L'actualité en continu du pays de Brive


Vos sorties de la semaine

LUNDI 6 FÉVRIER 2017

  • Ballet au cinéma. Notre-Dame de Paris à 14h à Brive au cinéma CGR. Un monument entre danse et théâtre. Notre-Dame de Paris est la première chorégraphie que Roland Petit a créée pour le ballet de l’Opéra de Paris en 1965. Très théâtrale, elle recentre l’histoire sur ses 4 personnages principaux – Quasimodo, Frollo, Phoebus et Esmeralda – et en fait ressortir aussi bien la beauté que l’aspect dramatique. La musique de Maurice Jarre accompagne admirablement cette imposante fresque moyenâgeuse. Un ballet haut en couleurs où tout impressionne, des décors imposants aux costumes éblouissants en passant par la légèreté des solos et la précision de la chorégraphie.Roberto Bolle se montre tel qu’on ne l’a sans doute jamais vu auparavant. Natalia Osipova danse une parfaite Esmeralda. Cette œuvre met en valeur la souplesse, la précision ainsi que la musicalité dont Natalia Osipova fait preuve. Durée: 1 heure 34. Tarifs: 19 et 13 euros. Infos au 0.892.688.588 et sur cgrcinema.fr/brive.

************

MARDI 7 FÉVRIER

  • Atelier d’occitan à 17h30 à Brive, salle d’animation des archives municipales, 15 rue du docteur Massénat. Un atelier d’occitan proposé par ‘Institut d’études occitanes. Infos au 05.55.18.18.50. Également le mardi 14 février.
  • Dansebus. Jamais assez à 18h30 départ de Brive halle Brassens pour le CCM Jean Moulin de Limoges et la représentation à 20h30 à Brive. Avec ce spectacle Fabrice Lambert poursuit sa quête, entre science, nature et corps, déployant un monde physique aux paysages intenses. 250 000 tonnes de déchets radioactifs dans le monde, déclarés nocifs pour 100 000 ans. L’actuel chantier d’Onkalo, la caverne, en finnois, est cette cachette où le feu éternel devrait être en partie enfermé. Initié il y a dix ans et prévu pour une centaine d’années, ce titanesque chantier est fait pour durer 100 000 ans. Aujourd’hui fasciné par cette incroyable entreprise, Fabrice Lambert s’en est inspiré. Durée: 1 heure. Tarifs: de 8 et 16 euros. Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.com.
  • Théâtre. J’ai trop peur à 19h à Terrasson, au centre culturel. Avec la Cie du Kaïros. “J’ai dix ans et demi. C’est mon dernier été avant la sixième. Et la sixième, tout le monde sait que c’est l’horreur. Alors je suis mal, très mal même, et j’ai peur, trop peur. Ma mère a eu une idée. Elle m’a organisé un rendez-vous avec Francis, un gars de quatorze ans qui passe aussi ses vacances dans le coin. Histoire de me détendre. Je peux lui poser toutes les questions que je veux, il me décrit le truc. Et là je m’aperçois que je m’étais bien trompé sur la sixième : selon Francis, la sixième c’est pire, infiniment pire que ce que je croyais ! Moi je pensais que c’était juste l’horreur, en fait c’est carrément l’apocalypse, la fin du monde quoi ! Donc c’est décidé, j’irai pas, j’irai pas et j’irai pas. Le problème c’est que les jours passent de plus en plus vite et qu’il faut vraiment que je me dépêche de trouver une idée. J’ai trop peur, c’est une affaire de langage, à la fois proche du réel et décalée. David Lescot a voulu prêter à chacun des trois personnages : Moi (10 ans et demi), Francis (14 ans) et Ma Petite Soeur (deux ans et demi), un langage spécifique, et l’essentiel du travail d’écriture a consisté à inventer à chacun sa langue, donc sa pensée. Il a puisé dans le parler des tout-petits et des ados. Sans doute est-ce ce qui donne tant de force à ce spectacle, qui se vit comme l’expérience d’un passage initiatique. Durée: 1 heure 30. Un spectacle tout public à partir de 7 ans. Tarifs: de 10 à 4 euros. Infos au 05.53.50.13.60 et sur centre-culturel-terrasson.fr.

************

MERCREDI 8 FÉVRIER

  • Cinéma. Sortie nationale. Silence à 21h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Kœnig. La dernière “tentation”  de Martin Scorsese. Il rêvait d’être prêtre, puis a frôlé la mort en plongeant dans la cocaïne. Aujourd’hui, le cinéaste a renoué avec le christianisme. Un dialogue avec Dieu qu’il reprend dans son dernier film avec Andrew Garfield, Liam Neeson, Adam Driver… Un drame historique. Au 17e siècle, deux prêtres jésuites se rendent au Japon pour retrouver leur mentor, le père Ferreira, disparu alors qu’il tentait de répandre les enseignements du catholicisme. Au terme d’un dangereux voyage, ils découvrent un pays où le christianisme est décrété illégal et ses fidèles persécutés. Ils devront mener dans la clandestinité cette quête périlleuse qui confrontera leur foi aux pires épreuves. Durée du film: 2 heures 41. Tarifs: 3,50 à 7 euros. Infos au 05.55.22.41.69 et sur cinemarex.org.

  • Spectacle. La Zampa. Opium à 20h30 à Tulle au Théâtre des Sept collines. OVNI scénique ! Magali Milian et Romuald Luydlin chorégraphes de la compagnie La Zampa sont à l’origine de ce spectacle aussi saisissant qu’inclassable. Opium relève autant du concert rock que d’un spectacle chorégraphique, s’apparente autant à l’écriture cinématographique qu’à un cabaret expressionniste, où le geste artistique fait écho au politique. « Opium est posé afin d’y insinuer une sensation. Nous pensions à une courbe, celle de l’opiacé, entre ivresse et chute, semblable au fonctionnement de nos sociétés » nous disent les chorégraphes. Sur scène, tout concourt à la fabrique d’images d’une grande puissance évocatrice et d’une atmosphère underground envoûtante –musique, danse, chansons, textes. Le temps s’y suspend parfois, entre deux jaillissements de la musique de Nina Simone, entre ronde dansée hypnotique et masques. Transgression et divertissement, Opium parle du peuple et de l’humanité, ce grand bordel protéiforme. Opium est un « cabaret de la puissance abrasive ». Un spectacle contre l’aridité des âmes. Saisissant. Durée: 1 heure 10. Tarifs: de 21 à 5 euros. Infos au 05.55.26.99.10 et sur septcollines.com.

************

JEUDI 9 FÉVRIER

  • Spectacle musical. Les sonnets de Shakespeare à 20h30 à Brive au Théâtre municipal. Entre poésie élisabéthaine et rock d’aujourd’hui, Norah Krief revisite les sonnets de Shakespeare en compagnie de Richard Brunel. Les sonnets de Shakespeare sont musique. Chants d’amour et musique. Porteurs d’une puissance de l’intime, ils s’adressent à un être aimé, un destinataire inconnu qui a fait savoir qu’il ne répondrait pas. La langue du poète est somptueuse, imagée, polémique, violente, sensuelle, philosophique. Les sentiments y sont absolus, exaltés, possessifs, lyriques, érotiques. Une femme les chante comme s’ils étaient son propre chant d’amour. Norah Krief incarne cette femme. Dès 2001, sa rencontre avec les Sonnets a été si évidente qu’elle présente au Festival d’Avignon un concert sur une musique originale de Frédéric Fresson, sous le regard d’Éric Lacascade. En 2014, Norah Krief a le désir profond de retrouver son amour Shakespeare et de mettre à nouveau en mouvement ce récital. Sa présence dans le Collectif artistique de La Comédie de Valence, notamment dans Le Silence du Walhalla, et sa complicité avec Richard Brunel l’incitent à remettre l’ouvrage sur le métier. Elle lui propose de l’accompagner, de réinventer une forme pour la scène et d’imaginer un écrin pour la beauté de la parole du poète. De l’inconstance des choses humaines et du refus de la vie qui passe, en s’incarnant dans la chanson, le cri blessé de Shakespeare trouve une nouvelle incandescence. Tarifs: de 20 à 5 euros. Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.com.

  • Cinéma. Avant-première. Sac la mort à 21h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Kœnig. En présence du réalisateur Emmanuel Parrau. 1 nomination – ACID Cannes 2016À la Réunion, Patrice tente de ne pas sombrer dans la folie d’une île hantée par les stigmates du colonialisme. La mort rôde. Il fuit, patine, fuit encore, dans un étrange road movie immobile. Sac la mort commence presque comme un polar. Mais si meurtre il y a, aucun suspens ne viendra jamais soutenir le récit. Une histoire d’amour perdu, se dit-on ensuite ; mais si amour il y a eu, il plane, insaisissable, impossible, décentré. Nous sommes d’emblée au cœur de destinées tragiques qui se tissent devant nous. Durée du film: 1 heure 18. Tarifs: 3,50 à 7 euros. Infos au 05.55.22.41.69 et sur cinemarex.org.

  • Musiques actuelles. Johnny Mafia à 18h30 à Tulle aux Lendemains qui chantent. Tout commence à Sens, citadelle dans l’Yonne proche de Paris, une scène rock émerge depuis déjà plusieurs années grâce au « Garage », le local de répétition. Parmi eux Johnny Mafia, quatre potes qui se sont croisés au lycée et se découvrent une passion commune pour le Rock’n’roll ! Avec 20 ans de moyenne d’âge, Johnny Mafia puise son énergie dans les Ramones, deux guitares gonflées à la « Fuzz », un son qui sent le rock garage. Entrée gratuite. Infos au 05.55.26.09.50 et sur deslendemainsquichantent.org.

  • Comédie. Mon colocataire est une garce à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Une comédie moderne et entrainante. Nadège est jolie et manipulatrice. Hubert est naïf, timide et a la libido d’une laitue… Elle vient réveiller le quotidien de ce vieux garçon avec une pincée de sexe, un zeste de séduction et une bonne dose d’humour. Ensemble, ils vous réservent une histoire moderne, décapante où les répliques mémorables fusent dans un face à face irrésistible. Cette comédie culte a été applaudie par 1,5 millions de spectateurs. Elle a été joué plus de 5.000 fois. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également vendredi 10 et samedi 11 ainsi que la semaine suivante jeudi 16, vendredi 17 et samedi 18 février à 21h.
************

VENDREDI 10 FÉVRIER

  • ronde_petits_ecranLectures et comptines. La ronde des tout-petits à 10h à Brive à la médiathèque municipale. Pour les enfants de 1 à 3 ans. Une fois par mois (le deuxième vendredi), les bibliothécaires proposent des lectures de petites histoires, comptines et jeux de doigts, pour accompagner les tout-petits dans leur découverte du livre. “Parce que les livres relient, et parce que les livres, c’est bon pour les petits.” Places limitées à 10 enfants, durée 30 minutes. Inscriptions auprès du secteur jeunesse de la médiathèque. Durée: 30 minutes. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr.
  • Ciné club. Le festin de Babette à 15h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Koenig. Dans le cadre de son cycle annuel « La cuisine au cinéma », l’association Utatel inviteà assister à la projection du film de Gabriel Axel, sorti en 1987. Babette, chef cuisinière au Café Anglais, fuit la Commune de Paris en 1871 pour trouver refuge chez deux vieilles bigotes, dans le Jütland au Danemark. Autres terres, autres mœurs… Avec Stéphane Audran, Birgitte Federspiel, Bodil Kjer, Jarl Kulle. Ce film a obtenu l’oscar du meilleur film en langue étrangère en 1988. Durée : 2 heures. Tarif : 5 euros, entrée libre pour les adhérents. Infos au 05.55.17.84.76 et sur utatel.com.

  • Vidéo libre. Éthiopie du Sud, les peuples de la vallée de l’Omo à 18h et 20h30 à Brive au centre culturel, 31 avenue Jean-Jaurès. Un film de Roger Séguy. La rivière Omo, longue de 760 km, après avoir pris sa source au Sud-ouest d’Addis-Abeba, se fraye un chemin tortueux dans le plateau éthiopien, jusqu’au lac Turkana à la frontière avec le Kenya. Le film nous conduit à la rencontre de quelques-unes des nombreuses tribus d’agriculteurs ou éleveurs semi-nomades qui vivent depuis toujours dans cette vallée. Nous verrons des rites d’initiation pour accéder à l’âge adulte, des décorations corporelles (peinture du visage et autres parties du corps, les plateaux labiaux…) et nous découvrirons leurs modes de vie. Durée: 1 heure 30. Entrée gratuite. Infos au 05.55.74.20.51.
  • Rencontre dédicace avec Philippe Arnaud à 19h à Brive à la librairie La Baignoire d’Archimède, 21 rue Farro. L’auteur viendra déicacer son dernier ouvrage Jungle Park paru chez Sarbacane. Année 2050. L’Afrique, continent prison gardé par des drones, est devenue le dépotoir des déchets industriels occidentaux, et le lieu où l’on parachute les condamnés à mort américains.Infos au et sur labaignoiredarchimede.com.
  • Théâtre. Vers toi Terre promise ou Tragédie dentaire à 20h30 à Brive au Théâtre de la Grange, 12 rue René Glangeaud. De Jean-Claude Grumberg. Une création de la Cie la Carpe en résidence au Théâtre de la Grange. Qui aime aller chez le dentiste ? Un choeur, hérité des tragédies classiques, nous fait pénétrer dans l’intimité du cabinet du Dr Spodek. Un petit garçon, devenu narrateur, se souvient des séances trop fréquentes après-guerre chez le dentiste où l’emmenait sa mère. Mais à douleur, douleur et demie, le dentiste et sa femme vivaient une tragédie personnelle autrement plus pénible. Avec émotion, humour et tendresse, Jean-Claude Grumberg évoque ces parents orphelins de leurs enfants, face à leur deuil impossible.. Tarifs de 9 à 5 euros. Infos au 05.55.86.97.99 et sur theatredelagrange.free.fr. Egalement le lendemain samedi 11 février à 20h30.
  • Soirée Deni chansons françaises à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • Spectacle. Ali Baba et les 40 pollueurs à 20h30 à Varetz à l’Espace Colette. Ou comment s’engager sur le chemin de la sobriété énergétique. La compagnie des Frères Lepropre revisite et Le conte d’Ali Baba et les 40 voleurs : et si en plus de voler les citoyens, les 40 voleurs des Mille et Une nuits détruisaient la planète ? Dans une conférence gesticulée et jonglée, ils abordent le sujet de la sobriété énergétique et permettent au public d’échanger sur le changement climatique, aux récits de vie d’évoquer notre dépendance à l’énergie, au trésor d’Ali Baba de financer les énergies renouvelables. A moins que cela ne soit l’inverse. Une conférence participative, positive, militante, environnementaliste, souriante… à tendance agaçante et un brin optimiste. Durée: 1 heure 30. Tout public. Entrée gratuite. Dans le cadre du Défi Familles à énergie positive lancée par l’Agglo de Brive. Infos au 07.82.16.74.62.
  • Comédie. Mon colocataire est une garce à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Une comédie moderne et entrainante. Nadège est jolie et manipulatrice. Hubert est naïf, timide et a la libido d’une laitue… Elle vient réveiller le quotidien de ce vieux garçon avec une pincée de sexe, un zeste de séduction et une bonne dose d’humour. Ensemble, ils vous réservent une histoire moderne, décapante où les répliques mémorables fusent dans un face à face irrésistible. Cette comédie culte a été applaudie par 1,5 millions de spectateurs. Elle a été joué plus de 5.000 fois. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également samedi 11 ainsi que la semaine suivante jeudi 16, vendredi 17 et samedi 18 février à 21h.
  • Jazz manouche. Am Ketenes à 21h au Théâtre de La Chélidoine à Lestrade (Saint-Angel). Le groupe Am Ketenes, dont le nom signifie « tous ensemble » en langue tzigane, est parvenu à un mélange réussi de jazz façon Django Reinhardt, d’airs traditionnels manouches et de rythmes de bossa, swing, valse… Cette talentueuse fusion, aussi appelée « swing gitan », les a déjà mené, depuis 1999, sur les plus grandes scènes internationales (New York, Londres, Stockholm, Montréal, Turin…) sans compter de très nombreux concerts en France. Ainsi, la musique que pratique Am Ketenes appelle à une mystérieuse communion, elle cherche une voix qui parle à tous et à chacun, intimement. Une voix, un rythme, qui seraient essentiels à l’homme autant que les battements de son cœur. Tarifs: 15 et 11 euros. Infos au 05.55.72.55.84 et sur lachelidoine.fr.

************

SAMEDI 11 FÉVRIER

  • 600x300-livre_jeunesse4La Ronde des histoires à 10h30 à Brive à la médiathèque municipale, secteur jeunesse. Public de 3 à 8 ans. Chaque deuxième samedi du mois, les bibliothécaires convient les enfants à une séance de lecture. A chaque séance, un thème. Durée: 45 min. Entrée libre. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr.
  • Atelier musique à 15h30 à Brive à la librairie La Baignoire d’Archimède, 21 rue Farro. Un ateier animé par Nicolas Lafitte, chroniqueur/producteur sur France Musique et auteur de Musique pas bête publié chez Bayard. Infos au et sur labaignoiredarchimede.com.
  • Atelier calligraphie à 16h et 17h15 à Brive à la librairie La Baignoire d’Archimède, 21 rue Farro. De 16h à 17h pour les enfants de 6 à 10 ans et de 17h15 à 18h15 pour ados et adultes. Participation de 5 euros. Infos au et sur labaignoiredarchimede.com.
  • Théâtre. Vers toi Terre promise ou Tragédie dentaire à 20h30 à Brive au Théâtre de la Grange, 12 rue René Glangeaud. De Jean-Claude Grumberg. Une création de la Cie la Carpe en résidence au Théâtre de la Grange. Qui aime aller chez le dentiste ? Un choeur, hérité des tragédies classiques, nous fait pénétrer dans l’intimité du cabinet du Dr Spodek. Un petit garçon, devenu narrateur, se souvient des séances trop fréquentes après-guerre chez le dentiste où l’emmenait sa mère. Mais à douleur, douleur et demie, le dentiste et sa femme vivaient une tragédie personnelle autrement plus pénible. Avec émotion, humour et tendresse, Jean-Claude Grumberg évoque ces parents orphelins de leurs enfants, face à leur deuil impossible.. Tarifs de 9 à 5 euros. Infos au 05.55.86.97.99 et sur theatredelagrange.free.fr.
  • Cabaret concert jazz. Quartet Elegua jazz à 20h45 à Brive, à l’auditorium Francis Poulenc, rue du dr Massénat. Le Jazz Club 19100 accueille le quartet Elegua jazz, une musique latino cubaine avec des incursions dans les domaines plus traditionnels du jazz, swing, bebop… Tarifs: 12 euros, 10 pour les adhérents et groupes, 5 euros pour les étudiants. Infos et réservations au 06.89.37.72.71 ou 06.80.62.57.09.
  • Soirée Blues etc à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • Théâtre. Mange-moi à 20h à Tulle au Théâtre des Sept collines. Avec la compagnie La Sœur de Shakespeare. Un repas. Un couple. Vous êtes témoins de leur échange. Vous écoutez leurs paroles, vous les regardez se séduire, entrez dans leur intimité. Petite précision. Vous n’êtes pas au théâtre. Vous êtes au restaurant. Vous dînez et la nourriture, les plats vous en disent peut-être autant que les mots sur le désir et votre (notre, leur) rapport à l’érotisme. Cette nouvelle création de la compagnie corrézienne La sœur de Shakespeare se nourrit littéralement de savoureux « morceaux choisis » de la littérature érotique. Eros au féminin, porté par quelques-unes de ses plus belles voix : Mireille Sorgue, Violette le Duc, Pauline Réage, Alina Reyes, Françoise Rey… Tout un programme. Durée… le temps d’un repas. Tarifs: de 21 à 5 euros. Infos au 05.55.26.99.10 et sur septcollines.com. Également le lendemain dimanche 12 février à 20h.
  • Comédie. Mon colocataire est une garce à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Une comédie moderne et entrainante. Nadège est jolie et manipulatrice. Hubert est naïf, timide et a la libido d’une laitue… Elle vient réveiller le quotidien de ce vieux garçon avec une pincée de sexe, un zeste de séduction et une bonne dose d’humour. Ensemble, ils vous réservent une histoire moderne, décapante où les répliques mémorables fusent dans un face à face irrésistible. Cette comédie culte a été applaudie par 1,5 millions de spectateurs. Elle a été joué plus de 5.000 fois. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également la semaine suivante jeudi 16, vendredi 17 et samedi 18 février à 21h.
  • Théâtre. Destockâge à 20h30 à Saint-Céré au Théâtre de l’Usine, 18 avenue du dr Roux. Organisé par l’association APPEL de Latouille-Lentillac. Elise, Simone et Eustache. Ils sont trois. Trois vieux en errance arrivés au bout de leurs chemins, perdus dans un décor de boîtes et de cartons. En musique, sans parole, ils s’affairent, se rencontrent, se perdent, puis se retrouvent et tentent de se construire un petit chez soi de fortune. Dans les boîtes qu‘ils ouvrent, des objets du passé, des fragments de leur mémoire envolée. Alors, les souvenirs remontent à la surface, s’entrecroisent, puis disparaissent comme évanouis au fil de leurs absences. Ces trois vieux ressemblent parfois bien plus à des enfants perdus qu’à des vieillards gâteux . Ils se jouent de la mort qui les guette, se chamaillent ,s’inventent de nouvelles vies en laissant subitement jaillir leur folie. Ils veulent vivre! Revivre! A tout prix! Encore un peu… Comme des fauves dans l’arène. Tarifs de 12 à 5 euros. Infos au 05.65.38.28.08 et sur theatredelusine-saint-cere.com.

************

DIMANCHE 12 FÉVRIER

  • Théâtre. Mange-moi à 20h à Tulle au Théâtre des Sept collines. Avec la compagnie La Sœur de Shakespeare. Un repas. Un couple. Vous êtes témoins de leur échange. Vous écoutez leurs paroles, vous les regardez se séduire, entrez dans leur intimité. Petite précision. Vous n’êtes pas au théâtre. Vous êtes au restaurant. Vous dînez et la nourriture, les plats vous en disent peut-être autant que les mots sur le désir et votre (notre, leur) rapport à l’érotisme. Cette nouvelle création de la compagnie corrézienne La sœur de Shakespeare se nourrit littéralement de savoureux « morceaux choisis » de la littérature érotique. Eros au féminin, porté par quelques-unes de ses plus belles voix : Mireille Sorgue, Violette le Duc, Pauline Réage, Alina Reyes, Françoise Rey… Tout un programme. Durée… le temps d’un repas. Tarifs: de 21 à 5 euros. Infos au 05.55.26.99.10 et sur septcollines.com.

************

LES EXPOS A VOIR

64839-indrique2

  • L’Indrique, chantier des Architextures à Brive dans le jardin du musée Labenche. Une sculpture autoportée de Johann Le Guillerm de Cirque ici. En coréalisation entre Les Treize Arches et le musée Labenche, musée d’art et d’histoire. les-imperceptiblesElles sont architectures par leur forme, textures par leur maillage. Les Architextures infiltrent les paysages de leurs structures de bois, autoportantes, sans clous ni vis. Elles sont une utopie de construction. La compagnie de Johann Le Guillerm, c’est un univers singulier de machines, de sculptures, de matières, de pièces qui se montent et démontent. L’artiste parle de “chantiers” pour évoquer une recherche en perpétuelle régénération. Ici, il ne s’agit pas de dominer la matière mais d’entrer en relation avec, par le jeu ou la confrontation. De cette expérimentation naît la surprise, et de nouveaux champs de recherche. A voir également Les Imperceptibles dans la Petite salle du Théâtre et sa dernière création Le pas grand-chose, tentative pataphysique ludique. Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf samedi et dimanche de 14h à 18h. Entrée libre et gratuite. Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.com.. Jusqu’au 12 avril 2017.
  • Bernard Lachaniette, le désordre inspiré à Brive au musée Labenche, salles d’exposition temporaire, à la chapelle Saint-Libéral et à la médiathèque. A partir du 10 février et jusqu’au 26 mars, la Chapelle Saint-Libéral, la médiathèque et le musée Labenche accueillent une grande exposition consacrée à Bernard Lachaniette, artiste prolifique et à l’œuvre protéiforme installé à Brive. Né en 1949 à Limoges, diplômé de l’École Nationale des Beaux-Arts de Paris et de l’Institut des Hautes Études Cinématographiques, Bernard Lachaniette suit un parcours résolument libre et singulier, explorant à travers son art à la fois spontané et raisonné tous les médiums vers lesquels son imagination le pousse. Conçus avec l’artiste, les trois volets de cette exposition sont complémentaires et proposent de partir à la rencontre de cette personnalité à l’inspiration foisonnante et des différents aspects de son travail entre 1980 et 2016. Entrée libre. Salles du musée: du lundi au samedi de 12h à 18h, dimanche de 15h à 18h, fermées le mardi. Chapelle Saint-Libéral: du mardi au vendredi de 12h à 18h, samedi de 10h à 13h et de 14h à 18h, dimanche de 15h à 18h. Médiathèque: aux heures habituelles d’ouverture: mardi de 9h30 à 18h, mercredi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 18h, jeudi de 9h30 à 12h et de 15h à 18h, vendredi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 18h, samedi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 17h. Infos au 05.55.18.17.70 et sur museelabenche.brive.fr. Jusqu’au 26 mars 2017.
  • Un monde de papier à Brive au centre culturel, 31 avenue Jean-Jaurès. A partir du vendredi 10 février avec vernissage le jeudi 9 à partir de 18h30. Vaste sujet que celui présenté cette année par l’Atelier photographique. Ce papier, ces papiers, ont été le moteur d’une réflexion sur les différents axes à travailler et les moyens à mettre en œuvre pour parvenir à réaliser les photos imaginées, qui ont souvent été le fruit d’un travail collectif. Au fil du temps, les idées sont apparues et, la créativité des photographes amateurs s’est accrue… offrant à votre regard de quoi laisser votre imagination vous guider. Le papier a été considéré le plus souvent comme sujet, et non pas comme simple objet. Une trentaine de clichés très divers mettent en scène le papier de façon originale et atypique. Ainsi, vous découvrirez le papier sous des formes assez inattendues. L’atelier photographique du Centre culturel signe ici une exposition riche d’inventivité. Ouvert en semaine de 9h à 12h et de 14h à 19h, samedi de 10h à 12h et 14h à 19h. Entrée libre. A noter une conférence ce vendredi 27 mars 14h en présence de l’artiste. Infos au 05.55.74.20.51. Jusqu’au 28 février 2017.
  • La guerre d’Indochine à Tulle au Musée des armes. Vernissage ce 9 février à 18h. Partez à la découverte de l’épopée française en Indochine qui divisa les consciences et déchira la communauté nationale. Un hommage aux combattants d’Indochine, qui ont gardé après leur retour la nostalgie d’une terre envoûtante, aux cultures ancestrales, et le souvenir des hommes et des femmes pour lesquels ils se sont battus. Cette exposition est dédiée à ces hommes, militaires français, légionnaires, Africains et Nord-Africains, soldats vietnamiens, cambodgiens et laotiens qui ont servi en Indochine et à tous ceux qui ne sont pas revenus. Une exposition réalisée par l’ONACVG. Entrée libre. Ouvert du mardi au samedi de 14h à 18h. Infos au 05.55.26.22.15. Jusqu’au 3 juin 2017.
Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire