L'actualité en continu du pays de Brive


"Une visite, un sourire": rompre l'isolement des personnes âgées

signatures de conventions CCAS 1 pano

Sous l’impulsion de la mairie, le Centre communal d’action sociale lance, à partir du mois prochain, un dispositif pour lutter contre l’isolement des personnes âgées. “Une visite, un sourire” est le fruit d’un travail qui a fédéré acteurs publics et monde associatif, destiné à identifier, à mieux connaitre les plus de 65 ans qui souffrent de la solitude pour pouvoir, par l’intermédiaire de bénévoles, leur apporter une présence qui leur permette de sortir de cette spirale de l’isolement. Une convention de partenariat était signée cet après-midi, 1er octobre, journée internationale des personnes âgées, entre tous les acteurs de ce projet.

signatures de conventions CCAS3A Brive, il y a environ un tiers des personnes de plus de 65 ans qui vit seul. La solitude des personnes âgées est un véritable mal de ce siècle. Le monde moderne met à mal les familles et les aînés en sont les principales victimes. Conscient de ce constat, le conseil municipal a fait de la lutte contre ce problème l’un de ses engagements municipaux lors de l’adoption du projet de mandat voté le 2 juin 2014. De nombreuses actions ont été engagées par l’intermédiaire du CCAS, du service des sports, du conseil des sages ou du centre hospitalier pour favoriser et renforcer le lien social et la qualité de vie des plus âgés d’entre nous. La convention signée cet après-midi est une nouvelle étape qui, par l’intermédiaire d’une mutualisation des moyens, va permettre d’être encore plus à l’écoute des personnes âgées qui souffrent de la solitude.

Cette convention est le fruit d’un véritable travail en commun des acteurs publics et des associations. Elle fait participer la mairie, le Centre communal d’action sociale, avec le Secours catholique, la Fraternité Saint-Vincent-de-Paul, l’Ordre de Malte, les Petits frères des pauvres, signatures de conventions CCAS2la Croix-rouge et l’association Écoute et soutien, et les instances de coordination à l’autonomie. Des associations qui se sont félicitées de voir se concrétiser cette initiative municipale qui va permettre de gagner en efficacité. C’est tout le sens de ce projet: mettre en cohérence et en synergie les actions des uns et des autres pour permettre un meilleur maillage du territoire car, comme l’a souligné Frédéric Soulier, “il importe d’avoir une vision globale car mieux connaître, c’est mieux accompagner et donc mieux aider“. Un point de vue entièrement partagé par le monde associatif pour qui, je cite, “mutualiser, travailler la main dans la main, c’est excellent”. Les associations en question travaillent déjà à la lutte contre l’isolement des personnes âgées mais chacune de leur côté. En regroupant leurs efforts, elles pourront, elles aussi, mieux répondre aux besoins.

C’est le CCAS qui sera l’épicentre du dispositif. Il accueillera les appels, informera sur le dispositif, identifiera les personnes âgées et les volontaires bénévoles, afin, en coordination avec les associations, de mettre en place des visites chez les personnes désirant sortir de leur solitude. numero-caniculeUn travail difficile car cette génération n’a pas pour habitude de se plaindre ou d’être demandeuse. L’objectif est de renouer des liens de proximité grâce à la visite périodique de bénévoles. Ces derniers fonctionneront en binôme et, tant que faire se peut, ils visiteront toujours les mêmes personnes pour éviter de créer de nouvelles difficultés chez un “public” déjà très fragile. Ces bénévoles recevront une formation adaptée pour valoriser ces moments de partage et de convivialité qui permettront aux plus anciens de se sentir moins seuls.

Ce service est gratuit. Un numéro de téléphone est mis en place, le 05 55 23 82 34. C’est celui à contacter pour toute personne âgée de plus de 65 ans, en perte d’autonomie et vivant seule. Ce même numéro est à la disposition de toute personne qui souhaite consacrer un peu de son temps à rompre la solitude d’une ou plusieurs personnes âgées. Une démarche d’implication citoyenne en faveur de l’intérêt général.

Patrick MENEYROL

Patrick MENEYROL

1 commentaire

Laisser un commentaire