L'actualité en continu du pays de Brive


Vive l’École municipale d’art de Brive !

Le Centre municipal d’arts plastiques n’est plus… Vive l’École municipale d’art (Ema) ! Nouveau nom, nouveaux projets… Camille Cathudal, directrice de l’Ema, arrivée il y a un an, fait le point. Petite révolution à Firmin Marbeau.

Le nom École municipale d’art a été validé lors du conseil municipal du 18 mai dernier. Mais surtout, au-delà du nom, l’École municipale d’art (Ema) fait évoluer son enseignement. « Le changement de nom, c’est pour mettre en avant l’enseignement artistique, avoir une meilleure identification. École = cours… Ce qui n’était pas forcément le cas avec “centre”, qui fait plus référence à un centre d’exposition. D’ailleurs, j’avais énormément de coups de fil d’artistes pour des demandes d’exposition… peu savaient qu’il y avait des enseignements ici… », explique Camille Cathudal.

Première évolution : diversifier les publics avec une offre pédagogique plus large. « Nous allons proposer un enseignement pluridisciplinaire de 6 à 10 ans. Ainsi que des spécialités dès l’âge de 11 ans… », assure la directrice.

Autres changements : diversifier les outils avec des stages adaptés en cours d’année, intergénérationnels, d’initiation, de perfectionnement ou thématiques, ainsi que des ateliers découverte proposés lors des journées portes ouvertes qui se dérouleront en juin de chaque année… proposer aussi un parcours préparatoire aux écoles supérieures d’art ainsi que des cours adultes ouverts dès 16 ans…

« L’École municipale d’art est ouverte à tous grâce à des tarifs adaptés. L’École municipale d’art, de par son offre d’enseignements, participe également à l’attractivité du territoire… », souligne Camille Cathudal, directrice de l’École municipale d’art.

Troisièmement et surtout, devant la forte demande d’inscriptions, l’École municipale d’art va proposer de nouveaux cours. En particulier dans les matières très sollicitées d’expression graphique (lab graphique notamment), de peinture et de volume. Camille Cathudal souhaite également poursuivre ce qui a été fait cette année en exposant le travail effectué par les élèves au cours de l’année dans et hors des murs de Firmin Marbeau. Cet aspect devrait d’ailleurs se développer en élargissant les partenariats avec différents acteurs brivistes (musées, Archives, médiathèques, théâtre, Conservatoire…) et même au-delà sur tout le territoire de la Nouvelle-Aquitaine.

Enfin, Camille Cathudal souhaite faire perdurer l’esprit Firmin Marbeau, lieu social, rendez-vous récurrent pour les Brivistes, élèves ou anciens élèves (grâce à l’association Baba) en multipliant les échanges et les moments conviviaux.

« L’École municipale d’art est ouverte à tous grâce à des tarifs adaptés. L’École municipale d’art, de par son offre d’enseignements, participe également à l’attractivité du territoire… », souligne la directrice en conclusion.

Renseignements, tarifs et inscriptions. 05.55.18.01.21 ou ema@brive.fr

Julien Allain, Photos : Fatima Kaabouch

Julien Allain, Photos : Fatima Kaabouch

Laisser un commentaire

9 − un =