L'actualité en continu du pays de Brive


Une passerelle entre milieux dits “ordinaires” et “protégés”

Signature de la convention jeudi dernier au collège Rollinat

Jeudi, le collège Rollinat accueillait la signature d’une convention de coopération entre l’association départementale des Pupilles de l’école publique (PEP 19) et ses Instituts médicaux-éducatifs de Meyssac et Sainte-Fortunade et les collèges d’Arsonval, Jean Lurçat et Rollinat. Les élèves des établissements signataires bénéficieront de ce partenariat.

Des jeunes en situation de handicap ont assuré le service lors du pot qui a suivi la signature“En 30 ans, vis-à-vis des enfants handicapés, on est passé d’une logique de séparation à une logique d’intégration puis, plus récemment, d’inclusion.” L’inspecteur d’académie Gilles Bal s’est félicité de la prise en compte du handicap dans l’éducation nationale et de la collaboration de longue date entre les établissements signataires. La convention signée jeudi dernier va “dans le sens de l’adaptation des établissements aux enfants en situation de handicap, alors qu’avant, c’était l’enfant qui devait s’adapter”.

Cette contractualisation va permettre une plus grande interaction entre les établissements. Les partenaires pourront définir l’opportunité, ou non, de provoquer un parcours partenarial pour un jeune. Celui-ci pourra alors emprunter la passerelle entre les divers établissements”ordinaires” ou “protégés”, ceci afin de mettre à sa disposition le maximum d’outils pour réussir son parcours scolaire.

Concrètement, dans le cadre d’un projet personnalisé de scolarisation, un élève scolarisé en milieu dit “ordinaire” pourra bénéficier des compétences et formations des IME, et un élève scolarisé en milieu dit “protégé” pourra fréquenter un collège dans le cadre de stages, par exemple en cuisine ou à l’entretien des locaux. 

Olivier SOULIÉ

Olivier SOULIÉ

Mot clé

Laisser un commentaire