L'actualité en continu du pays de Brive


Une rentrée rythmée mais sereine

rentrée des classes 2014-2015

Après une matinée passée hier à Louis Pons et Henri Sautet, Frédéric Soulier, maire de Brive, a poursuivi sa “visite de courtoisie” dans les écoles Marie Curie, Thérèse Simonet et Jules Ferry. L’occasion de prendre le pouls de cette rentrée qu’il qualifie de “sereine” et d’examiner les travaux réalisés pendant l’été dans les écoles, dont “le coût important mais nécessaire“, est évalué à 286.000 TTC.

rentree enfants1“Ce monsieur est le maire de Brive. Vous savez ce que c’est qu’un maire?” demandait hier après-midi Mohammed Elhaoui, enseignant à Marie Curie. “C’est le président de la ville!”, avance, tout guilleret, un garçonnet. Devant la classe, le monsieur en question, Frédéric Soulier, ne peut se retenir de sourire. Après une série de visites, commencées en matinée à Louis Pons et Henri Sautet, le maire de Brive a poursuivi, hier après-midi, sa tournée de rentrée dans les écoles de Tujac, à Marie Curie, des Chapélies, à Thérèse Simonet, pour finir en centre-ville à Jules Ferry.

rentree3Les deux écoles de ZEP (zone d’éducation prioritaire) visitées en premier ont ouvert chacune une classe cette rentrée (même chose à Jules Romains), tandis qu’une fermeture a touché Jules Ferry (de même que Bouquet et Saint-Germain). “Cela correspond à l’arrivée d’une vingtaine d’élèves”, explique la directrice de Marie Curie, Patricia Balot. “Il y a du mouvement sur le quartier lié à divers travaux de réhabilitation urbaine. Marie Curie est ainsi une école qui se repeuple“, a-t-elle indiqué en précisant que la sienne comptait 190 élèves en cette rentrée. Cela étant, elle n’a pas pu s’empêcher de pointer, dépitée, les  35 têtes manquant à l’appel hier matin. Les départs anticipés en grandes vacances, ça, ils connaissaient déjà. Les voilà qui découvrent à présent les retours tardifs à l’école. En cause apparemment, les billets d’avion dont les tarifs fondent comme neige au soleil passée la rentrée.

rentree4Heureusement, elle retrouve le sourire en listant les travaux réalisés à l’école, à commencer par les sanitaires. Les garçons ont été les premiers servis. Urgence oblige. “On espère maintenant que ceux des filles, en face, suivront l’an prochain car elles sont un peu jalouses !” La salle informatique ainsi qu’une salle de classe de la maternelle Marie Curie ont aussi été repeintes par des chantiers d’insertion. “C’est nickel et fonctionnel puis tout était prêt pour la rentrée”, a salué l’enseignante, appuyée par Sylvie Bergeal qui a en charge la classe CLIS de Marie Curie. “On a de nouvelles tables dans la classe. Elles sont même assorties aux couleurs choisies par les enfants.” Rose, en l’occurrence. Mais surtout, elles sont individuelles, ce qui, dans cette classe destinée aux enfants présentant de grandes difficultés ou des handicaps, n’est pas superflu: “Ici, c’est la classe de la lenteur et de la persévérance.”

rentree8En tout, ce sont 286.000 euros qui ont été consacrés aux travaux dans les écoles. Une somme importante mais jugée nécessaire par le maire. Réfections diverses, peinture, désamiantage… le gros des travaux à venir concerne maintenant l’école Lucie Aubrac dont l’opération de réfection des toitures terrasses est estimée à 550.000 euros TTC. La première tranche, s’élevant à 130.000, devrait commencer d’ici la fin de l’année.

Accompagné de Valérie Taurisson, maire adjoint en charge de l’enseignement, et rejoint à Thérèse Simonet par Marie-Christine Lacombe, chargée de l’administration générale et des anciens combattants mais aussi référente de l’école, le maire a visité les deux établissements de manière exhaustive et terminé par Jules Ferry dont le réfectoire a été repeint. rentree enfants2Alors que 16h a sonné à l’école et que le temps scolaire est terminé, différents groupes d’enfants travaillent pourtant encore dans la gaieté. C’est que les activités périscolaires, du ressort de la commune, ont pris le relais. A Jules Ferry, elles s’y déroulent les mardis et vendredi entre 15h30 et 16h30. 137 enfants sur les 178 que compte l’école y ont hier pris part. Au programme de cette année: atelier culinaire, anglais, espagnol, atelier récup’ ou encore yoga. Sur les 28 écoles de la ville, seules 3, fonctionnant quand même sur le rythme des 4,5 jours imposé par la loi, ne proposeront pas d’ateliers périscolaires: la Cité des Roses, Jules Vallès et Jules Romains.

rentree enfants3

 

 

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

Laisser un commentaire