être réélaboré par soi-même pour ne pas le subir mais mieux l’éprouver, le penser, le vivre. Une utopie ? Sauf que quand Johann Le Guillerm dialogue avec le point, l’aventure prend des tours extrêmement inattendus. Accepter d’entrer dans les méandres de ce cerveau réfractaire nous fait perdre nos repères les plus élémentaires. Le déséquilibre menace, le tourbillon est permanent. Car accepter de penser contre le monde, c’est abandonner nos a priori mais peut-être aussi nos a posteriori…  Avec Le Pas Grand-chose, entrons de plain-pied dans quelque chose de son pas grand-chose. Durée: 1 heure 30. Tarifs: de 20 à 5 euros. Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.com. Également le lendemain mercredi 12 avril à 20h30.
  • Danse. Entre deux et Same same à 20h30 à Terrasson, au centre culturel. Une soirée, deux spectacles avec la compagnie Stylistik. Entre deux est un solo chorégraphique mettant en scène un interprète français d’origine sénégalaise, dans un travail d’écriture autour du positionnement identitaire. Comment se construire lorsque l’on est partagé entre plusieurs appartenances ? La deuxième pièce chorégraphique Same Same est un duo franco-asiatique qui puise dans la confrontation des danseurs venus d’ici et d’ailleurs. Abdou N’gom interroge la différence comme matière à danser autrement. Il est question de rapport à l’autre, de rapport à soi-même, de ce qui lie, de ce qui nous sépare et nous lie, de sensations, d’émotions, de mouvements. Durée: 1 heure 10 avec entracte. Rencontre avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation. Tarifs: de 10 à 4 euros. Infos au 05.53.50.13.60 et sur centre-culturel-terrasson.fr.

************

MERCREDI 12 AVRIL

  • Dédicace BD Boule & Bill de 16h à 18h à Brive au cinéma CGR. A l’occasion de la sortie du film Boule & Bill 2, la librairie Bulles de papier (21 rue Farro) organise une dédicace avec Jean Bastide, le dessinateur du tome 37 des aventures de ce célèbre duo, intitulé Bill est un gros rapporteur. La BD préférée des enfants revient pour fêter retour au cinéma ! Boule, c’est un petit garçon joyeux, espiègle, pas très travailleur mais extrêmement malin. Bill, vous avez dit chien ? Oui, mais pas n’importe lequel, ce coquin de cocker est aussi adorable, hilarant, menteur, parfois réfractaire au bain mais avec un cœur gros comme ça. Entre Boule & Bill, c’est une grande histoire d’amitié, de bêtises, d’aventures rocambolesques et surtout de complicité. Dans le nouveau film, le père de Boule (Franck Dubosc) revient à la maison avec la ferme intention de réveiller sa famille de ce bonheur en générant un grand nombre de « bêtises ». Les séances du jour: 14h, 16h et 18h. Infos au 05.55.87.14.42 et sur bullesdepapier.com.

  • Spectacle. Le Pas Grand-chose à 20h30 à Brive au Théâtre municipal, dans la grande salle. Une création de Cirque ici en coproduction avec Les Treize Arches. Johann Le Guillerm livre son cirque mental ou comment recréer le monde à partir du point minimal. L’affirmation que le monde peut être réélaboré par soi-même pour ne pas le subir mais mieux l’éprouver, le penser, le vivre. Une utopie ? Sauf que quand Johann Le Guillerm dialogue avec le point, l’aventure prend des tours extrêmement inattendus. Accepter d’entrer dans les méandres de ce cerveau réfractaire nous fait perdre nos repères les plus élémentaires. Le déséquilibre menace, le tourbillon est permanent. Car accepter de penser contre le monde, c’est abandonner nos a priori mais peut-être aussi nos a posteriori…  Avec Le Pas Grand-chose, entrons de plain-pied dans quelque chose de son pas grand-chose. Durée: 1 heure 30. Tarifs: de 20 à 5 euros. Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.com.

 

************

JEUDI 13 AVRIL

  • Musiques actuelles. Gang Clouds à 19h à Tulle aux Lendemains qui chantent. Début du concert à 20h. Formés en 2012 entre Arras et Lens et avec une touche internationale apportée par les américaines Laura Deavers et Christin Neary, Gang Clouds aura tout d’abord cultivé une certaine discrétion à peine rompue par quelques jolies chroniques dans la presse spécialisée et des invitations à jouer sur de jolies scènes du Nord de la France (Aeronef, Little Secrets, La Péniche, Le Poche…). Après moult péripéties et une bonne douzaine de musiciens ayant participé à l’aventure (la formation a compté jusqu’à 8 membres), le groupe se stabilise enfin en sextet et poursuit son petit bonhomme de chemin en sortant ses compositions au fur et à mesure. Soucieux de se faire enfin mieux reconnaître, Gang Clouds se décide à passer la vitesse supérieure en 2016 et a pour objectif de sortir 2 nouveaux morceaux mensuels sur sa page bandcamp. Des compositions enregistrées maison en attendant le premier album tant espéré en 2017. Entrée gratuite. Infos au 05.55.26.09.50 et sur deslendemainsquichantent.org.

  • Théâtre. Love & information à 20h30 à Tulle au Théâtre des Sept collines. Création avec le groupe Vertigo. Inédite en France, Love and information est la dernière pièce de Caryl Churchill, grande dame du théâtre britannique qui n’a pas son pareil pour croquer les mœurs de ses contemporains. Sur scène, 12 comédiens composent avec brio une galerie de personnages, microcosme de nos sociétés contemporaines où la quête de l’amour est bouleversée par l’omniscience de l’information. La mise en scène de Guillaume Doucet empruntera autant à la culture pop que savante. Les images graphiques et léchées accentuent le regard mordant porté sur les personnages, obsédés par l’amour sous haute influence numérique. Humour cinglant, so british, et puissance narrative, Churchill par Doucet c’est une lecture terriblement actuelle des états d’âmes de l’homme contemporain. Incisif et revigorant ! Durée: 1 heure 10. Rencontre à l’issue du spectacle. Tarifs: de 21 à 5 euros. Infos au 05.55.26.99.10 et sur septcollines.com.
  • Comédie. Couscous aux lardons à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Un mariage, deux cultures, deux belles mères. Ce spectacle c’est leur histoire : Rachid aime Marie-Sophie, Marie-Sophie aime Rachid ! La vie à deux c’est déjà compliqué mais lorsqu’il s’agit d’un couple mixte ça devient la folie. Une confrontation des cultures abordée sans parti pris cependant pour notre plus grand plaisir : avec dérision. Deux comédiens débordant d’énergie, gags et quiproquos en avalanche. Bref, de quoi dérider les zygomatiques. A ce jour plus de 800 000 spectateurs en France l’ont vérifié… Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également vendredi 14 et samedi 15 avril.
  • Théâtre. Les chiens ne font pas des chats à 21h au Théâtre de La Chélidoine à Estrade, Saint-Angel. Un montage d’extraits de trois textes de Claude Bourgeyx : Petites fêlures, Dernières fêlures et Mademoiselle Werner. Deux personnages, l’adjudant à la retraite et sa fille viennent tour à tour confier leurs réactions face aux événements de leur vie. Ils entrainent le public dans des situations abracadabrantes, loufoques, où l’imprévisible est toujours de mise. “Il m’a semblé que le music-hall était le lieu approprié pour ces deux créatures étonnantes afin qu’elles puissent témoigner en direct et nous faire partager leur façon de voir et d’appréhender le monde”, explique le metteur en scène Gilles David. Et comme dans tout music-hall, il y a le pianiste de service qui sera malgré lui embarqué dans leurs utopies ou leurs angoisses. Et « les chiens ne faisant pas des chats », nos deux personnages seront l’un comme l’autre happés par leur certitude. “L’écriture de Claude Bourgeyx est empreinte d’humour, de folie et aussi de violence, elle draine une atmosphère qui engendre le rire et les larmes ; tantôt féroce avec nos contemporains, tantôt naïf, nous parcourons un imaginaire débordant de fantaisie.” Tarifs: 15 et 11 euros. Infos au 05.55.72.55.84 et sur lachelidoine.fr. Également le lendemain vendredi 14 avril à 21h.
************

VENDREDI 14 AVRIL

  • ronde_petits_ecranLectures et comptines. La ronde des tout-petits à 10h à Brive à la médiathèque municipale. Pour les enfants de 1 à 3 ans. Une fois par mois (le deuxième vendredi), les bibliothécaires proposent des lectures de petites histoires, comptines et jeux de doigts, pour accompagner les tout-petits dans leur découverte du livre. “Parce que les livres relient, et parce que les livres, c’est bon pour les petits.” Places limitées à 10 enfants, durée 30 minutes. Inscriptions auprès du secteur jeunesse de la médiathèque. Durée: 30 minutes. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr.
  • Conférence. Les exoplanètes, à la recherche d’autres mondes à 15h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Koenig. Une conférence proposée par l’association Utatel et présentée par Jean-Pierre Caussil, professeur de physique en retraite, animateur de l’atelier des Etoiles au planétarium de Reims. De tous temps, ou presque, on a envisagé l’existence d’autres mondes, avec plus ou moins de bonheur. Dans notre quête, nous commencerons par nous interroger sur la formation de notre propre système solaire avant d’aller voir ce qui se passe ailleurs.  Nous emboiterons les pas de Didier Queloz et de Michel Mayor qui en 1995 découvrirent la première exoplanète. Nous explorerons les diverses méthodes qui ont permis de les repérer, enfin nous envisagerons l’observation directe. Qu’est-ce qu’une zone habitable autour d’une étoile ? A-t-on découvert des exoplanètes dans de telles zones ? Y trouvera-t-on un jour l’expression de la vie ? Bien des découvertes restent encore à faire et bien des progrès à réaliser dans nos instruments. Durée : 2 heures. Tarif : 5 euros, entrée libre pour les adhérents. Infos au 05.55.17.84.76 et sur utatel.com.
  • Vidéo libre. Turquie 98 à 20h30 à Brive au centre culturel, 31 avenue Jean-Jaurès. Un film de Michel Labre. La Turquie en camping-car en empruntant routes et ferries. Ce voyage réalisé en 1998 parcourt des endroits ignorés des tours opérateurs, comme les plus fréquentés, la Mosquée bleue, Sainte Sophie… bain de foule dans le Grand Bazar et autres sites touristiques. Bien des choses ont changé en peu d’années depuis. Durée: 1 heure 30. Entrée gratuite. Infos au 05.55.74.20.51.
  • Soirée jazz à 20h30 à Brive au Stadium Jazz café, au Bowling, avenue Léo-Lagrange. En première partie Hommage à Claude Nougaro avec la formation Nougajazz. En deuxième partie le jazz vocal de Billie, Ella, Nat King Cole et Franck Sinatra avec la participation de Dottie Bart, Thierry Rivière et Serge Pendaries. Infos et réservations au 06.85.67.72.81 et 06.20.69.34.63.
  • Soirée blues rock avec Raoul Ficel à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. Compositeur, musicien, acteur… Raoul Ficel reste avant tout un bluesman. En 1993, monte le trio Raoul Ficel. Le groupe est rapidement reconnu par le milieu blues français et enchaine concerts, premières parties et festivals. Son blues sincère, terrien sans fioritures inutiles ou virtuosité gratuite se retrouve sur deux albums, Goodtime Blues en 1997 et Road Of Love en 2001. Deux disques qui sont encensés par l’ensemble de la presse spécialisée et en particulier par Soul Bag, magazine de référence et exigeant (le premier CD sera même à l’origine de la chronique Euro Blues de cette revue !). Un blues rural qui ne s’embarrasse pas de complications à l’image de ce groupe utilisant une simple contrabassine (une corde, un manche à balais et… une poubelle) et qui allait en influencer plus d’un autre. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr. Également le lendemain samedi 15 avril.
  • Musiques actuelles. Les $heriff + Les Rats + Les Persuadeurs + DJ Stiff à 20h30 à Tulle aux Lendemains qui chantent. Les $heriff, groupe punk originaire de Montpellier qui a officié de 1984 à 1999, avaient fait leurs adieux avant de se reformer pour un concert exceptionnel en 2012 à Montpellier, et de remonter sur scène au printemps 2014 pour quelques dates en tête d’affiche ou en festivals. Idem en 2015, 2016 et 2017 avec une incursion au Québec. Les Rats était un groupe de punk rock, formé originellement de Jess (guitare), Patrice (chant et guitare), Jean-Michel (batterie) et Laurent (basse). Le groupe parisien a été dans les années 1980, l’un des groupes phares du punk rock français et s’est également reformé à l’occasion d’une tournée. Tarif: 15 euros. Infos au 05.55.26.09.50 et sur deslendemainsquichantent.org.

  • Comédie. Couscous aux lardons à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Un mariage, deux cultures, deux belles mères. Ce spectacle c’est leur histoire : Rachid aime Marie-Sophie, Marie-Sophie aime Rachid ! La vie à deux c’est déjà compliqué mais lorsqu’il s’agit d’un couple mixte ça devient la folie. Une confrontation des cultures abordée sans parti pris cependant pour notre plus grand plaisir : avec dérision. Deux comédiens débordant d’énergie, gags et quiproquos en avalanche. Bref, de quoi dérider les zygomatiques. A ce jour plus de 800 000 spectateurs en France l’ont vérifié… Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également samedi 15 avril.
  • Théâtre. Les chiens ne font pas des chats à 21h au Théâtre de La Chélidoine à Estrade, Saint-Angel. Un montage d’extraits de trois textes de Claude Bourgeyx : Petites fêlures, Dernières fêlures et Mademoiselle Werner. Deux personnages, l’adjudant à la retraite et sa fille viennent tour à tour confier leurs réactions face aux événements de leur vie. Ils entrainent le public dans des situations abracadabrantes, loufoques, où l’imprévisible est toujours de mise. “Il m’a semblé que le music-hall était le lieu approprié pour ces deux créatures étonnantes afin qu’elles puissent témoigner en direct et nous faire partager leur façon de voir et d’appréhender le monde”, explique le metteur en scène Gilles David. Et comme dans tout music-hall, il y a le pianiste de service qui sera malgré lui embarqué dans leurs utopies ou leurs angoisses. Et « les chiens ne faisant pas des chats », nos deux personnages seront l’un comme l’autre happés par leur certitude. “L’écriture de Claude Bourgeyx est empreinte d’humour, de folie et aussi de violence, elle draine une atmosphère qui engendre le rire et les larmes ; tantôt féroce avec nos contemporains, tantôt naïf, nous parcourons un imaginaire débordant de fantaisie.” Tarifs: 15 et 11 euros. Infos au 05.55.72.55.84 et sur lachelidoine.fr.
************

SAMEDI 15 AVRIL

  • Tournoi de hockey sur glace toute la journée à Brive à la patinoire municipale, avenue Léo-Lagrange. Chaque année, pendant le week-end de Pâques, le Brive hockey club organise un grand Tournoi sur 3 jours. Il rassemble des clubs venant de toute la France et parmi eux des clubs évoluant en D1 et D2. Au total 21 équipes dont, évidemment deux brivistes. Au programme plus de 106 matchs 3 par 3 et le samedi soir un grand match de gala en formation classique opposant deux sélections des meilleurs joueurs du tournoi. Entrée libre et gratuite (sauf le match de gala à 3 euros, gratuit pour les moins de 16 ans). Une occasion de voir du beau jeu à ne pas laisser glisser. Infos au 06.25.01.58.24 et sur brivehockeyclub.fr. Également les dimanche 16 et lundi 17 avril.
  • Café tricot à 14h à Brive au centre culturel, 31 avenue Jean-Jaurès. Un moment convivial et l’occasion de faire de nouvelles rencontres autour du tricot et de la couture, c’est tendance et ça a lieu chaque 3e samedi du mois. Un ouvrage, un café, un échange… il n’y a pas d’âge pour venir monter les mailles à l’endroit à l’envers. Infos au 05.55.74.20.51.

  • Causse N’Color à partir de 14h au lac du Causse. L’Atlas, association d’anciens étudiants de licence professionnelle STAPS de Brive organise la 3e édition de la Causse N’Color, course à pied colorée de 7 km autour du lac du Causse. A chaque km, des obstacles seront à franchir récompensés par de projections de couleurs dans un esprit convivial et sportif. Un échauffement collectif est prévu avant le départ de la course à 16h. Tarifs: 15 euros adulte, 12 étudiant et scolaire (sur présentation de justificatif) et 10 en équipe (minimum de 5 personnes). Inscription en ligne, par courrier et le jour J. Plus d’infos sur assoatlas19.wixsite.com/caussencolor ou sur le Facebook de la manifestation

 

  • Concert de l’Alauzeta à 21h à Brive au Théâtre municipal. C’est un rendez vous traditionnel. L’Alauzeta (alouette en occitan) est composé d’une quarantaine de jeunes musiciens, pour la plupart élèves ou anciens élèves du conservatoire de Brive mais aussi de quelques écoles de musique des environs. Au programme: des morceaux de musique classique (Sarabande de Haendel…), des extraits d’Opéra (Carmen de Bizet), des morceaux de musiques de film (de Effman, Moricone…) et de dessins animés (Le livre de la jungle) ou de musicien actuel (Polnareff). Le concert est gratuit mais la réservation (conseillée) des places est de 2 euros (à retirer les mercredis et samedis des 15 jours précédant le concret) au conservatoire. Infos au 05.55.18.17.80.
  • Soirée blues rock avec Raoul Ficel à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. Compositeur, musicien, acteur… Raoul Ficel reste avant tout un bluesman. En 1993, monte le trio Raoul Ficel. Le groupe est rapidement reconnu par le milieu blues français et enchaine concerts, premières parties et festivals. Son blues sincère, terrien sans fioritures inutiles ou virtuosité gratuite se retrouve sur deux albums, Goodtime Blues en 1997 et Road Of Love en 2001. Deux disques qui sont encensés par l’ensemble de la presse spécialisée et en particulier par Soul Bag, magazine de référence et exigeant (le premier CD sera même à l’origine de la chronique Euro Blues de cette revue !). Un blues rural qui ne s’embarrasse pas de complications à l’image de ce groupe utilisant une simple contrabassine (une corde, un manche à balais et… une poubelle) et qui allait en influencer plus d’un autre. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • Lecture. Des gens comme ça et Chacun pour soi à 18h au Théâtre de La Chélidoine à Estrade, Saint-Angel. Des textes de Claude Bourgeyx lus par lui-même, Sylvie Peyronnet et  Claude Montagné. “Les biographies rédigées à la troisième personne par les intéressés eux-mêmes frisent souvent le ridicule. Aussi m’en tiendrai-je à la première personne. Parallèlement à des études techniques qui me destinaient à un métier dont l’intérêt m’a échappé dès l’obtention du diplôme – métier que je n’ai donc jamais pratiqué -, je m’intéressais de près à l’écriture. J’ai débuté par des monologues brefs que j’interprétais moi-même au café-théâtre l’ONYX, à Bordeaux, ma ville d’origine. Nous étions en 1968. Mai venait de passer par là. Je faisais ma révolution culturelle. Jusqu’en 1984, date à laquelle je me consacre à plein temps à l’écriture, j’ai exercé ici et là des activités professionnelles alimentaires. Passons.” Infos au 05.55.72.55.84 et sur lachelidoine.fr.
  • Théâtre. Ecrits d’amour à 21h au Théâtre de La Chélidoine à Estrade, Saint-Angel. Un texte de Claude Bourgeyx mis en scène et interprété par Jean-Claude Falet avec la complicité de l’auteur. Il s’agit d’une variation tragi-comique sur les errements épistolaires d’un quidam en quête d’amour. Échanges de lettres. Tu m’écris, je te réponds. Des personnages libèrent leur plume ; tous de drôles d’oiseaux plus ou moins recommandables. Cette correspondance bigarrée nous emmène tout droit dans l’univers de Claude Bourgeyx, peuplé de héros étriqués qui affrontent comme ils le peuvent les accidents de la vie.C’est inattendu, toujours cocasse, le plus souvent désopilant. Le cachet de la poste faisant foi. Tarifs: 15 et 11 euros. Infos au 05.55.72.55.84 et sur lachelidoine.fr.
  • Comédie. Couscous aux lardons à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Un mariage, deux cultures, deux belles mères. Ce spectacle c’est leur histoire : Rachid aime Marie-Sophie, Marie-Sophie aime Rachid ! La vie à deux c’est déjà compliqué mais lorsqu’il s’agit d’un couple mixte ça devient la folie. Une confrontation des cultures abordée sans parti pris cependant pour notre plus grand plaisir : avec dérision. Deux comédiens débordant d’énergie, gags et quiproquos en avalanche. Bref, de quoi dérider les zygomatiques. A ce jour plus de 800 000 spectateurs en France l’ont vérifié… Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr.

************

DIMANCHE 16 AVRIL

  • Tournoi de hockey sur glace toute la journée à Brive à la patinoire municipale, avenue Léo-Lagrange. Chaque année, pendant le week-end de Pâques, le Brive hockey club organise un grand Tournoi sur 3 jours. Il rassemble des clubs venant de toute la France et parmi eux des clubs évoluant en D1 et D2. Au total 21 équipes dont, évidemment deux brivistes. Au programme plus de 106 matchs 3 par 3 avec le samedi soir un grand match de gala en apothéose. Entrée libre et gratuite. Une occasion de voir du beau jeu à ne pas laisser glisser. Infos au 06.25.01.58.24 et sur brivehockeyclub.fr. Également lundi 17 avril.

************

LES EXPOS A VOIR

  • L’Indrique, chantier des Architextures à Brive dans le jardin du musée Labenche. Une sculpture autoportée de Johann Le Guillerm de Cirque ici. En coréalisation entre Les Treize Arches et le musée Labenche, musée d’art et d’histoire. les-imperceptiblesElles sont architectures par leur forme, textures par leur maillage. Les Architextures infiltrent les paysages de leurs structures de bois, autoportantes, sans clous ni vis. Elles sont une utopie de construction. La compagnie de Johann Le Guillerm, c’est un univers singulier de machines, de sculptures, de matières, de pièces qui se montent et démontent. L’artiste parle de “chantiers” pour évoquer une recherche en perpétuelle régénération. Ici, il ne s’agit pas de dominer la matière mais d’entrer en relation avec, par le jeu ou la confrontation. De cette expérimentation naît la surprise, et de nouveaux champs de recherche. A voir également Les Imperceptibles dans la Petite salle du Théâtre et sa dernière création Le pas grand-chose, tentative pataphysique ludique. Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf samedi et dimanche de 14h à 18h. Entrée libre et gratuite. Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.com. Jusqu’au 12 avril 2017.

  • Voyage en ébénisterie à Brive au musée Labenche, salles d’exposition temporaire. Réalisée avec le concours de l’Etat (ministère de la culture et de la communication – direction régionale des affaires culturelles Nouvelle-Aquitaine), cette manifestation est le fruit d’un partenariat inédit avec le lycée professionnel Lavoisier de Brive qui accueille une section consacrée à cette discipline d’excellence. Malgré leurs différences apparentes, ces deux structures partagent des objectifs communs : la diffusion des savoirs mais aussi la conservation du patrimoine. En effet, s’il est évident qu’un musée est inscrit dans cette démarche, on oublie fréquemment que le patrimoine revêt une dimension immatérielle. En enseignant les techniques traditionnelles à ses élèves, la section d’ébénisterie d’art du lycée professionnel Lavoisier œuvre à la conservation des savoir-faire, là où le musée conserve, quant à lui, les objets finis. Forts de ces intérêts communs, le musée Labenche et le lycée professionnel Lavoisier de Brive se sont donc associés pour vous proposer un voyage dans l’univers de l’ébénisterie. Entrée libre. Ouverte du lundi au samedi de 12h à 18h, dimanche de 15h à 18h, fermée le mardi. Infos au 05.55.18.17.70 et sur museelabenche.brive.fr. Jusqu’au 23 avril 2017.
  • Miss M(O)uette à Brive au centre culturel, 31 avenue Jean-Jaurès. Exposition photo de Maribel Zamudio. Maribel Zamudio présente à travers sa première exposition photographique la mouette qui symbolise la recherche de la liberté et de l’introspection personnelle. Ces mouettes inspiratrices sont photographiées avec grâce et nostalgie et nous plongent dans un univers Galicien, racines de Maribel. Mouette et muette… Ce n’est pas qu’un jeu de mots, c’est l’histoire d’une vie. Mouette et muette, petite fille, adolescente, femme, amie, amour, maman… Sa mouette symbolise plus que les souvenirs de l’endroit où elle est née. Les clichés dévoilent la mouette de façon très poétique, qui prend tour à tour des allures d’une femme en liberté, traversant le silence de la plage, le bruit des vagues et la pluie galicienne… Née à Vigo, dans le Nord-Ouest de l’Espagne, Maribel est arrivée en France en 2005 pour des raisons professionnelles. Traducteur-interprète agréé et professeur d’espagnol, elle s’est installée à Brive depuis 6 ans. Passionnée de photographies depuis son plus jeune âge, Maribel Zamudio a plusieurs cordes à son arc : traductrice-interprète, professeur d’espagnol (sa langue maternelle), bloggeuse, journaliste, écrivain… Très tôt, Maribel ressent la nécessité de voir le monde à travers la loupe et le viseur de son appareil, et se sert de lui pour exprimer ce qu’elle croit voir, apercevoir ou ressentir dans un moment inespéré, inattendu. Ouvert en semaine de 9h à 12h et de 14h à 19h, samedi de 10h à 12h et 14h à 19h. Entrée libre. Infos au 05.55.74.20.51. Jusqu’au 28 avril 2017.
  • La guerre d’Indochine à Tulle au Musée des armes. Partez à la découverte de l’épopée française en Indochine qui divisa les consciences et déchira la communauté nationale. Un hommage aux combattants d’Indochine, qui ont gardé après leur retour la nostalgie d’une terre envoûtante, aux cultures ancestrales, et le souvenir des hommes et des femmes pour lesquels ils se sont battus. Cette exposition est dédiée à ces hommes, militaires français, légionnaires, Africains et Nord-Africains, soldats vietnamiens, cambodgiens et laotiens qui ont servi en Indochine et à tous ceux qui ne sont pas revenus. Une exposition réalisée par l’ONACVG. Entrée libre. Ouvert du mardi au samedi de 14h à 18h. Infos au 05.55.26.22.15. Jusqu’au 3 juin 2017.
  • Gaston Vuiller chez les magiciens et sorciers de la Corrèze au musée du cloître de Tulle. Le musée du Cloître conserve un fonds important lié à Gaston Vuiller, artiste peintre, dessinateur et voyageur, dont l’oeuvre et le nom restent intimement mêlés à la Corrèze et au village de Gimel-les-Cascades. Ce fonds est aujourd’hui constitué de trente-sept dessins, trois gravures, un autoportrait (peinture à l’huile sur bois), deux grands tableaux de paysages (dépôts du Centre National des Arts Plastiques) et cinq livres illustrés. En 1900, la ville de Tulle acquiert un premier ensemble de dessins parus en 1899 dans trois épisodes de la revue Le Tour du Monde dans un article intitulé « Chez les magiciens et les sorciers de la Corrèze ». Restaurés en 2012, ces œuvres sur papier restent néanmoins fragiles et particulièrement sensibles à la lumière, et pour cette raison ne peuvent être exposées de manière permanente. Ce nouvel accrochage est l’occasion de les découvrir une nouvelle fois et de partir à la rencontre des figures que Gaston Vuillier appelle les magiciens et sorciers de la Corrèze… Entrée gratuite. Ouvert tous les jours sauf dimanche et lundi de 14h à 18h. Infos au 05.55.26.24.22. Jusqu’au 6 janvier 2018.
  • Marie-Dominique Guibal. Feuilles de figuier à Tulle au musée du cloître, place Berteaud. Porcelaine, dessin, volumes, photographie. Après sa résidence d’artiste à Tulle, Marie-Dominique Guibal a poursuivi son travail sur le trait et la couleur, adhérant à “Esprit Porcelaine, créateurs à Limoges” avec qui elle a réalisé des séries limitées d’assiettes. Ses créations s’articulent avec un travail de dessin et de photographie. Ouvert de 14h à 18h du mardi au samedi. Entrée libre. Infos au 05.55.26.91.05 et sur le site du musée du cloitre. Jusqu’au 29 mai 2017.
  • Une Résidence en Résidence, Les Arques à Meymac et Le sport est un art à Meymac au Centre d’art contemporain, abbaye Saint-André. Le CAC propose deux expositions. La première présente les œuvres de plusieurs plasticiens en résidence en 2015 et 2016 aux Ateliers des Arques dans le Lot. La seconde met en avant les relations entre l’art et le sport à travers une trentaine d’œuvres, dans le cadre du festival Les Printemps de Haute-Corrèze. Ouvert du mardi au dimanche de 14h à 18h et le matin sur rendez-vous. Entrée: 5 et 4 euros, gratuit pour les moins de 12 ans. Infos au 05.55.95.23.30 et sur cacmeymac.fr. Jusqu’au 25 juin 2017.
Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire