L'actualité en continu du pays de Brive


Une voiture, un camion, un bus, une moto…

Comptage de circlation du 2 avril 2009 au carrefour de CabanisAvec leurs gilets fluos, les compteurs de circulation sont entrés en action hier sur les grands axes de Brive. Ils se sont positionnés aux heures de pointe pour relever tout ce qui passe, doté d’un moteur. Un comptage doublé par un autre sur toute la semaine et qui servira à établir le nouveau plan de circulation urbain. Pour un trafic plus fluide.

Hier, au carrefour du lycée Cabanis, ils n’étaient pas moins de 8, chacun positionné à l’embranchement d’une rue que dessert ce carrefour stratégique. Il est 18h15. C’est l’affluence et l’embouteillage de la sortie cumulée des classes et du travail. La Ville, maître d’ouvrage, a demandé à un bureau d’études d’effectuer un diagnostic de la circulation existante et de proposer des scenarii pour améliorer la fluidité du trafic.

Yannick, 20 ans, recruté pour l’opération par le biais de la Mission locale, joue des quatre compteurs sur son pupitre mobile: “un pour les voitures et camionnettes, le deuxième pour les poids lourds, le troisième pour les transports en commun et le dernier pour les deux-roues. Et tous les quart d’heure, on remet les compteurs à zéro. On couvre 7h30-9h et 17h-18h30.” Son comptage se double d’un relevé de plaques afin de déterminer quels peuvent être les chemins empruntés pour traverser la ville.

Plus discrètement, d’autres comptages mécaniques ont été mis en place sur toute la semaine, en une douzaine de points à travers la ville, principalement sur la deuxième ceinture.

Ce comptage devait absolument s’effectuer avant que ne soient lancés les travaux sur le boulevard Voltaire, ce qui aurait faussé la donne”, explique Henri Lauzeral, directeur de la voirie. A noter que le chantier du boulevard Voltaire débutera lundi prochain, 6 avril, pour s’étaler par tranche sur onze mois jusqu’à fin février 2010.

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire