L'actualité en continu du pays de Brive


Une navette 100% électrique

la-navette-elec-1pano

Alors que s’ouvre aujourd’hui la semaine européenne de la mobilité, Frédéric Soulier a inauguré la navette qui circule depuis quelques semaines en ville. Cette dernière, 100% électrique, offre un moyen de transport adapté à une cité comme Brive et n’émet aucune particule ou gaz mauvais pour la santé et l’atmosphère. Son coût de fonctionnement est par ailleurs très modéré par rapport à d’autres moyens de transport en commun.

 

la-navette-elec-2Ce sont au total 3 véhicules dont l’Agglo de Brive s’est porté acquéreur. Ces 3 navettes, qui circulent déjà entre les 3 Provinces et la gare, via le centre-ville, sont totalement électriques. Le choix s’est porté sur un matériel 100% français fabriqué dans la banlieue de Quimper en Bretagne par l’entreprise Bluebus 22, filiale du groupe Bolloré qui équipe certaines villes comme Paris en Autolib. Il s’agit de petits véhicules, 6 mètres de long, offrant une capacité de 21 personnes dont 10 places assises. la-navette-elec-5Ils sont accessibles aux personnes à mobilité réduite qui disposent également d’une place réservée à bord.

Les batteries, fabriquées également en Bretagne, sont de forte capacité et permettent une autonomie de l’ordre de 120 kilomètres. Elles se rechargent en 6 ou 7 heures. Les véhicules sont en respect total de l’environnement. Electriques, ils ne polluent pas. la-navette-elec-9Ils sont silencieux et offrent un espace confortable de voyage. Leur petite taille permet une bonne desserte des rues du centre-ville, souvent étroites. Ces minibus sont conçus par ailleurs avec des composants recyclables à faible impact environnemental et leurs batteries peuvent être recyclées lorsque leur performance diminue.

Ce minibus dispose du système d’information voyageurs complet, visuel et sonore. Il permet d’annoncer, à bord, le service effectué, le terminus et le prochain arrêt. Par ailleurs, agrément supplémentaire, grâce à un QR code, à l’intérieur du véhicule, et lisible par n’importe quel smartphone, l’usager a accès numériquement et gratuitement à différents journaux et magazines. la-navette-elec-6De quoi avoir un peu de lecture durant le voyage. Des QR codes sont également disponibles aux différents arrêts et permettent aux usagers de connaitre en temps réel le fonctionnement de la ligne et donc l’heure exacte d’arrivée de la prochaine navette.

Le coût de ces acquisitions se monte à un peu plus de 190 000 euros pièce, une somme à laquelle il faut ajouter, par véhicule, un peu plus de 18 000 euros de location des batteries. Un investissement écologique conséquent qui a, à ce titre, bénéficié d’une subvention de 300 000 euros de la part de Territoires à Énergie positive pour la croissance verte.la-navette-elec-10

A partir d’aujourd’hui, et jusqu’au 22, se tient la semaine européenne de la mobilité. Ce samedi, l’Agglo et Transdev organise une journée du transport public avec un pass journée à 1 euro. Dans le même temps, entre 10h et 17h, la place de la collégiale accueillera le carrefour de la mobilité qui, grâce à différents stands, sensibilisera les habitants aux modes de déplacements alternatifs à la voiture.

la-navette-elec-3

Patrick MENEYROL

Patrick MENEYROL

Laisser un commentaire