L'actualité en continu du pays de Brive


Venez donner votre sang mercredi 18 décembre à Brassens

Mercredi 18 décembre, l’Établissement français du sang et l’association des Donneurs de sang bénévoles de Brive organisent une collecte, salle Brassens de 15h à 19h. Que vous ayez ou non déjà donné votre sang, c’est l’occasion de sauver des vies. Qui sait, un jour, vous ou un membre de votre famille en aura peut-être aussi besoin. Ça ne vous prendra que 40 minutes. Et avec la gratuité du stationnement en surface pendant 2 heures, vous n’avez plus aucune excuse.

“Trois, c’est le nombre de vies sauvées avec un seul don de sang”, compte Patrick Coulon, le président des Donneurs de Brive. “10.000 dons de sang sont nécessaires chaque jour pour répondre aux besoins des patients, dont 1000 dons dans la région Nouvelle Aquitaine.  Les dons de sang servent pour 46% au traitement des maladies de sang et des cancers, pour 34 % dans le cadre d’interventions chirurgicales dont les victimes d’accidents, pour 20 % aux autres transfusions médicales, dialyses, accouchements…” Il est important de conserver des stocks importants tout au long de l’année. Et d’autant plus en cette proche période de fêtes pendant laquelle les gens sont moins disponibles mais les malades eux ne bénéficient pas de la trêve des confiseurs.

“Chacun d’entre nous ou un membre de notre famille auront un jour besoin de sang”, argumente le président. “Alors, merci d’avance aux donneurs de sang réguliers qui se mobiliseront et aux nouveaux donneurs qui feront le premier pas pour sauver des vies. Par ce geste citoyen, qui ne vous prendra que quarante minutes de votre temps, vous aurez la satisfaction de donner pour les autres, d’être utile et de contribuer par votre action à sauver des vies.”

Pour pouvoir donner, vous devez déjà avoir entre 18 et 70 ans et peser au moins 50kg. Présentez-vous sur place, vous aurez à remplir un questionnaire suivi d’un entretien préalable avec un médecin afin de vérifier si vous n’avez pas de contre-indication. Le tout ne vous prendra qu’une demi-heure en général.

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Laisser un commentaire