L'actualité en continu du pays de Brive


Vos sorties de la semaine

MARDI 22 JANVIER

  • Concert. A cordes croisées à 20h30 à Brive à l’auditorium Francis Poulenc. Un duo violon et harpe pour ce concert des JMF qui réunit musique classique et contemporaine. Avec Anne Menier (violon) et Christine Icart (harpe). L’une est blonde, l’autre brune. L’une joue sur 4 cordes, l’autre sur 47! Anne Ménier et Christine Icart se connaissent de longue date et se sont souvent croisées sur les scènes françaises et internationales. La première fut soliste pendant 20 ans de l’Orchestre national de Lyon et violoniste du quatuor Debussy. La seconde, 1er prix du CNSM de Paris et 1er prix du concours international Lily Laskine, est une des grandes représentantes de l’école de harpe française. Au programme, Corelli, Bartók, Piazzolla, Chopin, de Falla, Schubert… dans des oeuvres majeures qui permettent de découvrir toute la diversité et la richesse sonore de leurs deux instruments. Tarifs: de 15 à 3 euros, gratuit pour les élèves des écoles primaires. Infos au 05.55.87.40.04.

  • Théâtre. Hollywood à 21h à Sarlat, au centre culturel, salle Paul-Eluard. Une comédie de Ron Hutchinson. Adaptation de Martine Dolléans et mise en scène de Daniel Colas. Avec Thierry Frémont, Samuel Le Bihan, Pierre Cassignard et Françoise Pinkwasser. Hollywood 1939, le tournage d’utant en emporte le vent“. Le studio est en crise, le tournage du film est stoppé: le scénario, trop long, est complètement raté, il faut donc le réécrire d’urgence. Le producteur engage donc un nouveau scénariste et un nouveau réalisateur. A trois, enfermés à clés dans un bureau pendant cinq jours, ils vont réaliser une forme de miracle: accoucher ensemble du plus grand film d’amour de tous les temps! En accéléré, et avec dérision, ils nous font revivre le grand incendie d’Atlanta, les histoires d’amour de Scarlett… Cette histoire, tirée d’un fait réel est une comédie jubilatoire, extrêmement drôle, à la taille des géants qu’elle met en scène et du contexte exceptionnel dans lequel elle se déroule : Hollywood! Durée: 1 heure 50. Tarifs: 35 à 10 euros. Placement assis numéroté. Infos au 05.53.31.09.49 et sur sarlat.fr.

  • Spectacle. Boxe boxe à 20h30 à Périgueux au Théâtre de l’Odyssée. Une compagnie de danse hip-hop et un quatuor à cordes, impensable? Et bien Mourad Merzouki l’a fait avec le quatuor Debussy et la compagnie Käfig. Nous les avions découvert à Brive dans le cadre du festival Danse en mai. Pour Mourad Merzouki, “La boxe, c’est déjà de la danse. C’est ce qui m’a frappé lorsque, adolescent, j’ai découvert le hip-hop après de nombreuses années de pratique des arts martiaux. Si l’une est assimilée, à la violence, l’autre est synonyme de légèreté. J’ai paradoxalement retrouvé ces deux états dans chacune de ces deux pratiques. Pour cette création, je joue sur ces contrastes, car à chaque élément de la boxe correspond une dimension de l’art chorégraphique.” Durée: 1 heure 05. Tarifs: de 22 à 8 euros. Infos au 05.53.53.18.71.

************

MERCREDI 23 JANVIER

  • Ciné goûter. 10, 11, 12 Pougne le hérisson à 14h à Brive au cinéma Rex, bd. Kœnig. Un programme de trois courts métrages d’animation de Louri Tcherenkov. Nikita le tanneur: la princesse du royaume est enlevée par le terrifiant dragon Zmey Gorinich. Tout conte fait: un roi et une reine n’arrivent pas à marier leur fille. L’Automne de Pougne: tous les livres du royaume se vident étrangement de leurs histoires. Durée: 48 min. Tarifs: 5 euros comprenant la séance, l’animation et le goûter; 20 euros les 5 séances; tarif de groupe à partir de 15 enfants de 4 euros/personne. Infos au 05.55.23.20.01 et sur cinemarex.org.

************

JEUDI 24 JANVIER

  • Electrorganik à 18h à Tulle salle Latreille. Un concert qui inaugure le festival Du Bleu en hiver qui se déroule à Tulle jusqu’au 26 janvier. Avec le collectif Le Maxiphone. Un trombone qui vocalise, une batterie au jeu organique et un saxophone percussif, à moins que ça ne soit l’inverse? Ces trois là aiment faire tomber les cloisons et brouiller les pistes. Pour la première fois, ils inviteront l’eau sous tous ses sons, au cœur du concert. Avec gourmandise, ils aiment à déglutir, détourner, recycler ces borborygmes aqueux où baigne notre inconscient. Durée: 1 heure 20 environ. Entrée libre. Ouvert à tous. Infos au 05.55.26.99.10 et sur dubleuenhiver.com.
  • Big band de Tulle à 19h à Tulle au Théâtre des Sept collines. Dans le cadre du festival Du Bleu en hiver. Le Jazz ensemble de Tulle est le Big band du conservatoire à rayonnement départemental de Tulle. Sous la direction de Thierry Chèze, professeur de jazz au CRD, une vingtaine de musiciens composent l’orchestre (saxophones, trombones, basse, batterie, piano, guitare, vocal). Au répertoire, des grands classiques de la musique de grand ensemble jazz, des compositions latino, funk, et des créations récentes. Cette saison, le Jazz ensemble engage un nouveau projet avec le pianiste Jean-Marie Machado. Durée: 45 min. Entrée libre. Infos au 05.55.26.99.10 et sur dubleuenhiver.com.
  • JazzFiesta Nocturna à 20h30 à Tulle au Théâtre des Sept collines. Dans le cadre du festival Du Bleu en hiver. Un Andalou jazz band avec Jean-Marie Machado et l’ensemble Danzas. Des origines espagnoles et italiennes, une enfance au Maroc, autant d’influences qui résonnent dans le jazz de Jean-Marie Machado. Fiesta Nocturna, c’est un voyage entre Balkans et Méditerra­née, du jazz qui emprunte parfois au classique, sur un fond de musiques populaires. Une tarentelle italienne, un réel rockifié, un reggae chinois, les danses imaginaires se succèdent mettant tour à tour en avant les différents artistes de cet orchestre internatio­nal. On y retrouve entre autre l’inimitable François Thuillier au tuba, la poésie de l’accordéon de Didier Ithursarry et une section trompette/trombone germano-bulgare bien cuivrée. Durée: 1 heure 30. Tarifs: de 20 à 8 euros après le 23 janvier et possibilité de pass festival à 45 euros. Infos au 05.55.26.99.10 et sur dubleuenhiver.com.

************

VENDREDI 25 JANVIER

  • Soirée surprise à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • Electrorganik à 12h à Tulle salle Latreille. Dans le cadre du festival Du Bleu en hiver. Avec le collectif Le Maxiphone. Nourris des musiques savantes des plus anciennes aux plus récentes, du rock aux musiques improvisées en passant par le bruitisme, Fabrice Favriou, Christiane Bopp et Olivier Duper­ron explorent toutes les ressources sonores des instruments . L’électronique est leur alliée, parfois discrète, parfois radicale et sauvage. Durée: 1 heure 20 environ. Entrée libre. Infos au 05.55.26.99.10 et sur dubleuenhiver.com.
  • Jazz énergique. Ebop quartet à 19h à Tulle au Théâtre des Sept collines. Dans le cadre du festival Du Bleu en hiver. Composition habituelle pour un quartet de jazz, oui, mais compositions inhabituelles, les époques et les genres se téles­copent. Au fil du concert, on retrouve les influences de RadioHead, Prince, Miles Davis ou même Dave Brubeck. Em­mené par une rythmique puissante, les saxophones doublés d’effets électroniques savamment dosés, font la course à la guitare. Ça frise, ça fricote, ça a parfois des accents de Weather Report, et un joyeux goût de revient z’y. Durée: 1 heure 30. Tarifs: de 20 à 8 euros après le 23 janvier et possibilité de pass festival à 45 euros. Infos au 05.55.26.99.10 et sur dubleuenhiver.com.
  • Musiques actuelles à 20h30 à Tulle aux Lendemains qui chantent.. No Mad? (klezmer fantas(ti)que) et Yom & The wonder Rabbis (clarinette klezmer expérimental). Avec ses quatorze mains, l’orchestre septocéphale No Mad? dessine les décors de scènes étranges qui captivent instantanément son auditoire dès les premières secondes. La voix cristalline d’Elodie Lordet vole en éclats, se découpe et se brise sur une musique orchestrale et rock, au gré des personnages qu’elle incarne. Le prodige de la clarinette klezmer est de retour. Yom et son nouveau groupe Les Wonder Rabbis répandent leur musique, qu’elle vienne d’Europe de l’Est ou d’influences plus électriques et actuelles.Dans le cadre du festival Du Bleu en Hiver. Durée: 3 heures. Tarifs: jusqu’au 23 janvier 10 euros; après 20 euros sur place (8 pour les moins de 12 ans et 10 euros en réduit). Infos au 05.55.26.09.50 et sur deslendemainsquichantent.org ou sur dubleuenhiver.com.

  • Concert. Anne-Flore à 21h à Saint-Angel au Théâtre de la Chélidoine. De la chanson française et un premier album Mélangés. Douze ritournelles, douze chansons qui balancent, entre Vaya Con Dios et Paris Combo, un swing hispanisant et acoustique. Sur scène, c’est avec sa guitare qu’Anne-Flore chante Laura celle qui combat, ou ceux qui ont “le cœur ailleurs”. Ses plaines et ses plages normandes vont lui inspirer un certain lyrisme dans le ton, tandis que les vacances qu’elle passera en Espagne, proche de ses racines lui apporteront les couleurs ibériques, la chaleur dans la voix, et une espèce de melancolia caliente. Avec Anne-Flore (chant et guitare), Mathieu Delaunay (guitare) et Kevin Lecoustev (clavier et percussion). Tarifs: 14 et 11 euros. Infos au 05.55.72.55.84 et sur lachelidoine.fr.

************

SAMEDI 26 JANVIER

  • Création. Clax à 19h à Tulle au Théâtre des Sept collines. Dans le cadre du festival Du Bleu en hiver. Avec le collectif Le Maxiphone. Ils n’ont pas jusqu’à présent emprunté tout à fait les mêmes che­mins, mais ils se sont bien souvent croisés et reconnus. Gilles, Fred et Guillaume ont instinctivement décidé de cette nouvelle histoire. C’était le bon moment. Celui de l’échange, des accents traditionnels et du jazz-rock aux couleurs les plus improvisées. Empruntant aux musiques natives des rythmes et des harmonies acoustiques, ils y glissent des boucles nées de l’électronique ou de la respiration circulaire. Ampleur des sons de la clarinette contrebasse et du saxophone baryton, vibrations qui piquent avec le chien de la vielle, coups de langue “slappés”, tap­ping, lyrisme du phrasé de l’alto. Autant de sources intaris­sables pour un propos joyeux et inventif. Durée: 1 heure 20. Tarifs: de 20 à 8 euros après le 23 janvier et possibilité de pass festival à 45 euros. Infos au 05.55.26.99.10 et sur dubleuenhiver.com.
  • Scène ouverte aux jeunes talents à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • Accordéon virtuose. Vincent Peirani à 19h à Tulle au Théâtre des Sept collines. Dans le cadre du festival Du Bleu en hiver. Peirani est de cette jeune génération de musiciens sans frontières, sans limites. Etudes classiques, puis il embrasse tour à tour la musique contem­poraine, la variété (Sanseverino, Les Yeux Noirs) et le jazz (Daniel Humair, Michel Portal…). Sa si jeune carrière est déjà parsemée de diamants. Dans le difficile exercice du solo, Vincent Peirani fait preuve d’une grande maturité, intensément dans la musique et cependant en prise permanente avec le public. Il enchaine non sans humour, compositions et réinterprétations dans un même bon­heur. Durée: 1 heure environ. Tarifs: de 20 à 8 euros après le 23 janvier et possibilité de pass festival à 45 euros. Infos au 05.55.26.99.10 et sur dubleuenhiver.com.
  • Power rap jazz polyrythmique. The Red light à 22h30 à Tulle au Théâtre des Sept collines. Dans le cadre du festival Du Bleu en hiver. Thôt invite Mike Ladd et DJ Grazzhoppa. La musique de Thôt, quartet fondé en 1996, se veut en mouve­ment perpétuel. Les choix rythmiques imposent la dramaturgie, l’improvisation ouvre l’espace à des sonorités affranchies avec un goût prononcé pour les créations originales. Pour cette nou­velle aventure, le groupe de Stéphane Payen accueille 2 figures majeures habituées des rencontres en marge du hip-hop, du jazz et des musiques contemporaines: Mike Ladd, rappeur New-Yor­kais qui bouscule avec talent les frontières musicales et Dj Grazzhoppa, turntablist aguerri qui se frotte depuis long­temps au jazz contemporain. Durée: 1 heure environ. Tarifs: de 20 à 8 euros après le 23 janvier et possibilité de pass festival à 45 euros. Infos au 05.55.26.99.10 et sur dubleuenhiver.com.

************

DIMANCHE 27 JANVIER

  • Concert du nouvel an à 14h30 à Brive, à l’espace des Trois provinces. Une tradition incontournable pour le conservatoire et toutes ses formations. Avec l’orchestre symphonique, les classes de danse, de percussions mandingues et de théâtre du conservatoire ainsi que le groupe Big Buzzer. Sous la direction de Marc Ursule, directeur du conservatoire. Entrée: tarif unique à 8 euros. Infos et billetterie au conservatoire au 05.55.18.17.91.
  • Ballet. La Bayadère à 16h à Brive au cinéma Le Rex, bd Kœnig. En direct du Bolchoï et en haute définition. La Bayadère, œuvre-clé de Marius Petipa, a été présentée la première fois en 1877 dans une production grandiose. Lorsque la Bayadère Nikiya (une danseuse du temple) et Solor se rencontrent, ils se jurent fidélité éternelle. Ils ignorent que le grand brahmane, également amoureux de Nikiya les surprend et décide de se venger. Ces retransmissions mettent l’une des scènes les plus prestigieuses du monde à la portée de tous et permettent de découvrir l’offre chorégraphique la plus diversifiée, la plus populaire. Durée: 3 heures 30. Tarif: 25 euros. Cocktail, boisson chaude et petits gâteaux sont offerts à l’entracte. Infos au 05.55.23.29.01 et sur cinemarex.org.
  • Spectacle. Un régal de potager à 15h à Donzenac, salle des fêtes. Un spectacle de danse contemporaine à partir de 3 ans avec la compagnie toulousaine Zim Zam Zoum. Semer, planter, arroser, une gestuelle ludique pour évoquer une vie potagère rythmée. Il y a une carotte qui rappe, une patate qui roule, une salade qui se remue… Et deux jardinières qui vous accueillent dans le brouhaha d’un marché. Un univers végétal vitaminé! Un spectacle proposé par l’association ADAGE de Donzenac. Durée: 35 min. Tarifs: 4 euros enfant et 5 euros, adulte. Infos et réservations au 06.72.98.26.52.
  • Concert. Béatrice Rana à 15h30 à la ferme de Villefavard. Au programme: Schumann, Variations Abegg en fa mineur et Ravel:, Gaspard de la nuit et La valse. Cette pianiste italienne fait partie de ces surdoués capables dès l’âge de 9 ans de jouer sur scène en soliste avec un orchestre. En 2011, Béatrice Rana remporte, à 18 ans, le premier prix du prestigieux Concours musical international de Montréal et entre dans la cour des grands. Les variations Abegg se développent autour du titre ABEGG, annotation allemande des notes la – si bémol – mi – sol – sol, et donnent lieu à une musique propre au jeune Schumann où la beauté lyrique rivalise avec la difficulté technique. Cette dernière s’accroît encore avec l’une des œuvres les plus emblématiques de Maurice Ravel, le Gaspard de la nuit, peuplé de lutins, de gnomes et de gobelins. Autre peinture musicale, La valse est pour Ravel un “tourbillon fantastique et fatal”, l’occasion pour nous de découvrir un jeune talent en pleine éclosion. En coproduction avec Piano international. Tarifs: 19, 15 et 5 euros. Infos au 05.55.31.84.84 et sur le site fondationlaborie.com.

************

LES EXPOS A VOIR

  • La frontière s’affiche au musée Edmond-Michelet à Brive, 4, rue Champanatier. Réalisée à l’occasion des 36e rencontres Edmond-Michelet, l’exposition présente treize affiches de propagande, de 1938-1947, issues des collections du musée. Son thème est la frontière, telle qu’elle est représentée, symbolisée, détournée ou contournée par les affichistes travaillant au service de la propagande pendant la seconde guerre mondiale. Le parcours est organisé autour de cinq thèmes : les empires coloniaux, l’Allemagne conquérante, l’Alsace occultée, les frontières idéologiques, le monde libre. Entrée libre. Ouvert du lundi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h. Infos au 05.55.74.06.08. Jusqu’au 31 janvier 2013.
  • Jean-Claude Baisero à Tulle à la galerie Le Point G, place Mgr Berteaud. La Cour des arts invite Jean-Claude Baisero dans le cadre du festival Du bleu en hiver. . Inspirées par ce qu’il appelle sa “philo-musie”, des créatures émergent du sombre de la nuit comme d’un rêve ou d’un cauchemar, selon le cœur de celui qui les regarde. Dans ses toiles, le bleu, comme un froid soleil venu du centre, se charge d’un peu de vert assombri. Farfadets, lutins, humains, nul ne sait s’ils participent à une bacchanale infernale ou à une nouba imaginaire. Jusqu’au 31 janvier. Entrée libre. Infos sur lacourdesarts.org.
  • Les juifs de France dans la Shoah à Tulle au musée des armes, 1 rue du 9 juin 1944. Cette exposition, réalisée par le Mémorial de la Shoah, est une adaptation de l’exposition “le Temps des rafles” conçue sous la direction de Serge Klarsfeld en 1992. Tout au long des 20 panneaux qui la composent, l’exposition est consacrée aux juifs de France depuis le régime de Vichy et les premières mesures anti-juives, les camps d’internements, la “solution finale” et jusqu’à la Libération. Dans le cadre des commémorations de l’année 1942 et en partenariat avec l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre de la Corrèze. Ouvert tous les jours, sauf mardi et dimanche, de 13h à 18h. Ouvert le 1er dimanche du mois. Infos au 05.55.26.22.15. Jusqu’au 3 février.
  • Sur les traces de Rosalie Blum à la médiathèque Eric Rohmer de Tulle. L’exposition présente 18 originaux de Camille Jourdy, illustratrice et auteure de bandes dessinées de la trilogie Rosalie Blum (Acte Sud) dont le troisième volume Au hasard Balthazar a obtenu le prix Révélation à Angoulême en 2010. Dans une petite ville de province, elle décrit la solitude et l’ennui ordinaires en imaginant une drôle de filature croisée entre trois personnages qui essaient de se sentir vivants malgré leurs fêlures intérieures et leur sentiment d’échec et d’impasse. Des anti-héros en quelque sorte. Entrée libre. Infos au 05.55.20.21.48. Jusqu’au 2 février.
  • Un chef d’œuvre de l’art médiéval au musée du cloître de Tulle. La châsse de la crucifixion est un reliquaire en émail champlevé entre dans les collections du musée qui propose de découvrir de témoignage exceptionnel de l’émaillerie limousine du 13e siècle. Cette châsse, classée Monument historique en 1891, se trouvait dans l’église Saint-Pierre au moment de son classement. La propriété en fut attribuée à la Ville de Tulle. Longtemps conservée par le presbytère, elle n’a jamais rejoint les collections du musée du cloître. Elle avait été mise à l’abri dans un coffre à la banque de France puis vers 1995, déposée provisoirement au musée des Beaux-arts de Limoges par les Monuments historiques. Cette pièce exceptionnelle a été restituée à Tulle le 3 juillet dernier. Entrée gratuite. Ouvert tous les jours sauf mardi de 10h à 13h et de 14h à 18h30. Ouvert également les 1er et 3e dimanche du mois. Infos au 05.55.26.91.05. Jusqu’en janvier 2013.
  • Op art. Victor Vasarely à Sarran au musée Jacques Chirac. Les œuvres présentées sont issues d’un portfolio imprimé en trente exemplaires par les éditions Esselier en 1969. Il a été offert à Jacques Chirac, alors premier ministre, lors de l’inauguration de la fondation Vasarely à Aix-en-Provence. Les œuvres illustrent le Discours sur la Méthode pour bien conduire sa raison et chercher la vérité dans les sciences du philosophe Descartes. Projection d’un documentaire sur Victor Vasarely et l’art optique à l’auditorium du musée. Ouvert tous les jours de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h. Tarifs: 4 à 2,50 euros. Infos au 05.55.21.77.77 et sur le site museepresidentjchirac.fr. Jusqu’au 31 mai 2013.
Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire