L'actualité en continu du pays de Brive


Une journée pour découvrir les enseignements du conservatoire

Quelques animations musicales étaient proposées à l'auditorium pour égayer la journée et donner envie aux enfants de jouer un instrumentLe conservatoire de Brive a ouvert ses portes au public aujourd’hui. Et ce fut un succès. La qualité des cours dispensés suscite un grand intérêt de la part des enfants et de leurs parents.

“Avant, les vocations étaient suscitées par des émissions télévisées, comme celles de Jacques Chancel. Désormais, ce type d’émission n’existant plus, les enfants viennent vers un instrument car ils l’ont découvert lors d’un concert“.

Angèle et son professeur ToshioCe constat, signé Toshio, professeur de guitare classique depuis 1976, se vérifie auprès des élèves actuels comme de ceux qui souhaitent le devenir. Angèle, 12 ans, a vu une personne jouer de la guitare, et a voulu faire de même. “Je savais que je voulais faire de la musique, mais je n’avais pas encore choisi mon instrument.” Cinq ans déjà qu’Angèle prend des cours. “Mes parents ne voulaient pas que je joue d’un instrument car ils pensaient que c’était trop difficile. Mais ils m’ont laissé essayer un an et, vu que j’y arrivais bien, j’ai pu continuer.”

Florian veut faire du violon. A moins qu'il ne choisisse l'alto ou le violoncelle ?Dans les couloirs du conservatoire, beaucoup de jeunes enfants. Quelques-uns viennent prendre leurs cours qui, aujourd’hui, étaient ouverts au public. D’autres se cherchent. C’est le cas de Florian: “J’ai envie de faire du violon parce que j’ai une copine qui a une grande soeur qui en fait, et je trouve ça bien. Mais la professeur m’a dit qu’il y a aussi l’alto et le violoncelle dans la même famille, alors je vais aller voir ce que c’est d’abord et je choisirai après.” Sa maman, Noëlle, n’est pas musicienne, mais a visiblement une belle capacité d’écoute: “Mon fils me demande depuis un moment de jouer un instrument, alors on est venu pour échanger avec les professeurs, savoir comment se déroulent les cours, à quel rythme, etc.”

Des renseignements étaient donnés dès la cour du conservatoireUn peu plus loin, Antoine Mas, assistant du professeur de Cristal Baschet et concertiste de niveau mondial Michel Deneuve, accueille les visiteurs et parle avec passion de ce drôle d’instrument. “On est le seul conservatoire au monde à avoir une classe de Cristal Baschet!” s’enthousiasme-t-il. “Ça fait six ans qu’elle est ouverte. On a entre 15 et 20 élèves. Aujourd’hui, on commence à avoir des gens qui viennent spécifiquement pour le Cristal Baschet. Pour découvrir l’instrument, le toucher, nous questionner. C’est assez nouveau. Avant, les visiteurs venaient pour un autre instrument, par exemple pour le piano. Et les classes de piano étant très demandées, on les ré-orientait vers le Cristal, car on y retrouve des touches et une sorte de clavier.”

On le voit, on peut apprendre de nombreux instruments au conservatoire. Sans parler de la danse, de la classe théâtre ou des pratiques vocales. Les demandes affluent, et il n’est pas rare de devoir passer par une liste d’attente pour éventuellement accéder à telle ou telle classe. Mais la qualité de l’enseignement dispensé vaut bien qu’on tente sa chance!

Plus de renseignements auprès du conservatoire, 12 rue du docteur Massénat, 05.55.18.17.90, et en cliquant sur ce lien.

La professeur de violon explique le déroulement d'un cours à la maman de Florian

Olivier SOULIÉ

Olivier SOULIÉ

Mot clé

Laisser un commentaire