L'actualité en continu du pays de Brive


Vos sorties de la semaine

MARDI 2 AVRIL 2019

  • Atelier de langue occitane à 17h30 à Brive, aux archives municipales, 15 rue du docteur Massénat. Un atelier de pratique de la langue proposé chaque mardi par l’Institut d’études occitanes du Limousin en partenariat avec les archives municipales. Durée: 1 heure 30. Entrée libre et gratuite. Infos au 05.55.18.18.50 et sur archives.brive.fr. Également les mardis 9 et 30 avril.
  • Initiation à l’occitan à 19h30 à Brive, aux archives municipales, 15 rue du docteur Massénat. Une nouveauté, complémentaire aux ateliers déjà en place à 17h30. Cet atelier s’adresse aux personnes souhaitant apprendre la langue ou se perfectionner à l’écrit et à l’oral. Proposé un mardi sur deux par l’Institut d’études occitanes du Limousin en partenariat avec les archives municipales. Durée: 1 heure ou 1 heure 30. Entrée libre et gratuite. Infos au 05.55.18.18.50 et sur archives.brive.fr. Également le mardi 30 avril.

  • Festival du cinéma de Brive. Cérémonie d’ouverture à 20h au cinéma Rex. 16e édition de ces Rencontres internationales du moyen métrage qui se déroulent du 2 au 7 avril. Avec tous les jours des projections des films en compétition, des séances spéciales, tables rondes, hommages… jusqu’à la cérémonie de clôture dimanche soir avec la remise des prix. Pour lancer cette 16e édition, projection de Jofroi de Marcel Pagnol présenté par Serge Bozon. Le programme complet sur festivalducinemadebrive.fr.
  • Ciné-concert. The Angelic Conversation à 20h30 à Tulle au Théâtre. En partenariat avec le Festival du moyen métrage de Brive qui se déroule du 2 au 7 avril. Le metteur en scène et homme d’images Bruno Geslin a conçu cette projection qui mêle un récitant et des musiciens alors qu’il était en création du spectacle Chroma, autobiographie par la couleur de Derek Jarman. Derek Jarman réalise en 1985 The Angelic Conversation en super 8 puis transféré en 35 mm. Il consiste en une juxtaposition d’images photographiques au ralenti et de sonnets de Shakespeare. Les images représentent une rencontre amoureuse et des paysages à travers lesquels deux personnages voyagent à leur gré. Grâce à la vitesse lente, six images par seconde, équivalant à peu près au rythme du cœur humain, le spectateur baigne dans les sons de la musique et des sonnets, véritable immersion dans l’image. Une bonne entrée en matière pour saisir l’impressionnant travail cinématographique de Derek Jarman (Ours d’argent à Berlin pour Caravaggio) et le fascinant travail théâtral de Bruno Geslin avant de découvrir Chroma, proposé au théâtre de Brive le 11 avril.Durée: 1 heure 20. Tarifs: de 21 à 7 euros. Infos au 05.55.22.15.22 et sur le site sn-lempreinte.fr.

************

MERCREDI 3 AVRIL

  • Festival du cinéma de Brive au cinéma Rex. 16e édition de ces Rencontres internationales du moyen métrage qui se déroulent du 2 au 7 avril. Avec tous les jours des projections des films en compétition, des séances spéciales, tables rondes, hommages… jusqu’à la cérémonie de clôture dimanche soir avec la remise des prix. Le programme complet sur festivalducinemadebrive.fr.
  • Atelier. Le jardin d’Émilie à 10h à Brive à la médiathèque Michel Dumas, place Nelson-Mandela aux Chapélies. À l’occasion de l’exposition “Jouons avec les livres!” d’Emilie Vast, la médiathèque Michel Dumas propose cet atelier: 
le printemps étant arrivé, un petit renard curieux découvre une fleur unique, mais celle-ci se trouve dans le jardin d’Emilie…. Va-t-il réussir à l’approcher? La réponse lors de cet atelier créatif autour de l’univers d’Emilie Vast. Places limitées, inscription obligatoire au 05.55.18.17.69. Durée: 1 heure 30.
  • Mercredi c’est bibli. Le temps des cerisiers de 15h à 16h30 à Brive à la médiathèque municipale, place Charles de Gaulle. À l’occasion des journées d’Arts Sacrés de la ville de Brive consacrées au Japon, viens célébrer le printemps en réalisant un tableau d’inspiration japonaise. Un atelier destiné aux enfants chaque premier mercredi du mois. Atelier limité à 10 enfants plus un accompagnateur par enfant. Gratuit mais inscriptions obligatoires. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr.
  • Conférence. Naturopathie à 15h à Brive à Cultura Centre, 9 avenue de Paris. Bien dans son assiette, sa tête et ses baskets, par Jean-Marie Le Maux, naturopathe ou comment l’alimentation contribue à notre santé. Infos au 05.55.92.17.53.
  • Soupe de lecture à 20h à Brive au théâtre de la Grange à Rivet. Ces soirées lecture, initiées depuis plusieurs années au théâtre de la Grange permettent à des personnes aimant lire à haute voix de faire partager leurs coups de coeur littéraires sur le plateau du théâtre. Un groupe de lecteurs fidèles s’est formé qui aime accueillir de nouvelles voix. Après les lectures, tous se retrouvent autour d’une assiette de soupe pour échanger sur ce qui vient d’être lu et partager ce que chacun apporte. Entrée gratuite. Réservation au 05.55.86.97.99.

************

JEUDI 4 AVRIL

  • Festival du cinéma de Brive au cinéma Rex. 16e édition de ces Rencontres internationales du moyen métrage qui se déroulent du 2 au 7 avril. Avec tous les jours des projections des films en compétition, des séances spéciales, tables rondes, hommages… jusqu’à la cérémonie de clôture dimanche soir avec la remise des prix. Le programme complet sur festivalducinemadebrive.fr.
  • Table ronde. La musique du cinéma à 10h30 à Brive à la médiathèque municipale, place Charles de Gaulle. Comme chaque année dans le cadre du Festival du Cinéma de Brive et des rencontres internationales du moyen métrage, la médiathèque accueille deux des tables rondes programmées durant la manifestation. Ce jeudi, une table ronde sur la musique du cinéma avec la Sacem et le lendemain vendredi même heure avec la SRF et l’ATIS. Durée: 1 heure 30. Entrée libre. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr.
  • Conférence. Alimentation et cancer à 19h30 à Brive, salle Chadourne route de Lissac. Une conférence proposée par la Ligue contre le cancer en partenariat avec la Fondation Pileje et animée par le docteur Patrick Bracco, médecin généraliste DIU alimentation santé micro nutrition. Entrée libre et gratuite.
  • Ciné concert à 21h à Brive au Théâtre municipal. Un des rendez-vous toujours très attendus du Festival du cinéma de Brive, Rencontres internationales du court métrage, qui se déroule du 2 au 7 avril. Chaque année l’auispe de programmation passe une commande à des musiciens français pour créer une musique originale autour d’un film, puis la jouer en direct pendant la projection. Infos sur festivalducinemadebrive.fr.
  • Soirée autour du jazz avec les Brivoiseries à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • Musiques actuelles. Vlad, la release party à 19h30 à Tulle aux Lendemains qui chantent (ouverture des portes à 18h30). Un nouvel album sobrement intitulé Vlad, ses plus grand poèmes volume I. Cet EP événement a été entièrement enregistré et produit en caravane Adria 520, une performance. Pour ouvrir cette soirée, le ministère de la propagande invite Ktykeen Conasse. La chanteuse burlesque et engagée nous promet des rythmes punk-pop-love en mode chanson française.Et pour finir, DJ Vladi, le célébre DJ vladkistannais, vous propose de danser sur les rythmes endiablés de la musique balkano-vladkistannaise. Entrée gratuite. Infos au 05.55.26.09.50 et sur deslendemainsquichantent.org.
  • Comédie. Délit de grossesse à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. La grossesse? Seules celles qui l’ont vécue savent quel genre de cataclysme une femme vit. Et personne n’ose vraiment en parler. Ariane et Vanessa, elles, osent tout. Parce qu’elles sont à la fois mères, auteurs et comédiennes. Elles tordent le cou aux clichés, démasquent des vérités, et portent un regard nouveau sur le sujet. Le tout grâce à une écriture libre et à un humour volcanique. Une comédie explosive, déjantée et féminine qui s’adresse à toutes les femmes d’aujourd’hui, aux (futures) mères et à leurs hommes aussi. Grâce à une écriture libérée et un humour corrosif. Déconseillée aux primipares ayant perdu leur sens de l’humour en même temps que leur taille de guêpe! Vécu, écrit et interprété par Ariane Echallier et Vanessa Defasque. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également vendredi 5 et samedi 6 avril ainsi que la semaine suivante jeudi 11, vendredi 12 et samedi 13 avril.
************

VENDREDI 5 AVRIL

  • Festival du cinéma de Brive au cinéma Rex. 16e édition de ces Rencontres internationales du moyen métrage qui se déroulent du 2 au 7 avril. Avec tous les jours des projections des films en compétition, des séances spéciales, tables rondes, hommages… jusqu’à la cérémonie de clôture dimanche soir avec la remise des prix. Le programme complet sur festivalducinemadebrive.fr.
  • Table ronde sur le cinéma à 10h30 à Brive à la médiathèque municipale, place Charles de Gaulle. Comme chaque année dans le cadre du Festival du Cinéma de Brive et des rencontres internationales du moyen métrage, la médiathèque accueille deux des tables rondes programmées durant la manifestation. Avec la SRF et l’ATIS. Entrée libre. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr.
  • Soirée After du Festival du cinéma à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • Soirée karaohé avec Mario à partir de 22h à Brive au bar L’Essentiel, 70 rue Marcelin-Roche. Infos et réservations au 06.22.94.32.74.

  • Musique. Vivaldi, le souffle des saisons à 20h30 à Tulle au Théâtre. Navette au départ de Brive. En partenariat avec les Concerts du Cloître. François Lazarevitch et Les Musiciens de Saint-Julien insufflent à six concertos de Vivaldi une énergie réjouissante et en ravivent les couleurs. L’originalité et l’alternance spectaculaire des instruments solistes et flûtes – toutes jouées par François Lazarevitch – entraîne la première métamorphose de ces Quatre Saisons atypiques : au Printemps revient la musette, requise par la version fantaisiste et très exigeante imaginée par Chédeville en 1739, tandis qu’aux trois autres concertos, adaptés d’après les originaux pour cordes, sont dévolues flûtes à bec et traversière. Ces variations de timbres, leur vélocité et leur inventivité défient toutes les subtilités de la nature contrastée pensée par Vivaldi. Cette relecture festive s’étend à l’ensemble des concertos, revisités à la lumière des recherches sur le phrasé en musique ancienne et des accointances avec les musiques traditionnelles de François Lazarevitch : ils font entendre autrement les danses de bergers, le déchaînement des éléments ou le chant des moissons. Des partitions transfigurées. Au programme: Les Quatre Saisons, La Tempesta di mare et La Notte. Durée: 1 heure 20. Tarifs: de 21 à 7 euros. Infos au 05.55.22.15.22 et sur le site sn-lempreinte.fr.
  • Musiques actuelles. Carte blanche à Güzu à 20h30 à Tulle aux Lendemains qui chantent. Güzu a sa carte blanche et ça va être du lourd. “On confie les clef de la salle au combo d’origine corrézienne pour une soirée fun et fluo. L’électro-pop du groupe va se tordre dans tous les sens grâce à la complicité de leurs invités. Le quatuor sera rejoint sur scène par le vielliste Grégory Jolivet , l’electro raffinée de Temper et par une section de cuivres rutilants. La prise de risque est totale mais Güzu n’est pas du genre à se laisser impressionner et voit dans ce défi qu’il se lance une façon d’augmenter sa musique, de la repenser de fond en comble. Pour le warm-up et l’aftershow c’est Dj Charly Cut qui viendra poser ses platines. Cet expert du scratch et du turntablism, qui collabore avec de nombreux artsites en live et en studio, va nous ambiancer jusqu’à plus soif. On ajoute à tout ça une ambiance fluo, des boissons phosphos, du graff en expo et voilà que votre bonne vieille salle rock’n’roll se transforme en club électro.” Tarif: 8,50 euros. Infos au 05.55.26.09.50 et sur deslendemainsquichantent.org.

  • Comédie. Délit de grossesse à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. La grossesse? Seules celles qui l’ont vécue savent quel genre de cataclysme une femme vit. Et personne n’ose vraiment en parler. Ariane et Vanessa, elles, osent tout. Parce qu’elles sont à la fois mères, auteurs et comédiennes. Elles tordent le cou aux clichés, démasquent des vérités, et portent un regard nouveau sur le sujet. Le tout grâce à une écriture libre et à un humour volcanique. Une comédie explosive, déjantée et féminine qui s’adresse à toutes les femmes d’aujourd’hui, aux (futures) mères et à leurs hommes aussi. Grâce à une écriture libérée et un humour corrosif. Déconseillée aux primipares ayant perdu leur sens de l’humour en même temps que leur taille de guêpe! Vécu, écrit et interprété par Ariane Echallier et Vanessa Defasque. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également samedi 6 avril ainsi que la semaine suivante jeudi 11, vendredi 12 et samedi 13 avril.
************

SAMEDI 6 AVRIL

  • Festival du cinéma de Brive au cinéma Rex. 16e édition de ces Rencontres internationales du moyen métrage qui se déroulent du 2 au 7 avril. Avec tous les jours des projections des films en compétition, des séances spéciales, tables rondes, hommages… jusqu’à la cérémonie de clôture dimanche soir avec la remise des prix. Le programme complet sur festivalducinemadebrive.fr.
  • Dédicace. Nicolas Bouvier de 10h à 18h à Brive à Cultura Centre, 9 avenue de Paris. Pour son ouvrage Diviser pour mieux régner sur le harcèlement professionnel. Infos au 05.55.92.17.53.
  • Danse. Atravessando à 18h à Brive au New Danse Studio, 9 rue Lucien Rousset. Dans le cadre du Tremplin des compagnies. Avec Fanny Vignals de la Cie Ona Tourna. Approche intime d’une rencontre entre cultures contemporaines et traditionnelles, Atravessando mêle voix et percussion à une danse née de ces croisements. Ce solo questionne l’identité, nos références culturelles, la féminité ici et ailleurs, notre rapport à la foi et à la fête. A travers un langage chorégraphique singulier et organique qui s’ancre dans la terre à l’image de l’orixá, la divinité qui incorpore, mais d’où émanent aussi bals et carnavals, il conduit littéralement le spectateur dans une traversée intense et lumineuse au-delà des clichés si souvent associés au pays « brasier ». Fanny Vignals développe ici une gestuelle empreinte du mythe, révélant ainsi une nécessité grandissante, dans nos sociétés contemporaines, de puiser dans les cultures non-occidentales des valeurs qui nous rapprochent de l’humain et de l’immatériel. Durée: 45 min. Réservations au 06.81.12.40.89 ou 05.55.87.08.38. Infos sur newdansestudio.com. À noter que Fanny Vignals proposera un stage de danse contemporaine afro-brésilienne, dimanche 7 avril de 10h à 13h au New Danse Studio (réservations aux mêmes numéros de téléphone).
  • Théâtre. Nous étions debout et nous ne le savions pas à 20h30 à Brive au Théâtre de la Grange, 12 rue René Glangeaud. Une création 2019 de la Cie Lemur Kata en résidence à la Grange. Catherine Zambon (actrice de formation, metteur en scène et écrivain) a visité en France des ZAD et autres “jungles” sur ce que l’on appelle aujourd’hui les lieux de résistance. Elle a recueilli les témoignages de tous ces gens qui  luttent contre des projets tels que l’implantation de fermes industrielles démesurées, la création de sites pour l’enfouissement de déchets radioactifs, le recouvrement de terres agraires, etc. Ceux-ci ont servi une écriture témoignant de ces luttes. “On regarde le monde dans lequel on a fait sa vie, on voit bien que ça ne marche pas de façon satisfaisante… Un événement qui nous atteint. Ce jour-là naît le dégoût. Cette boule en dedans de nous. Renoncement ou audace?” Les comédiens endossent les visages rencontrés, Camille, Gilou, Marie-Hélène, Zoé et tant d’autres et nous les transmettent avec gravité, drôlerie, seuls ou en groupes. S’engager, parce que tout simplement accepter et renoncer, peut être que ça ne suffit plus. Tarifs de 11 à 7 euros. Infos au 05.55.86.97.99 et sur theatredelagrange-brive.com. Également dimanche 7 avril à 15h.
  • Techno party. Melting Drums à 20h30 à Brive à l’Espace Chadourne, route de Lissac. Grosse soirée éléctro, nommée “Melting Drums” de 20h30 à 5h du matin avec Grive la Braillarde. À l’affiche, Le Lutin + Chabifonk Expérience + Tons + Rostn versus Ota. Tarif unique: 10 euros. Places en ventes à La Boite à Vinyles (17 rue de la République à Brive), sur place le soir du concert et sur le site  rubrique Pratique de notre site.Infos au 07.82.10.46.03, à mauddlc@grivelabraillarde.fr et sur la page Facebook.
  • Soirée After du Festival du cinéma à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • Concert. Doc Lou à partir de 22h à Brive au bar L’Essentiel, 70 rue Marcelin-Roche. Ambiance blues rock. Infos et réservations au 06.22.94.32.74.

  • Scène improbable à 19h à Tulle. Une scène ouverte fruit d’un partenariat L’empreinte, Centre Régional des Musiques Traditionnels en Limousin, La Ligue de l’enseignements de la Corrèze, Des Lendemains Qui Chantent. Au programme: Jacky Lemarteau Duo. Yves Menut (accordéon et chant) et Jérôme Salpetier (mandoline, violon et chant) revisitent leur répertoire mâtiné cajun-zydéco et l’enrichissent de nouvelles compositions s’inspirant des musiques populaires créoles, celtes et méditerranéennes. L’ambition reste identique : faire partager la joyeuse énergie et la sourde colère qu’expriment ces ritournelles entrainantes. Place à Jacaranda Blue Tap. Le Jacaranda est un genre d’arbre dont l’espèce la plus commune est le flamboyant bleu. Ce mot aux sonorités ouvertes évoque l’amour, la félicité et l’harmonie. Sandra Choffel et Alain Roblès souhaitent donner à des standards de jazz une nouvelle couleur en associant claquettes, chant et accordéon. Au menu : improvisations jazz, java, bossa, funk et musiques latines. Puis Michael Bucquet Trio. Michael Bucquet est jeune-auteur-compsiteur-interprète bercé par la musique avant même sa venue au monde ! La faute à son père, qui diffusait près du ventre de sa mère des titres des Stones et des Beatles ! Très jeune, il en arrive à apprendre la guitare, puis le chant, et forme plusieurs groupes de rock et enchaine les live. Michael interprète aujourd’hui ses compositions originales : des mélodies inspirées des années 60 et 70 soutenues par une voix qui n’est pas sans rappeler celle d’Oasis, teintée d’influences Rock British. Assurant la guitare acoustique, il est accompagné d’un guitariste électrique et d’un batteur pour donner vie à un set live à la fois rock, folk, avec un soupçon de pop, une touche de vintage, et beaucoup de cœur à l’ouvrage. Infos au 05.55.22.15.22 et sur le site sn-lempreinte.fr.
  • Comédie. Délit de grossesse à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. La grossesse? Seules celles qui l’ont vécue savent quel genre de cataclysme une femme vit. Et personne n’ose vraiment en parler. Ariane et Vanessa, elles, osent tout. Parce qu’elles sont à la fois mères, auteurs et comédiennes. Elles tordent le cou aux clichés, démasquent des vérités, et portent un regard nouveau sur le sujet. Le tout grâce à une écriture libre et à un humour volcanique. Une comédie explosive, déjantée et féminine qui s’adresse à toutes les femmes d’aujourd’hui, aux (futures) mères et à leurs hommes aussi. Grâce à une écriture libérée et un humour corrosif. Déconseillée aux primipares ayant perdu leur sens de l’humour en même temps que leur taille de guêpe! Vécu, écrit et interprété par Ariane Echallier et Vanessa Defasque. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également la semaine suivante jeudi 11, vendredi 12 et samedi 13 avril.

************

DIMANCHE 7 AVRIL

  • Concert de printemps à 16h à Brive au théâtre municipal. Un rendez-vous traditionnel de l’Harmonie municipale Sainte-Cécile sous la direction de Julien Grostin. Et quelle drôle d’affiche avec ce chien truffe au vent sniffant une marguerite! C’est l’occasion pour les 70 musiciens en veste bordeaux et pantalon noir qui accompagnent habituellement les cérémonies commémoratives de montrer la palette plus étendue de leur registre et de prouver qu’à plus de 150 ans (fêtés en 2013), cette respectable dame issue de la plus ancienne association culturelle de la ville, sait se renouveler pour afficher une belle vitalité. Durée du concert: environ 1h15. Entrée: 8 euros. Les billets sont à retirer au conservatoire.Tarif: 8 euros. Infos et billetterie au conservatoire, rue Massénat et au 05.55.18.17.80 et sur conservatoire.brive.fr.
  • Théâtre. Nous étions debout et nous ne le savions pas à 17h à Brive au Théâtre de la Grange, 12 rue René Glangeaud. Une création 2019 de la Cie Lemur Kata en résidence à la Grange. Catherine Zambon (actrice de formation, metteur en scène et écrivain) a visité en France des ZAD et autres “jungles” sur ce que l’on appelle aujourd’hui les lieux de résistance. Elle a recueilli les témoignages de tous ces gens qui  luttent contre des projets tels que l’implantation de fermes industrielles démesurées, la création de sites pour l’enfouissement de déchets radioactifs, le recouvrement de terres agraires, etc. Ceux-ci ont servi une écriture témoignant de ces luttes. “On regarde le monde dans lequel on a fait sa vie, on voit bien que ça ne marche pas de façon satisfaisante… Un événement qui nous atteint. Ce jour-là naît le dégoût. Cette boule en dedans de nous. Renoncement ou audace?” Les comédiens endossent les visages rencontrés, Camille, Gilou, Marie-Hélène, Zoé et tant d’autres et nous les transmettent avec gravité, drôlerie, seuls ou en groupes. S’engager, parce que tout simplement accepter et renoncer, peut être que ça ne suffit plus. Tarifs de 11 à 7 euros. Infos au 05.55.86.97.99 et sur theatredelagrange-brive.com.
  • Festival du cinéma de Brive à 20h30 au cinéma Rex. Cérémonie de clôture de la 16e édition de ces Rencontres internationales du moyen métrage qui se sont déroulées du 2 au 7 avril. Une cérémonie de clôture très attendue avec sa traditionnelle remise des prix de la distribution, Ciné+, du jury jeunes, du jury… jusqu’au Grand prix très convoité. Le programme complet sur festivalducinemadebrive.fr.

************

LES EXPOS À VOIR

  • Vitrail, la lumière sculptée à Brive au Centre municipal d’arts plastiques, 5 avenue Bourzat. Une exposition du verrier Léo Amery. Leo Amery est né à Londres, il a découvert l’art du vitrail à San Francisco en Californie quand il avait 18 ans. Après avoir travaillé en Angleterre, l’artiste est aujourd’hui installé à Martel. Il expose son travail depuis 1985 aussi bien en galeries publiques que privées, dans des salons nationaux et internationaux et dans des centres d’exposition. Il travaille avec deux galeries d’art suisses (la Galerie Orly à Bâle et la Galerie du Solstice près de Neuchatel). Le Glassmuseum d’Ebeltoft au Danemark et le Musée du Vitrail de Cursay Sur Vonne en France, possèdent chacun une de ses œuvres dans leur collection permanente. Depuis 1995, il a développé une technique de présentation du vitrail (appelée “vitrail-relief”). Ses œuvres sont exposées sur un mur mais décalées de sa surface par quelques centimètres, ceci pour permettre le reflet des couleurs et de la forme du vitrail sur le mur. Cela préserve le concept essentiel du vitrail qui est le passage de la lumière et permet d’accrocher l’œuvre ou de la déplacer aussi facilement que si c’était un tableau. Visite guidée par l’artiste le mercredi 20 mars à 16h. Entrée libre. Infos au 05.55.74.20.51. Jusqu’au 10 avril 2019.
  • Jouons avec les livres d’Émilie Vast à Brive dans le grand hall de la médiathèque municipale et à la médiathèque Michel Dumas aux Chapélies. Partez à la découverte du monde d’Emilie Vast, auteure-illustratrice, au travers de différents tableaux présentés dans les médiathèques du centre-ville et des Chapélies. De sympathiques modules ludiques pour que le jeu invite à la lecture, pour que la lecture se prolonge dans le jeu. Cette exposition est une invitation à pénétrer dans l’univers graphique d’Emilie Vast. L’exposition que propose Émilie est basée ici sur une partie de ses ouvrages : Océan, le noir et les couleurs, Chamour, Il était un arbre, De papa en papa, De maman en maman et En t’attendant des éditions MeMo. Dans le cadre de cette exposition, 2 ateliers créatifs sont programmés avec Émilie Vast, le mercredi 20 mars, à 10h, à la médiathèque Michel Dumas, et à 15h, à la médiathèque du centre-ville (places limitées, sur inscription, durée 2 heures). Entrée libre. Ouverture de la médiathèque du centre: mardi de 9h30 à 18h, mercredi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 18h, jeudi de 9h30 à 12h et de 15h à 18h, vendredi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 18h, samedi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 17h. Ouverture de celle aux Chapélies: lundi, mardi et jeudi de 14h à 18h, mercredi et vendredi de 9h30 à 12h et de 14h à 18h, samedi de 9h30 à 12h (sauf vacances scolaires). Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr. Jusqu’au 6 avril 2019.
  • Un monde en surimpression à Brive au centre culturel, 31 avenue Jean-Jaurès. À partir du 2 avril avec vernissage mercredi 10 avril à 18h30. Une exposition de Mika Dominguez. Cet artiste plasticien photographie les villes, la nature et se les réapproprie en utilisant la technique de la surimpression directement sur négatif. C’est une autre vision du réel qu’il cherche à montrer… en se libérant des codes académiques de la photographie. Il nous fait voyager entre imaginaire et réalité, conscient et inconscient. Des paysages revisités qui laissent le visiteur s’approprier et imaginer ce qu’il voit et ce qu’il pourrait voir. L’œil s’interroge, s’aguerrit et découvre les multiples facettes d’une même photographie. Une exposition qui interpelle sur la perception que nous avons de notre environnement. Sensible dès son plus jeune âge à l’art, Mika Dominguez s’est perfectionné dans la technique de la surimpression photographique argentique après des études “arts plastiques et science des arts” à l’université paris I Panthéon-Sorbonne. Originaire de Brive, il a exposé dans de nombreuses villes en France et à l’étranger. Entrée gratuite. Ouvert en semaine de 9h à 12h et de 14h à 19h, samedi de 10h à 12h et 14h à 19h. Entrée libre. Infos au 05.55.74.20.51. Jusqu’au 30 avril 2019.
  • Lutetia, 1945. Le retour des déportés à Brive au centre Edmond Michelet, 4 rue Champanatier. Pour de nombreux déportés, l’hôtel Lutetia situé à Paris a constitué un moment important de leur retour en France. Durant quatre mois, du 26 avril à la fin du mois d’août 1945, ce lieu accueillit les rescapés des camps, français mais aussi étrangers. Cette exposition aborde les différents aspects de cet accueil : le choix de ce lieu, la réquisition de l’hôtel, l’encadrement, les équipes médicales, les équipes de militaires chargées du contrôle des arrivants, les bénévoles chargés de la logistique… Si le Lutetia fut un lieu de retour à la vie, il fut aussi celui de la prise de conscience de l’ampleur de la tragédie par la population et surtout par les familles venues, chaque jour attendre leurs proches et chercher des nouvelles. Le bilan est terrible. 166.000 déportés de France, parmi lesquels 76.000 Juifs dont 11.000 enfants. 48.000 d’entre eux sont rapatriés en France, dont 3 000 Juifs. D’après les estimations de notre Fondation, un tiers va passer par le Lutetia. Exposition réalisée par l’AFMD de Paris (Amis de la fondation pour la mémoire de la déportation). Entrée libre et gratuite. Horaires d’ouverture: jusqu’au 30 septembre, du lundi au samedi de 11h à 18h et le samedi de 13h à 18h, à partir du 1er octobre, du lundi au samedi de 13h à 18h. Infos au 05.55.74.06.08 et sur museemichelet.brive.fr. Jusqu’au 4 avril 2019.
  • Une vie à la Manu à Tulle au musée des armes et au musée du Cloître. Tulle fait partie des plus anciennes manufactures d’armes françaises. La présence de “la Manu”, sur plus de trois cent ans, a profondément façonné la ville et son urbanisme, mais aussi l’histoire des hommes qui y ont pris part. La longévité de cette fabrication liée à l’armement a participé à la constitution d’un patrimoine technique et industriel conséquent, qui se retrouve aujourd’hui au sein des collections des musées de la ville. L’exposition qui couvre la période de 1950 à 2006, met en lien les objets issus des collections et la mémoire d’anciens employés de la Manufacture, captée lors d’entretiens filmés, par la ville de Tulle et l’association Peuple et Culture Corrèze. Au Musée du Cloître, l’exposition met plus spécifiquement en lumière les hommes, leurs métiers et leur savoir-faire mais aussi leur culture commune, comment devenait-on un “nez-noir”. Au musée des Armes, ce sont les bâtiments et les productions qui font l’objet de témoignages et de présentations d’objets. Deux volets complémentaires pour illustrer une aventure industrielle et humaine. Entrée libre. Musée des armes ouvert du mardi au vendredi de 14h à 17h30. Musée u Cloître ouvert du mardi au samedi de 14h à 18h (du 1er octobre au 14 juin) et de 10h30 à 12h30 et de 14h à 18h (du 15 juin au 30 septembre). Infos au 05.55.26.22.15 et au 05.55.26.91.05. Jusqu’au 11 janvier 2020.
  • Figures de l’animal à Meymac au Centre d’art contemporain, abbaye Saint-André. Qu’est-ce qu’un animal? La réponse à la question paraît simple: tout être vivant qui n’appartient pas à l’espèce humaine. Cette définition courte laisse pourtant des zones grises du coté du seuil où commence la vie et à l’autre bout où elle construit une frontière entre les espèces supérieures, dont la réalité s’amenuise sous l’effet de découvertes révélant des porosités tant en ce qui concerne l’habileté, que l’émotion, l’intelligence ou encore du langage. Les récentes polémiques sur la souffrance animale, amplifiant celles antérieures portant sur l’usage des fourrures ou qualifiant de domination esclavagiste nos rapports aux animaux domestiques et plus encore familiers, montrent la fragilité et la complexité de notre position. Les processus de civilisation visent en effet à construire un positionnement autonome par rapport à l’environnement qui réduit les risques dus à son instabilité et donc à l’égard des animaux quels qu’ils soient. Ils associent mise à distance, curiosité, appropriation carnivore, asservissement opportuniste ou sujétion affective. Dans le rapport à l’animal, l’homme cherche à définir sa singularité, la nature de ce qui constitue le fond de son identité. L’animal à cause de ses proximités multiples (physiques et comportementales), est à la fois l’illustration de l’écart qu’il ressent et la manifestation d’une continuité qui le raccroche au grand ensemble de la planète. Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h y compris les jours fériés. Entrée: 5 et 4 euros, gratuit pour les moins de 12 ans. Infos au 05.55.95.23.30 et sur cacmeymac.fr. Jusqu’au 16 juin 2019.
Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire