L'actualité en continu du pays de Brive


Vos sorties de la semaine

LUNDI 8 OCTOBRE 2018

  • Théâtre. Spectateur: droits et devoirs à 20h30 à Nespouls, salle des fêtes. Dans le cadre du lancement de la scène nationale Brive-Tulle L’empreinte. Avec la Compagnie du Soleil bleu. L’Observatoire du comportement du spectateur, ou OCS, organisation non gouvernementale, a mandaté trois de ses meilleurs experts pour venir livrer aux spectateurs de L’empreinte une formation accélérée. Empruntant au monde de l’entreprise son discours de rendement, son souci d’efficacité, sa gestion des ressources humaines basée sur un compagnonnage paternaliste et son esthétique flamboyante avec Powerpoint à l’appui, le spectacle essaie de réapprendre aux spectateurs à bien se tenir au théâtre mais aussi à s’émanciper. Quelques « trucs et astuces » pour optimiser les facultés du « spectateur » et en faire un spectateur avisé. Les « formateurs » autoproclamés et illégitimes traitent de différents sujets: les origines du théâtre, l’émergence de la notion de spectateur, la décentralisation. Mais aussi, comment se comporter au théâtre ? Comment accepter l’ennui ? Comment gérer son émotion durant « les moments forts »? Qu’est-ce qui différencie un spectateur de théâtre d’un visiteur de musée ? Suis-je en droit d’en avoir pour mon argent… Une conférence spectacle amusante et décalée servie par un excellent trio d’acteurs. Durée: 1 heure 30. Tarifs: de 14 à 7 euros. Infos au 05.55.22.15.22 et sur le site sn-lempreinte.fr. Également mardi 9 à Argnetat et mercredi 10 à Meymac.

************

MARDI 9 OCTOBRE

  • Atelier père-enfants. Chocolat de 10h à 11h30 à Brive à la ludothèque municipale, allée Latreille à Gaubre. Dans le cadre des mardis famille de la ludothèque. Avec des enfants de 0 à 3 ans. Gratuit sur inscription. Infos au 05.55.87.16.23 et sur mediatheque.brive.fr.
  • Atelier de langue occitane à 17h30 à Brive, aux archives municipales, 15 rue du docteur Massénat. Un atelier de pratique de la langue proposé chaque mardi par l’Institut d’études occitanes du Limousin en partenariat avec les archives municipales. Durée: 1 heure 30. Entrée libre et gratuite. Infos au 05.55.18.18.50 et sur archives.brive.fr. Également le 16 octobre.
  • Théâtre. Spectateur: droits et devoirs à 20h30 à Argentat, salle socioculturelle. Dans le cadre du lancement de la scène nationale Brive-Tulle L’empreinte. Avec la Compagnie du Soleil bleu. L’Observatoire du comportement du spectateur, ou OCS, organisation non gouvernementale, a mandaté trois de ses meilleurs experts pour venir livrer aux spectateurs de L’empreinte une formation accélérée. Empruntant au monde de l’entreprise son discours de rendement, son souci d’efficacité, sa gestion des ressources humaines basée sur un compagnonnage paternaliste et son esthétique flamboyante avec Powerpoint à l’appui, le spectacle essaie de réapprendre aux spectateurs à bien se tenir au théâtre mais aussi à s’émanciper. Les « formateurs » autoproclamés et illégitimes traitent de différents sujets: les origines du théâtre, l’émergence de la notion de spectateur, la décentralisation. Mais aussi, comment se comporter au théâtre ? Comment accepter l’ennui ? Comment gérer son émotion durant « les moments forts »?… Une conférence spectacle amusante et décalée servie par un excellent trio d’acteurs. Durée: 1 heure 30. Tarifs: de 14 à 7 euros. Infos au 05.55.22.15.22 et sur le site sn-lempreinte.fr. Également mercredi 10 à Meymac.

************

MERCREDI 10 OCTOBRE

  • Fête de la science. Visite-atelier enfants-parents à 15h à Brive au musée Labenche. Une visite-atelier sur le thème de l’alimentation dans le cadre de la Fête de la science. Après un parcours dans le musée, enfants et parents feront une dégustation devant une œuvre témoignant des arts de la table au 18e siècle. Pour les enfants à partir de 8 ans et leurs parents. Tarif: 3,50 euros par personne. Infos au 05.55.18.17.70 et sur museelabenche.brive.fr.
  • Atelier jeux de 15h à 16h30 à Brive à la ludothèque municipale, allée Latreille à Gaubre. Tarif: 4 euros pour les non adhérents. Infos au 05.55.87.16.23 et sur mediatheque.brive.fr.
  • Ciné goûter. La Chasse à l’Ours à 16h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Kœnig. À partir de 3 ans. Un programme de 3 courts métrages d’animation. Chaussons nos bottes et partons à l’aventure ! Attraper des ours, parcourir des forêts, traverser des rivières… Même en hiver, tout est possible pour nos petits héros intrépides. Durée: environ 1 heure. Tarifs: 5 euros comprenant la séance, l’animation et le goûter; 20 euros les 5 séances; tarif de groupe à partir de 15 enfants de 4 euros/personne. Infos au 05.55.22.41.69et sur cinemarex.org. Également samedi 13 octobre à 16h.

  • Heure musicale à 18h30 à Brive, à l’auditorium Francis Poulenc. Avec le conservatoire de Brive. Entrée libre. Infos au 05.55.18.17.80 et sur conservatoire.brive.fr.
  • Conférence. Le roman noir, pour en finir avec les genres? à 18h30 à Brive au musée Labenche. Une conférence proposée par l’Alliance française avec l’écrivain Franck Bouysse. L’auteur originaire de Brive a signé une quinzaine de romans noirs depuis 2007, dont Grossir le ciel, Plateau et Glaise. Le quinquagénaire, professeur de biologie à Limoges dans une première vie, a été révélé au grand public avec Grossir le ciel (La manufacture de livres, 2014). Le roman, bientôt adapté sur grand écran, et réédité en livre de poche en 2016, a récolté de nombreux prix dont récemment le prestigieux prix SNCF du polar 2017. Plateau (La manufacture de livres) n’est pas non plus passé inaperçu. Il a notamment été récompensé par le prix des lecteurs de la Ville de Brive-Suez en 2016. Durée : 1h30. Entrée : 5 euros, gratuit pour les scolaires et étudiants. Infos au 05.55.24.46.53.

  • Rencontre dédicace avec Benjamin Whitner à 19h15 à Brive à la librairie La Baignoire d’Archimède, 21 rue Farro. Une rencontre exceptionnelle avec celui qui agite le milieu littéraire. Comparé à Faulkner et Mc Carthy, l’écrivain américain, auteur de Pike, Cry father, est au centre de l’attention des critiques, sujet d’un reportage de François Busnel, pour la publication de son nouveau roman Évasion préfacé rien moins que par Pierre Lemaître (chez Gallmeister). Un roman noir étouffant. Benjamin Whitmer signe une intrigue violente et efficace avec une galerie de personnages taillée à la pointe du couteau. La langue, crue et cruelle, libère la noirceur de l’Amérique “du milieu”, dans les années 70. Infos au 05.55.23.93.67 et sur labaignoiredarchimede.com.
  • Théâtre. Spectateur: droits et devoirs à 20h30 à Meymac, salle de Luzège. Dans le cadre du lancement de la scène nationale Brive-Tulle L’empreinte. Avec la Compagnie du Soleil bleu. L’Observatoire du comportement du spectateur, ou OCS, organisation non gouvernementale, a mandaté trois de ses meilleurs experts pour venir livrer aux spectateurs de L’empreinte une formation accélérée. Empruntant au monde de l’entreprise son discours de rendement, son souci d’efficacité, sa gestion des ressources humaines basée sur un compagnonnage paternaliste et son esthétique flamboyante avec Powerpoint à l’appui, le spectacle essaie de réapprendre aux spectateurs à bien se tenir au théâtre mais aussi à s’émanciper. Quelques « trucs et astuces » pour optimiser les facultés du « spectateur » et en faire un spectateur avisé. Une conférence spectacle amusante et décalée servie par un excellent trio d’acteurs. Durée: 1 heure 30. Tarifs: de 14 à 7 euros. Infos au 05.55.22.15.22 et sur le site sn-lempreinte.fr.

 

************

JEUDI 11 OCTOBRE

  • Cinéma. Séance spéciale. The Ride à 18h30 à Brive au cinéma Le Rex, bd. Kœnig. Une projection du documentaire de Stépahnie Gillard proposée avec Amnesty international. Chaque hiver, une troupe de cavaliers Sioux traverse les grandes plaines du Dakota pour commémorer le massacre de leurs ancêtres à Wounded Knee. Sur ces terres qui ne leurs appartiennent plus, les aînés tentent de transmettre aux plus jeunes leur culture, ou ce qu’il en reste. Un voyage dans le temps pour reconstruire une identité perdue qui confronte l’Amérique à sa propre histoire. Dans ces paysages majestueux, la cinéaste accompagne leur avancée par des travellings fluides, comme John Ford le faisait dans La Prisonnière du désert (1956). Le périple devient alors une école de vie, où les aînés transmettent aux plus jeunes la culture séculaire et les valeurs de la tribu… Durée du film: 1 heure 45. Tarifs: 5,50 à 7 euros. Infos au 05.55.22.41.69 et sur cinemarex.org.

  • Musiques actuelles. The World à 18h30 à Tulle aux Lendemains qui chantent, petite scène. Début du concert à 19h30. La musique de The World est une sensation projetée, celle d’un enthousiasme puissant et naïf balayant tout sur son passage, celui même qui entraîne l’apogée et précipite la décadence de l’humanité. Mais en faisant la fête. Né à Rouen en 2013, The World compose des chansons en anglais sur le monde des affaires, aux matières synthétiques et électriques, aux unissons tranchants et aux arrangements typiques des musiques de films américains entre 1983 et 1987. Un premier album éponyme est sorti en 2015, la sortie du nouvel opus Nights est prévue pour novembre 2018. Entrée gratuite. Infos au 05.55.26.09.50 et sur deslendemainsquichantent.org.

  • Théâtre. Le Procès de Philip K. ou La Fille aux cheveux noirs à 20h30 à Tulle au Théâtre. Dans le cadre du lancement de la scène nationale Brive-Tulle L’empreinte. Une création de Julien Villa avec la Compagnie Vous êtes ici. Nous sommes à Berkeley, le 7 novembre 1972, le jour des élections présidentielles américaines. Richard Nixon brigue un second mandat. Philip K., quarante-quatre ans, est un auteur de science-fiction. Voici plus de vingt ans qu’il passe ses nuits à écrire des romans d’anticipation. Un an plus tôt, lors du cambriolage de son appartement, le manuscrit de son dernier livre a été dérobé. Depuis, il tente de réécrire ce roman, mais n’y parvient pas. Il oublie toutes ses œuvres et des événements étranges se succèdent… Blade Runner, Total Recall, The Man in the High CastleSi l’œuvre de Philip. K. Dick inonde aujourd’hui la pop culture, l’écrivain d’anticipation demeure lui un mystère. Julien Villa s’est fasciné pour ce personnage énigmatique, reflet fou d’une Amérique des extrêmes et de la démesure. Paranoïaque, addict, cet écrivain de science-fiction a navigué aux marges de la psyché humaine. Une plongée vertigineuse dans l’Amérique déjantée des années Nixon. Durée: 1 heure 30. Tarifs: de 21 à 7 euros. Infos au 05.55.22.15.22 et sur le site sn-lempreinte.fr.

  • Comédie. Quelques vers d’amour et beaucoup d’eau fraîche à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Un match passionnant et passionné entre un looser et un macho, arbitré par une futée. « Un seul être vous manque et tout est dépeuplé  » écrivait Alphonse De Lamartine. Pierre ressent toute la profondeur de cette expression célèbre… Car Morgane vient de le quitter… Désespéré, le jeune poète songe à mettre fin à ses jours… Sur les conseils de son médecin, il décide de s’inscrire dans une salle de sport et rencontre Chloé et Alex, deux coachs vivant d’amour et d’eau fraîche, chargés de le regonfler à bloc… Mais leur mission va s’avérer bien plus compliquée que prévu car Morgane fréquente aussi la salle… Entre histoires de cœur et exercices de cardio, le trio va se remettre en question : Un match passionnant et passionné entre le looser et le macho, arbitré par une futée… Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également vendredi 12 et samedi 13 octobre ainsi que la semaine suivante les jeudi 18, vendredi 19 et samedi 20 octobre.

************

VENDREDI 12 OCTOBRE

  • ronde_petits_ecranLectures et comptines. La ronde des tout-petits à 10h à Brive à la médiathèque municipale. Pour les enfants de 1 à 3 ans. Une fois par mois (le deuxième vendredi), les bibliothécaires proposent des lectures de petites histoires, comptines et jeux de doigts, pour accompagner les tout-petits dans leur découverte du livre. “Parce que les livres relient, et parce que les livres, c’est bon pour les petits.” Places limitées à 10 enfants, durée 30 minutes. Inscriptions auprès du secteur jeunesse de la médiathèque. Durée: 30 minutes. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr.
  • Conférence. Histoire de la Corrèze à 15h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Koenig. Une conférence proposée par l’association Utatel et présentée par Frédéric Le Hech, agrégé d’histoire-géographie. Un panorama des grandes périodes historiques qui ont façonné le territoire corrézien et ses habitants : les traces d’une Préhistoire étalée sur 200 000 ans, les vestiges d’une civilisation  gauloise puis romaine, l’omniprésence du Moyen Age dans les paysages… jusqu’au “grand basculement” démographique de 1891-1896. Un focus sur l’histoire politique du département depuis la Révolution, avec l’apprentissage et l’enracinement de la démocratie,  avec les alternances majeures et les périodes troublées, avec les personnalités marquantes pour le territoire. Durée : 2 heures. Tarif : 5 euros, entrée libre pour les adhérents. Infos au 05.55.17.84.76 et sur utatel.com.
  • Atelier d’écriture de 17h30 à 19h à Brive à Cultura Centre, 9 avenue de Paris. Dans la salle Alain Gazeau. Infos au 05.55.92.17.53.
  • Nuit ouverte au théâtre de Brive de 20h à 8h. Dans le cadre du lancement de la scène nationale Brive-Tulle L’empreinte. Pensez à prendre vos affaires de nuit et un sac de couchage pour vivre cette singulière nuit. L’équipe de la scène nationale a proposé à Barbara Métais-Chastanier, dramaturge associée à L’empreinte, de composer une nuit pour le théâtre de Brive. Avec la complicité d’artistes que vous retrouverez dans la saison, L’empreinte vous propose de vivre ensemble une expérience insolite, une nuit ouverte sur le thème de la nuit… «Créer un point d’insistance, d’occupation, de partage. Toute la nuit faire la nuit. Et ainsi faire que le théâtre ait lieu. Qu’il ouvre ses portes comme il ouvrirait l’année. Vivre ensemble l’intensité d’une nuit occupée d’occupations, une nuit ouverte et vivante de 20h à 8h au théâtre. Y venir pour deux heures, y venir pour dix heures. Circuler entre les lieux, entre les moments. Croiser les expériences, les plaisirs, les possibles. Venir dormir, danser, manger, lire, écrire, partager, écouter. Une nuit durant. Pour vivre l’expérience et s’interroger : qui sommes-nous, nous qui veillons ? Petits et grands, jeunes et moins jeunes, libres de circuler dans l’expérience unique : partager une nuit et en faire notre lieu.» Gratuit, réservation conseillée. Infos au 05.55.22.15.22 et sur le site sn-lempreinte.fr.
  • Théâtre. Le Testament de Vanda à 20h30 à Brive au Théâtre de la Grange, 12 rue René Glangeaud. Avec la compagnie professionnelle Théâtre de la Passerelle. Comment ne pas être captivé, par le poème de Jean-Pierre Siméon. Écrit sans ponctuation, comme dans un unique et dernier souffle d’agonie, le poème déroule la parole de Vanda, femme sans doute originaire des Balkans, femme immigrée, femme seule avec son bébé « Belette », dans un centre de rétention, en France… L’auteur: “Il y a deux façons diamétralement opposées de dire le monde et la réalité que nous vivons. La plus présente, l’oppressive, qui se donne comme péremptoire, aussi vite apparue que disparue dans le bruit général: c’est celle de l’information. Qui ne dit des choses et des êtres que leur apparence, le minimum reconnaissable et identifiable, le lieu commun, bref ce qu’on en sait déjà et qui contente la paresse et organise l’oubli. L’autre, la généralement absente, l’opprimée, qui tente de dire la profondeur sous la surface, le réseau inextricable des ombres et des clartés sous l’évidence, l’évidence de chair, de nuit de cris et de silence de toute vie, bref la part perdue de l’information. Cette façon-là c’est celle de la poésie. Le Testament de Vanda c’est cela : la tentative de dire autant qu’il se peut, la vérité, la poésie d’une vie, brutale et tendre, violente et douce, aimante et déchirée, la vérité sous l’information qui en fait l’économie, celle qui ne dit que : suicide d’une migrante dans un centre de rétention…” Tarifs de 11 à 7 euros. Infos au 05.55.86.97.99 et sur theatredelagrange-brive.com.
  • Vidéo libre. Le Mustang, dernier royaume hymalayen à 20h30 à Brive au centre culturel, 31 avenue Jean-Jaurès. Mustang, dernier royaume himalayen… Et une des plus belles montagnes du monde. C’est aussi une culture tibétaine préservée par les vicissitudes de l’histoire. Toutefois les choses changent, quel sera par exemple l’impact de la nouvelle piste ? Cette soirée nous en fera découvrir les facettes et les enjeux du futur. Annick et Jean-Pierre Dessens se rendent au Mustang chaque année, en connaissent tous les villages, et ont parcouru quelques 2500 kilomètres à pied sur un peu tous les sentiers. Ils commenteront un de leurs films en direct et répondront aux questions. Durée: 1 heure 30. Entrée gratuite. Infos au 05.55.74.20.51.
  • Concert jazz vocal. Sylvia Howard quartet à 20h30 à Brive au Stadium café bowling, 6 avenue Léo Lagrange. Née à Indianapolis (Indiana) en 1955, Sylvia Howard est une chanteuse d’une intensité rare, dans la lignée des grandes divas du jazz, Billie Holiday, Ella Fitzgerald ou Sarah Vaughan. A l’aube des années 1990, on lui propose un contrat pour chanter pendant trois mois dans un grand hôtel de Singapour. A partir de cette expérience, Sylvia Howard se produit de palace en palace, de Djakarta à Hong Kong et de Bali à Kuala Lumpur. Rêvant d’Europe, elle débarque à Paris en 2000, où elle décide de s’établir. Elle se produit avec les plus grands jazzmen de passage à Paris dans les clubs Le Sunset, Duc des Lombards, Caveau de la Huchette… et dans les plus grands festivals en Europe. Infos sur la page Facebook, au 06.85.67.72.81 ou 06.20.69.34.63.

  • Concert jazz. Salt Pin-ups quartet à 20h45 à Brive, salle du pont du Buy. Le Jazz Club 19100 accueille ce quartet composé de trois jeunes chanteuses et d’un guitariste. Salt Pin-ups quartet revisite les standards du jazz vocal des années 40/50 avec beaucoup de talent, ceux des Andrew Sisters, notamment. Le guitariste Jean-Michel Antolin, avec un jeu sobre et efficace, met en valeurs les multiples facettes des voix de Armelle Bescond, Amandine Caplanne et Sarah Soulard. Leurs versions colorées de Rhum and Coca Cola ou de Mr Sandman n’ont pas besoin de grand ensemble pour se faire entendre. L’accompagnement à la gratte de Jean-Michel, réduit à l’essentiel toutes les envolées des orchestrations cuivrées initiales. Tarifs: 12 et 10 euros, 5 pour les étudiants. Infos et réservations au 06.87.34.54.26 ou 06.58.42.85.36.

  • Soirée Corto Maltesse à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • Comédie. Quelques vers d’amour et beaucoup d’eau fraîche à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Un match passionnant et passionné entre un looser et un macho, arbitré par une futée. « Un seul être vous manque et tout est dépeuplé  » écrivait Alphonse De Lamartine. Pierre ressent toute la profondeur de cette expression célèbre… Car Morgane vient de le quitter… Désespéré, le jeune poète songe à mettre fin à ses jours… Sur les conseils de son médecin, il décide de s’inscrire dans une salle de sport et rencontre Chloé et Alex, deux coachs vivant d’amour et d’eau fraîche, chargés de le regonfler à bloc… Mais leur mission va s’avérer bien plus compliquée que prévu car Morgane fréquente aussi la salle… Entre histoires de cœur et exercices de cardio, le trio va se remettre en question : Un match passionnant et passionné entre le looser et le macho, arbitré par une futée… Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également samedi 13 octobre ainsi que la semaine suivante les jeudi 18, vendredi 19 et samedi 20 octobre.
************

SAMEDI 13 OCTOBRE

  • Atelier mosaïque de 10h à 12h30 et de 14h à 18h à Brive au centre culturel, 31 avenue Jean-Jaurès. Un atelier d’initiation pour adultes de 6 heurs et demie avec Lise Arcangeli, mosaïste d’art. Infos au 05.55.74.20.51.
  • Dédicace de 10h à 18h à Brive à Cultura Centre, 9 avenue de Paris. Une dédicace de l’auteur Lièn Mali pour son roman Supplie-moi (romance adulte). Infos au 05.55.92.17.53.
  • 600x300-livre_jeunesse4La Ronde des histoires à 10h30 à Brive à la médiathèque municipale, secteur jeunesse. Public de 3 à 8 ans. Chaque deuxième samedi du mois, les bibliothécaires convient les enfants à une séance de lecture. Thème de celle-ci: les couleurs de l’automne. Durée: 45 min. Entrée libre. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr.
  • Spectacle en transports en commun. La visite déguidée de Brive à Tulle et de Tulle à Brive. Dans le cadre du lancement de la scène nationale Brive-Tulle L’empreinte. De et avec Bertrand Brossard: “La visite déguidée, c’est un spectacle qui revisite ou qui dévisite, tous les poncifs de la visite guidée. Ici, point de bâtiment, ni de patrimoine. Deux villes, distantes de 30 km et une histoire. Faire la visite en transport en commun… Je n’ai jamais compris ce qui était mis en commun dans cette idée du transport. Des gens ? On met des personnes dans un lieu ou un véhicule commun pour les transporter ? Ou bien alors on met nos existences en commun dans les mains d’un chauffeur ou d’un pilote. On met nos existences, notre présent et donc notre futur dans les mains d’un seul individu ! Si on met en commun notre futur, on met aussi notre passé ça semble évident… Dans la visite déguidée en bus, qui ira de Brive à Tulle ou de Tulle à Brive, les spectateurs vont mettre leur futur entre les mains d’un chauffeur de bus et leur passé entre les mains d’un acteur qui va en faire quelque chose… Le passé entre Brive et Tulle est une rivalité et une rivalité ça se règle au présent ; et on pourrait en faire un spectacle si on veut avancer en commun.” Durée: 1 heure 30 (aller/retour). Gratuit sur réservation. Avec des départs depuis les deux théâtres de Brive et Tulle. Pour connaître les horaires, consultez le site de la scène nationale. Infos au 05.55.22.15.22 et sur le site sn-lempreinte.fr.
  • Avant-scène avec Jean-Pierre Siméon à 15h à Brive à la médiathèque municipale, place Charles de Gaulle, salle d’étude. Rencontre avec le poète, romancier, dramaturge et critique, Jean-Pierre Siméon, à l’occasion des représentations de sa pièce Stabat mater furiosa, au théâtre de la Grange par la compagnie du Théâtre du Cri, les 13 et 14 octobre à 18h. Cette avant-scène lui permettra de parler de son œuvre et, notamment, de sa conception de l’écriture théâtrale. Jean-Pierre Siméon est l’auteur d’une œuvre variée : romans, poèmes, pièces de théâtre. Durant plus de dix ans, il a été le directeur artistique du Printemps des poètes. Depuis janvier 2018, il a pris la direction de la collection Poésie chez Gallimard.
Poète reconnu, à partir de 1996, il s’intéresse au théâtre. Il se met à écrire pour la scène à l’invitation de Christian Schiaretti, directeur de la Comédie de Reims. Entrée libre. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr.
  • Ciné goûter. La Chasse à l’Ours à 16h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Kœnig. À partir de 3 ans. Un programme de 3 courts métrages d’animation. Chaussons nos bottes et partons à l’aventure ! Attraper des ours, parcourir des forêts, traverser des rivières… Même en hiver, tout est possible pour nos petits héros intrépides. Durée: environ 1 heure. Tarifs: 5 euros comprenant la séance, l’animation et le goûter; 20 euros les 5 séances; tarif de groupe à partir de 15 enfants de 4 euros/personne. Infos au 05.55.22.41.69et sur cinemarex.org.
  • Conférence. Jeanne d’Arc à 16h à Brive, au musée labenche. Une conférence proposée par l’association Arts et liens. Entrée libre. Réservations au 06.27.83.95.69. Infos sur lesartsetliens.free.fr.
  • Théâtre. Stabat Mater Furiosa à 18h à Brive au Théâtre de la Grange, 12 rue René Glangeaud. De Jean-Pierre Siméon avec le Théâtre du Cri, compagnie en résidence à la Grange. “Je n’ai pas écrit un poème. J’ai écrit un texte de théâtre. Pour une comédienne, pour la profération, pour le corps. J’ai écrit du cri et du chant pour la caisse de résonance de la scène.” Jean-Pierre Siméon. Stabat mater furiosa est un cri contre la guerre, c’est aussi un chant pour la vie. Mêlant le cri et le chant, la mère furieuse se tient debout, défiant l’homme de guerre: ” je n’appartiens qu’à la vie et tu as trop fait contre la vie “. Toujours d’une brûlante actualité, hélas! Tarifs de 9 à 5 euros. Infos au 05.55.86.97.99 et sur theatredelagrange-brive.com. Également le lendemain dimanche 14 à 18h. À noter une rencontre avant-scène avec l’auteur Jean-Pierre Siméon samedi 13 octobre à 15h à Brive à la médiathèque municipale.
  • Conférence. Famille d’autrefois, familles de toujours à 18h30 à Brive, à la chapelle de la Providence. Une conférence dans le cadre du 48e anniversaire de la disparition d’Edmond Michelet, proposée par L’Institut culturel catholique corrézien Edmond Michelet avec pour invité S.A.I.R l’Archiduc Rudolf d’Autriche. Infos au 05.55.74.06.08.

  • Embrasement urbain de 19h30 à 21h dans les rues de Tulle et de 21h30 à 22h30 à Brive devant le théâtre. Une soirée de clôture mémorable dans le cadre du lancement inaugural de la scène nationale L’Empreinte. Avec Pierre de Mecquenem et la Compagnie La Machine. Une célébration de feu dans l’espace public pour une soirée de clôture festive et populaire, des installations de flammes qui poétisent la ville. À Tulle, le spectacle Pyromènes et à Brive Incandescences suivi d’un bal. Gratuit. Infos au 05.55.22.15.22 et sur le site sn-lempreinte.fr.

  • Soirée jazz Swingarden à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.

  • Musiques actuelles. Elysan fields à 19h30 à Tulle aux Lendemains qui chantent. Elysian Fields est issu de la légendaire Knitting Factory de New York, haut lieu de l’exploration musicale et du métissage stylistique, foyer de la remuante scène Downtown des 90’s. Venant de fêter vingt années de musique, le duo de Brooklyn revient avec son onzième album Pink Air, et montre qu’il n’a rien perdu de son charme hors norme.
    Album après album, Elysian Fields entretient le mythe d’un groupe pas comme les autres. La tension créatrice que le duo Oren Bloedow / Jennifer Charles génère, se révèle toujours aussi unique et plus puissante que jamais. Elysian Fields signe son grand retour avec ce nouvel opus, au son plus rock, rappelant les grands albums du groupe (Bleed your Cedar -1996, Queen of the Meadow –2000). Probablement le meilleur enregistré à ce jour. Tarif en location: 5,50 euros. Dégustation de vins par Elizabeth My Dear. Infos au 05.55.26.09.50 et sur deslendemainsquichantent.org.

  • Comédie. Quelques vers d’amour et beaucoup d’eau fraîche à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Un match passionnant et passionné entre un looser et un macho, arbitré par une futée. « Un seul être vous manque et tout est dépeuplé  » écrivait Alphonse De Lamartine. Pierre ressent toute la profondeur de cette expression célèbre… Car Morgane vient de le quitter… Désespéré, le jeune poète songe à mettre fin à ses jours… Sur les conseils de son médecin, il décide de s’inscrire dans une salle de sport et rencontre Chloé et Alex, deux coachs vivant d’amour et d’eau fraîche, chargés de le regonfler à bloc… Mais leur mission va s’avérer bien plus compliquée que prévu car Morgane fréquente aussi la salle… Entre histoires de cœur et exercices de cardio, le trio va se remettre en question : Un match passionnant et passionné entre le looser et le macho, arbitré par une futée… Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également la semaine suivante les jeudi 18, vendredi 19 et samedi 20 octobre.

************

DIMANCHE 14 OCTOBRE

  • Trail pour la Paix à partir de 9h à Lissac sur Couze, départ de la base nautique de la Ville de Brive. Un événement organisé comme chaque année par le Mouvement de la Paix, une façon pour l’association de mobiliser pour la paix autour d’un événement sportif. Au programme: un trail de 21km (départ à 9h), une course nature de 13km (départ à 9h10) et deux marches de 8,5 et 13km (départ à 9h15). Les parcours empruntent des chemins variés, dans les buis, bois de petits chênes, fonds de vallées, hauteurs du Causse… Pour les courses, inscriptions en ligne sur jorganize.fr (12 euros) ou sur place (15 euros) avec repas offert à tous les coureurs (récompenses au scratch et aux 3 premiers de chaque catégorie). Pour les marcheurs, inscriptions sur place à 3 euros ou 9 avec le repas. Infos au 06.10.75.82.69 et traildelapaix19.over-blog.com.
  • Roller Hockey. Championnat PréNat4 Nouvelle Aquitaine à partir de 10h à Brive, salle du Rocher Coupé, route de Meyssac. Venez supporter les Grizzlys du club briviste. Le programme: 10h match Brive contre Périgueux, 11h15 Stade bordelais contre Bordeaux Chartrons, 12h30 Périgueux contre Pessac, 13h45 Bordeaux Chartrons contre Brive et 15h Pessac contre Stade bordelais. Entrée gratuite. Buvette et snack. Infos  sur rollerhockeybrive.com.
  • Théâtre. Stabat Mater Furiosa à 18h à Brive au Théâtre de la Grange, 12 rue René Glangeaud. De Jean-Pierre Siméon avec le Théâtre du Cri, compagnie en résidence à la Grange. “Je n’ai pas écrit un poème. J’ai écrit un texte de théâtre. Pour une comédienne, pour la profération, pour le corps. J’ai écrit du cri et du chant pour la caisse de résonance de la scène.” Jean-Pierre Siméon. Stabat mater furiosa est un cri contre la guerre, c’est aussi un chant pour la vie. Mêlant le cri et le chant, la mère furieuse se tient debout, défiant l’homme de guerre: ” je n’appartiens qu’à la vie et tu as trop fait contre la vie “. Toujours d’une brûlante actualité, hélas! Tarifs de 9 à 5 euros. Infos au 05.55.86.97.99 et sur theatredelagrange-brive.com. À noter une rencontre avant-scène avec l’auteur Jean-Pierre Siméon samedi 13 octobre à 15h à Brive à la médiathèque municipale.

************

LES EXPOS À VOIR

  • 14-18, regards croisés à Brive au musée Labenche et aux archives municipales. À partir du 12 octobre. Une exposition sur les deux sites consacrée à la Première Guerre mondiale. Le musée met particulièrement en valeur ses collections d’objets liés à cette période et les archives présentent le quotidien de Brive et des soldats du 126e RI à travers le regard de la Briviste Marguerite Genès qui consigna dans des cahiers ses impressions sur cette période tragique. Témoin direct, cette occitaniste réputée, enseignante et infirmière bénévole, a en effet consigné quasiment quotidiennement dans des cahiers ses impressions et son point de vue sur cette sombre période. redécouverts récemment, ses écrits offrent un regard puissant et poignant sur ce conflit. De son côté, le musée de Brive fondé en 1878, a connu la première Guerre mondiale et son conservateur de l’époque, le peintre Raphaël Gaspéri, fait d’ailleurs partie des nombreux pères à avoir perdu un fils durant le conflit. Le musée expose armes, médailles, portraits, œuvres de propagandes clichés, art des tranchées… Le lien entre les deux établissements se trouve dans une vingtaine de dessins d’Albert Copieux, témoignant de l’horreur du conflit et du quotidien des soldats, et qui ont été prêtée par une Brivsite, petite fille de poilu. Entrée libre. Au musée Labenche: du lundi au samedi de 12h à 18h, dimanche de 15h à 18h, fermée le mardi (infos au 05.55.18.17.70 et sur museelabenche.brive.fr). Aux archives, rue Massenat: du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et e 13h30 à 17h (infos au 05.55.18.18.50 et sur archives.brive.fr). Entrée libre. Jusqu’au 25 novembre 2018. À noter qu’une lecture commentée des carnets de Marguerite Genès aura lieu mercredi 31 octobre à 14h30 au musée Michelet dans le cadre des Mercredis de Michelet.
  • La Force noire à Brive au centre Edmond Michelet, 4 rue Champanatier. Le corps des tirailleurs “sénégalais” et sa participation aux différents conflits: 1re et 2nde Guerres mondiales, Indochine, Madagascar, Algérie… 17 pays du continent africain ont donné des contingents à la « Force noire ». Cette exposition retrace un siècle d’histoire des tirailleurs indigènes enrôlés dans les colonies pour aller se battre au service de la Métropole. Un rappel historique sera fait sur la participation du briviste, le Colonel Germain, capitaine en second de l’expédition Congo-Nil de 1896, qui conduira à la crise de Fachoda. Une exposition en partenariat avec l’ONAC-VG (Office nationale des anciens combattants et victimes de guerre). Entrée libre et gratuite. Horaires d’ouverture: jusqu’au 30 septembre, du lundi au samedi de 11h à 18h et le samedi de 13h à 18h, à partir du 1er octobre, du lundi au samedi de 13h à 18h. Infos au 05.55.74.06.08 et sur museemichelet.brive.fr. Jusqu’au 12 janvier 2019.
  • Passion chocolat à Brive à la médiathèque municipale, dans le grand hall. Pour préparer la semaine du Goût, la médiathèque vous propose une exposition très gourmande composée de l’exposition Passion chocolat réalisée avec la collaboration d’Arnaud Nicolsen, artisan-chocolatier et de l’exposition “Les mots de la gourmandise” réalisée par Elzevir et prêtée par la B.D.P de la Corrèze. L’exposition Passion chocolat nous amène en voyage au pays des gourmands. Qu’il soit noir, blanc ou au lait, pur ou aromatisé, il est irrésistible et universellement apprécié. Les mots de la gourmandise est une exposition sur les expressions françaises en lien avec l’alimentation, elle vous fait découvrir l’origine des expressions populaires et culinaires en mêlant le plaisir des mots aux plaisirs de la bouche Entrée libre. Ouvert mardi de 9h30 à 18h, mercredi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 18h, jeudi de 9h30 à 12h et de 15h à 18h, vendredi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 18h, samedi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 17h. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr. Jusqu’au 27 octobre 2018.

  • Marins tatoués à Brive à la librairie La Baignoire d’Archimède. Exposition d’une douzaine de photos extraites du livre Marins tatoués – Portraits de marins 1890-1940 (édition bilingue) de Jérôme Pierrat et Éric Guillon, édité par La Manufacture de livres. Des illustrations qui mêlent esthétique du portrait photo et archives uniques. L’exposition comme le livre retrace l’histoire de cette pratique, popularisée par les marins. Car avant d’orner les bras de collègues branchés, le tatouage (ou tatau) était considéré comme un rite de passage au sein des tribus polynésiennes. C’est après avoir foulé leurs terres au 18e siècle que les marins occidentaux se sont réapproprié cette culture. Petit à petit, ils ont fait de cette coutume un élément indissociable de la figure qu’ils incarnent. Ouvert du mardi au samedi de 10h à 19h. Entrée libre. Infos au 05.55.23.93.67 et sur labaignoiredarchimede.com. Jusqu’au 5 novembre 2018.

  • Garages et dérivés à Brive au centre culturel, 31 avenue Jean-Jaurès. À partir du 8 octobre avec vernissage jeudi 11 à 18h30. L’atelier photographique du centre culturel de Brive vous propose une balade à la découverte de lieux insolites autour du thème des garages et de ses dérivés. Au fil de la visite, vous découvrirez des photos de lieux décalés, voire improbables. Votre regard sera arrêté par un atelier en désordre, une vitrine des plus rocambolesque, une façade hors du temps… mais surtout et avant tout par l’ambiance qui se dégage de ces clichés. Vous retrouverez l’atmosphère de sites atypiques que l’on découvre parfois au hasard de nos escapades. “Une expo sensible qui met aussi en exergue le contraste entre différents concepts, époques, endroits. Le pari est réussi pour les photographes amateurs qui avec un thème peu ordinaire, ont fait preuve, au-delà de la maîtrise et du savoir-faire de l’image, d’ingéniosité et de  curiosité.” Entrée gratuite. Ouvert en semaine de 9h à 12h et de 14h à 19h, samedi de 10h à 12h et 14h à 19h. Entrée libre. Infos au 05.55.74.20.51. Jusqu’au 3 novembre 2018.
  • Étienne Baluze, un savant illustre à l’ombre des puissants au musée du cloître de Tulle, place Monseigneur. À l’occasion du tricentenaire de la disparition d’Etienne Baluze (1630-1718), le musée et l’association des Amis du musée du Cloître et du Vieux Tulle ont souhaité remettre en lumière cette figure de l’histoire de la ville et son époque. L’exposition présente le parcours de ce jeune tulliste qui après des études de droit devient le bibliothécaire du principal ministre de Louis XIV, Jean-Baptiste Colbert. Elle retrace la carrière et les métiers qu’Etienne Baluze exerce à l’ombre des hommes de pouvoir, cardinaux, archevêques ou ministres, pour lesquels il travaille. L’exposition est aussi l’occasion d’aborder la question de ses relations avec sa ville natale à une période qui voit naître deux savoir-faire identitaires de Tulle : la fabrication d’armes à feu et la dentelle en poinct de Tulle. L’exposition réunit des objets provenant des collections des musées de la ville (musée du Cloître et musée des Armes) ainsi que plusieurs livres et documents exceptionnels du 17e siècle du fonds patrimonial de la médiathèque de Tulle. Entrée gratuite. Ouvert tous les jours du mardi au samedi de 10h30 à 12h30 et de 14h à 18h (de 14h à 18h à partir du 1er octobre). Infos au 05.55.26.91.05. Jusqu’au 6 janvier 2019.
  • Instantanés de la Grande guerre à Tulle au Musée des armes. Il y a 100 ans, nos poilus s’engageaient dans les derniers mois de celle que l’on pensait être la “Der des Ders”. Si les contemporains ont qualifié ce conflit de “Grande guerre”, c’est parce qu’ils ont eu conscience d’assister et de participer à un guerre hors normes, une guerre totale où toutes les forces nationales étaient mobilisées dans un seul but, la victoire. Cette exposition de 36 photographies, provient d’une donation privée de plaques de verre stéréoscopiques éditées après la Première Guerre mondial. Elle met en lumière les conditions de vie des soldats allemands, français et de leurs alliés au cours du conflit, de la mobilisation le 2 août 1914 au défilé de la Victoire du 14 juillet 1919. Les scènes de la vie quotidienne des soldats dans les tranchées, la promiscuité dans la boue, l’attente avant les offensives, l’évolution de l’armement ou les conséquences du conflits dans l’arrière front sont présentés au public au travers de photographies rares et originales. Entrée libre. Ouvert du mardi au vendredi de 14h à 17h30. Infos au 05.55.26.22.15. Jusqu’au 7 janvier 2019.
  • De fils ou de fibres à Meymac au Centre d’art contemporain, abbaye Saint-André. À partir du 8 juillet avec vernissage le 7 à 18h. Nombre d’artistes aujourd’hui, se ré-approprient, explorent ou détournent des techniques artisanales longtemps laissées de côté : ainsi du fil, au tissage, en passant par le tricot, le patchwork ou encore la broderie. Le recours au matériau textile dépasse largement le monde du féminin auquel il était traditionnellement associé. Les expérimentations débouchent sur des pratiques artistiques foisonnantes, allant de l’installation protéiforme à l’objet. L’exposition réunit les travaux d’artistes qui utilisent comme matériau le fil, la corde ou la ficelle et même le fil de fer ou le fil de plastique pourvu que ceux-ci soit façonnés, noués ou tissés, mais aussi la toile, le voile, le feutre… Le tout sur les cinq niveaux de l’abbaye. Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 13h et de 14h à 19h (à partir du 23 septembre de 14h à 18h et le matin sur rendez-vous). Visites commentées en juillet et en août, le mercredi à 15h (compris avec le billet d’entrée). Entrée: 5 et 4 euros, gratuit pour les moins de 12 ans. Infos au 05.55.95.23.30 et sur cacmeymac.fr. Jusqu’au 14 octobre 2018.
  • Pays et paysages. Henri Cueco à Sédières, au sein du château. Cet été, c’est l’œuvre d’un “enfant du pays”, né à Uzerche en 1929 et décédé il y a un an qui sera à l’honneur sur les murs du château. En occitan, le mot paysage n’existe pas, on dit “pays”. Pour Henri Cueco, la représentation de paysages, des hommes, des animaux ou végétaux, comme des choses vues ou imaginées, la lumière, l’espace, les ciels ; tout renvoie aux questions de vision du monde, à son écologie, à ce que le regard embrasse et à sa poésie. Henri Cueco avait un attachement indiscutable à la Corrèze. En forme de rétrospective partielle, cette exposition présentera près d’une cinquantaine d’œuvres jalonnant le travail du peintre sur le paysage et sa représentation. Tarif: 4 euros, 2 en réduit et gratuit pour les moins de 11 ans. Ouvert tous les jours de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h. Infos au 05.55.93.71.48 et sur sedieres.fr. Jusqu’au 29 septembre 2018.
  • Le monde insolite des champignons à Sédières, en plein air. Ce Briviste, passionné de mycologie, a observé les champignons, non sous un angle scientifique, mais davantage avec l’œil d’un promeneur émerveillé par ses découvertes. Il les livre au public sous la forme d’une dizaine de clichés assortis de poèmes. Visite libre. Infos au 05.55.93.71.48 et sur sedieres.fr. Jusqu’au 29 septembre 2018.
  • Portraits du président au musée du président Chirac à Sarran. L’exposition est constituée d’œuvres sorties des réserves de conservation et propose d’aborder un sujet largement traité dans les cadeaux officiels ou personnels offerts au président de la République, celui du portrait présidentiel. En effet, le musée conserve plus de 200 portraits du président Jacques Chirac sur tout type de support : céramique, verre, broderie, tapis, métal, bois, marbre, plâtre, dessins, peintures, photographies… Le propos ici est d’étudier les modalités de la mission de représentation dont sont chargés ces portraits : particularité nationale, promotion du savoir-faire, promotion de l’innovation, de l’histoire nationale… tout en les considérant comme les signes tangibles d’un dialogue établi entre les pays. Représentations inventées ou portraits stylisés, chaque artiste et chaque pays apportent référence culturelle, savoir-faire et technique pour représenter en portrait le président de la République. Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h. Entrée: 4,50 euros (3,50 et 3 euros en tarifs réduits). Infos au 05.55.21.77.77 et sur le site museepresidentchirac.fr. Jusqu’au 30 novembre 2018.
Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire