L'actualité en continu du pays de Brive


Vos sorties de la semaine

LUNDI 2 OCTOBRE 2017

  • Documentaire. La Perse au cœur de l’Iran à 14h30 et 20h à Brive au cinéma CGR. Dans le cycle Connaissances du monde. Un documentaire réalisé par Robert-Émile Canat. Les récits enflammés des voyageurs de l’Antiquité excitent la curiosité… 9000 ans de civilisation, une histoire fastueuse, une culture des plus raffinées ont , en effet patiamment façonné ce pays si mal connu, si étrangement fascinant qu’est l’Iran. Durée: 2 heures. Tarifs: 8 et 9,50 euros. Infos au 0.892.688.588 et sur cgrcinema.fr/brive.

  • Réunion débat sur l’Allemagne à 18h à Brive au centre culturel, 31 avenue Jean-Jaurès. Une réunion proposée par Espéranto 19 en présence du dr Kurz Rainer, président de la FAME (Fondation pour le soutien à la communication internationale). La réunion portera entre autres sur les politiques d’insertion professionnelle des migrants en Allemagne et en Australie. Le Dr. Kurz partage son temps entre ces deux pays. Il parlera aussi de l’actualité électorale allemande. La conférence sera donnée en espéranto, avec traduction en français.
  • Danse. Le Cri du cœur à 19h45 à Brive au Théâtre municipal, dans la petite salle. En avant-scène du spectacle F(l)ammes, le New danse studio de Brive livre cette chorégraphie abordant la révolte de la jeunesse. Elles sont dix. Dix jeunes danseuses, amateurs et passionnées, membres de la “tribu” New danse studio, qui ont choisi sous la direction artistique de Françoise Cance, de parler de la révolte de la jeunesse, de la manifestation, avec comme point de départ mai 68. “Au départ, juste des pas dans le silence. Le murmure enfle, gonfle, gronde. La colère rage. Elles dansent comme d’autres crient à l’injustice. Ensemble. Elles dansent pour faire tomber les entraves imposées, les limites dictées, les paroles étouffées. Elles dansent et ne se lassent pas de crier leur joie d’être en vie. Ensemble, elles font naître les possibles”, dévoile la chorégraphe. Durée: 12 min. Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles. Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.com.

  • Théâtre. F(l)ammes à 20h30 à Brive au Théâtre municipal. Un spectacle performance de Madani Compagnie. Nées de parents immigrés, expertes de leur propre vie et de leur féminité, dix jeunes femmes entre 18 et 28 ans explorent et affirment leur histoire, leurs espérances, et leur désir d’être parties prenantes de l’avenir de ce pays. F(l)ammes est le deuxième épisode de Face à leur destin, projet écrit et mis en scène par Ahmed Madani dans lequel il souhaite livrer une description appliquée et minutieuse de ce que recouvre la réalité d’être de jeunes français vivant dans une zone urbaine sensible. Il dresse cette topographie avec des experts de la jeunesse : les jeunes eux-mêmes.Durée: 1 heure 25. Tarifs: de 21 à 5 euros. Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.com. Également le lendemain mardi 3 octobre même heure.

************

MARDI 3 OCTOBRE

  • Lectures. Franck Bouysse de 12h30 à 13h30h à Brive à la médiathèque municipale, place Charles de Gaulle. Découvrez, à travers des lectures choisies, l’univers de Franck Bouysse, auteur en résidence à Brive du 18 septembre au 15 octobre. Franck Bouysse est le lauréat du Prix des lecteurs de la ville de Brive – Suez 2016 pour Plateau (2016-La Manufacture de livres) mais aussi du Prix du Polar SNCF 2017 pour Grossir le ciel (2014-La Manufacture de livres). Entrée libre. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr. À noter une rencontre avec Franck Bouysse samedi 7 octobre à 15h à la médiathèque.
  • Atelier de langue occitane à 17h30 à Brive, aux archives municipales, 15 rue du docteur Massénat. Un atelier de pratique de la langue proposé par l’Institut d’études occitanes du Limousin en partenariat avec les archives municipales. Durée: 1 heure 30. Entrée libre et gratuite. Infos au 05.55.18.18.50 et sur archives.brive.fr. Également 10 octobre.
  • Théâtre. F(l)ammes à 20h30 à Brive au Théâtre municipal. Un spectacle performance de Madani Compagnie. Nées de parents immigrés, expertes de leur propre vie et de leur féminité, dix jeunes femmes entre 18 et 28 ans explorent et affirment leur histoire, leurs espérances, et leur désir d’être parties prenantes de l’avenir de ce pays. F(l)ammes est le deuxième épisode de Face à leur destin, projet écrit et mis en scène par Ahmed Madani dans lequel il souhaite livrer une description appliquée et minutieuse de ce que recouvre la réalité d’être de jeunes français vivant dans une zone urbaine sensible. Il dresse cette topographie avec des experts de la jeunesse : les jeunes eux-mêmes.Durée: 1 heure 25. Tarifs: de 21 à 5 euros. Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.com.

************

MERCREDI 4 OCTOBRE

  • Ciné goûter. Dans la forêt enchantée de Oukybouky à 16h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Kœnig. Un film d’animation norvégien à partir de 4 ans. Il fait bon vivre dans la Forêt de Oukybouky. Pourtant, les souris Lucien et Sam la Vadrouille, Maître Lièvre et la Famille Écureuil doivent rester prudents car certains voisins ont parfois le ventre creux et les dents longues… Quand Marvin le Renard et Horace le Hérisson tentent de croquer Lucien et sa grand-mère, les habitants de la forêt décident d’agir. Mais comment persuader Marvin et Horace qu’ils devront désormais remplir leurs assiettes avec des noisettes? Durée: environ 1 heure. Tarifs: 5 euros comprenant la séance, l’animation et le goûter; 20 euros les 5 séances; tarif de groupe à partir de 15 enfants de 4 euros/personne. Infos au 05.55.22.41.69et sur cinemarex.org. Également samedi 7 octobre à 16h.

  • Humour. Plaire, abécédaire de la séduction à 20h30 à Tulle au Théâtre des Sept collines. “Laisse-moi t’aimer” chantait Mike Brant… L’inénarrable Jérôme Rouger revient avec cet abécédaire de la séduction foutraque et incisif. L’art de plaire, plaire à l’autre mais aussi à soi, pour des motifs pas toujours avouables… Un abécédaire où l’on croise Mike Brant, donc, mais aussi Roland Barthes, et Yvette Horner, un abécédaire en forme de parcours exploratoire où Rouger n’épargne personne et surtout pas lui-même. De monologue en poème, de chansons en exposé… un voyage caustique, et franchement hilarant dans ce mystérieux pays du désir. Et si cet impérieux besoin dirigeait le monde finalement? Réjouissant et visuellement inventif, ce trublion manie avec bonheur les codes du théâtre en posant l’air de rien des questions salutaires. Le remède parfait à une époque en mal d’amour? Vous poyvez consulter le site de la compagnie La Martingale. Durée: 1 heure 40. Tarifs: de 21 à 5 euros. Infos au 05.55.26.99.10 et sur septcollines.com.

************

JEUDI 5 OCTOBRE

  • Concert sur le pouce. Caprices et fantaisies de 12h30 à 13h15 à Brive, salle d’honneur de l’hôtel de ville. La saison reprend avec un duo piano et violon. Laurent Bourreau au piano et Jan Picarda au violon interpréteront Kreisler, Mozart, Brahms… Ces concerts sont proposés par la Ville de Brive avec l’Ensemble instrumental de Brive dans le cadre de la Politique des temps. Ils offrent ainsi une pause musicale décontractée lors de la pause déjeuner, vous pouvez même apporter votre sandwich. Entrée libre et gratuite. Infos au 05.55.18.15.25. Prochain concert sur le pouce jeudi 19 octobre avec Elagua jazz quartet.
  • Soirée les Brivoiseries, boeuf jazz et blues à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.
  • Musiques actuelles. The Psychotic Monks à 20h à Tulle aux Lendemains qui chantent. Du rock psyché. The Psychotic Monks s’exprime dans un chaos à la fois réfléchi et incontrôlé. Du bruit, de la fureur, une musique qui s’imprègne avant tout de pulsions de vie. Contre l’idée du leader charismatique, le relais se passe entre eux, à la recherche constante d’un équilibre pris entre folie névrotique et mélancolie contemplative. Une vie partagée entre leur studio où ils expérimentent et produisent eux-même leurs disques, et la route – 60 dates l’année dernière, en passant par Rock en Seine et les Bars en Trans. Entrée gratuite. Infos au 05.55.26.09.50 et sur deslendemainsquichantent.org.

  • Comédie. Fin de soirée… début d’emmerdes! à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Une comédie de et avec Jean-Christophe Acquaviva et Bertrand Ducrocq. Deux quadragénaires reviennent d’une soirée de Réveillon bien arrosée.Cette soirée, apparemment anodine, va très vite virer au cauchemar… Elle sera l’occasion de remise de cause pour l’un, et de situations ahurissantes pour l’autre. Une comédie pleine de rebondissements et de répliques qui font mouche pour un grand moment de rire. De quoi bien commencer une nouvelle année, placée sous le signe du rire. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également vendredi 6 et samedi 7 octobre.
************

VENDREDI 6 OCTOBRE

  • Conférence. Maria Sibylla Merian à 15h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Koenig. Une conférence proposée par l’association Utatel et présentée par Claire Villemant, maître de conférences et responsable de la collection d’hyménoptères au Muséum national d’histoire naturelle. La commémoration du tricentenaire de sa mort (Amsterdam, 1717) et dans le cadre des manifestations “Arts et Sciences en Limousin”, offre l’occasion de découvrir la vie et l’œuvre de Maria Sibylla Merian, naturaliste et artiste-peintre, qui mit ses talents au service des observations très détaillées qu’elle conduisit notamment sur la métamorphose des papillons. Durée : 2 heures. Tarif : 5 euros, entrée libre pour les adhérents. Infos au 05.55.17.84.76 et sur utatel.com.

  • Musique. Antoine Boyer & Samuelito. Coïncidence à 20h30 à Brive au Théâtre municipal. Un joli spectcale découverte à la rencontre incandescente de 2 prodiges de la guitare: Antoine Boyer, 20 ans et Samuelito, 23 ans. Deux jeunes guitaristes, l’un en métal, l’autre en nylon, tous les deux bien accordés, héritiers de Django, de Paco De Lucia et de Roland Dyens, le guitariste classique tout terrain récemment disparu, et dont l’esprit habite ces deux musiciens, l’un manouche, l’autre flamenco, aussi formés à cette nouvelle école de guitare classique ouverte à toutes les musiques. Ils se sont rencontrés au conservatoire de Paris dans la classe de guitare classique de Gérard Abiton. Ils commencent alors à jouer ensemble et à développer un nouveau répertoire combinant différentes techniques et influences. Déjà bardés de multiples prix, le dernier à Dresde leur a permis l’enregistrement ce CD Coïncidence distribué par Harmonia Mundi. Durée: 1 heure 15. Tarifs: de 21 à 5 euros. Infos au 05.55.24.62.22 et sur le site lestreizearches.com.

  • Soirée Texas Sweet Heraps (folk country) à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr. Également le lendemain samedi 7 octobre.

  • Musiques actuelles. Salut les Keupons + Pees + DJ Stiff à 20h30 à Brive au Stadium café bowling, 6 avenue Léo Lagrange. Une soirée de promotion du Vintage Tulle Festival. Pees (reprises soul rock) est un jeune groupe de lycéens brivistes. Une talentueuse chanteuse, accompagnée de cinq musiciens, reprendront des chansons de Ray Charles, Nina Simone, Amy Winehouse et autres grands artistes. Salut Les Keupons, c’est les sixties à la sauce punk rock. Le but du combo est de passer une bonne soirée avec le public, en remémorant aux plus anciens les tubes de leur jeunesse et en faisant danser les plus jeunes sur des rythmes de musiques actuelles. L’humour, la dérision, la nostalgie, tout cela dans une ambiance festive et rock’n’roll. DJ Stiff (rock’n’roll) propose un selecta alliant pépites rock et grands classiques. Le tout rien qu’en vinyle bien entendu. Tarif à 5 euros. Infos et réservations sur grivelabraillarde.fr.

  • Comédie. Fin de soirée… début d’emmerdes! à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Une comédie de et avec Jean-Christophe Acquaviva et Bertrand Ducrocq. Deux quadragénaires reviennent d’une soirée de Réveillon bien arrosée.Cette soirée, apparemment anodine, va très vite virer au cauchemar… Elle sera l’occasion de remise de cause pour l’un, et de situations ahurissantes pour l’autre. Une comédie pleine de rebondissements et de répliques qui font mouche pour un grand moment de rire. De quoi bien commencer une nouvelle année, placée sous le signe du rire. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr. Également samedi 7 octobre.
  • Musique. Watson jazz band à 21h à Saint-Rabier, salle des fêtes. Une soirée organisée par Itinérance culturelle en Terrassonnais. Passionné de jazz, ce quartet ré-explore des thèmes qui leur sont chers allant de Duke Ellington à Michel Pettrucciani en passant par Horace Silver ou Victor Young. Tarifs: 12 et 10 euros, gratuit moins de 18 ans. Infos et réservations au 05.53.51.03.23 et 06.07.50.47.87.
************

SAMEDI 7 OCTOBRE

  • Rencontre avec Franck Bouysse à 15h à Brive à la médiathèque municipale, place Charles de Gaulle. Une rencontre programmée à l’occasion de la parution de Glaise (sept 2017-La manufacture de livres), dernier roman de Franck Bouysse, auteur en résidence à Brive, du 18 septembre au 15 octobre. L’histoire: à Saint-Paul-de-Salers, en août 1914, les hommes sont partis au front. Chez les Landry, Victor, quinze ans, resté seul avec sa mère, doit s’occuper des travaux de la ferme. Le vieux Valette, son voisin, accueille sa belle-sœur Hélène et sa fille Marie, venues se réfugier à la campagne. L’arrivée des deux femmes bouleverse la vie dans ces montagnes du Cantal… Franck Bouysse est le lauréat du Prix des lecteurs de la ville de Brive – Suez 2016 pour Plateau (2016-La Manufacture de livres) mais aussi du Prix du Polar SNCF 2017 pour Grossir le ciel (2014-La Manufacture de livres). Entrée libre. Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr.
  • Ciné goûter. Dans la forêt enchantée de Oukybouky à 16h à Brive au cinéma Le Rex, bd. Kœnig. Un film d’animation norvégien à partir de 4 ans. Il fait bon vivre dans la Forêt de Oukybouky. Pourtant, les souris Lucien et Sam la Vadrouille, Maître Lièvre et la Famille Écureuil doivent rester prudents car certains voisins ont parfois le ventre creux et les dents longues… Quand Marvin le Renard et Horace le Hérisson tentent de croquer Lucien et sa grand-mère, les habitants de la forêt décident d’agir. Mais comment persuader Marvin et Horace qu’ils devront désormais remplir leurs assiettes avec des noisettes? Durée: environ 1 heure. Tarifs: 5 euros comprenant la séance, l’animation et le goûter; 20 euros les 5 séances; tarif de groupe à partir de 15 enfants de 4 euros/personne. Infos au 05.55.22.41.69et sur cinemarex.org.
  • Opéra. Norma à 18h55 à Brive au cinéma Le Rex, bd Kœnig. En direct du Metropolitan opera de New-York et en haute définition. Retransmission sous titrée en français. Le Met Opera frappe fort pour le début de saison avec deux divas américaines au sommet dans une nouvelle production de cette perle du bel canto italien. Sondra Radvanovsky et Joyce DiDonato s’opposeront et se retrouveront dans les rôles de Norma et Adalgisa, sur la partition déchirante et dramatique de Bellini. Synopsis: la grande prêtresse gauloise Norma entretien une relation secrète avec Pollione, proconsul romain en Gaule, avec qui elle a deux fils. Lorsqu’elle apprend qu’il n’a désormais d’yeux que pour la jeune Adalgisa, Norma est prise de folie : afin de se venger de Pollione, elle envisage sa propre mort et celle de leurs enfants. Durée: 3 heures 29. Tarifs: 27 et 19 euros. Cocktail, boisson chaude et petits gâteaux sont offerts à l’entracte. Infos au 05.55.22.41.69 et sur cinemarex.org.

  • Théâtre. Destokâge à 19h30 à Brive au Théâtre de la Grange, 12 rue René Glangeaud. Belle ouverture de saison en plein air (repli à l’intérieur en cas d’intempéries) avec ce spectacle tout public à partir de 8 ans par la Famille Vicenti, compagnie invitée. Elise, Simone et Eustache. Trois vieux en errance arrivés au bout de leurs chemins, perdus dans un décor de boîtes et de cartons. En musique, sans parole, ils s’affairent, se rencontrent, se perdent, puis se retrouvent et tentent de se construire un petit chez soi de fortune. Dans les boîtes qu‘ils ouvrent, des objets du passé, des fragments de leur mémoire envolée. Alors, les souvenirs remontent à la surface, s’entrecroisent, puis disparaissent comme évanouis au fil de leurs absences. Ces trois vieux ressemblent parfois bien plus à des enfants perdus qu’à des vieillards gâteux. Ils se jouent de la mort qui les guette, se chamaillent, s’inventent de nouvelles vies en laissant subitement jaillir leur folie. Ils veulent vivre ! Revivre ! A tout prix ! Encore un peu… Les trois comédiens viennent de divers horizons : le théâtre, le clown, la musique, le chant, la marionnette ou encore les arts de la rue. Ils ont entamé leurs parcours artistiques dans des compagnies professionnelles reconnues (Théâtre de Feu – Landes ; Cie Jolie Môme – Paris) avant de mettre en commun leur expérience au sein de La Famille Vicenti. Tarif unique 5 euros. Infos au 05.55.86.97.99 et sur theatredelagrange.free.fr.

  • Soirée Texas Sweet Heraps (folk country) à partir de 21h au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu’en étant membre de l’association L’art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78 et sur le site bar-le-maryland.fr.

  • Musiques actuelles. The Arrs + Primal Age + Stillborn slave à 20h30 à Tulle aux Lendemains qui chantent. Soirée metal hardcore. Annoncée comme la dernière tournée de The Arrs, découvrez ou re-découvrez les patrons du metal Hardcore hexagonal. Depuis leur 1ère démo en 2003, The Arrs n’aura cessé de proposer une musique métal extrême aux teintes trash-death et hardcore. Un crossover qu’ils auront exploité tout le long de leur discographie. Cinq Albums, dont le dernier en date Khronos, et des shows survoltés, ont assis leur notoriété comme pilier du métal français. À la fois exutoire et romanesque, leur message d’une hargne positive emprunts d’amour et d’espoir, mêlés de haine et de larme, aura conquis le cœur de leurs nombreux aficionados. Primal Age livre des shows avec énergie, puissance, passion, communication avec le public. Défense de la cause animale, végétarisme, écologie, dénonciation entre autres de la sur-consommation de masse… Autant de thèmes récurrents que le groupe explique et affirme depuis 1993. Le groupe a marqué les années 90 en étant parmi les premiers à mélanger les styles Métal & Hardcore en Europe. Posant un regard sombre et réaliste sur la société actuelle, le Stillborn Slave est le citoyen lambda de notre société contemporaine, ne connaissant pas sa condition d’esclave tellement il ignore le sens du mot liberté. Stillborn Slave propose une musique engagée, incisive et puissante, où les codes rythmiques du métal se côtoient de manière mélodique. Du Metalcore de conviction, fait avec tripes, cœur et un joli doigté.. Tarif: 10,50 euros en location. Infos au 05.55.26.09.50 et sur deslendemainsquichantent.org.

  • Comédie. Fin de soirée… début d’emmerdes! à 21h à Saint-Mexant à L’atelier des artistes. Une comédie de et avec Jean-Christophe Acquaviva et Bertrand Ducrocq. Deux quadragénaires reviennent d’une soirée de Réveillon bien arrosée.Cette soirée, apparemment anodine, va très vite virer au cauchemar… Elle sera l’occasion de remise de cause pour l’un, et de situations ahurissantes pour l’autre. Une comédie pleine de rebondissements et de répliques qui font mouche pour un grand moment de rire. De quoi bien commencer une nouvelle année, placée sous le signe du rire. Durée: environ 1 heure 20. Tarifs: 15 et 13 euros (moins de 12 ans). Infos au 05.44.40.60.79 et sur atelier-des-artistes.fr.

************

DIMANCHE 8 OCTOBRE

  • Portes ouvertes aériennes de 10h à 18h à l’aéroport de Brive Vallée de la Dordogne. L’aéroport et les aéroclubs  vous attendant pour une journée de visites et animations. L’aéroport et les aéroclubs proposent une journée portes ouvertes sur l’aéronautique. L’occasion de découvrir ou redécouvrir tous les acteurs principaux de la plateforme et de s’essayer à l’une des multiples activités proposées (voltige, saut en tandem, vol découverte en avion ou hélicoptère…). Le public pourra rencontrer les professionnels de l’aérien et du tourisme et profiter d’une journée conviviale.Restauration rapide avec le Food Truck Briviste. Entrée et parking gratuits. À noter un jeu concours gratuit avec de nombreux lots à gagner dont un saut en parachute, des baptêmes de l’air, des billets d’avion aller-retour Brive/Paris… Infos au 05.55.22.40.00 et sur aeroport-brive-valle-dordogne.fr.
  • Conte. Chapeau de beurre et soulier de verre à 16h30 à Terrasson, à la médiathèque. Avec la Cie A coprs bouillons – Cécile Bergame. À voir en famille de 3 à 6 ans. “Quand j’ai su que je venais vous voir, pour vous raconter des histoires, j’ai mis mon chapeau de beurre sur la tête, j’ai enfilé ma robe en toile d’araignée et j’ai sauté dans mes petits souliers de verre… J’ai attrapé mon panier et hop ! je suis allée dans mon jardin…” Histoires improbables et renversantes, Cécile Bergame entraîne le public dans un tourbillon sensible et savoureux où tension entre poétique et fiction nous plonge au cœur de tous les possibles. Durée: 45 min. Tout public. Tarifs: de 10 à 4 euros. Infos au 05.53.50.13.60 et sur centre-culturel-terrasson.fr.

************

LES EXPOS A VOIR

  • Neandertal à la loupe à Brive au musée Labenche, salles d’exposition temporaire. Une exposition inédite en partenariat avec le musée national de préhistoire des Eyzies. Présentée en 2016 en Dordogne, avec le concours de l’État, elle a été recentrée au musée Labenche sur le mode de vie des Neandertaliens du bassin de Brive. Cette manifestation est l’occasion de faire découvrir au grand public les dernières découvertes réalisées autour de Neandertal. On a tous quelque chose en nous de Neandertal. Quelques gènes qui nous relient à ce lointain parent qui a vécu en Europe entre 430 000 et 30 000 ans avant notre ère. En apprendre sur lui, c’est donc en apprendre sur soi. Le territoire parcouru et exploité, la gestion des outillages lithiques, la fabrication et l’utilisation du feu ainsi que le traitement des morts sont évoqués à partir de pièces originales issues des nombreux chantiers de fouille. Entrée libre. Ouverte du lundi au samedi de 12h à 18h, dimanche de 15h à 18h, fermée le mardi. Infos au 05.55.18.17.70 et sur museelabenche.brive.fr. Jusqu’au 22 octobre 2017.
  • La part visible des camps à Brive au centre Edmond Michelet, 4 rue Champanatier. Cette exposition itinérante est constituée d’un fonds exceptionnel de photographies, prises par les SS dans le camp de concentration de Mauthausen (1938-1945). Autour des camps de concentration comme Mauthausen, des panneaux portaient l’inscription : «Attention – Limite du camp. Interdiction formelle d’entrer, de s’arrêter et de photographier. Tir à vue !» Seul le service d’identification officiel de l’administration (Erkennungsdienst) était autorisé à prendre des images. Créé à Mauthausen en 1940, ce service photographique était rattaché directement au bureau politique. Il était dirigé par deux officiers SS qui employaient plusieurs détenus chargés du développement et du conditionnement des images, ainsi que de la confection d’albums destinés aux SS… Les photographies officielles devaient fournir une image de la sévérité extrême du régime concentrationnaire. Pourtant, elles sont loin de tout révéler sur le fonctionnement du camp : aucun cliché officiel de la violence quotidienne, de l’entreprise d’épuisement par la faim et le travail, des exécutions par le gaz. Ces documents dérobés et sauvegardés au péril de leur vie par des déportés républicains espagnols, avec la complicité d’un civil autrichien, sont un témoignage rare de la brutalité du régime nazi. Ces clichés sont complétés par d’autres, réalisés à la libération du camp, le 5 mai 1945, par les détenus espagnols et les libérateurs américains. Cette exposition internationale a été réalisée conjointement par les Amicales française et espagnole d’anciens déportés de Mauthausen et le ministère de l’Intérieur autrichien. Entrée libre et gratuite. Horaires d’ouverture: du lundi au samedi de 13h à 18h. Infos au 05.55.74.06.08 et sur museemichelet.brive.fr. Jusqu’au 16 décembre 2017.
  • De la ligne au cadrage à Brive au centre culturel, 31 avenue Jean-Jaurès. À partir du 2 octobre avec vernissage jeudi 12 octobre à 18h. Stéphane Lhomme met en scène, dessine et travaille autour de la ligne. Des œuvres qui ont comme point de départ le dessin qui se superpose au fur et à mesure à d’autres éléments… L’artiste utilise la pellicule qui revit dans un bain de jouvence et devient curiosité. Celle-ci se révèle dans ses tableaux en créant un subtil mélange de couleurs et de graphisme. Dans cette exposition, des caméras se présentent sous différents angles et s’humanisent suivant l’inspiration du dessinateur. Elles côtoient un magnifique et immense triptyque “life and times on the beach” très coloré, mettant en exergue des migrants vus par le prisme du dessin de presse. Vous pouvez suivre l’évolution de son travail sur Facebook et sur le blog Carnet de sortie. Entrée gratuite. Ouvert en semaine de 9h à 12h et de 14h à 19h, samedi de 10h à 12h et 14h à 19h. Entrée libre. Infos au 05.55.74.20.51. Jusqu’au 30 octobre 2017.
  • Et pans! à Brive à l’Office de tourisme dans la tour du Château d’eau. À partir du 4 septembre. Les Pans de Travassac comme vous ne les avez jamais vus. 24 photographies composent cette exposition, réalisées en juin 2017 dans les anciennes ardoisières par le photographe Michel Vauquois. Aucun filtre n’a été appliqué, que ce soit lors de la prise de vue ou lors du développement : seul un travail sur les contrastes, sur les couleurs et sur les reliefs a été effectué. L’aspect très pictural de certaines images, intensifié par la texture mate de la toile sur laquelle elles ont été imprimées et par la présentation parfois non conforme à la réalité pourra surprendre les plus curieux. Le but du photographe n’est pas documentaire mais est avant tout de partager un regard original sur un lieu chargé. Entrée gratuite. Ouvert du lundi au samedi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 18h30. Infos au 05.55.24.08.80 et sur brive-tourisme.com. Jusqu’au 31 octobre 2017.
  • Vivre en couleurs à Brive au centre culturel, 31 avenue Jean-Jaurès. Une exposition de graffs d’Ynoxe. Originaire de Brive, Ynoxe aime à faire découvrir ou redécouvrir son art dans des lieux improbables où l’on ne l’attend pas forcément… Il pratique le graff depuis l’âge de 16 ans. “J’ai toujours dessiné. Je me suis mis au graffiti à cause de mes potes qui m’ont encouragé à le faire. J’ai toujours aimé la culture hip hop et le graffiti est devenu une réalité pour moi.” Ynoxe oriente ses peintures vers le wildstyle (ensemble de lettres et de formes qui se chevauchent et s’entrelacent), tout en essayant de déstructurer ses lettres avec le remplissage. Une exposition qui plonge dans la culture urbaine avec des toiles très diverses, hautes en expressivité, qui donnent un peu plus de visibilité à cet art de rue. Entrée gratuite. Ouvert en semaine de 9h à 12h et de 14h à 19h, samedi de 10h à 12h et 14h à 19h. Entrée libre. Infos au 05.55.74.20.51. Jusqu’au 29 septembre 2017.
  • V’la les enfants de troupe à Tulle au Musée des armes. De 1924 à 1967, Tulle a abrité une École militaire préparatoire technique (EMPT) délivrant un enseignement général et technique dans un cadre militaire. Elle accueillait de jeunes garçons âgés de 12 à 14 ans pour 5 années d’études. La scolarité de ces élèves venant de tous milieux et de tous horizons se déroulait en internat, encadrés par du personnel militaire et civil. Réalisée en partenariat avec l’association des Anciens Enfants de Troupe de la Corrèze, cette exposition évoque l’histoire de cet établissement et la vie des élèves à travers de nombreux documents, photographies, témoignages et objets recueillis auprès d’anciens élèves et de leurs familles. L’année 2017 correspond au cinquantenaire de la fermeture de l’école. Un anniversaire marqué par la tenue du Congrès national des anciens enfants de troupe qui se tiendra à Tulle les 22 et 23 septembre 2017. Entrée libre. Ouvert du mardi au samedi de 14h à 18h. Infos au 05.55.26.22.15. Jusqu’au 30 septembre 2017.
  • Gaston Vuiller chez les magiciens et sorciers de la Corrèze au musée du cloître de Tulle. Le musée du Cloître conserve un fonds important lié à Gaston Vuiller, artiste peintre, dessinateur et voyageur, dont l’œuvre et le nom restent intimement mêlés à la Corrèze et au village de Gimel-les-Cascades. Ce fonds est aujourd’hui constitué de trente-sept dessins, trois gravures, un autoportrait (peinture à l’huile sur bois), deux grands tableaux de paysages (dépôts du Centre National des Arts Plastiques) et cinq livres illustrés. En 1900, la ville de Tulle acquiert un premier ensemble de dessins parus en 1899 dans trois épisodes de la revue Le Tour du Monde dans un article intitulé « Chez les magiciens et les sorciers de la Corrèze ». Restaurés en 2012, ces œuvres sur papier restent néanmoins fragiles et particulièrement sensibles à la lumière, et pour cette raison ne peuvent être exposées de manière permanente. Ce nouvel accrochage est l’occasion de les découvrir une nouvelle fois et de partir à la rencontre des figures que Gaston Vuillier appelle les magiciens et sorciers de la Corrèze… Entrée gratuite. Ouvert tous les jours sauf dimanche et lundi de 10h30 à 12h30 et de 14h à 18h. Infos au 05.55.26.24.22. Jusqu’au 6 janvier 2018.
  • Olivier Masmonteil. De Gimel à Ushuaia à Sédières. Plusieurs centaines d’acryliques sur toiles de petits formats (27 X 35 cm) d’une anthologie du paysages tirée du projet artistique de l’artiste corrézien.1000 œuvres réalisées au cours d’un tour du monde effectué par l’artiste Olivier Masmonteil entre 2007 et 2009. Intitulé Quelle que soit la minute du jour, cet ensemble unique en son genre qui tient du journal intime permet au peintre de marquer son territoire. De grandes œuvres plus récentes sont également présentées, certains y reconnaîtront des paysages familiers, ceux de la Corrèze (Gimel, Les Monédières, la rivière Vézère…). L’ensemble offert au regard des spectateurs n’a d’autre fin que d’exprimer la dimension duelle du paysage, à savoir son intemporalité et son universalité. Tarif: 4 euros, 2 en réduit et gratuit pour les moins de 11 ans. Ouvert tous les jours de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h. Infos eu et sur sedieres.fr. Jusqu’au 1er octobre 2017.
  • Bijoux d’orients lointains, au fil de l’or, au fil de l’eau au musée de Sarran. Dans la lignée de l’exposition Bijoux des Toits du Monde qui entraînait sur les sentiers de la Route de la soie, l’exposition propose de suivre la voie maritime de ce chemin mythique grâce à la magie de parures archéologiques ou ethniques. Afin de dévoiler la richesse et la diversité des cultures des royaumes d’Arabie à l’Insulinde, l’or, métal légendaire symbole d’éternité, a été choisi comme le fil conducteur de ce périple au fil de l’eau. Plus de trois cent bijoux, provenant de deux collections privées et resplendissant de mille feux, offriront aux visiteurs un voyage dans le temps et dans l’espace. Ils révèlent par leur magnificence et leur variété envoûtante des civilisations disparues et un univers symbolique menacé d’oubli. À cette présentation s’associeront des textiles yéménites, indiens, thaïlandais et indonésiens issus d’une collection privée. Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h. Entrée: 4,50 euros (3 et 3,5 en tarifs réduits). Infos au 05.55.21.77.77 et sur le site museepresidentchirac.fr. Jusqu’au 30 novembre 2017.
Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire