L'actualité en continu du pays de Brive


Vos sorties de la semaine

MARDI 23 AOÛT 2016

  • JEUNESSE_WEB_nologoCinéma. Avant-première. Jeunesse à 21h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Kœnig. En présence du réalisateur, Julien Samani qui a obtenu le 1er Grand Prix du Festival de Brive en 2004 pour son film La peau trouée. Il a également été membre du jury professionnel du Festival du cinéma de Brive cette année. Pour son premier long métrage de fiction après plusieurs documentaires, Julien Samani adapte librement avec Jeunesse une nouvelle de Joseph Conrad, qu’il resitue à notre époque. L’histoire: Zico a soif d’ailleurs. Il embarque sur un cargo au Havre. Très vite, les tensions avec le reste de l’équipage et les avaries à répétition mettent à mal ses rêves d’aventures. Une lutte s’engage alors contre les éléments et les épreuves qui frappent ces hommes. Durée du film: 1 heure 23. Tarifs: 3,50 à 7 euros. Infos au 05.55.23.29.01 et sur cinemarex.org.

  • Marché de producteurs de pays à partir de 17h au Saillant à Voutezac. Tous les mardis, agriculteurs et artisans s’installent de 17h à 20h. Bancs, tables et barbecues sont mis à disposition pour ceux qui veulent consommer ensuite sur place, en profitant d’une ambiance musicale. C’est l’occasion d’aller à la rencontre des producteurs de pays, de découvrir le meilleur des produits régionaux et même de les déguster sur place, au cours d’un repas partagé en famille ou entre amis, dans un environnement convivial.

************

MERCREDI 24 AOÛT

  • Marché de producteurs de pays à partir de 17h à Chartrier-Ferrière. Tous les mercredis d’été, agriculteurs et artisans s’installent de 17h à 20h. Bancs, tables et barbecues sont mis à disposition pour ceux qui veulent consommer ensuite sur place, en profitant d’une ambiance musicale. C’est l’occasion d’aller à la rencontre des producteurs de pays, de découvrir le meilleur des produits régionaux et même de les déguster sur place, au cours d’un repas partagé en famille ou entre amis, dans un environnement convivial.

MISAFICHE_H441L878_S128C000000T127R0

  • Festival de la Vézère. Misa Criolla à 20h30 en la cathédrale de Tulle. C’est la préfecture corrézienne qui clôture le Festival avec cette œuvre si particulière. image_zoom_17La Misa Criolla figure parmi les événements musicaux du 20e siècle, et a créé une véritable révolution dans notre appréhension de la musique sacrée d’aujourd’hui. Composée en 1964, l’œuvre d’Ariel Ramirez (1921-2010) est en effet l’une des premières messes écrites en espagnol. Cette œuvre reprend les cinq parties de la messe (Kyrie, Gloria, Credo, Sanctus, Agnus Dei) en conciliant rythmes, formes musicales et instruments de la musique traditionnelle argentine et bolivienne. Le théorbiste Eduardo Egüez, directeur de l’ensemble La Chimera, a construit un programme autour de cette œuvre mythique en y ajoutant de superbes œuvres du baroque colonial sud-américain, dont certains textes sont en langue native, en quechua, sublimés par la voix chaude et pure de la soprano Barbara Kusa, et les flûtes indiennes de Luis Rigou. Tarifs: 30 et 15 euros. Infos et réservations au 05.55.23.25.09 et sur festival-vezere.com.

************

JEUDI 25 AOÛT

  • Concert Phil de L’Isle à 20h à Brive chez les Frangins, rue Saint-Grégoire.
  • 1024__768__auto__~wp-content~uploads~noesit~medias~159017518~Asterix2Ciné plein air. Asterix et le Domaine des Dieux à la tombée de la nuit au lac du Causse, à Lissac-sur-Couze. Une soirée conviviale et amusante en famille (pensez à amener une couverture ou des vêtements chauds). Cette séance de ciné en plein air vous fera découvrir ou redécouvrir le film. Par Toutatis, les deux Gaulois les plus gaillards vont faire une halte cet été au Lac du Causse ! Petits ou grands, vous serez emportés par les aventures d’Astérix et le Domaine des Dieux. Un petit résumé de ce qui vous attend : Nous sommes en 50 avant Jésus-Christ ; toute la Gaule est occupée par les Romains… Toute ? Non ! Car un village peuplé d’irréductibles Gaulois résiste encore et toujours à l’envahisseur. Exaspéré par la situation, Jules César décide de changer de tactique : puisque ses armées sont incapables de s’imposer par la force, c’est la civilisation romaine elle-même qui saura séduire ces barbares Gaulois. Astérix et Obélix vont tout faire pour contrecarrer les plans de César. Profitez aussi du cadre idyllique pour amener votre pique-nique et passer une agréable soirée. Et pour ceux qui n’ont pas eu le temps de préparer à manger, une buvette sera à disposition. Infos au 05.55.24.08.80 et sur brive-tourisme.com.

  • Marché de producteurs de pays à partir de 17h à Sainte-Féréole et Ayen. Tous les jeudis d’été, agriculteurs et artisans s’installent de 17h à 20h dans le bourg de ces deux villages. Bancs, tables et barbecues sont mis à disposition pour ceux qui veulent consommer ensuite sur place, en profitant d’une ambiance musicale. C’est l’occasion d’aller à la rencontre des producteurs de pays, de découvrir le meilleur des produits régionaux et même de les déguster sur place, au cours d’un repas partagé en famille ou entre amis, dans un environnement convivial.

************

VENDREDI 26 AOÛT

  • divines filmCinéma. Avant-première. Divines à 20h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Kœnig. Un film de Houda Benyamina, Prix de la Caméra d’or – Festival de Cannes 2016. Dans un ghetto où se côtoient trafics et religion, Dounia a soif de pouvoir et de réussite. Soutenue par Maimouna, sa meilleure amie, elle décide de suivre les traces de Rebecca, une dealeuse respectée. Sa rencontre avec Djigui, un jeune danseur troublant de sensualité, va bouleverser son quotidien. Au cœur de ce film, deux petites grenades ados, Dounia la “bâtarde” d’ascendance rom et Maimouna, sa copine un peu enveloppée. Les deux sont “divines”. Un cinéma féministe et explosif et une vraie révélation. Durée du film: 1 heure 45. Tarifs: 3,50 à 7 euros. Infos au 05.55.23.29.01 et sur cinemarex.org.

  • Surprises musicales à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.

************

SAMEDI 27 AOÛT

  • Vide-dressing toute la journée à Brive quartier République. Une manifestation rééditée par l’association des commerçants et artisans du quartier République.
  • intro-brunch-marche Sylavin MarchouBrunch du marché de 11h30 à 13h30 à Brive, place Aristide Briand, le long de l’avenue de Paris. Avec l’été, les brunchs du marché reprennent. Rendez vous tous les samedis matin alors que le grand marché de Brive déploie ses étals sur la Guierle. C’est l’occasion de découvrir les assiettes de terroir concoctés par le café de Paris et le Sweet, et L’avant-première, la nouvelle brasserie du théâtre. Composées de produits issus du marché, accompagnées par une boisson. Les formules brunchs se dégustent en musique puisqu’un artiste vient chaque semaine pendant 2 heures animer le moment. Un brunch animé par Kevin Kastagna.
  • Soirée Blues etc à 21h à Brive au Maryland, rue Saint-Martin. Avec l’association L’art en bar. Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.

************

DIMANCHE 28 AOÛT

  • Vide-greniers de 8h à 18h à Brive, sur le parking de l’Espace Chadourne. Un vide-greniers organisé par l’association du quartier 12 “Bouquet Villages”. Inscriptions au 06.87.03.39.00 ou 06.71.27.95.07.

************

LES EXPOS A VOIR

  • square 120 120Fernando Costa à Brive au Garage, centre d’art contemporain,avenue Edouard Herriot. Fernando Costa qui vit et travaille en Dordogne, donne bien plus qu’une seconde vie aux panneaux de signalisation. Né en 1970 à Sarlat de parents portugais, cet autodidacte qui se consacre à l’art depuis 1988, a appris à souder auprès d’un ferronnier de Souillac. Il crée des tableaux ou des sculptures avec des panneaux de signalisation émaillés installés sur le réseau routier des années 1950 à 1980 et voués aux rebuts. Dénonçant le gaspillage, l’artiste les taille en pièces avant d’en assembler les fragments au fer à souder pour créer des œuvres. S’inscrivant par sa démarche dans la lignée d’artistes ayant créé à partir d’objets de la vie courante tels que César -dont il se réclame- et Jacques Villeglé, Costa est un artiste simple, généreux et franc dont les créations aux couleurs équilibrées évoquent notre univers familier et sont porteuses de sens. Accompagnée d’un catalogue, l’exposition est une invitation à découvrir les différentes facettes créatrices de Fernando Costa, personnalité riche et attachante, depuis ses premières créations, à une époque où il ne jouissait pas de la reconnaissance mondiale dont il fait aujourd’hui l’objet, jusqu’à ses monochromes et ses installations les plus récentes. Cette manifestation est l’un des volets d’une grande exposition estivale Costa dont les autres chapitres seront présentés sur trois sites de la Ville de Périgueux : le musée des arts et d’archéologie, la Chapelle de la Visitation et le musée de Vesunna. Entrée libre. Ouvert du mardi au samedi de 12h à 18h et dimanche de 15h à 18h. Infos au 05.55.88.80.81 et sur garage.brive.fr. Jusqu’au 18 septembre 2016.
  • Etang de Grange - mRaphaël Gaspéri à Brive au musée Labenche, salles d’exposition temporaire. Cette exposition est consacrée à cet artiste peintre (1866-1935) ayant été conservateur du musée de Brive de 1912 à 1935. Personnalité joviale et appréciée, ami de nombreux artistes dont Rodin, Raphaël Gaspéri a été également le directeur de l’école municipale de dessin, chargé de la Conservation des Antiquités et Objets d’Art de la Corrèze, vice-président de la Société scientifique, historique et archéologique de la Corrèze, membre fondateur des Amis de Collonges et conférencier. C’est donc à la rencontre d’une figure clé de la vie culturelle briviste du début du 20e siècle que vous invite cette exposition. Elle sera accompagnée d’un livret-jeu. Entrée libre. Ouverte du lundi au samedi de 12h à 18h, dimanche de 15h à 18h, fermée le mardi. Infos au 05.55.18.17.70 et sur museelabenche.brive.fr. Jusqu’au 2 octobre 2016.
  • PaysageTeruhisa Yamanobé, jeune fille et paysage à Brive à la chapelle Saint-Libéral. A partir du 8 juillet. Né au Japon en 1956 et attiré dès son plus jeune âge par le dessin et la peinture, Teruhisa Yamanobé s’installe à Paris en 1988 et se familiarise avec la peinture européenne. Cet artiste autodidacte élabore alors progressivement son propre univers artistique, centré autour des paysages naturels, des natures mortes et des nus, et explore inlassablement le secret de la lumière. Cette démarche, associée aux mélanges de ses influences orientales et occidentales, est à l’origine même de l’atmosphère apaisante qui ressort de ses œuvres. Entrée libre. Ouvert du mardi au vendredi de 12h à 18h, samedi de 10h à 13h et de 14h à 18h, dimanche de 15h à 18h. Infos au 05.55.74.41.29 et sur museelabenche.brive.fr. Jusqu’au 25 septembre 2016.
  • image afficheHistoires d’eaux à Brive à la médiathèque municipale. A partir du 6 août. Une exposition de photographies par Annie Bossut. Une vingtaine de photographies aux allures de peintures abstraites. Annie Bossut porte un autre regard sur la nature, exprime sa sensibilité romantique au fil de l’eau, révélant ainsi le paradoxe de la force et de la douceur de cet élément. Des teintes verdoyantes, quelques clichés en noir et blanc laissent libre cours à l’abstraction de chacun. « L’eau est un miroir qui reflète ce qu’on souhaite y voir, comme la peinture finalement », argumente cette photographe indépendante. «Aucune photo n’est retouchée avec un logiciel. Et non, je n’ai pas jeté de cailloux dans l’eau pour créer les ondes », assure-t-elle. Photo Annie BossutAnnie Bossut alias l’Agent Secret, crée en 1989 l’association King Size, du nom du groupe de rock qu’elle manage de 1985 à 2007 (10 albums, prés de 1000 concerts) : elle est pendant toutes ces années au contact des réseaux de musiques actuelles. Elle publie ainsi ses premières photos dans la presse musicale spécialisée et indépendante, puis réalise les photos d’affiches de groupes et de pochettes de disques.Elle confirme sa passion pour la photographie par une formation de 2005 à 2010 à l’école d’art du Beauvaisis pour laquelle elle participera à ses premières expositions Dans son objectif elle observe l’humain à travers ses passions, ses amours, ses enviesEntrée libre. Ouvert mardi de 9h30 à 18h, mercredi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 18h, jeudi de 9h30 à 12h et de 15h à 18h, vendredi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 18h, samedi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 17h. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr. Jusqu’au 10 septembre 2016.
  • LOW_DEF-AFFICHE-682x1024Mémoires électriques à Brive aux archives municipales. Quand le rock amplifie la Corrèze… Depuis 2009, l’association Des Lendemains Qui Chantent à Tulle a initié un travail de collecte de la mémoire des acteurs qui ont participé à l’émergence des musiques amplifiées en Corrèze. La première phase du projet a permis de retracer l’apparition des premières guitares électriques sur le territoire dans les orchestres de bals des années 60. Romain Mercier pour Des Lendemains Qui Chantent et Nicolas Baudelet pour l’ADDIAM de la Corrèze ont repris cette aventure en allant à la rencontre de ces personnes qui ont marqué le paysage local sur les décennies 70 et 80. Des musiciens corréziens se sont lancés dans l’aventure musicale du rock, en imitant leurs idoles d’outre Manche et d’outre Atlantique, afin de créer de nouvelles sensibilités et d’exprimer un état d’esprit, celui d’une « culture rock ». Venez découvrir ce genre musical dans le cadre de l’exposition “Mémoires Électriques”. Un site à découvrir: memoireselectriques.fr. Ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et e 13h30 à 17h. Entrée libre. Infos au 05.55.18.18.50 et sur archives.brive.fr. Jusqu’au 26 août 2016.
  • Invitation Jeux OlympiquesSport, sportifs et jeux olympiques dans l’Europe en guerre (1936-1948) à Brive au centre Edmond Michelet. Cette exposition est réalisée par le Mémorial de la Shoah. En glorifiant le corps des athlètes, les régimes totalitaires et autoritaires font des disciplines sportives des lieux d’embrigadement des populations, un terrain de propagande idéologique et un instrument au service d’une diplomatie agressive. Depuis leur résurrection à Athènes en 1896, les Jeux olympiques contemporains fascinent les individus et sont rapidement confrontés à des réalités contradictoires: d’un côté « l’idéal olympique », sans cesse réaffirmé par le CIO (Comité international olympique) et de l’autre, les contraintes des idéologies, les mesures des régimes politiques d’exclusion ou encore les actions de propagande. L’organisation des 11e JO attribués en 1931 à la République de Weimar est bouleversée par l’arrivée au pouvoir d’Adolf Hitler. Lorsque la terreur nazie s’abat sur l’Europe, le sport devient aussi un instrument de soumission et de cruauté utilisé contre les victimes de l’univers concentrationnaire. Entrée libre et gratuite. Horaires d’ouverture: du lundi au vendredi de 11h à 18h et le samedi de 13h à 18h. Infos au 05.55.74.06.08 et sur museemichelet.brive.fr. Jusqu’au 10 octobre 2016.
  • LEROY-ROJEK+CLAIRE+05+HDA petits flots à Brive à la bibliothèque du campus universitaire. Une exposition de 19 photos format 1160 x 1160mm impression numérique sur bâche, de Claire Leroy-Rojek, épouse de Jean-Luc qui avait lui-même en ces lieux présenté avec grand succès son regard intitulé “Voisins voisines”. “Dansant au gré du flux, musicale est la fête. Et de bulles, et de flots, en écoulements étales, de rides, de mousses d’eau : ainsi viennent les vagues. Grignotant, têtues et émouvantes, elles abordent la plage. Et toutes les couleurs, hardies et provocantes, tropicales féeries, s’y pressent et s’y déchirent. Fantasque fantaisie, création sans limite d’une unité spéciale : la vie naissant des eaux. Sans cesse ce balancement, lancinant et facile, effaçant les tableaux, fascine et si sage cet homme lecteur de vagues…”, nous explique l’artiste. Ouverture du mardi au samedi de 11h à 18h. Entrée libre. Infos au 05.55.26.06.48. Jusqu’au 27 août 2016.
  • marie_stuartRegarde-moi! à Tulle au musée du cloître de Tulle. Un face à face avec les portraits du musée. L’exposition rassemble des peintures et dessins de la collection du musée du Cloïtre autour de la thématique du portrait. Les oeuvres, du 16e au 19e siècle, recomposent une galerie de figures illustres ou anonymes. Sorties des réserves le temps d’un face à face, chacune livre son histoire, celle du sujet représenté et celle de son lien avec l’histoire du musée ou de la ville. Entrée gratuite. Ouvert tous les jours sauf mardi de 13h à 18h. Ouvert également les 1er et 3e dimanche du mois. Infos au 05.55.26.24.22. Jusqu’au 29 août 2016.
  • affiche_le_richelieu_lightLa maquette du cuirassé le Richelieu à Tulle au Musée des armes. L’exposition présente la maquette du cuirassé le Richelieu réalisée par Paul Mialet, ancien ouvrier de la manufacture d’Armes et donnée par sa famille au Musée des armes. Réalisée entre 1984 et 1990, elle est une reproduction statique au 1/100e de ce navire de guerre, super cuirassé de la Marine nationale française pendant la Seconde Guerre mondiale. Des milliers d’heures de travail à détailler les plans, à usiner la moindre pièce au fond d’un atelier, à assembler, entre passion du travail de précision et savoir-faire. Cette exposition présente également plusieurs maquettes prêtées par le club Maquettes 19. Entrée libre. Ouvert du lundi au vendredi de 10h à 13h et de 14h à 18h30 (fermé le mardi), ouvert également le 1er dimanche du mois. Infos au 05.55.26.22.15. Jusqu’au 31 décembre 2016.
  • meymac expo ete 2016Non figuratif: un regain d’intérêt ? à Meymac au Centre d’art contemporain, abbaye Saint-André. A partir du 10 juillet. Le début du 20e siècle a été marqué dans le domaine des arts plastiques par une révolution: la disparition de la figure, libérant la création d’une fonction de reproduction qui l’attachait au réel. A la charnière des années 70-80, dans la foulée du pop art et de la trans-avant-garde, sous l’effet possible de l’émergence accentuée des nouveaux médias, le rapport s’est inversé. Il semble qu’aujourd’hui le non figuratif mais aussi l’informel, le minimaliste, l’abstrait, avec tout ce qu’ils véhiculent de perceptions et de postures par rapport à l’art, retrouvent un regain d’intérêt. L’exposition présente une centaine d’oeuvres recouvrant une large palette de ce qui se fait principalement en peinture, mais pas que Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 13h et de 14h à 19h (à partir du 23 septembre de 14h à 18h et le matin sur rendez-vous). Entrée: 5 et 4 euros, gratuit pour les moins de 12 ans. Billet commun Sédières/musée du Président Chirac à Sarran à 6 euros, 3 en réduit et gratuit pour les moins de 11 ans Infos au 05.55.95.23.30 et sur cacmeymac.fr. Jusqu’au 16 octobre 2016.
  • RTEmagicC_expo_verre2.jpgLes couleurs du verre à Sédières. Une sélection de plus de 80 œuvres, créées de 1900 à 2016, issue des collections du Musée des arts décoratifs. Le verre est un matériau fabriqué par l’homme depuis l’Antiquité à partir de silice (SiO2), généralement sous forme de sable très pur, et d’autres éléments minéraux, le tout étant fondu à haute température puis mis en forme. L’exposition a pour ambition de faire découvrir l’incroyable variété des propositions que les créateurs, artistes, artisans ou designers, ont développé au cours du 20e siècle et continuent à mettre en œuvre. Tarif: 4 euros, 2 en réduit et gratuit pour les moins de 11 ans. Billet commun Sédières/musée du Président Chirac à Sarran à 6 euros, 3 en réduit et gratuit pour les moins de 11 ans. Infos eu et sur sedieres.fr. Jusqu’au 30 octobre 2016.
Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire