L'actualité en continu du pays de Brive


Une rentrée sereine

intro rentree

“Une rentrée sereine”. C’est ainsi que Frédéric soulier qualifait ce matin la rentrée 2015 dans les écoles de Brive. Le maire, accompagné du recteur d’académie et de l’inspecteur académique, a visité différents établissements de la ville, à la rencontre des personnels enseignants et des enfants. Malgré un contexte difficile en raison de la réforme des rythmes scolaires et de la baisse des financements de l’état, la rentrée s’est passée sans accrocs.

distribution placeA 9 heures, tout le monde se retrouvait devant l’école élémentaire Jules Vallès, premier des 5 établissements visités par Frédéric Soulier aujourd’hui.  Le maire, qui a déjeuné à la cantine de l’école Lucie Aubrac, est allé à la rencontre des enseignants et des jeunes élèves, et il n’y est pas allé les mains vides. La mairie renouvelle en effet cette année l’opération CABCL. Chaque élève de CM2 s’est vu remettre 2 billets pour un match de rugby des blancs et noirs, un pour lui et un pour un adulte qui l’accompagnera. cm1Un cadeau bien accueilli. Le maire a ainsi remis, en cette journée de rentrée, 242 billets et chaque CM2 de chaque école recevra la même chose d’ici la fin de la saison.

Pour en revenir à la rentrée à proprement parler, les chiffres sont stables, voir en légère augmentation. Plus 48 enfants exactement, ce qui tendrait à démontrer un arrêt dans la baisse du nombre d’élèves à Brive, 500 en 20 ans. Mais tout cela reste fragile car on constate également que s’il y a eu 3 ouvertures de classes, il y a également eu 3 fermetures. En tout, 3598 enfants ont fait leur rentrée ce matin, répartis en 2155 en élémentaire, 77 en CLIS et 1366 en maternelle.

Le contexte est difficile et le maire l’a rappelé ce matin. La réforme des rythmes scolaires, “qui est loin d’être la meilleure réforme de l’éducation nationale“,  a incité la mairie, après plusieurs réunions avec le corps enseignant et les parents d’élèves, courà proposer aux écoles élémentaires le choix pour la semaine de 4,5 jours entre: soit calquer leurs horaires sur ceux des écoles maternelles ce qui implique une pause de 2h15 à la mi-journée, l’absence d’atelier péri-éducatif et une sortie tous les jours à 16 heures, soit une pause de 2 heures seulement avec une sortie à 16 heures également, à condition que l’enfant participe à l’atelier péri-éducatif hebdomadaire, d’une durée de 1h45.

Ces ateliers, décrétés par l’état mais sans financement, obligent les communes à engager de conséquents moyens financiers pour les mettre en place, “et ce coût, estimé à 900 000 euros, est trop élevé pour Brive” a précisé Frédéric Soulier. visite des cpIl a donc été décidé de réduire le nombre d’ateliers à un par semaine et par école. Cet atelier passant de 1h à 1h15. Ils ne sont plus que 30 cette année au lieu de 76 en 2013. Le ratio d’encadrement de ces ateliers reste, lui, inchangé: 1 adulte pour 12 enfants, et ils sont toujours, bien entendu, gratuits pour les familles.

Par ailleurs, suite à une demande des parents d’élèves, et sur proposition du conseil d’école, il pourra être mis en place un accueil parallèle à l’étude, sorte de garderie, qui permettra aux familles de récupérer leur enfant à tout moment. Le tarif de cette garderie sera le même que celui de l’étude, cette dernière restant davantage profitable à l’enfant.

Enfin, pour que les élèves rentrent dans des établissements adaptés et confortables, la mairie a engagé cet été un certain nombre de travaux dans les écoles, pour une enveloppe globale de près de 500 000 euros.

cantine

Patrick MENEYROL

Patrick MENEYROL

Laisser un commentaire