L'actualité en continu du pays de Brive


120 emplois dans le jambon à Brive-Laroche

Une grosse unité de transformation agroalimentaire devrait s’installer sur la zone de l’ancien aérodrome. Le projet est porté un consortium formé par deux sociétés, l’une française, l’autre allemande. À la clé, la création de 120 emplois.

Les choses ont beau être bien avancées pour ne pas dire quasi-conclues, le maire Frédéric Soulier préfère garder le conditionnel en confirmant l’information dévoilée plus tôt par le président de Région Alain Rousset en visite sur les terres corréziennes. En l’occurrence “la venue d’une unité de transformation de produits à base de jambon“. “Pas d’abattage”, précise-t-il. Deux sociétés se sont alliées pour porter le projet dont on ne connait pas pour l’instant le nom: le groupe français Fipso implanté dans le Sud-Ouest et le groupe allemand Sauels.

Le projet devrait s’implanter sur la réserve foncière de Laroche, “sur 6 hectares situés en bordure de route, entre Conforama et Mc Do”. Pour Brive en concurrence avec d’autres sites comme Marmande, Agen ou Castelsarrasin, cette implantation drainera “20 à 23 millions d’investissements et la création de 120 emplois”, dévoile malgré lui le maire pressé de questions. “Je préfère laisser s’exprimer Patrick Le Foll et Heinrich Sauels, les dirigeants des deux sociétés, lorsqu’ils viendront bientôt à Brive. On a été trop bavard depuis ce matin.” Le dossier avançait jusque là dans une discrétion de mise dans ce genre d’opérations: “Patrick Le Foll était encore la semaine dernière dans mon bureau”. Outre la collusion de toutes les synergies pour faire aboutir le dossier, il semblerait que ce qui a pesé pour Brive soit, “au-delà du croisement autoroutier, la proximité de logisticiens spécialisés dans le froid“.

Le permis de construire devrait être déposé à l’automne et la première pierre posée en mai 2019.

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Mot clé

Laisser un commentaire