L'actualité en continu du pays de Brive


Vos sorties de la semaine

LUNDI 13 MARS 2017

  • Connaissances du monde. Londres, capitale de l’Empire à 14h30 et 20h à Brive au cinéma CGR. Le tour du monde résumé en une ville : Londres. Enfantée voilà plus de deux mille ans par un fleuve nourricier : la Tamise. Sixième ville française avec son demi-million d’expatriés de l’hexagone, elle enchante et fascine. Ville classée parmi les plus dynamiques et influentes du monde, de Chelsea la bourgeoise, à l’east end, l’avant-garde, elle se révèle à travers ses parcs royaux, ses châteaux, ses quartiers historiques, et surtout ses habitants…La multi-culturalité est un succès. Elle s’exprime par ses grandes fêtes, comme le carnaval de Nothing Hill en est l’un des plus beaux exemples. Le film de Vincent Halleux est un voyage en haute nostalgie, parsemé de mystères, d’ombres et de lumières. Durée: 2 heures. Tarifs: 8 et 9,50 euros. Infos au 0.892.688.588 et sur cgrcinema.fr/brive.

************

MARDI 14 MARS

  • Atelier de langue occitane à 17h30 à Brive, salle Claude Fougères (à côté de la mairie). Un atelier de pratique de la langue proposé par l’Institut d’études occitanes du Limousin en partenariat avec les archives municipales. Les suivants auront lieu les 14, 21 et 28 mars. Durée: 1 heure 30. Entrée libre et gratuite. Infos auprès des archives, 15 rue du docteur Massénat au 05.55.18.18.50 et sur archives.brive.fr. Également les mardis 21 et 28 mars.
  • Opéra. Manon Lescaut à 20h15 à Brive au cinéma CGR. En direct du Théâtre royal de Turin dans le cadre de la saison All’Opera. Manon Lescaut de Puccini a connu trente rappels à la création face à un public et des critiques enthousiastes. C’est avec cette œuvre que Puccini se révèle homme de théâtre, digne de Verdi. Puccini est fasciné par le destin d’une femme dont il met en scène la sensualité et l’énergie féroce dans la recherche passionnée des plaisirs de la vie. Il écrit « Manon est une héroïne à laquelle je crois », et nous fait entendre une Manon provocante, attachée à la fois au luxe et à l’amour. Manon meurt seule, perdue et abandonnée avec ses désirs et amours opposés. Le Chevalier des Grieux et la jeune Manon tombent amoureux au premier regard, et s’enfuient ensemble. Mais Manon abandonne le jeune Chevalier pour le riche Géronte. Lorsque ce dernier comprend qu’elle n’aime toujours que des Grieux, il dénonce les amants et la jeune femme est condamnée à l’exil.Des Grieux sera incarné par le grand ténor Gregory Kunde qui fait preuve d’une vocalité multiple. Après 124 ans, le Théâtre de Turin nous propose de célébrer ensemble sur grand écran le retour de Manon Lescaut sur le lieu de sa création. Un moment incontournable. Durée: 2 heures 29. Tarifs: 19 et 13 euros. Infos au 0.892.688.588 et sur cgrcinema.fr/brive. Également lundi 3 avril à 14h en différé.
  • Duo de guitares. Camel Zékri et Gilles Laval à 20h30 à Tulle au Théâtre des Sept collines. Camel Zékri, “fil rouge” de la saison, invite Gilles Laval. Ils sont chacun venus à la musique et plus particulièrement à la guitare, par des chemins éloignés et parfois sinueux. Le duo est l’illustration de ces voies en cordée. Il se découpe en quatre parties. Une voie “naturelle”, puis un développement avec des extensions (pédales d’effets). Viennent ensuite un passage en guitare préparée (ajouts d’objets du quotidien sur la caisse et les cordes) et enfin l’utilisation des nouvelles technologies (capteurs, applications informatiques). Un dialogue singulier et inventif porté par la complicité, l’écoute et l’énergie hors norme de ces deux artistes. Durée: 1 heure 15 environ. Tarifs: de 21 à 5 euros. Infos au 05.55.26.99.10 et sur septcollines.com.

************

MERCREDI 15 MARS

  • Théâtre. Mon frère, ma princesse à 18h30 à Brive au Théâtre municipal. Avec la compagnie Les Veilleurs. Il était une fois Alyan, un garçon de 5 ans qui préférait les robes de fées aux ballons de foot. Qu’est-ce qui fait qu’on est fille ou garçon ? Est-ce possible de ne pas naître qui l’on est ? Le théâtre est aussi cet espace sensible où chacun, dès le plus jeune âge, peut saisir par la poésie ce que tout ça veut dire. Que faire quand son petit frère est différent et que le monde entier semble n’y rien comprendre? Ce texte de Catherine Zambon a reçu le Prix Collidram, prix de littérature dramatique des collégiens, en 2013 (prix auquel a participé le Collège d’Arsonval en 15-16). Cette mise en scène est la première que connaît ce texte. Tarif unique à 8 euros. Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.com.

************

JEUDI 16 MARS

  • Atelier code de la route à 14h à 16h à Brive, salle du Pont du Buy. Une séance d’information organisée par l’association de quartier Q6 en partenariat avec la Prévention routière. Les intervenants de la Prévention routière aborderont différents thèmes touchant au Code de la route, la nouvelle réglementation, l’alcool au volant, la sécurité routière… L’occasion de se remettre à niveau. Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles. Infos et contact par mail à associationquartier6.brive@laposte.net.
  • Théâtre. Comment va le monde ? à 20h30 à Brive au Théâtre de la Grange, 12 rue René Glangeaud. D’après le clown Sol, poète québécois, clown philosophe, funambule des mots. Avec le Théâtre de la Passerelle, compagnie professionnelle de Limoges. Plus que jamais nécessaire de faire entendre les mots de ce clown québécois clochard poète, jongleur de mots, humaniste, qui nous parle de l’état de la planète. Simplicité, liberté, folie. Tout est tourné en dérision, avec délicatesse dans la belle chaleur du rire et dans une langue magnifique dans sa rigueur, Dario Fo, Devos, Queneau, Michaux, Zouc, Rufus, tous frères et soeurs de Sol. Avec ce clown-clochard, Marc Favreau a malaxé la langue, déformant les mots avec beaucoup de gourmandise pour proposer des textes à la fois naïfs, poétiques et humoristiques. Tout public. Durée : 1 heure 05. Tarifs de 11 à 7 euros. Infos au 05.55.86.97.99 et sur theatredelagrange.free.fr.
  • Soirée Cotton club à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • Musiques actuelles. Magma à 20h à Tulle aux Lendemains qui chantent. Magma s’est imposé dès 1970 avec une musique libérée des connivences et des clichés, une musique violente, virtuose, sans pareille. Avec Magma, Christian Vander se démarque très vite de ses contemporains et évite la facilité. Musicien rigoureux, farouchement exigeant, il hypnotise dès qu’il joue ou chante, et ouvre les voies d’une polyrythmie puissante et implacable. Très vite, Magma atteint une réputation internationale et se produit partout dans le monde. Sous le nom de Magma, paraîtront seize albums… Depuis 1996, les tournées s’enchaînent et le public est au rendez-vous, toujours plus nombreux. New York, Tokyo, Londres, Mexico, Moscou, Prague, vibrent à l’unisson de la musique de ce groupe culte. Trois générations d’aficionados se bousculent aujourd’hui à l’entrée de ces concerts internationaux de plus en plus fréquents et fréquentés. Un musicien capable de ne pas être musicalement sectaire reste un phénomène rare. Un musicien libéré des structures du show-business est une exception. La musique de Magma est éternelle. Entrée: 20 euros. Infos au 05.55.26.09.50 et sur deslendemainsquichantent.org.

  • Danse. Le cinquième hiver à 20h30 à Tulle au Théâtre des Sept collines. Avec la compagnie Mal Pelo (Espagne). Un Duo catalan. Chorégraphes phares de la danse contemporaine en Espagne, María Muñoz et Pep Ramis inventent un univers riche où résonnent une multitude d’influences. Les mots du poète Erri De Luca habités par la voix d’Alia Sellami hantent un paysage dépouillé. Le flamenco andalou réchauffe les âmes… la musique devient mouvement, les mots deviennent images. Minimale et épurée, la danse dessine l’espace : émergent alors des tableaux d’une beauté fulgurante. Les deux danseurs nous entraînent dans un voyage éprouvé par le chaos du monde. Des mouvements amples et incarnés. Une émotion à fleur de peau. Durée: 55 min. Tarifs: de 21 à 5 euros. Infos au 05.55.26.99.10 et sur septcollines.com.

  • Comédie. Une chambre pour 2 à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Un vrai succès pour cette comédie hôtelière décapante (plus de 1000 représentations dans toute la France). Jean un représentant commercial termine sa journée et rentre se coucher dans sa chambre d’hôtel. Mais le stagiaire de la réception a commis l’irréparable erreur de donner le même numéro de chambre à une femme un peu particulière… L’hôtel est plein ils n’ont pas d’autre choix que de passer la nuit ensemble. La soirée promet d’être longue. Le site: unechambrepourdeux.com. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également vendredi 17 et samedi 18 mars.

************

VENDREDI 17 MARS

  • ronde_petits_ecranLectures et comptines. La ronde des tout-petits à 10h à Brive à la médiathèque municipale. Pour les enfants de 1 à 3 ans. Une fois par mois (le deuxième vendredi), les bibliothécaires proposent des lectures de petites histoires, comptines et jeux de doigts, pour accompagner les tout-petits dans leur découverte du livre. “Parce que les livres relient, et parce que les livres, c’est bon pour les petits.” Places limitées à 10 enfants, durée 30 minutes. Inscriptions auprès du secteur jeunesse de la médiathèque. Durée: 30 minutes. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr.
  • Représentation théâtrale. Veux Croire… Veux Réver à 20h15 à Brive, salle Raoul Dautry au centre culturel des Chapélies. Entrée gratuite.
  • Vidéo libre. Découverte de la Chine  à 18h30 et 20h30 à Brive au centre culturel, 31 avenue Jean-Jaurès. Un film de Nelly Charpentier. La Chine, une des plus anciennes civilisations sur terre. Ce pays est fondé sur des rites et des coutumes extraordinaires. Célèbre pour ses monuments, il est porté par des milliers d’année d’érudition. Possédant le plus grand nombre d’habitants de la planète, un milliard trois cents millions, l’empire du milieu, après une longue période de tourmente et de déclin, est sorti de son sommeil, voilà 30 ans à peine, pour amorcer une vertigineuse ascension. Cette nation est destinée à devenir à court terme, la prochaine super puissance mondiale, celle des luttes individuelles et des réussites. Durée: 1 heure 15. Entrée gratuite. Infos au 05.55.74.20.51.
  • Jazz. Eric Luter quintet à 20h30 à Brive au Bowling, avenue Léo-Lagrange. Jam Session, une promenade à travers les classiques du jazz des années 20 et 30, de Chicago à Harlem, de Louis Armstrong à Duke Ellington, un jazz festif laissant une large part aux vocaux et aux scats endiablés. Entrée: 15 euros avec une consommation gratuite. Infos et réservations au 06.20.69.34.63 ou 06.85.67.72.81.
  • Soirée Corto Maltes et le batteur Philippe Lalite à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr. Également le lendemain samedi 18 mars.
  • Théâtre. Bunker Café à 20h30 à Allassac, salle culturelle. Pièce humoristique par la compagnie de Théâtre du Paradoxe de Cédric Laroche. 8 personnes complètement différentes se retrouvent enfermées dans un bunker transformé en café par un patron intolérant et nostalgique de la Seconde Guerre mondiale. Un huis clos déjanté et rythmé par un musicien-chanteur s’installe… Finiront-ils par trouver leur “porte de sortie”? Les comédiens donnent un registre large entre le clown, la comédie de boulevard et à certains moments des passages aux accents dramatiques. Il y a même des moments où le public se reconnaît dans la caricature. Un huis-clos énergique et plein d’humour. Tarifs: 10 euros. Billetterie sur place.
  • Musique. The hearland of James Pete James. Volcano (1ère partie) à 20h30 à Terrasson, au centre culturel. The Heartland Of James Pete James est le nouveau projet artistique de Petit Vodo. Après des années de loyaux services sur les scènes du monde entier, Petit Vodo s’est cette fois-ci entouré de musiciens atypiques formant un combo musical puisant tour à tour dans les racines du blues et de la folk. Puisant tour à tour dans les racines du blues et de la folk, The Heartland Of James Pete James livre un univers mélodique riche, entre BO de cinéma idéale et influences rappelant Timber Timbre, Calexico, Bill Callahan ou Sixteen Horsepower. A la façon d’un road movie. Durée: 2 heures 30 avec entracte. Tout public. Tarifs: de 10 à 4 euros. Infos au 05.53.50.13.60 et sur centre-culturel-terrasson.fr.

  • Comédie. Une chambre pour 2 à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Un vrai succès pour cette comédie hôtelière décapante (plus de 1000 représentations dans toute la France). Jean un représentant commercial termine sa journée et rentre se coucher dans sa chambre d’hôtel. Mais le stagiaire de la réception a commis l’irréparable erreur de donner le même numéro de chambre à une femme un peu particulière… L’hôtel est plein ils n’ont pas d’autre choix que de passer la nuit ensemble. La soirée promet d’être longue. Le site: unechambrepourdeux.com. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également samedi 18 mars.
************

SAMEDI 18 MARS

  • Café tricot à 14h à Brive au centre culturel, 31 avenue Jean-Jaurès. Un moment convivial et l’occasion de faire de nouvelles rencontres autour du tricot et de la couture, c’est tendance et ça a lieu chaque 3e samedi du mois. Un ouvrage, un café, un échange… il n’y a pas d’âge pour venir monter les mailles à l’endroit à l’envers. Infos au 05.55.74.20.51.
  • Conférence. L’architecture de l’Antiquité à nos jours à 16h à Brive au musée Labenche. Par l’association Arts et liens. Durée : 1h30. Entrée libre. Infos au 06.27.83.95.69 et sur lesartsetliens.free.fr.
  • Rencontre autour du poète William Merwin à 17h à Brive à la médiathèque municipale. Un moment autour de L’appel du Causse (paru chez Fanlac en 2013) en partenariat avec la librairie La Baignoire d’Archimède. Lors d’une visite en France dans les années 1950, le poète américain William S. Merwin découvre le causse du Haut Quercy. Envoûté par les paysages, la lumière et par la profonde courtoisie des habitants de ce plateau aride où la vie lui paraît avoir peu changé depuis l’époque des troubadours, il trouve une maison et y fait de nombreux séjours au cours d’une carrière longue et reconnue. Son “amour du causse”, qu’il évoque dans un texte écrit pour la présente édition, a inspiré quelques-unes de ses plus belles proses et poésies, notamment le magnifique cycle La Renarde, paru dans une édition bilingue en 2004. L’appel du Causse regroupe les principaux écrits de Merwin sur ce qu’il appelle « l’autre pôle de ma vie ». On y retrouve le causse tel qu’il l’a connu dans sa jeunesse – quand il y passait des journées entières à le parcourir à pied, seul avec son âne – et tel qu’il s’est transformé lentement et inexorablement sous la pression du monde moderne. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr.
  • Loto solidaire à 20h à Brive au fronton municipal, avenue Léo-Lagrange. Un loto commun organisé par le Pilotari club briviste et l’association Togo 19. Possibilité d’acheter des cartons à l’avance. Infos et réservations au 06.20.21.53.13 ou à contact@pilotari-club-briviste.fr
  • Soirée Corto Maltes et le batteur Philippe Lalite à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • Dédicace. Karine Sauvarie à 15h à Varetz à la salle des expositions. Karine Sauvarie dédicacera son premier roman L’insoumise de l’île Bourbon. La Cosnacoise vous emporte sur l’île de La Réunion (l’histoire débute en 1775), pour vous faire découvrir sa culture, ses paysages, ses parfums, ses couleurs… mais aussi une partie de notre histoire. Entrée libre. Également le samedi 25 mars à la médiathèque de Brive (horaire à préciser).
  • Comédie. Une chambre pour 2 à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Un vrai succès pour cette comédie hôtelière décapante (plus de 1000 représentations dans toute la France). Jean un représentant commercial termine sa journée et rentre se coucher dans sa chambre d’hôtel. Mais le stagiaire de la réception a commis l’irréparable erreur de donner le même numéro de chambre à une femme un peu particulière… L’hôtel est plein ils n’ont pas d’autre choix que de passer la nuit ensemble. La soirée promet d’être longue. Le site: unechambrepourdeux.com. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr.

************

DIMANCHE 19 MARS

  • Brive-Roca à partir de 8h30 depuis la place du 14 juillet. Une 21e édition pour la Brive-Roca(madour) organisée par le Club Vélocio gaillard. Au menu, toujours deux parcours VTT, de 80km depuis Brive, de 40km depuis Martel et des circuits pédestres autour de Rocamadour. Avec toujours le même leitmotiv: pas de chrono, mais la beauté des paysages, le plaisir de l’effort et une bonne ambiance. Pour les 80 km VTT depuis la place du 14 juillet, départ à 8h30: 15 euros et 3 ravitaillements prévus tous les 20km et pot à l’arrivée. Pour les 40 km, dit Petite Roca, depuis Martel à 9h30: 9 euros et un ravitaillement. Les adeptes de la marche ont des circuits pédestres autour de Rocamadour de 10, 20 ou 30 km au choix et selon les possibilités de vos mollets (pas de ravitaillement, prévoir votre pique-nique). Les inscriptions préalables se font uniquement en ligne jusqu’au 15 mars (seulement jusqu’au 12 mars pour les paiements par chèque), après vous devrez vous acquitter d’un supplément sur place (de 4 euros pour la Brive Roca, 3 euros pour la Petite et 2 euros pour les marcheurs). Les marcheurs pourront quant à eux débuter de 8h à 9h30 sur des circuits de 10, 20 ou 30km autour de Rocamadour (inscription sur place à 7 euros, pas de ravitaillement, prévoir votre pique-nique). Et tout le monde se retrouve autour du pot à l’arrivée. Infos au 07.69.94.41.51 et sur cvgbrive.fr.

  • Danse. Rain à 16h à Brive au Théâtre municipal. Une pièce pour 10 danseurs de Anne Teresa De Keersmaeker avec sa compagnie belge Rosas. La première de Rain a eu lieu le 10 janvier 2001, sur la scène du Théâtre royal de la Monnaie, à Bruxelles. Sa chorégraphie est basée sur Music for 18 Musicians, une œuvre composée en 1976 par Steve Reich pour quatre chanteuses, violon, violoncelle, deux clarinettes, quatre pianos et un large ensemble de percussions à claviers (marimbas, xylophones, vibraphone). Comme dans Drumming, écrit quelques années plus tôt (en 1998) sur une oeuvre du même compositeur, un large groupe de danseurs module l’espace selon de complexes mouvements d’ensemble, sans jamais quitter le plateau, et en n’offrant qu’une place très secondaire aux solos et duos. L’obsession de la “grande forme”, du “grand flux” et de la continuité est ici exacerbée : en une heure de démesure polyphonique, d’un seul souffle, De Keersmaeker construit son spectacle en observant une intraitable unité de matériel et de style. Durée: 1 heure 10. Tarifs: de 20 à 5 euros. Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.com. A noter un atelier du spectateur avec Muriel Corbin à 14h45 dans la petite salle du Théâtre.

  • Ballet au cinéma. Soirée contemporaine à 16h à Brive au cinéma Le Rex, bd Kœnig. En direct de Moscou et en haute définition. Une nouvelle production qui dévoile la jeune génération  de la troupe moscovite. Le temps d’une soirée, les étoiles du Bolchoï s’essaient à un nouvel exercice tout en audace avec The Cage de Jérôme Robbins, Études de Harald Lander, et enfin Saisons Russes d’Alexeï Ratmans. Cette exception au répertoire classique auquel est rompue la troupe russe amène les danseurs à la rencontre de certains des plus grands chorégraphes contemporains. Pari réussi : ils s’adonnent avec tout leur talent à ce style nouveau, faisant vibrer l’énergie de Robbins, la virtuosité de Lander, et l’esprit de génie de Ratmansky. Durée: 2 heures 40. Tarifs: 23 et 17 euros. Infos au 05.55.22.41.69 et sur cinemarex.org.
  • Poésie d’ailleurs… et d’ici à 18h à Brive au Théâtre de la Grange, 12 rue René Glangeaud. Dans le cadre du Printemps des poètes 2017, le Théâtre du Cri propose une journée de la poésie à Brive. Elle pourrait se dérouler en divers lieux de la ville pour se terminer en soirée au Théâtre de la Grange. Au plan national, l’édition 2017, prévue du 4 au 19 mars, a choisi de s’intituler Afrique(s). Elle invite à explorer un continent assez méconnu : celui de la poésie africaine et à s’intéresser notamment aux oeuvres de Léopold Sédar Senghor et de Tchicaya U Tam’si. Mais cette journée ne se limitera pas au continent africain, si vaste soit-il. La poésie d’ailleurs et d’ici sera également présente. Avec l’américain William Merwin (Prix Pulitzer de poésie), on pourra même découvrir une poésie d’ailleurs qui parle d’ici… Poètes, lecteurs, chanteurs, musiciens, comédiens seront invités à participer à cette journée placée sous le signe de l’ouverture au monde et de la convivialité. Le programme plus détaillé sur le site de la Grange.Entrée gratuite. Infos au 05.55.86.97.99 et sur theatredelagrange.free.fr.

************

LES EXPOS A VOIR

64839-indrique2

  • L’Indrique, chantier des Architextures à Brive dans le jardin du musée Labenche. Une sculpture autoportée de Johann Le Guillerm de Cirque ici. En coréalisation entre Les Treize Arches et le musée Labenche, musée d’art et d’histoire. les-imperceptiblesElles sont architectures par leur forme, textures par leur maillage. Les Architextures infiltrent les paysages de leurs structures de bois, autoportantes, sans clous ni vis. Elles sont une utopie de construction. La compagnie de Johann Le Guillerm, c’est un univers singulier de machines, de sculptures, de matières, de pièces qui se montent et démontent. L’artiste parle de “chantiers” pour évoquer une recherche en perpétuelle régénération. Ici, il ne s’agit pas de dominer la matière mais d’entrer en relation avec, par le jeu ou la confrontation. De cette expérimentation naît la surprise, et de nouveaux champs de recherche. A voir également Les Imperceptibles dans la Petite salle du Théâtre et sa dernière création Le pas grand-chose, tentative pataphysique ludique. Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf samedi et dimanche de 14h à 18h. Entrée libre et gratuite. Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.com. Jusqu’au 12 avril 2017.
  • Les Imperceptibles à Brive au Théâtre municipal, dans la petite salle. A partir du jeudi 16 mars. La recherche de Johann Le Guillerm est une utopie, l’affirmation que le monde peut être ré-élaboré par soi-même pour ne pas le subir mais mieux l’éprouver, le penser, le vivre. Issues de ce laboratoire en perpétuelle ébullition, la Calasoif, le Tractochiche et la Jantabuée sont desmachines au mouvement imperceptible. Mues par des énergies totalement naturelles (l’eau, le bois), Les Imperceptibles invitent à une promenade «mécano-durable» à travers le temps qui s’écoule et les énergies qui agissent sans même que l’on y prête attention. Alors que la société de Ia vitesse nous fait perdre le sens de l’infiniment petit et de l’infiniment lent, Johann Le Guillerm nous invite à travers elles à être attentif au monde, à ses changements, à être à l’écoute du mouvement infini et parfois invisible des choses qui nous entourent et qui nous composent. Entrée libre et gratuite. Ouvert du mardi au vendredi de 13h à 18h, samedi de 10h à 18h, dimanche de 14h à 18h et les soirs de représentation. Groupes sur rendez-vous. Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.com. Jusqu’au 12 avril 2017.
  • Bernard Lachaniette, le désordre inspiré à Brive au musée Labenche, salles d’exposition temporaire, à la chapelle Saint-Libéral et à la médiathèque. A partir du 10 février et jusqu’au 26 mars, la Chapelle Saint-Libéral, la médiathèque et le musée Labenche accueillent une grande exposition consacrée à Bernard Lachaniette, artiste prolifique et à l’œuvre protéiforme installé à Brive. Né en 1949 à Limoges, diplômé de l’École Nationale des Beaux-Arts de Paris et de l’Institut des Hautes Études Cinématographiques, Bernard Lachaniette suit un parcours résolument libre et singulier, explorant à travers son art à la fois spontané et raisonné tous les médiums vers lesquels son imagination le pousse. Conçus avec l’artiste, les trois volets de cette exposition sont complémentaires et proposent de partir à la rencontre de cette personnalité à l’inspiration foisonnante et des différents aspects de son travail entre 1980 et 2016. Entrée libre. Salles du musée: du lundi au samedi de 12h à 18h, dimanche de 15h à 18h, fermées le mardi. Chapelle Saint-Libéral: du mardi au vendredi de 12h à 18h, samedi de 10h à 13h et de 14h à 18h, dimanche de 15h à 18h. Médiathèque: aux heures habituelles d’ouverture: mardi de 9h30 à 18h, mercredi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 18h, jeudi de 9h30 à 12h et de 15h à 18h, vendredi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 18h, samedi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 17h. Infos au 05.55.18.17.70 et sur museelabenche.brive.fr. Jusqu’au 26 mars 2017. Lire notre article Un artiste au “désordre inspiré” nommé Bernard Lachaniette.
  • Jane Duverne, styliste de mode 1925-1949 à Brive aux archives municipales. Une exposition réalisée par les Archives départementales de la Corrèze en partenariat avec la section Métiers de la mode du lycée polyvalent Danton de Brive. Surprise aux archives départementales, lorsqu’en 2012, une centaine de dessins de mode des années 1920 est trouvée en vrac dans un carton, parmi d’autres documents. Certains sont signés “Jane Duverne”. La découverte de ses dessins est une opportunité formidable pour engager un partenariat avec les élèves de la section Métiers de la mode du lycée Danton, à Brive. Pendant une année, ils vont travailler sur ces dessins, élaborer des modèles jusqu’à la confection. Un véritable travail de création car certains croquis manquent de détails, les proportions sont parfois aléatoires et les dessins n’offrent pas la vue de dos. Ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et e 13h30 à 17h. Entrée libre. Infos au 05.55.18.18.50 et sur archives.brive.fr. Jusqu’au 7 avril 2017.
  • Couturières à Brive à la chapelle de la Providence. A partir du 17 mars. Une exposition de modèles inédits et de photos. A l’initiative de ce projet, les couturières de la Chambre artisanale de la couture du Limousin souhaitent faire découvrir la richesse et la qualité des créations des artisanes de la mode dans notre région. Pendant deux semaines, des créations variées orneront la chapelle. Chaque couturière propose de découvrir son propre univers à travers des modèles qui lui ressemblent. Car derrière l’aspect technique de la réalisation d’un vêtement, il y a d’abord l’âme d’une créatrice. Tenues de soirée, robes de mariées, robes de ballerines, tailleurs, costumes historiques: chaque modèle reflète une personnalité et une sensibilité artistique. Cette exposition de tenues sur mannequins classiques est doublée d’une exposition photos témoignant du processus de création, de conception, de montage des tenues et mettant en valeur ce travail de l’ombre. Jean-Pierre Charbonnel, photographe amateur, qui a sillonné la région pour se rendre dans la dizaine d’ateliers des couturières participantes, propose à travers ses clichés un point de vue esthétique sur le monde artisanal de la couture. Des réalisations qui prouvent que la frontière entre artisanat et art est très mince. Outre le processus de création et les finitions haut de gamme, les couturières auront l’honneur de vous présenter plusieurs modèles comprenant des techniques propres aux métiers d’art. Couturières, dentellières, brodeuse : quatre artisanes qui ont la fierté de renouveler un patrimoine de savoir-faire dans des reproductions authentiques ou des créations contemporaines. C’est d’ailleurs à l’issue de cette exposition qu’auront lieu, les 31 mars, 1er et 2 avril, les Journées européennes des métiers d’art, un rendez-vous annuel. Ouvert du lundi au dimanche de 14h à 17h. Entrée gratuite. Infos au 06.19.68.84.18. Jusqu’au 2 avril.
  • La guerre d’Indochine à Tulle au Musée des armes. Partez à la découverte de l’épopée française en Indochine qui divisa les consciences et déchira la communauté nationale. Un hommage aux combattants d’Indochine, qui ont gardé après leur retour la nostalgie d’une terre envoûtante, aux cultures ancestrales, et le souvenir des hommes et des femmes pour lesquels ils se sont battus. Cette exposition est dédiée à ces hommes, militaires français, légionnaires, Africains et Nord-Africains, soldats vietnamiens, cambodgiens et laotiens qui ont servi en Indochine et à tous ceux qui ne sont pas revenus. Une exposition réalisée par l’ONACVG. Entrée libre. Ouvert du mardi au samedi de 14h à 18h. Infos au 05.55.26.22.15. Jusqu’au 3 juin 2017.
  • Gaston Vuiller chez les magiciens et sorciers de la Corrèze au musée du cloître de Tulle. Le musée du Cloître conserve un fonds important lié à Gaston Vuiller, artiste peintre, dessinateur et voyageur, dont l’oeuvre et le nom restent intimement mêlés à la Corrèze et au village de Gimel-les-Cascades. Ce fonds est aujourd’hui constitué de trente-sept dessins, trois gravures, un autoportrait (peinture à l’huile sur bois), deux grands tableaux de paysages (dépôts du Centre National des Arts Plastiques) et cinq livres illustrés. En 1900, la ville de Tulle acquiert un premier ensemble de dessins parus en 1899 dans trois épisodes de la revue Le Tour du Monde dans un article intitulé « Chez les magiciens et les sorciers de la Corrèze ». Restaurés en 2012, ces oeuvres sur papier restent néanmoins fragiles et particulièrement sensibles à la lumière, et pour cette raison ne peuvent être exposées de manière permanente. Ce nouvel accrochage est l’occasion de les découvrir une nouvelle fois et de partir à la rencontre des figures que Gaston Vuillier appelle les magiciens et sorciers de la Corrèze… Entrée gratuite. Ouvert tous les jours sauf dimanche et lundi de 14h à 18h. Infos au 05.55.26.24.22. Jusqu’au 6 janvier 2018.
  • Une Résidence en Résidence, Les Arques à Meymac et Le sport est un art à Meymac au Centre d’art contemporain, abbaye Saint-André. Le CAC rouvre ses portes le 19 mars avec deux expositions. La première présente les œuvres de plusieurs plasticiens en résidence en 2015 et 2016 aux Ateliers des Arques dans le Lot. La seconde met en avant les relations entre l’art et le sport à travers une trentaine d’œuvres, dans le cadre du festival Les Printemps de Haute-Corrèze. Ouvert du mardi au dimanche de 14h à 18h et le matin sur rendez-vous. Entrée: 5 et 4 euros, gratuit pour les moins de 12 ans. Infos au 05.55.95.23.30 et sur cacmeymac.fr. Jusqu’au 25 juin 2017.
Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire