L'actualité en continu du pays de Brive


Vos sorties de la semaine

LUNDI 25 MARS 2019

  • Connaissances du monde. Cuba, la couleur de l’espoir à 14h30 et 20h à Brive au cinéma CGR. Un documentaire réalisé par Meryl Estragnat: “Cuba, c’est la vie. Au rythme des corps qui marchent sous le soleil, l’île est restée imperméable au cynisme, ouverte aux rencontres, absorbée par la danse de la nature. Le film raconte la renaissance de Cuba où, durant de nombreuses années, les habitants ont été empêchés de faire, de penser, de circuler. Alors ils se sont retranchés sur la seule chose qu’ils maitrisaient : le “au jour le jour”. Ne pas calculer, ne pas intellectualiser, suivre la courbe du soleil, son sentiment, son ressenti.” C’est en arpentant le monde que Méryl Estragnat, auteure, réalisatrice, fille d’un père pilote et d’une mère poète du voyage puise, à la source, son inspiration. Durée: 1 heure 45. Tarifs: 8 et 9,50 euros. Infos au 0.892.688.588 et sur cgrcinema.fr/brive.

************

MARDI 26 MARS

  • Atelier de langue occitane à 17h30 à Brive, aux archives municipales, 15 rue du docteur Massénat. Un atelier de pratique de la langue proposé chaque mardi par l’Institut d’études occitanes du Limousin en partenariat avec les archives municipales. Durée: 1 heure 30. Entrée libre et gratuite. Infos au 05.55.18.18.50 et sur archives.brive.fr.
  • Conférence. Des personnalités brivistes pendant la période révolutionnaire à 14h30 à Brive, aux archives municipales, 15 rue du docteur Massénat. Une conférence chaque dernier mardi du mois proposée par la Société scientifique historique et archéologique de la Corrèze. Celle-ci est animée par André Reix. Durée: 2 heures. Entrée libre et gratuite. Infos au 05.55.18.18.50 et sur archives.brive.fr.

  • Musique. Bach the minimalist à 20h30 à Brive au Théâtre municipal. Avec la Compagnie La Tempête. La musique instrumentale de Jean-Sébastien Bach possède des caractéristiques très similaires aux musiques de notre temps : continue, rythmique, envoûtante jusqu’à la folie… Plongé au cœur d’œuvres du maître allemand mêlées à celles de compositeurs de musiques répétitives ou minimalistes du xxe siècle, l’auditeur fait l’expérience d’une incroyable parenté entre des styles et des époque a priori très éloignés. Avec Simon-Pierre Bestion à la direction et son frère Louis-Noël Bestion de Camboulas au clavecin solo, dix-huit instruments à cordes, immergés dans un vidéo mapping faisant écho aux ambiances « électroniques » de ces œuvres, embarquent le public dans leur jeu de symétries et de transe. Ensemble vocal et instrumental, La Tempête s’est installée à Brive en 2016. Au sein de ses ateliers, la compagnie poursuit le travail initié depuis 30 ans par la Camerata vocale. Durée: 1 heure 15. Tarifs: de 21 à 7 euros. Infos au 05.55.22.15.22 et sur le site sn-lempreinte.fr.
  • Théâtre jeune public. Mille Ans à 18h30 à Tulle au Théâtre. Avec la compagnie A K Entrepôt. Sur l’île de Diamezek, Milan est le dernier enfant. Les autres ont depuis longtemps grandi et rejoint le continent. Seul au milieu des adultes, Milan les conseille, tel un sage. Dans son île au bout du monde, le temps n’en finit pas de passer, et il rêve d’une vie qui commencerait enfin. Un visiteur inattendu va dérégler la confortable routine, et donner de drôles d’idées à l’enfant… Après En UN éclat, Laurance Henry continue d’explorer les territoires d’enfance communs à tous les âges. Dans cette pièce délicate et émouvante écrite sur mesure, on retrouve toute la subtilité de l’auteur québécois Marc-Antoine Cyr, relayée sur le plateau par deux interprètes au jeu inventif, mais aussi par une scénographie extrêmement soignée et le travail plastique qui constituent la marque de fabrique de la compagnie. Durée: 1 heure. Tarifs de 7 à 14 euros. Infos au 05.55.22.15.22 et sur le site sn-lempreinte.fr.

************

MERCREDI 27 MARS

  • Atelier jeux nature de 15h à 16h30 à Brive à la médiathèque Michel Dumas. Un atelier de construction autour des animaux, ouvert aux enfants à partir de 8 ans. Le nombre de places étant limité à 12 enfants, les inscriptions sont obligatoires. Cet atelier propose des jeux de questions/réponses sur le thème des animaux et la réalisation d’un pliage “grenouille”. À l’occasion de l’exposition Jouons avec les livres! d’Emilie VAST, l’équipe de la ludothèque s’est mobilisée pour animer des ateliers pour enfants autour du thème de la nature et leur faire découvrir de nouveaux jeux. Inscriptions au 05.55.18.17.53. Un autre atelier est prévu samedi 30 mars de 14h30 à 16h à la médiathèque du centre-ville (construction Tom’Tech Kapla).
  • Ciné goûter. Les Ritournelles de la Chouette à 16h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Kœnig. Un film d’animation franco-belge. À partir de 4 ans. La Chouette du cinéma a rassemblé dans ce nouveau programme cinq histoires à ritournelles. La petite fourmi qui a plein d’amis, l’escargot farceur démasqué, la sage tortue d’or, l’humble tailleur de pierre et le candide Basile nous invitent à ne pas nous croire les plus forts ni les plus malins, et à rester modestes. Les Ritournelles de la Chouette composent ainsi une amusante et délicate exhortation au vivre ensemble dans la simplicité. Écrits comme des chansons à refrain, ces courts métrages offrent aux enfants le plaisir sécurisant de la répétition. Mais ils titillent aussi la curiosité, car, en de légères variations, leurs refrains évoluent avec suspens vers une fin surprenante. Et qui délivre au passage un joli message de sagesse. Durée: environ 1 heure. Tarifs: 5 euros comprenant la séance, l’animation et le goûter; 20 euros les 5 séances; tarif de groupe à partir de 15 enfants de 4 euros/personne. Infos au 05.55.22.41.69et sur cinemarex.org. Également samedi 30 mars à 16h.

************

JEUDI 28 MARS

  • Concert sur le pouce. Romantisme allemand de 12h30 à 13h15 à Brive, salle d’honneur de l’hôtel de ville. Avec le Trio Ebony: Jean Espuna (clarinette), Ariane Louys (violoncelle) et Laurent Bourreau (piano). Au programme: Schumann, Beethoven, Bruck… Ces concerts sont proposés par la Ville de Brive avec l’Ensemble instrumental de Brive dans le cadre de la Politique des temps. Ils offrent ainsi une pause musicale décontractée lors de la pause déjeuner, vous pouvez même apporter votre sandwich. Entrée libre et gratuite. Infos au 05.55.18.15.25. Prochain concert sur le pouce jeudi 11 avril, Enfin seul!, une errance musicale d’un violon solitaire.
  • Conférence. La justice pour chacun: un combat sans fin à 17h à Brive, au campus universitaire dans l’amphithéâtre, 16 rue Vallès. L’objectif est d’interroger la réception et la pérennité des combats menés pour assurer la justice à l’égard de tous par la science juridique. Ces combats sont-ils tolérés? Font-ils l’objet d’une reconnaissance? Si oui, dans quelle limite? Pour répondre à ces questions, trois thématiques à l’actualité brûlante seront abordées. Lucille Boisseau-Sowinski, maître de conférences, d’abord envisagera la thématique du droit animalier et la reconnaissance par le droit des actes héroïques qui visent à défendre la cause animale. Agnès Sauviat, maître de conférences, exploitera le climat social actuel pour revenir sur le statut, les fonctions, les missions des forces de l’ordre et interroger la conception du héros en droit. Alexandre Estève, docteur en droit public, évoquera la place des femmes en société. Si les luttes féministes ont conduit à des évolutions marquées en droit, des combats semblent devoir encore être menés pour assurer l’égalité entre hommes et femmes dans la sphère publique. Entrée libre et gratuite.
  • Ciné-débat. Her à 21h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Kœnig. Dans le cadre des semaines d’information sur la santé mentale. Projection du film de Spike Jonze. Dans un futur proche, Theodore est inconsolable après une rupture difficile. Il fait alors l’acquisition d’un programme informatique ultramoderne. On a longtemps pensé que les geeks étaient des espèces d’asociaux, complètement accrocs à leurs écrans d’ordinateur et shootés aux relations virtuelles. Bref qu’ils étaient “repérables”. Loin de la réalité dans laquelle ils passent même inaperçus. Si ça se trouve, nous sommes peut-être des geeks nous mêmes? Une séance proposée par le centre hospitalier de Brive autour de l’influence du numérique sur la santé mentale . Durée du film: 2 heures 06. Débat animé par les professionnels du Pôle de psychiatrie du centre hospitalier avec la participation de la Maison départementale des adolescents de la Corrèze. Entrée gratuite sur inscription au 05.55.18.84.00 ou sur place au tarif de 7 euros.

  

  • Musiques actuelles. The Ghost Towns à 19h30 à Tulle aux Lendemains qui chantent, petite scène (ouverture des portes à 18h30). The Ghost Towns, c’est une guitare et une batterie, oscillant entre légèreté et puissance, entre douceur et colère. Deux voix envoûtantes faisant se mélanger les graves profonds de l’une et la sensibilité saisissante de l’autre. Enfin, un véritable univers musical et visuel, voici l’expérience que vous propose ce duo « The Ghost Towns » à la musique teintée de folk et de post-rock. Un projet inspiré de ce concept de villes fantômes, qui sont à la fois belles, fascinantes, envoûtantes, calmes et en même temps effrayantes, empreintes d’une certaine violence. Le duo propose une musique qui veut ressembler à ça, à une inquiétante attirance. Entrée gratuite. Infos au 05.55.26.09.50 et sur deslendemainsquichantent.org.
  • Comédie. Fais comme chez toi à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Une comédie de Caroline Steinberg. Charly a un défaut caché: il prend tout au premier degré. Alors quand son ami Patrick, particulièrement maniaque, lui prête son appartement en lui disant “fais comme chez toi” , Charly le prend au pied de la lettre et va vraiment croire que c’est chez lui. Et quand une voisine geek et sexy débarque pour séduire le propriétaire, les ennuis pour Patrick ne font que commencer… Et le boulevard du rire aussi. Du même auteur que Une chambre pour deux, Sexfriends et Un jour mon prince viendra… ou pas!. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également vendredi 29 et samedi 30 mars.
************

VENDREDI 29 MARS

  • ronde_petits_ecranLectures et comptines. La ronde des tout-petits à 10h à Brive à la médiathèque municipale. Pour les enfants de 1 à 3 ans. Une fois par mois (le deuxième vendredi), les bibliothécaires proposent des lectures de petites histoires, comptines et jeux de doigts, pour accompagner les tout-petits dans leur découverte du livre. “Parce que les livres relient, et parce que les livres, c’est bon pour les petits.” Places limitées à 10 enfants, durée 30 minutes. Inscriptions auprès du secteur jeunesse de la médiathèque. Durée: 30 minutes. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr.
  • Conférence. L’énigme de l’empoisonnement de Napoléon à l’arsenic à 15h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Koenig. Une conférence proposée par l’association Utatel et présentée par le professeur Ivan Ricordel, directeur honoraire du laboratoire de toxicologie de l’Institut national de police scientifique de Paris. Depuis qu’un dentiste suédois pensa expliquer la mort de Napoléon par une intoxication à l’arsenic, la polémique ne cesse de s’amplifier et rebondir alors que de nombreux ouvrages littéraires se sont fondés sur cette hypothèse pour reconstruire l’histoire de la fin de vie de l’Empereur. Les scientifiques ne sont guère plus prudents. A travers les travaux qu’il a menés entre 2000 et 2006 au laboratoire de toxicologie de l’institut national de police scientifique de Paris et au Laboratoire pour l’Utilisation des Rayonnements Électromagnétiques d’Orsay sur 19 cheveux attribués à Napoléon ainsi que sur d’autres appartenant à ses sœurs,le professeur Ivan Ricordel va tenter d’éclairer ce débat et ses limite. Durée : 2 heures. Tarif : 5 euros, entrée libre pour les adhérents. Infos au 05.55.17.84.76 et sur utatel.com.
  • Soirée musique à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • Concert. Bootleg à partir de 22h à Brive au bar L’Essentiel, 70 rue Marcelin-Roche. Un concert rock, rythm’n’blues. Infos et réservations au 06.22.94.32.74.

  • Théâtre. En Route-Kaddish à 20h30 à Tulle au Théâtre. Navette au départ de Brive. Avec la compagnie Lieux-dits David Geselson. Le grand-père de David Geselson* est parti de Lituanie dans les années 30 pour aller vivre en Palestine. Homme aux multiples passions amoureuses, il est en quête de terre promise. De l’idéal du kibboutz en passant par la tragédie de la Nakba, Yehouda ben Porat a parcouru l’Europe d’après la Shoah en tant que soldat dans la Brigade juive de l’armée anglaise, s’est exilé aux États Unis, puis en est revenu. Alors qu’il reçoit le prix du président de l’État d’Israël pour son travail de directeur de l’Institut de recherche, les idéaux qu’il aura poursuivis toute sa vie sont déjà fissurés. À la mort de celui-ci, David est au Japon et tente de fuir un chagrin d’amour. C’est cette histoire qui nous est racontée. En Route-Kaddish est le dévoilement d’une quête, de mémoires et d’identités. Un théâtre entre documentaire et fiction où les vies de David et de Yahouda s’entremêlent, se répondent et s’interrogent. Au-delà des biographies, des archives de l’Histoire et de ses frontières mouvantes, les questionnements surgissent. L’engagement, l’amour et le sens que l’on donne à sa vie. Les questions de transmission et d’héritages, aussi, où l’intime croise le politique. Sur scène, Elios Noël est Yehouda, en dialogue avec David Geselson qui incarne son propre rôle. Avec une apparente simplicité, ils nous donnent toute la justesse d’un récit tout à la fois complexe et subtil, hanté par la puissance des désirs impossibles. Tarifs: de 21 à 7 euros. Infos au 05.55.22.15.22 et sur le site sn-lempreinte.fr.

  • Comédie. Fais comme chez toi à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Une comédie de Caroline Steinberg. Charly a un défaut caché: il prend tout au premier degré. Alors quand son ami Patrick, particulièrement maniaque, lui prête son appartement en lui disant “fais comme chez toi” , Charly le prend au pied de la lettre et va vraiment croire que c’est chez lui. Et quand une voisine geek et sexy débarque pour séduire le propriétaire, les ennuis pour Patrick ne font que commencer… Et le boulevard du rire aussi. Du même auteur que Une chambre pour deux, Sexfriends et Un jour mon prince viendra… ou pas!. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également samedi 30 mars.
************

SAMEDI 30 MARS

  • Dédicace. Franck Chargé de 10h à 18h à Brive à Cultura Centre, 9 avenue de Paris. Auteur de La vie étrange des bêtes à Sainte-Féréole. Infos au 05.55.92.17.53.

  • Théâtre marionnettes. Comment moi je ? à 11h à Brive au Théâtre municipal. Tout public à partir de 5 ans. Avec la compagnie Tourneboulé. L’histoire commence par une naissance, un soir de neige. Une naissance inattendue – voire pas prévue du tout – qui laisse une petite fille toute emmêlée seule face à elle-même. Heureusement, sur son chemin, elle rencontre Jean-Pierre, philosophe haut perché dans son arbre. De questions en questions, comme on sème des cailloux en forme de point d’interrogation, cette petite fille déroule le fil de l’existence, apprend à réfléchir, à grandir… Une histoire pour questionner ce Moi qui nous constitue. Une histoire pour le plaisir de poser des questions et d’entrer en philosophie. Qui suis-je ? Comment comprendre le monde qui nous entoure ? Comment y trouver sa place ? Comment grandir ? La mise en scène de Marie Levavasseur aborde avec drôlerie et simplicité la philosophie à hauteur de petit homme par un jeu théâtral qui mêle corps, marionnettes et objets. Durée: 55 minutes. Infos au 05.55.22.15.22 et sur le site sn-lempreinte.fr.
  • Atelier jeux nature de 14h30 à 16h à Brive à la médiathèque du centre-ville. Un atelier de construction Tom’Tech Kapla, ouvert aux enfants à partir de 8 ans. Le nombre de places étant limité à 12 enfants, les inscriptions sont obligatoires. À l’occasion de l’exposition Jouons avec les livres! d’Emilie VAST, l’équipe de la ludothèque s’est mobilisée pour animer des ateliers pour enfants autour du thème de la nature et leur faire découvrir de nouveaux jeux. Inscriptions au 05.55.18.17.53.
  • Après-midi prévention à 15h à Brive, salle Dumazaud. Un moment pour aborder les diverses addictions ouvert à tous et traduit en langue des signes. Il est animé par le lieutenant Jean-Philippe Mondin, commandant de la communauté de brigades de gendarmerie de Terrasson Lavilledieu. Infos au 06.46.59.57.98.
  • Conférence. L’hypnose à but thérapeutique à 15h à Brive à Cultura Centre, 9 avenue de Paris. Avec Catherine Bouygues, thérapeute spécialisée en hypnose et PNL. Infos au 05.55.92.17.53.
  • Ciné goûter. Les Ritournelles de la Chouette à 16h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Kœnig. Un film d’animation franco-belge. À partir de 4 ans. La Chouette du cinéma a rassemblé dans ce nouveau programme cinq histoires à ritournelles. La petite fourmi qui a plein d’amis, l’escargot farceur démasqué, la sage tortue d’or, l’humble tailleur de pierre et le candide Basile nous invitent à ne pas nous croire les plus forts ni les plus malins, et à rester modestes. Les Ritournelles de la Chouette composent ainsi une amusante et délicate exhortation au vivre ensemble dans la simplicité. Écrits comme des chansons à refrain, ces courts métrages offrent aux enfants le plaisir sécurisant de la répétition. Mais ils titillent aussi la curiosité, car, en de légères variations, leurs refrains évoluent avec suspens vers une fin surprenante. Et qui délivre au passage un joli message de sagesse. Durée: environ 1 heure. Tarifs: 5 euros comprenant la séance, l’animation et le goûter; 20 euros les 5 séances; tarif de groupe à partir de 15 enfants de 4 euros/personne. Infos au 05.55.22.41.69et sur cinemarex.org.

  • Opéra au cinéma. La Walkyrie à 17h à Brive au cinéma Le Rex, bd Kœnig. En direct du Metropolitan opera de New-York et en haute définition. Retransmission sous titrée en français. Les jumeaux Siegmund et Sieglinde s’aiment d’un amour interdit. Pour protéger les lois du mariage, le Dieu Wotan envoie sa fille la Walkyrie Brünnhilde terrasser Siegmund en favorisant son ennemi lors d’un combat. Incapable de frapper le jeune homme, la déesse guerrière choisit de le protéger, au péril de sa vie. Chef wagnérien par excellence, Philippe Jordan dirige l’œuvre de Wagner réputée comme la plus bouleversante avec la célèbre chevauchée des Walkyries. Profondément humain, cet opéra est idéal pour apprivoiser le répertoire du compositeur allemand. Durée: 5 heures 20. Tarifs: 27 et 19 euros, 12 pour les moins de 14 ans. Cocktail, boisson chaude et petits gâteaux sont offerts à l’entracte. Infos au 05.55.22.41.69 et sur cinemarex.org.
  • Théâtre. L’histoire de ton corps accuse… à 20h30 à Brive au Théâtre de la Grange, 12 rue René Glangeaud. Avec le Théâtre de l’Etoile grise en résidence à la Grange. D’après Qui a tué mon père d’Edouard Louis. Aux Goodyears, Gm&s et les autres. “Qui a tué mon père est un coup de poing, sec et enragé, qui tape où ça fait mal : dans ces corps abîmés par “leur place au monde”, que personne ne veut voir. “J’ai revu mon père après des années de séparation […] Quand j’ai ouvert la porte de chez lui, [… j’ai vu son corps dans un état révoltant. Il a cinquante ans et son corps est détruit…” Dans ce court texte, Édouard Louis déclare son amour à son père et dresse la liste des hommes politiques responsables de sa chute. “J’ai hésité à les citer au début. Comment écrire leur nom dans un livre de littérature ? On se dit qu’ils ne le méritent pas. Et puis […] je me suis dit que c’est ce que je devais faire, inventer une forme littéraire qui permette de dire ces noms.” Tarif unique à 5 euros. Infos au 05.55.86.97.99 et sur theatredelagrange-brive.com.
  • Soirée musique à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • Concert. Ban bang Menphis à partir de 22h à Brive au bar L’Essentiel, 70 rue Marcelin-Roche. Une ambiance country. Infos et réservations au 06.22.94.32.74.

  • Concert. Du son plein les bottes à 19h à Tulle à la salle de Lauzelou. Une soirée organisée par les Jeunes Agriculteurs de la Corrèze. Une 3e édition qui réunit Les Cousinos band en apéro concert, puis Les Flagrands Délires et pour finir le groupe auvergnat Wazoo qui fait sa tournée des 20 ans après le succès de leur single La Manivelle. “Et moi pendant ce temps la, j’ tournais la Manivelle”, le refrain lancé en 1999 a été repris en chœur par tous  les fêtards de France et de Navarre. Avec plus de cinq cent mille singles et albums vendus, et un millier de concerts, le groupe auvergnat fondé par Kévin Quicke & Jeff Chalaffre continue à distiller ses refrains contagieux. Tarifs: 20 euros, 10 pour les moins de 12 ans. Infos au 05.55.21.55.78.

  • Comédie. Fais comme chez toi à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Une comédie de Caroline Steinberg. Charly a un défaut caché: il prend tout au premier degré. Alors quand son ami Patrick, particulièrement maniaque, lui prête son appartement en lui disant “fais comme chez toi” , Charly le prend au pied de la lettre et va vraiment croire que c’est chez lui. Et quand une voisine geek et sexy débarque pour séduire le propriétaire, les ennuis pour Patrick ne font que commencer… Et le boulevard du rire aussi. Du même auteur que Une chambre pour deux, Sexfriends et Un jour mon prince viendra… ou pas!. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. .
************

DIMANCHE 31 MARS

  • Concert. Fantaisie sacrément lyrique à 16h à Brive au centre culturel, 31 avenue Jean-Jaurès. Opéras, chants sacrés et mélodies par l’Ensemble Soldoré avec la soprano Cécile Hede, la mezzo Inès Seye accompagnées au piano par Marine Michel. Ces chanteuses lyriques quelque peu décalées vous proposent un spectacle entre profane et sacré. Au programme: Pergolese, Debussy, Haendel, Mozart, Dvorak, Vivaldi, Granados. Entrée libre mais réservation conseillée. Infos au 05.55.74.20.51.
  • Concert. Mille chœurs pour un regard à 15h à Ladornac, salle des fêtes. Un concert choral au profit de Retina France (association qui soutient et finance la recherche médicale en ophtalmologie). La manifestation est organisée par De si de la, la chorale de la Feuillade, avec Le Chœur de loups (chœur d’hommes de Lubersac) et la chorale de La Bachellerie. Au total: 80 chanteurs. Ces 3 chorales vous promèneront de Mozart au folklore breton, de la variété française (Charles Aznavour, Michel Sardou, Calogéro) au chansons traditionnelles (basque, argentin, brésilien, britannique…). La participation est libre et le bénéfice revendra intégralement à l’association Retina France. Cette manifestation s’intègre dans l’événement national “Mille chœurs pour un regard”parrainé par Calogero, une série de concert programmés du 1er mars au 31 mai avec Retina France et comme leitmotiv “Ensemble chantons pour vaincre les maladies de la vue”.

************

LES EXPOS À VOIR

  • Florian Eymann à Brive à la chapelle Saint-Libéral. Une exposition des œuvres de Florian Eyman, artiste autodidacte internationalement connu, proposée en partenariat avec Maecene Arts. “Les visages, les expressions, les marques du temps sont déconstruits et réinterprétés avec une attention toute particulière. La forme et le fond se confondent, libérés des influences académiques dont souvent se passe l’autodidacte”, e)xlique Laurent Cadeau, président de Maecene Arts. “La matière exalte les sensations, la déconstruction évoque sans jamais suggérer, et l’imagination sera toujours sollicitée pour déceler l’essence d’une photographie brouillée par les humeurs de l’artiste. Seulement alors, les acteurs de ces petites histoires, toujours inscrites dans la Grande, révèleront à l’œil curieux leur force, leur caractère et parfois leurs vices. Il nous fait découvrir que les standards figuratifs peuvent être transcendés par des touches de peintures explosives et abstraites qui cachent partiellement l’œuvre et qui laissent l’imaginaire s’emballer.” Entrée libre. Ouvert du mardi au vendredi de 12h à 18h, samedi de 10h à 13h et de 14h à 18h, dimanche de 15h à 18h. Infos au 05.55.74.41.29 et sur museelabenche.brive.fr. Jusqu’au 31 mars 2019.
  • Vitrail, la lumière sculptée à Brive au Centre municipal d’arts plastiques, 5 avenue Bourzat. Une exposition du verrier Léo Amery. Leo Amery est né à Londres, il a découvert l’art du vitrail à San Francisco en Californie quand il avait 18 ans. Après avoir travaillé en Angleterre, l’artiste est aujourd’hui installé à Martel. Il expose son travail depuis 1985 aussi bien en galeries publiques que privées, dans des salons nationaux et internationaux et dans des centres d’exposition. Il travaille avec deux galeries d’art suisses (la Galerie Orly à Bâle et la Galerie du Solstice près de Neuchatel). Le Glassmuseum d’Ebeltoft au Danemark et le Musée du Vitrail de Cursay Sur Vonne en France, possèdent chacun une de ses œuvres dans leur collection permanente. Depuis 1995, il a développé une technique de présentation du vitrail (appelée “vitrail-relief”). Ses œuvres sont exposées sur un mur mais décalées de sa surface par quelques centimètres, ceci pour permettre le reflet des couleurs et de la forme du vitrail sur le mur. Cela préserve le concept essentiel du vitrail qui est le passage de la lumière et permet d’accrocher l’œuvre ou de la déplacer aussi facilement que si c’était un tableau. Visite guidée par l’artiste le mercredi 20 mars à 16h. Entrée libre. Infos au 05.55.74.20.51. Jusqu’au 10 avril 2019.
  • Jouons avec les livres d’Émilie Vast à Brive dans le grand hall de la médiathèque municipale et à la médiathèque Michel Dumas aux Chapélies. Partez à la découverte du monde d’Emilie Vast, auteure-illustratrice, au travers de différents tableaux présentés dans les médiathèques du centre-ville et des Chapélies. De sympathiques modules ludiques pour que le jeu invite à la lecture, pour que la lecture se prolonge dans le jeu. Cette exposition est une invitation à pénétrer dans l’univers graphique d’Emilie Vast. L’exposition que propose Émilie est basée ici sur une partie de ses ouvrages : Océan, le noir et les couleurs, Chamour, Il était un arbre, De papa en papa, De maman en maman et En t’attendant des éditions MeMo. Dans le cadre de cette exposition, 2 ateliers créatifs sont programmés avec Émilie Vast, le mercredi 20 mars, à 10h, à la médiathèque Michel Dumas, et à 15h, à la médiathèque du centre-ville (places limitées, sur inscription, durée 2 heures). Entrée libre. Ouverture de la médiathèque du centre: mardi de 9h30 à 18h, mercredi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 18h, jeudi de 9h30 à 12h et de 15h à 18h, vendredi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 18h, samedi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 17h. Ouverture de celle aux Chapélies: lundi, mardi et jeudi de 14h à 18h, mercredi et vendredi de 9h30 à 12h et de 14h à 18h, samedi de 9h30 à 12h (sauf vacances scolaires). Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr. Jusqu’au 6 avril 2019.
  • Paroles de mosaïque à Brive au centre culturel, 31 avenue Jean-Jaurès. Lise Arcangeli utilise la mosaïque comme un langage libre en jouant avec les couleurs, les formes, les matières… L’artiste aime à dire qu’elle casse la matière brute afin de la reconstruire. Elle met en scène avec talent la pierre, l’émail, le verre, le ciment… dans un mouvement perpétuel et apporte toute sa splendeur à la matière qui devient œuvre d’art. Dans cette exposition, vous découvrirez une vingtaine de tableaux figuratifs ou abstraits. Autant de thèmes que d’humeurs, l’artiste s’inspire de ses rêveries et met en lumière ses tesselles pour vous raconter des histoires. Un travail d’une minutie extrême, savant mélange de création et de savoir-faire. Lise Arcangeli est mosaïste d’art depuis une vingtaine d’années. Elle a toujours aimé dessiner mais voue une véritable passion à la mosaïque qui s’est transformée en métier. Après s’être formée auprès de grands noms, elle décide de faire le grand saut et installe son atelier à Bilhac en Corrèze. À noter que Lise Arcangeli organise des stages de mosaïque au sein de son atelier et intervient au Centre culturel de Brive pour des ateliers d’initiation (enfants et adultes).
Entrée gratuite. Ouvert en semaine de 9h à 12h et de 14h à 19h, samedi de 10h à 12h et 14h à 19h. Entrée libre. Infos au 05.55.74.20.51. Jusqu’au 30 mars 2019.
  • Paléosculptures à Brive à la bibliothèque du campus universitaire. Une exposition qui vous entraîne à la rencontre d’animaux préhistoriques disparus. Elle est le fruit d’une étroite collaboration entre l’équipe de la bibliothèque universitaire des Sciences et Techniques – Sports, l’artiste-plasticien Joseph Kawerk, et le professeur des universités Daniel Petit. Au carrefour des arts et des sciences, Paléosculptures s’attache à contextualiser techniquement et scientifiquement l’impressionnant travail de reconstitution paléontologique de l’artiste. Les panneaux explicatifs présentés en support permettent de mieux appréhender les méthodes employées par Joseph Kawerk, mais également de comprendre l’importance que représente un solide corpus documentaire dans l’élaboration de son travail. Un éclairage paléozoologique proposé par le biologiste Daniel Petit est également présenté. Venez-vous mesurer à l’ours des cavernes et au dinictis felina. Une visite guidée gratuite et sans inscription est proposée samedi 23 mars à 14h. La visite dure une heure et est menée par Joseph Kawerk et un membre de l’équipe de la bibliothèque. Infos au 05.55.86.48.04 ou bubrive@unilim.fr. Entrée libre. Du lundi au vendredi, de 8h30 à 18h30 et le samedi de 11h à 18h. Infos au 05.55.86.48.04. Jusqu’au 31 mars 2019.
  • Lutetia, 1945. Le retour des déportés à Brive au centre Edmond Michelet, 4 rue Champanatier. Pour de nombreux déportés, l’hôtel Lutetia situé à Paris a constitué un moment important de leur retour en France. Durant quatre mois, du 26 avril à la fin du mois d’août 1945, ce lieu accueillit les rescapés des camps, français mais aussi étrangers. Cette exposition aborde les différents aspects de cet accueil : le choix de ce lieu, la réquisition de l’hôtel, l’encadrement, les équipes médicales, les équipes de militaires chargées du contrôle des arrivants, les bénévoles chargés de la logistique… Si le Lutetia fut un lieu de retour à la vie, il fut aussi celui de la prise de conscience de l’ampleur de la tragédie par la population et surtout par les familles venues, chaque jour attendre leurs proches et chercher des nouvelles. Le bilan est terrible. 166.000 déportés de France, parmi lesquels 76.000 Juifs dont 11.000 enfants. 48.000 d’entre eux sont rapatriés en France, dont 3 000 Juifs. D’après les estimations de notre Fondation, un tiers va passer par le Lutetia. Exposition réalisée par l’AFMD de Paris (Amis de la fondation pour la mémoire de la déportation). Entrée libre et gratuite. Horaires d’ouverture: jusqu’au 30 septembre, du lundi au samedi de 11h à 18h et le samedi de 13h à 18h, à partir du 1er octobre, du lundi au samedi de 13h à 18h. Infos au 05.55.74.06.08 et sur museemichelet.brive.fr. Jusqu’au 4 avril 2019.
  • Une vie à la Manu à Tulle au musée des armes et au musée du Cloître. À partir du 30 mars. Tulle fait partie des plus anciennes manufactures d’armes françaises. La présence de “la Manu”, sur plus de trois cent ans, a profondément façonné la ville et son urbanisme, mais aussi l’histoire des hommes qui y ont pris part. La longévité de cette fabrication liée à l’armement a participé à la constitution d’un patrimoine technique et industriel conséquent, qui se retrouve aujourd’hui au sein des collections des musées de la ville. L’exposition qui couvre la période de 1950 à 2006, met en lien les objets issus des collections et la mémoire d’anciens employés de la Manufacture, captée lors d’entretiens filmés, par la ville de Tulle et l’association Peuple et Culture Corrèze. Au Musée du Cloître, l’exposition met plus spécifiquement en lumière les hommes, leurs métiers et leur savoir-faire mais aussi leur culture commune, comment devenait-on un “nez-noir”. Au musée des Armes, ce sont les bâtiments et les productions qui font l’objet de témoignages et de présentations d’objets. Deux volets complémentaires pour illustrer une aventure industrielle et humaine. Entrée libre. Musée des armes ouvert du mardi au vendredi de 14h à 17h30. Musée u Cloître ouvert du mardi au samedi de 14h à 18h (du 1er octobre au 14 juin) et de 10h30 à 12h30 et de 14h à 18h (du 15 juin au 30 septembre). Infos au 05.55.26.22.15 et au 05.55.26.91.05. Jusqu’au 11 janvier 2020.
  • Figures de l’animal à Meymac au Centre d’art contemporain, abbaye Saint-André. Qu’est-ce qu’un animal? La réponse à la question paraît simple: tout être vivant qui n’appartient pas à l’espèce humaine. Cette définition courte laisse pourtant des zones grises du coté du seuil où commence la vie et à l’autre bout où elle construit une frontière entre les espèces supérieures, dont la réalité s’amenuise sous l’effet de découvertes révélant des porosités tant en ce qui concerne l’habileté, que l’émotion, l’intelligence ou encore du langage. Les récentes polémiques sur la souffrance animale, amplifiant celles antérieures portant sur l’usage des fourrures ou qualifiant de domination esclavagiste nos rapports aux animaux domestiques et plus encore familiers, montrent la fragilité et la complexité de notre position. Les processus de civilisation visent en effet à construire un positionnement autonome par rapport à l’environnement qui réduit les risques dus à son instabilité et donc à l’égard des animaux quels qu’ils soient. Ils associent mise à distance, curiosité, appropriation carnivore, asservissement opportuniste ou sujétion affective. Dans le rapport à l’animal, l’homme cherche à définir sa singularité, la nature de ce qui constitue le fond de son identité. L’animal à cause de ses proximités multiples (physiques et comportementales), est à la fois l’illustration de l’écart qu’il ressent et la manifestation d’une continuité qui le raccroche au grand ensemble de la planète. Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h y compris les jours fériés. Entrée: 5 et 4 euros, gratuit pour les moins de 12 ans. Infos au 05.55.95.23.30 et sur cacmeymac.fr. Jusqu’au 16 juin 2019.
Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire