L'actualité en continu du pays de Brive


Une résidence d’écriture de scénarios lancée à l’occasion de la Foire du livre

Le Festival du cinéma de Brive lance la résidence d’écriture de scénarios d’adaptation d’œuvres littéraires : « Livre au ciné », un sigle appelé à devenir label.
 La première édition organisée avec et pendant la Foire du livre, réunit cinq réalisateurs. Explication avec Maguy Cisterne-Venries, secrétaire général du festival, à l’origine de ce projet.

« C’est un projet que l’on poursuivait assidument depuis plus de cinq ans et qui va enfin voir le jour grâce au soutien de la Région et de la Ville de Brive. D’autres partenaires nous rejoindront bientôt », se réjouit Maguy Cisterne-Venries. La première édition va donc s’ouvrir pendant la Foire du Livre. L’idée était d’associer les potentiels de ces deux manifestations phares qui marquent la vie culturelle de la cité gaillarde. « Comme pour le livre à une époque, il commence à y avoir une école de Brive pour le cinéma et l’audiovisuel, que ce soit à travers des jeunes passés par les formations locales ou des films passés par Brive. » Le pont entre les deux événements s’appuie sur une résidence en deux temps: en novembre pendant la manifestation littéraire et en avril pendant celle cinématographique.

Le festival du cinéma de Brive a déjà su s’imposer en jouant la carte du moyen métrage, format alors quelque peu laissé dans l’ombre par les manifestations. Cette fois, il mise sur le scénario d’adaptation. « Le genre n’est pas nouveau. C’est une écriture totalement différente que celle pour une création et il n’existe pas vraiment de formation qui lui soit dédiée dans les écoles de cinéma », commente Maguy Cisterne. Si le genre n’est pas neuf, il est en plein essor comme en témoigne encore aujourd’hui la sortie à grand battage médiatique d’Illusions perdues, adaptation du roman de Balzac avec Cécile de France. Ou précédemment Eugénie Grandet de Marc Dugain. Heureuse concordance des temps !

« Cette résidence va accompagner des réalisateurs expérimentés qui vont pouvoir travailler sur leurs projets, confronter leurs difficultés, bénéficier de l’accompagnement intervenants. » Cinq réalisateurs ont ainsi été sélectionnés pour participer à cette premier résidence: Alain Della Negra (The Cat, the Reverend and the Slave et Bonheur académie) Fabianny Deschamps (New Territories, Isola), Lou-Anna Reix (Si c’est pas oui c’est non, Rouge-Gorge, Demain je veux vivre), Morgan Simon (Nous nous reverrons, Plaisir fantôme ou Essaie de mourir jeune), Aurélien Vernhes-Lermusiaux (Vers la bataille, son premier long métrage très remarqué). Ils seront accueillis à Brive du 4 au 11 novembre.
 La résidence sera hébergée dans le site Les Collines de Sainte-Féréole.

Parrainée par le réalisateur Stéphane Demoustier (César 2021 de la meilleure adaptation pour La Fille au bracelet), la résidence sera animée par la scénariste Marlène Poste (The Loyal Man). « Il y aura d’autres intervenants comme le Portugais Carlos Saboga, scénariste entre autres pour Les mystères de Lisbonne et Les Lignes de Wellington, le réalisateur américain Daniel Ragussis (Imperium) qui interviendra en visio… », détaille Maguy Cisterne. Les résidents participeront également aux événements proposés dans le cadre de la Foire du livre, notamment les séances dédiées au Cinéma Rex et les tables rondes consacrées à l’adaptation de livres au cinéma. La deuxième session se déroulera début avril 2022, du 4 au 9, pendant le prochain Festival du cinéma de Brive au cinéma Rex au cours duquel les cinéastes présenteront leurs projets.

« L’idée est de développer les passerelles entre l’écrit et l’écran, d’accompagner l’émergence, sur un territoire déjà riche d’une histoire et de talents. Nous avons la volonté de nous inscrire dans la durée. Les films qui sortiront ensuite auront le label Livre au Ciné de Brive, un label de qualité », ambitionne la secrétaire générale, et avec elle ses partenaires. Brive, terre de cinéma.

 

 

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Laisser un commentaire

trois × 4 =