L'actualité en continu du pays de Brive


Une journée d’expertise gratuite des objets d’art mardi 31 janvier

Comme de nombreuses villes de France, Brive possède un riche patrimoine d’objets d’art et comme ailleurs, nombreux sont les particuliers à ignorer la valeur de leurs biens. La journée d’expertise gratuite des objets d’art, organisée demain, mardi 31 janvier, à l’hôtel Le Collonges par la Maison de ventes Millon, est l’occasion pour le  grand public de faire estimer ses objets d’art de collection, cartes postales et timbres-postes anciens.

Comment savoir si la signature d’un tableau est bonne ? Quelle est la valeur d’un bijou ou encore d’une pièce de monnaie ? Nombreux sont les particuliers à ignorer la valeur de leurs biens, soit qu’ils les aient chinés, soit qu’ils en aient hérité. “C’est pour cela que nous nous déplaçons avec nos experts spécialisés, comme par exemple Daniel Berrous, notre expert en timbres-poste et cartes postales”, explique Fabien Robaldo, correspondant de la Maison Millon dans le Sud-Ouest de la France.

Cette journée d’expertise gratuite qu’organise à Brive cette société de vente aux enchères indépendante de Paris est une première. “Cependant, nous le faisons toute l’année, plusieurs fois par mois à Bordeaux et Toulouse depuis plus de 2 ans. A Brive, nous comptons le faire 2 à 3 fois par an, à partir de cette année.” Comme de nombreuses villes de France, Brive est riche de patrimoine. “En outre, il était important pour nous de trouver une triangulaire entre Bordeaux et Toulouse; et l’hôtel le Collonges nous paraît idéal car il est central et dispose d’un salon agréable pour recevoir les clients.”

Sur un plan pratique, ces journées sont sur rendez-vous et durent en moyenne 30 minutes. Les particuliers qui souhaitent seulement connaître la valeur de leurs biens repartent avec un document d’expertise reprenant la désignation et l’estimation et ceux qui souhaitent vendre leurs objets repartent avec un mandat de vente.

Pour la société, c’est bien sûr l’occasion de se faire connaître mais aussi plus largement de “démocratiser les ventes aux enchères souvent perçues comme élitistes.” Ces journées leur permettent aussi de présenter l’ensemble de leurs savoir-faire et spécialités: bijoux, pièces de monnaie anciennes, tableaux anciens modernes et contemporains, arts d’Asie, art Déco et Art nouveau, photographies du XIXe et du XXe siècles, livres et manuscrits, ainsi que les collections de timbres-poste, et cartes postales.

Cette démarche, poursuit Fabien Robaldo, est aussi l’occasion de retrouver de très nombreuses collections qui dorment au fond des placards et qui risquent de se détériorer avec le temps par oxydation du papier. “Pourtant les valorisations peuvent être très importantes.” Et l’expert de terminer: “Lorsque se pose le problème de la transmission, la solution de vendre aux enchères reste le moyen de vendre dans les meilleures conditions.”

Mardi 31 janvier à l’hôtel Le Collonges, 3-5 place Winston Churchill à Brive. De 10h à 18h30.

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

Laisser un commentaire