L'actualité en continu du pays de Brive


Vos sorties de la semaine

LUNDI 22 AVRIL 2019

  • Concert. Polyphonie corse à 20h30 à Brive en la collégiale Saint-Martin. Avec le Chœur de Sartène. Ce chœur d’hommes fondé en 1995 et dirigé par Jean-Paul Poletti, dévoile un vaste répertoire alliant polyphonies sacrées et musiques traditionnelles corses. Composé de 5 hommes, le groupe invente sans cesse des espaces musicaux de forme classique, nourris par le passé, mais d’inspiration contemporaine. Dans l’univers musical corse, le Chœur tient une place atypique, ses chanteurs de formation classique donnant un son particulier à la polyphonie traditionnelle. Tarifs: 20 euros, gratuit pour les moins de 12 ans accompagné d’un adulte. Billetterie à l’office du tourisme de Brive. Infos au 05.55.24.08.80.

************

MARDI 23 AVRIL

  • Rencontre avec Sophie Divry à 12h30 à Brive à la médiathèque municipale, place Charles de Gaulle. Dans le cadre de sa politique du livre et des résidences d’écriture, la Ville de Brive accueille Sophie Divry du 26 mars au 29 avril. Venez assister à une rencontre publique avec cette auteure de six romans et essai. Sophie Divry a publié son premier roman en 2010, La cote 400 (Les Allusifs) et, fort d’un beau succès, ce dernier fut traduit en anglais, italien, suédois, catalan et castillan.  Elle rejoint alors les éditions Noir sur Blanc où seront publiés ses livres suivant : Journal d’un recommencement en 2013, La Condition pavillonnaire en 2014, Quand le diable sortit de la salle de bain en 2015, Rouvrir le roman en 2017 et Trois fois la fin du monde en août 2018. Deux d’entre eux ont été adaptés au cinéma ou à la télévision et La condition pavillonnaire a reçu la mention spéciale du Prix Wepler tandis que Quand le diable sortit de la salle de bain était en lice pour le Prix Médicis en 2015. Dans Trois fois la fin du monde (éditions Noir sur Blanc, Notabilia), elle convie les lecteurs dans les méandres de la vie de Joseph Kamal. Incarcéré suite à un braquage qui a mal tourné, le jeune homme doit courber la tête et s’adapter à ce nouveau monde où règne la loi du plus fort. Une explosion nucléaire lui permet d’échapper à cet enfer. Joseph se cache dans la zone interdite. Poussé par un désir de solitude absolue, il s’installe dans une ferme désertée. Là, le temps s’arrête, il se construit une nouvelle vie avec un mouton et un chat, au cœur d’une nature qui le fascine. Trois fois la fin du monde est une expérience de pensée, une ode envoûtante à la nature, l’histoire revisitée d’un Robinson Crusoé plongé jusqu’à la folie dans son îlot mental. Une force poétique remarquable, une tension permanente et une justesse psychologique saisissante rendent ce roman crépusculaire impressionnant de maîtrise. Durée: 45 min. Entrée libre. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr. À noter que Sophie Divry animera également des ateliers d’écriture les 10 et 17 avril de 18h30 à 20h30, information et inscription au 05.55.18.18.45.

************

MERCREDI 24 AVRIL

  • Ciné goûter de Pâques. Les contes merveilleux à 14h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Kœnig. Un film d’animation réalisé par Ray Harryhausen. À partir de 4 ans. Dans cette série de courts métrages réalisés en stop motion (animation de marionnettes image par image), Ray Harryhausen nous invite à redécouvrir plusieurs contes célèbres de la littérature pour enfants : Le Petit Chaperon rouge, Hansel et Gretel, Raiponce, Le Roi Midas ou encore Le Lièvre et la Tortue… Tous ces fameux personnages prennent vie comme par magie grâce au talent unique de Ray Harryhausen, grand maître du cinéma d’animation et des effets spéciaux. Durée: environ 1 heure. Tarifs: 5 euros comprenant la séance, l’animation et le goûter; 20 euros les 5 séances; tarif de groupe à partir de 15 enfants de 4 euros/personne. Infos au 05.55.22.41.69et sur cinemarex.org. Projection également samedi 27 avril à 16h sans goûter.

  • Atelier couronne de 16h à 17h à Brive à la librairie La Baignoire d’Archimède, 21 rue Farro. Un petit atelier pour les 5 à 10 ans avec Pirouette cacahouète pour réaliser une couronne fleurie. Sur inscription et avec participation de 5 euros. Infos au 05.55.23.93.67 et sur labaignoiredarchimede.com.

************

JEUDI 25 AVRIL

  • Visite-atelier. Bestiaire fantastique à 14h30 à Brive au musée Labenche. Pour les enfants âgés de 8 à 15 ans. Une animation sur le thème Bestiaire fantastique, parcours dans le musée pour observer les représentations animales, suivi d’un atelier plastique pour créer une bête fantastique. Durée: 1 heure 30. Tarif: 3,50 euros par enfant. Infos au 05.55.18.17.70 et sur museelabenche.brive.fr.
  • Musiques actuelles. Under Old Trees à 19h30 à Tulle aux Lendemains qui chantent (ouverture des portes à 18h30). Under Old Trees est un trio sous perfusion de groupes tels que Russian Circles, Red Sparowes ou Explosions in the Sky, Under Old Trees a déjà sorti deux EP aux reliefs cinématiques. Issus de divers horizons musicaux, les trois vieux arbres cultivent des titres entièrement instrumentaux, contrastés entre mélodie et âpreté . Leur premier album album est en préparation. Entrée gratuite. Infos au 05.55.26.09.50 et sur deslendemainsquichantent.org.

  • Comédie. Salade d’embrouilles à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Une comédie de Rodolphe Le Corre. “Les cons, ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît…” Pauline aurait dû se souvenir de cette réplique d’Audiard lorsqu’elle a demandé à Nathan, son collègue de travail, de se faire passer pour son petit ami à un repas de famille. Au menu : quiproquos sauce maison, délires en croûte et salade d’embrouilles. Par l’auteur des pièces à succès Les parents viennent de Mars, les enfants du McDo. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également vendredi 26 et samedi 27 avril.

************

VENDREDI 26 AVRIL

  • Visite-atelier. Tissage et mythologie à 14h30 à Brive au musée Labenche. Pour les enfants âgés de 8 à 12 ans. Une animation sur le thème Tissage et mythologie, parcours dans le musée ainsi qu’en salle d’exposition temporaire sur le thème du tissage suivi de la création d’un petit métier à tisser en atelier. . Durée: 1 heure 30. Tarif: 3,50 euros par enfant. Infos au 05.55.18.17.70 et sur museelabenche.brive.fr.

  • Concert. Volo + AJM  à 19h à Brive au Bowling, 6 avenue Léo-Lagrange. Un concert organisé par de Grive la Braillarde. Volo, c’est le diminutif de Volovitch, le nom de famille des frères qui composent le groupe, Frédéric et Olivier. Frédéric, vous le connaissez aussi comme l’un des chanteurs de Wriggles. Les deux frères ont cinq albums à leur actif. AJM (alias André-Jean Mirou) est un troubadour énervé, un barde irradié, un néo-ménestrel. En quête d’écrins pour ses “chansons d’utilité publique”, il aime à s’entourer (ou pas), au gré des rencontres et des circonstances, de musiciens d’horizons variés. Chansons bio-diversifiées, du calme envoûtant au speed schizophrénique, il se dit dans les milieux “autorisés” que ses “chansons d’utilité publique” pourraient être remboursées par la Sécurité Sociale. Tarif: 15 euros. Réservation sur le site grivelabraillarde.fr, à la Boîte à Vinyles rue de la République à Brive ou sur place le soir du concert.

  • Soirée surprise à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • Concert. Gine Perla à partir de 22h à Brive au bar L’Essentiel, 70 rue Marcelin-Roche. Ambiance 100% comédie musicale. Infos et réservations au 06.22.94.32.74.
  • Comédie. Salade d’embrouilles à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Une comédie de Rodolphe Le Corre. “Les cons, ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît…” Pauline aurait dû se souvenir de cette réplique d’Audiard lorsqu’elle a demandé à Nathan, son collègue de travail, de se faire passer pour son petit ami à un repas de famille. Au menu : quiproquos sauce maison, délires en croûte et salade d’embrouilles. Par l’auteur des pièces à succès Les parents viennent de Mars, les enfants du McDo. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également samedi 27 avril.
************

SAMEDI 27 AVRIL

  • Atelier Sentô à 10h à Brive à la médiathèque municipale, place Charles de Gaulle. Intervention et séance de signature de Cécile Brun et Olivier Pichard, auteurs de l’album Onibi, carnets du Japon invisible, publié par les éditions Issekinicho. Trophée d’argent au prix international du manga, Sélection Prix “Première Bulle” 2017 au Festival Angers BD. Sélection Prix “Bull’Gomme” 2018 par la Bibliothèque départementale de la Mayenne. Cachés au bord d’un sentier de campagne ou à l’ombre d’un temple, les esprits japonais, renards, tanukis et autres yokaïs guettent le voyageur égaré dans l’espoir de lui jouer des tours. Cécile et Olivier, fraîchement installés en bordure de la mer du Japon à Niigata, achètent un vieil appareil un peu spécial censé imprimer ces esprits sur la pellicule. Dans leur quête pour les prendre en photo, ils dressent le portrait d’un Japon en équilibre entre deux mondes. Malgré la modernisation du pays, les Japonais prennent encore souvent les histoires de fantômes très au sérieux. Les deux auteurs au cours de ces journées inciteront les visiteurs à créer leur propre Yokaï et à dessiner comme un vrai mangaka. À partir de 8 ans. Durée: 2 heures. Gratuit et sur inscription au 05.55.18.17.50. Dans le cadre des Journées des arts sacrées consacrées cette année au Japon et qui se déroulent tout au long du week-end. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr. Également le lendemain dimanche 28 avril.
  • Conférence. Japon invisible à 11h à Brive. Alain Rocher, directeur d’études à l’école pratique des hautes études en sciences sociales, spécialisé dans les religions et les traditions populaires du Japon donne une conférence le  sur le thème phare de ses recherches : mythologies, syncrétisme médiéval, et histoires des idées au Japon. Il s’agit là d’une intervention exceptionnelle au cours de laquelle seront donnés les éléments destinés à comprendre ce qui, à bien des égards, reste un mystère
  • Cérémonie du thé à 15h à Brive au musée Labenche. Dans le cadre des Journées des arts sacrés consacrées ce week-end au Japon. Tereda San, maitre de thé Japonaise vivant à Limoges offrira une véritable cérémonie du thé. Il s’agit d’un art traditionnel puisant son inspiration dans le bouddhisme zen lors de laquelle le thé vert en poudre (le thé matcha) est préparé et servi à la manière d’un art. Chacun de ses gestes sont codifiés. Tout, qu’il s’agisse du kimono, comme des céramiques, des arrangements floraux ou encore des accessoires sont le produit d’une stricte discipline enseignée dans une école. Il ne s’agit pas d’une école au sens où nous l’entendons traditionnellement mais plutôt de confréries ancestrales. La maîtrise de la cérémonie du thé peut prendre toute une vie. Ces deux journées prennent alors des allures de privilège et, comme un voyage, nous entraînent aux frontières du temps dans le plus strict raffinement. Durée: 2 heures. Sur réservation. Infos au 05.55.18.17.70 et sur museelabenche.brive.fr. Également le lendemain dimanche 28 avril de 15h à 17h.
  • Cinéma. Les contes merveilleux à 16h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Kœnig. Un film d’animation réalisé par Ray Harryhausen. À partir de 4 ans. Dans cette série de courts métrages réalisés en stop motion (animation de marionnettes image par image), Ray Harryhausen nous invite à redécouvrir plusieurs contes célèbres de la littérature pour enfants : Le Petit Chaperon rouge, Hansel et Gretel, Raiponce, Le Roi Midas ou encore Le Lièvre et la Tortue… Tous ces fameux personnages prennent vie comme par magie grâce au talent unique de Ray Harryhausen, grand maître du cinéma d’animation et des effets spéciaux. Durée: du film: 53 min. Infos au 05.55.22.41.69et sur cinemarex.org.
  • Conférence. Le culte de la Vierge à 16h à Brive, au musée Labenche. Une conférence proposée par l’association Arts et liens sur “Le culte de la Vierge au moyen-âge et sa représentation dans l’art sacré”. Entrée libre. Réservation au 06.27.83.95.69. Infos sur lesartsetliens.free.fr.
  • Showcase Jonathan Jimenez à 16h à Brive à Cultura Centre, 9 avenue de Paris. De la pop française. Infos au 05.55.92.17.53.
  • Cinéma. Le Voyage de Chichiro à 18h30 à Brive au cinéma Le Rex, bd. Kœnig. Une séance spéciale à ne pas manquer dans le cadre des Journées des arts sacrées sur le Japon avec une conférence animée par Pascal-Alex Vincent. Le film d’animation réalisé en 2002 par Hayao Miyazaki a remporté l’Oscar du Meilleur film d’animation en 2003 et l’Ours d’or à la Berlinale 2002. Chihiro, dix ans, a tout d’une petite fille capricieuse. Elle s’apprête à emménager avec ses parents dans une nouvelle demeure. Sur la route, la petite famille se retrouve face à un immense bâtiment rouge au centre duquel s’ouvre un long tunnel. De l’autre côté du passage se dresse une ville fantôme. Les parents découvrent dans un restaurant désert de nombreux mets succulents et ne tardent pas à se jeter dessus. Ils se retrouvent alors transformés en cochons. Prise de panique, Chihiro s’enfuit et se dématérialise progressivement. L’énigmatique Haku se charge de lui expliquer le fonctionnement de l’univers dans lequel elle vient de pénétrer. Pour sauver ses parents, la fillette va devoir faire face à la terrible sorcière Yubaba, qui arbore les traits d’une harpie méphistophélique. Durée du film: 2 heures 05. Tarifs: 3,50 à 7 euros. Infos au 05.55.22.41.69 et sur cinemarex.org. Également dimanche 28 avril à 20h.

  • Théâtre. Yalla! à 20h30 à Brive au Théâtre de la Grange, 12 rue René Glangeaud. Une création 2019 du Théâtre de l’Étoile grise en résidence à la Grange. Yalla!, allons-y! en hébreu comme en arabe. De part et d’autre de la frontière libano-israélienne, un adolescent palestinien et une soldate israélienne se font face. L’adolescent a une pierre à la main, la soldate le tient en joue. A quoi pensent-ils dans ce temps suspendu? Dans ces deux monologues qui s’entrecroisent, l’intime se frotte à la violence de l’Histoire avec des éclats de poésie, de douceur et bien d’autres choses… Après des années de textes modifiés, passés au hachoir, écrits en partie sur le plateau nous avons voulu nous affronter à un texte écrit, mais sans jamais perdre ce qui nous anime depuis toutes ces années, la complicité avec le public. Tarifs de 9 à 5 euros. Infos au 05.55.86.97.99 et sur theatredelagrange-brive.com. Également le lendemain dimanche 28 avril à 17h.
  • Soirée jeunes talents à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec Musique Académie 19 et l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • Concert. Un p’tit gars du coin à partir de 22h à Brive au bar L’Essentiel, 70 rue Marcelin-Roche. Ambiance chanson française. Infos et réservations au 06.22.94.32.74.
  • La Noctambule à 20h30 à Collonges-la-Rouge. Une première randonnée nocturne organisée par le cyclo-randonneur de Meyssac et l’association Kulamna Casamance pour le Sénégal. Il s’agit d’une marche et trail de 10km et VTT de 22km. Cette manifestation a pour but de récolter des fonds pour soutenir un village de lépreux au Sénégal. Les inscriptions se font à partir de 19h30 à la mairie et le départ groupé à partir de 20h30. Ravitaillement et soupe à l’oignon.
  • Comédie. Salade d’embrouilles à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Une comédie de Rodolphe Le Corre. “Les cons, ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît…” Pauline aurait dû se souvenir de cette réplique d’Audiard lorsqu’elle a demandé à Nathan, son collègue de travail, de se faire passer pour son petit ami à un repas de famille. Au menu : quiproquos sauce maison, délires en croûte et salade d’embrouilles. Par l’auteur des pièces à succès Les parents viennent de Mars, les enfants du McDo. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr.

************

DIMANCHE 28 AVRIL

  • Atelier Sentô à 10h à Brive à la médiathèque municipale, place Charles de Gaulle. Intervention et séance de signature de Cécile Brun et Olivier Pichard, auteurs de l’album Onibi, carnets du Japon invisible, publié par les éditions Issekinicho. Trophée d’argent au prix international du manga, Sélection Prix “Première Bulle” 2017 au Festival Angers BD. Sélection Prix “Bull’Gomme” 2018 par la Bibliothèque départementale de la Mayenne. Cachés au bord d’un sentier de campagne ou à l’ombre d’un temple, les esprits japonais, renards, tanukis et autres yokaïs guettent le voyageur égaré dans l’espoir de lui jouer des tours. Cécile et Olivier, fraîchement installés en bordure de la mer du Japon à Niigata, achètent un vieil appareil un peu spécial censé imprimer ces esprits sur la pellicule. Dans leur quête pour les prendre en photo, ils dressent le portrait d’un Japon en équilibre entre deux mondes. Malgré la modernisation du pays, les Japonais prennent encore souvent les histoires de fantômes très au sérieux. Les deux auteurs au cours de ces journées inciteront les visiteurs à créer leur propre Yokaï et à dessiner comme un vrai mangaka. À partir de 8 ans. Durée: 2 heures. Gratuit et sur inscription au 05.55.18.17.50. Dans le cadre des Journées des arts sacrées consacrées cette année au Japon et qui se déroulent tout au long du week-end. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr.
  • Cérémonie du thé à 15h à Brive au musée Labenche. Dans le cadre des Journées des arts sacrés consacrées ce week-end au Japon. Tereda San, maitre de thé Japonaise vivant à Limoges offrira une véritable cérémonie du thé. Il s’agit d’un art traditionnel puisant son inspiration dans le bouddhisme zen lors de laquelle le thé vert en poudre (le thé matcha) est préparé et servi à la manière d’un art. Chacun de ses gestes sont codifiés. Tout, qu’il s’agisse du kimono, comme des céramiques, des arrangements floraux ou encore des accessoires sont le produit d’une stricte discipline enseignée dans une école. Il ne s’agit pas d’une école au sens où nous l’entendons traditionnellement mais plutôt de confréries ancestrales. La maîtrise de la cérémonie du thé peut prendre toute une vie. Ces deux journées prennent alors des allures de privilège et, comme un voyage, nous entraînent aux frontières du temps dans le plus strict raffinement. Durée: 2 heures. Sur réservation. Infos au 05.55.18.17.70 et sur museelabenche.brive.fr.
  • Théâtre. Yalla! à 17h à Brive au Théâtre de la Grange, 12 rue René Glangeaud. Une création 2019 du Théâtre de l’Étoile grise en résidence à la Grange. Yalla!, allons-y! en hébreu comme en arabe. De part et d’autre de la frontière libano-israélienne, un adolescent palestinien et une soldate israélienne se font face. L’adolescent a une pierre à la main, la soldate le tient en joue. A quoi pensent-ils dans ce temps suspendu? Dans ces deux monologues qui s’entrecroisent, l’intime se frotte à la violence de l’Histoire avec des éclats de poésie, de douceur et bien d’autres choses… Après des années de textes modifiés, passés au hachoir, écrits en partie sur le plateau nous avons voulu nous affronter à un texte écrit, mais sans jamais perdre ce qui nous anime depuis toutes ces années, la complicité avec le public. Tarifs de 9 à 5 euros. Infos au 05.55.86.97.99 et sur theatredelagrange-brive.com.
  • Cinéma. Le Voyage de Chichiro à 20h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Kœnig. Une séance spéciale à ne pas manquer dans le cadre des Journées des arts sacrées sur le Japon avec une conférence animée par Pascal-Alex Vincent. Le film d’animation réalisé en 2002 par Hayao Miyazaki a remporté l’Oscar du Meilleur film d’animation en 2003 et l’Ours d’or à la Berlinale 2002. Chihiro, dix ans, a tout d’une petite fille capricieuse. Elle s’apprête à emménager avec ses parents dans une nouvelle demeure. Sur la route, la petite famille se retrouve face à un immense bâtiment rouge au centre duquel s’ouvre un long tunnel. De l’autre côté du passage se dresse une ville fantôme. Les parents découvrent dans un restaurant désert de nombreux mets succulents et ne tardent pas à se jeter dessus. Ils se retrouvent alors transformés en cochons. Prise de panique, Chihiro s’enfuit et se dématérialise progressivement. L’énigmatique Haku se charge de lui expliquer le fonctionnement de l’univers dans lequel elle vient de pénétrer. Pour sauver ses parents, la fillette va devoir faire face à la terrible sorcière Yubaba, qui arbore les traits d’une harpie méphistophélique. Durée du film: 2 heures 05. Tarifs: 3,50 à 7 euros. Infos au 05.55.22.41.69 et sur cinemarex.org.

************

LES EXPOS À VOIR

  • Influences japonaises à Brive à la chapelle Saint-Libéral. Une exposition florale et éphémère des Asphodèles sur le week-end, samedi 27 et dimanche 28 avril. Elles ont voté à l’unanimité, les dames de l’association les Asphodèles lorsqu’il a été question de leur proposer de consacrer leur exposition annuelle à l’ikebana, agencement de branches et de fleurs suivant des règles strictes, dans le cadre des Journées des arts sacrés organisées par la Ville. Comme le thé, l’ikebana a ses écoles. La difficulté est telle que l’association s’est rapprochée de l’école Sogeshu via quatre stages animés par des pratiquantes émérites de cette forme d’ikebana. “Sogeshu est une école relativement récente et qui pratique le free style”, explique Annick Depelley, présidente de l’association et cela nous semblait plus abordable.” Avec passion et humilité les membres des asphodèles travaillent depuis le début de l’automne à la confection toute la délicatesse de bouquets qui s’expriment chacun comme un langage. Beaucoup d’implication pour seulement 48 heures d’exposition. À ne rater sous aucun prétexte. Entrée libre. Ouvert de 10h à 18h.
  • Un monde en surimpression à Brive au centre culturel, 31 avenue Jean-Jaurès. Une exposition de Mika Dominguez. Cet artiste plasticien photographie les villes, la nature et se les réapproprie en utilisant la technique de la surimpression directement sur négatif. C’est une autre vision du réel qu’il cherche à montrer… en se libérant des codes académiques de la photographie. Il nous fait voyager entre imaginaire et réalité, conscient et inconscient. Des paysages revisités qui laissent le visiteur s’approprier et imaginer ce qu’il voit et ce qu’il pourrait voir. L’œil s’interroge, s’aguerrit et découvre les multiples facettes d’une même photographie. Une exposition qui interpelle sur la perception que nous avons de notre environnement. Sensible dès son plus jeune âge à l’art, Mika Dominguez s’est perfectionné dans la technique de la surimpression photographique argentique après des études “arts plastiques et science des arts” à l’université paris I Panthéon-Sorbonne. Originaire de Brive, il a exposé dans de nombreuses villes en France et à l’étranger. Entrée gratuite. Ouvert en semaine de 9h à 12h et de 14h à 19h, samedi de 10h à 12h et 14h à 19h. Entrée libre. Infos au 05.55.74.20.51. Jusqu’au 30 avril 2019.
  • Paniers vides et ventres creux à Brive au centre Edmond Michelet, 4 rue Champanatier. “Paniers vides et ventres creux, tel est le sort que la dureté des temps assigne aux Français condamnés à vivre, quatre années durant, au ras des rutabagas.” C’est avec cette phrase que les historiens, Jean-Pierre Azéma et Olivier Wieviorka, débutent leur chapitre “Subir : le rationnement” dans le livre consacré à Vichy 1940-1944. Réalisée à partir des affiches des collections du Centre Michelet, cette exposition traite des difficultés de la vie quotidienne des Français : rationnement alimentaire, pénurie des matières premières, marché noir, font regretter l’abondance des années de paix. Entrée libre et gratuite. Horaires d’ouverture: jusqu’au 30 septembre, du lundi au samedi de 11h à 18h et le samedi de 13h à 18h, à partir du 1er octobre, du lundi au samedi de 13h à 18h. Infos au 05.55.74.06.08 et sur museemichelet.brive.fr. Jusqu’au 30 septembre 2019.
  • Tissage et mythologie à Brive au musée Labenche, salles d’exposition temporaire. Cette exposition présente le travail réalisé par le musée auprès de classes brivistes. Les créations de cinq classes d’artistes en herbe du CE1 au CM2 seront réunies. À partir des collections du musée riches sur le thème tissage et mythologie (tapisseries de Mortlake du 17e siècle et objets de la manufacture Le Clere du 18e siècle notamment) chaque classe a exploré un médium en particulier et présente une création spécifique. Entrée libre. Ouverte du lundi au samedi de 12h à 18h, dimanche de 15h à 18h, fermée le mardi. Infos au 05.55.18.17.70 et sur museelabenche.brive.fr. Jusqu’au 27 mai 2019.
  • Fenêtre sur tours à Brive au Cri de la salade, 14 rue de Lestang. Une exposition de sculpture sur bois à la tronçonneuse de Nicolas Mialet. Arboriste grimpeur de métier, Nicolas Mialet a eu un accès facile à la matière première. Certains bois n’étant voués qu’à la destruction, cet artiste de l’association Solid’Art, choisit de les transformer en sculptures. Un recyclage artistique. Entrée libre. Du mercredi au samedi de 15h à 19h ou sur RDV. Infos au 07.83.20.72.42. Jusqu’au 4 mai 2019.

  • Une vie à la Manu à Tulle au musée des armes et au musée du Cloître. Tulle fait partie des plus anciennes manufactures d’armes françaises. La présence de “la Manu”, sur plus de trois cent ans, a profondément façonné la ville et son urbanisme, mais aussi l’histoire des hommes qui y ont pris part. La longévité de cette fabrication liée à l’armement a participé à la constitution d’un patrimoine technique et industriel conséquent, qui se retrouve aujourd’hui au sein des collections des musées de la ville. L’exposition qui couvre la période de 1950 à 2006, met en lien les objets issus des collections et la mémoire d’anciens employés de la Manufacture, captée lors d’entretiens filmés, par la ville de Tulle et l’association Peuple et Culture Corrèze. Au Musée du Cloître, l’exposition met plus spécifiquement en lumière les hommes, leurs métiers et leur savoir-faire mais aussi leur culture commune, comment devenait-on un “nez-noir”. Au musée des Armes, ce sont les bâtiments et les productions qui font l’objet de témoignages et de présentations d’objets. Deux volets complémentaires pour illustrer une aventure industrielle et humaine. Entrée libre. Musée des armes ouvert du mardi au vendredi de 14h à 17h30. Musée u Cloître ouvert du mardi au samedi de 14h à 18h (du 1er octobre au 14 juin) et de 10h30 à 12h30 et de 14h à 18h (du 15 juin au 30 septembre). Infos au 05.55.26.22.15 et au 05.55.26.91.05. Jusqu’au 11 janvier 2020.
  • Figures de l’animal à Meymac au Centre d’art contemporain, abbaye Saint-André. Qu’est-ce qu’un animal? La réponse à la question paraît simple: tout être vivant qui n’appartient pas à l’espèce humaine. Cette définition courte laisse pourtant des zones grises du coté du seuil où commence la vie et à l’autre bout où elle construit une frontière entre les espèces supérieures, dont la réalité s’amenuise sous l’effet de découvertes révélant des porosités tant en ce qui concerne l’habileté, que l’émotion, l’intelligence ou encore du langage. Les récentes polémiques sur la souffrance animale, amplifiant celles antérieures portant sur l’usage des fourrures ou qualifiant de domination esclavagiste nos rapports aux animaux domestiques et plus encore familiers, montrent la fragilité et la complexité de notre position. Les processus de civilisation visent en effet à construire un positionnement autonome par rapport à l’environnement qui réduit les risques dus à son instabilité et donc à l’égard des animaux quels qu’ils soient. Ils associent mise à distance, curiosité, appropriation carnivore, asservissement opportuniste ou sujétion affective. Dans le rapport à l’animal, l’homme cherche à définir sa singularité, la nature de ce qui constitue le fond de son identité. L’animal à cause de ses proximités multiples (physiques et comportementales), est à la fois l’illustration de l’écart qu’il ressent et la manifestation d’une continuité qui le raccroche au grand ensemble de la planète. Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h y compris les jours fériés. Entrée: 5 et 4 euros, gratuit pour les moins de 12 ans. Infos au 05.55.95.23.30 et sur cacmeymac.fr. Jusqu’au 16 juin 2019.
Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire