L'actualité en continu du pays de Brive


Une sensibilisation réussie aux métiers de la propreté

intro remise diplomes

Durant 5 semaines, dix femmes éloignées de l’emploi ont découvert en immersion les métiers de la propreté, souvent mal connus et qui pourtant recrutent. Toutes sont très fières d’avoir obtenu leur attestation de réussite au stage, certaines ont même déjà décroché des remplacements. Un projet d’insertion tant sociale que professionnelle piloté par le centre municipal Jacques Cartier et qui a pu être mené grâce au partenariat entre collectivités, réseaux de formation et d’emploi, entreprises du secteur.

 

la fierté Elles s’appellent Jacqueline, Kheira, Mounia, Majlinda, Itto, Zaïbati, Khadija, Carolina, Janeth et Marinette, elles ont entre 23 et 60 ans. Hier soir, leurs visages respiraient bonheur et fierté en recevant des mains du maire Frédéric Soulier leur attestation de réussite au stage. “On est sorti de notre coquillage”, glisse Mounia, aussi heureuse de cette reconnaissance que d’avoir pu trouver un travail de remplacement pendant la formation. “J’ai l’impression de revivre.” Les unes tenaient absolument à faire un selfie avec leur attestation, les autres avec les personnes qui les ont accompagnées sur le parcours. Une belle conclusion d’un stage qui a duré 5 semaines, mais certainement pas une fin, bien au contraire, puisque chacune voit ainsi naître des perspectives d’emploi.

remise de diplomes 3“L’objectif était de les amener vers un secteur qui recrute”, explique Maryline Brousse, directrice adjointe du centre Jacques Cartier qui pilotait cette sensibilisation. D’autant que le stage a été conçu autour des besoins des entreprises spécialisées.

Les métiers de la propreté souffrent d’un déficit d’image, alors même qu’ils se sont professionnalisés et bénéficient de formations qualifiantes.” Autour du projet qui a reçu un financement Contrat de ville, les partenaires ont fait bloc: la Ville, l’Agglo,  l’Etat,  l’INFA (Institut de formation), le GRETA, Pôle emploi et bien sûr les entreprises de nettoyage. D’où aussi l’impact de cette sensibilisation sur un public fréquentant le centre socioculturel et bénéficiaire pour la plupart du RSA.

diplomes en mainTout au long des 5 semaines dont une en entreprise, les dix stagiaires ont ainsi pu bénéficié d’une insertion tant professionnelle que sociale, avec des modules sur le savoir-être, la recherche d’emploi, la mobilité, l’acquisition d’un français technique propre au métier… Une vraie démarche de (re)valorisation pour chacune qui leur a ainsi permis de développer un projet individuel. “Certaines ont déjà décroché des remplacements. Plus de la moitié vont suivre la prochaine formation qualifiante.” Les stagiaires ne cachaient donc pas leur joie en brandissant leur attestation de réussite et partageant avec les partenaires et quelques proches ce moment gratifiant, le leur. “Une ville propre passe par les personnels nécessaires et la formation nécessaire”, les a félicité et encouragé le maire.

pano diplome en mains2

pano diplomes maire

apres selfie

pano pot amitie

 

 

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire